Archives pour l'étiquette Fagny Mefire

Thèse au Cameroun

Une belle soutenance de thèse de Doctorat / Ph.D, le 27 novembre dernier, à l’Université de Ngaoundéré, au Cameroun, celle de Aminatou Fagny Mefire, sous la co-direction de J.M. Bardintzeff, O.F. Nkouandou et R. Temdjim (voir aussi mon blog du 3/12/2017).

Le jury de thèse, de gauche à droite : Alexandre Alembert Ganwa, Pierre Kamgang, Rigobert Tchameni, Dieudonné Lucien Bitom (Doyen et Président du jury), Jacques-Marie Bardintzeff, Aminatou Fagny Mefire (la doctorante devenue Docteur), Robert Temdjim, Oumarou Faarouk Nkouandou. Les professeurs de l’Université de Yaoundé portent une toge violette et ceux de l’Université de Ngaoundéré une toge verte.

Continuer la lecture

Jury de thèse à Ngaoundéré

Retour du Cameroun, où j’ai rencontré les collègues et étudiants de l’Université de Ngaoundéré et aussi participé à un jury d’une thèse que j’ai co-dirigée.

L’Université étant francophone et anglophone, le jury respecte la tradition anglo-saxonne et revêt une toge pour la cérémonie de soutenance.

J.M. Bardintzeff, volcanologue, membre du jury de thèse, a revêtu la toge officielle de l’Université de Ngaoundéré au Cameroun et l’épitoge à rangs d’hermine (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Filons volcaniques au Tchad

Une étude portant sur un réseau de filons volcaniques (appelés dykes, voir mon blog des 4/1/2014, 6/6/2015, 11/6/2015) vient d‘être publiée dans la revue « Open Geosciences » :

Nkouandou O.F., Bardintzeff J.M., Mahamat O., Fagny Mefire A. et Ganwa A.A. (2017) – The dolerite dyke swarm of Mongo, Guéra Massif (Chad, Central Africa): Geological setting, petrography and geochemistry. Open Geosciences, 9, 1, 138-150.

Un dyke basaltique sombre (largeur = 65 cm) dans un encaissant clair („country rock“ = granite du massif de Guéra) dans la région de Mongo au Tchad.

Ces dykes mesurent plusieurs centaines de mètres à plusieurs kilomètres de longueur, pour une largeur de plusieurs dizaines de centimètres jusqu’à dix mètres.

Les roches présentent une structure microgrenue, doléritique (cristaux de tailles différentes), typique des filons d’alimentation.

Deux groupes se distinguent selon leurs compositions chimiques : le Groupe 1 comprend des basaltes et des trachybasaltes (48,3 – 51,2 % SiO2, 2,5 – 3,7 % TiO2), alors que le Groupe 2 est formé par des trachyandésites basaltiques (52,1 – 55,1 % SiO2, 1,8 – 2,7 % TiO2). L’ensemble constitue une série d’affinité tholéiitique continentale légèrement différenciée.

Cet essaim de dykes se serait mis en place à la fin de l’orogenèse Pan-Africaine, il y a environ 500 millions d’années.

Continuer la lecture