Pancake Rocks, Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande, île du Sud, côte ouest, entre Greymouth (au sud) et Charleston (au nord), près de Punakaiki, les étonnantes « Pancake Rocks ».

Il s’agit d’un empilement de fines couches de roches (des strates) sur des dizaines de mètres de hauteur : un plateau géant de crêpes géologiques !

L’ensemble forme un « karst », un massif calcaire, érodé par le vent, la pluie, la mer, et perforé de galeries.

Les “Pancake Rocks”, finement stratifiées, en Nouvelle-Zélande (© J.M. Bardintzeff).

Les “Pancake Rocks”, un massif calcaire, en Nouvelle-Zélande (© J.M. Bardintzeff).

Nous sommes dans le Paparoa National Park, au niveau de « Dolomite Point ». La dolomite est un minéral, un carbonate de calcium et de magnésium, un peu différent de la calcite, carbonate de calcium uniquement.

Les “Pancake Rocks”, en Nouvelle-Zélande (© J.M. Bardintzeff).

Les “Pancake Rocks”, en Nouvelle-Zélande (© J.M. Bardintzeff).

Les “Pancake Rocks”, en Nouvelle-Zélande : des rochers déchiquetés par la mer de Tasman. L’eau s’engouffre en rugissant dans les trous (« blowholes ») et se pulvérise en soufflant (© J.M. Bardintzeff).

Voir aussi mon blog du 13/10/2019 : les schistes de Fástanjárgávva en Norvège sont des roches « en mille-feuille » différentes des calcaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *