Archives pour l'étiquette calcaire

Argiles et calcaires à Bokty, Kazakhstan

Érosion différentielle à Bokty dans le sud-ouest du Kazakhstan : les couches de calcaires, dures, résistent bien à l’érosion et constituent des reliefs (buttes témoins, voir aussi mon blog des 14, 16 et 20/12/2019) alors que les argiles, tendres et molles, sont ravinées.

Jacques-Marie Bardintzeff, géologue et volcanologue, à Bokty, Kazakhstan : au premier plan, des argiles tendres et, en arrière-plan, une butte témoin couronnée par une couche de calcaire dur (© J.M. Bardintzeff, merci à Sylvain Chermette).

Continuer la lecture

Silex à Bozzhyra, Kazakhstan

À Bozzhyra au Kazakhstan (voir mon blog du 14/12/2019 et du 3/1/2020), on découvre un niveau riche en blocs sombres sur la craie blanche : il s’agit de masses de silex, d’une taille pouvant dépasser 10 centimètres, souvent arrondies en rognons qui ont parfois éclaté en formes anguleuses (voir aussi mon blog du 14/12/2016).

Jacques-Marie Bardintzeff, géologue et volcanologue, présente un rognon de silex, à Bozzhyra, Kazakhstan (© J.M. Bardintzeff, merci à Sylvain Chermette).

Continuer la lecture

Cheminées de fées à Airakty, Kazakhstan

Paysage grandiose à Airakty au Kazakhstan (voir aussi mon blog du 17/12/2019). Les couches de roches, alternativement dures (calcaires) et tendres (argiles), sont sculptées en colonnes appelées « cheminées de fées ».

Jacques-Marie Bardintzeff, géologue et volcanologue, à Airakty au Kazakhstan. À l’arrière-plan, des cheminées de fées de grandes tailles. Au premier plan, une « mini » cheminée de fée en argiles, de 2 mètres de haut, fragile et condamnée à disparaître bientôt (© J.M. Bardintzeff, merci à Annie Buard).

Continuer la lecture

Sherkala, Kazakhstan

Voyage géologique au Kazakhstan. Nous étions à Torysh (voir mon post du 16/11/2019). Nous sommes toujours dans la plaine Caspienne, autour de la mer du même nom. On parle aussi de dépression Caspienne car l’altitude y est souvent négative (la mer Caspienne elle-même est à l’altitude -28 m). C’est la région de Mangystau, dans le sud-ouest du pays.

Nous découvrons le légendaire mont Sherkala, qui ressemble un peu à une yourte géante !

Le mont Sherkala au Kazakhstan (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Yangisuw, Turkménistan

Au Nord-Est des villes de Balkanabat et de Turkmenbashi au Turkménistan, en direction de la lagune de Kara-Bogaz, non loin de la mer Caspienne, se développe l’étrange réseau de canyons Yangisuw, une partie de l’ensemble de Yangykala qui mesure au total une centaine de kilomètres ! Des dépôts sédimentaires (argiles, calcaires, marnes) ciselés par l’érosion révèlent leurs strates blanches ou roses. « Yangy » signifie « écho », « kala » « forteresse » et « suw « eau ».

Canyon de Yangisuw, Turkménistan (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Paris-Nice cycliste grimpe à Meudon

La célèbre épreuve cycliste Paris-Nice, surnommée la « course au soleil », est partie dimanche 4 mars 2018. La première étape conduisait les coureurs de Chatou à Meudon. La fin d’étape était corsée avec 2 km de montée (moyenne 5,4 %, passage à 12 % ?), par la route des gardes puis l’avenue du château pavée, pour une arrivée devant l’observatoire astronomique. Arnaud Démare, champion de France, a gagné « au finish ».

À 100 mètres de l’arrivée, Arnaud Démare (maillot tricolore, Groupama-La Française des Jeux) est encore dans la roue de Gorka Izagirre (Bahrain Merida). Il le « sautera » sur la ligne pour quelques 6 millimètres, soit trois dix-millièmes de secondes ! Derrière, on reconnait de gauche à droite : Christophe Laporte (Cofidis, qui finira 3e), Julian Alaphilippe (Quick Step, 6e), Tim Wellens (Lotto Soudal, 4e), Mike Teunissen (Sunweb, 5e) (©J.M. Bardintzeff).

À Meudon, Arnaud Démare a revêtu le maillot jaune de leader de Paris-Nice. À gauche, M. Denis Larghero, maire de Meudon (©J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Calcaire, vignes et orchidées

Le lendemain de ma conférence du vendredi 13 mai sur le campus de l’Université de Bordeaux (voir mon blog du 7 mai), j’ai été gentiment invité à une excursion géologique organisée par l’association C.A.P. Terre (Comité Aquitain de la Planète Terre, Mireille Verna présidente). Le thème en était « Vin, terroir et orchidées du Fronsadais », encadré par les commissaires Jean-Pierre Tastet et Denis Vaslet. Ceci se passait donc dans la région de Fronsac au Nord-Est de Bordeaux tout près de Libourne et de la vallée de la Dordogne.

Le premier arrêt consistait à « escalader » le Tertre de Thouil, butte témoin culminant à 82 mètres, et d’y observer la pelouse à orchidées (Ophrys abeille, Ophrys mouche, Ophrys scolopax, Orchis pourpre, Orchis pyramidal) sur calcaire à astéries et marne rupéliens.

Le Rupélien est un étage de la période Oligocène, anciennement appelé Stampien, durant lequel se sont également déposés les sables de Fontainebleau (voir mon blog du 30 avril) dans le Bassin Parisien.

Orchis pyramidal sur marnes rupéliennes sur le Tertre de Thouil (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Les Tours Saint-Jacques

Le 17 mars dernier, j’étais invité pour prononcer deux conférences en Savoie (voir mon blog du 9 mars). Entre la conférence du début d’après midi et celle du soir, Christophe Lansigu m’a fait découvrir quelques lieux incontournables (« géosites ») du géopark du massif des Bauges : les gorges du Sierroz et leurs marmites de géant, la grotte de Prérouge, l’anticlinal conforme du Semnoz…

J’ai eu un coup de cœur pour les Tours Saint-Jacques !

L

Les Tours Saint-Jacques, sculptées dans les calcaires Valanginiens (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture