Archives pour l'étiquette Nkouandou

Filons volcaniques à Hama Koussou, Cameroun

Un article concernant un réseau de dykes (filons volcaniques) dans la région de Hama Koussou dans le nord du Cameroun vient de paraître dans la revue « Journal of Geography, Environment and Earth Science International » :

Fagny Mefire A., Bardintzeff J.M., Nkouandou O.F., Lika Gbeleng T.A. et Ngougoure Mouansie S. (2019) – Petrology and geochemistry of Hama Koussou dolerite dyke swarms (North Cameroon, Central Africa). Journal of Geography, Environment and Earth Science International, 23, 3, 1-19, 51594.

On appelle « dyke » un filon volcanique plus ou moins vertical (voir mon blog des 4/1/2014, 6/6/2015, 11/6/2015). Un réseau similaire avait été décrit dans la région de Mongo au Tchad, par la même équipe d’auteurs (voir mon blog du 3/6/2017).

Un dyke « basaltique » (dolérite) dans la savane de la région de Hama Koussou (Nord Cameroun).

Ces dykes peuvent avoir jusqu’à 12 mètres de large ! Les roches présentent une structure microgrenue, doléritique (cristaux de tailles différentes), typique des filons d’alimentation. Leurs compositions chimiques vont des basaltes aux trachyandésites basaltiques jusqu’aux trachyandésites (SiO2 compris entre 46,5 to 56 %).

Continuer la lecture

Filons volcaniques au Tchad

Une étude portant sur un réseau de filons volcaniques (appelés dykes, voir mon blog des 4/1/2014, 6/6/2015, 11/6/2015) vient d‘être publiée dans la revue « Open Geosciences » :

Nkouandou O.F., Bardintzeff J.M., Mahamat O., Fagny Mefire A. et Ganwa A.A. (2017) – The dolerite dyke swarm of Mongo, Guéra Massif (Chad, Central Africa): Geological setting, petrography and geochemistry. Open Geosciences, 9, 1, 138-150.

Un dyke basaltique sombre (largeur = 65 cm) dans un encaissant clair („country rock“ = granite du massif de Guéra) dans la région de Mongo au Tchad.

Ces dykes mesurent plusieurs centaines de mètres à plusieurs kilomètres de longueur, pour une largeur de plusieurs dizaines de centimètres jusqu’à dix mètres.

Les roches présentent une structure microgrenue, doléritique (cristaux de tailles différentes), typique des filons d’alimentation.

Deux groupes se distinguent selon leurs compositions chimiques : le Groupe 1 comprend des basaltes et des trachybasaltes (48,3 – 51,2 % SiO2, 2,5 – 3,7 % TiO2), alors que le Groupe 2 est formé par des trachyandésites basaltiques (52,1 – 55,1 % SiO2, 1,8 – 2,7 % TiO2). L’ensemble constitue une série d’affinité tholéiitique continentale légèrement différenciée.

Cet essaim de dykes se serait mis en place à la fin de l’orogenèse Pan-Africaine, il y a environ 500 millions d’années.

Continuer la lecture