Archives pour l'étiquette Pavin (lac)

Le lac Pavin : admirable et/ou épouvantable ?

Mercredi 7 mars 2018, à l’École Normale Supérieure, Michel Meybeck nous a régalés d’un séminaire passionnant sur le lac Pavin en Auvergne, dans le cadre du cycle « Rumeurs et fake news en environnement ». Le lac Pavin, tout rond, mesure 750 m de diamètre, 92 m de profondeur et se situe à 1197 m d’altitude, dans le massif du Cézallier (voir mon blog du 20/10/2015).

Le lac Pavin vu du ciel. On remarque son déversoir, à l’arrière-plan à gauche et le cratère du puy Montchal, boisé, au premier plan à droite (©J.M. Bardintzeff).

Le lac occupe un cratère de type maar, c’est-à-dire résultant d’une éruption hydrovolcanique (ou phréatomagmatique) due à l’interaction eau-magma, datée de seulement 7 000 ans environ. « Pavens », attesté depuis au moins 1605, signifierait « effrayant », « terrifiant », « épouvantable » en latin. Il apparaitrait en effet que le Pavin a été le siège de phénomènes étranges, qui en font un lac unique en France.

Le Pavin dessiné par Lecoq, le grand naturaliste Auvergnat (1835). On note le cratère à l’emporte-pièce, typique d’un maar, l’isolement du lac à l’époque et la fraicheur de l’incision de l’exutoire. Le volcan du Montchalme (Montchal) est à l’arrière-plan (Bibliothèque universitaire de Clermont, transmis par M. Meybeck).

Continuer la lecture

Sciences et Avenir : champs Phlégréens

Dans le numéro 840 de février 2017 de « Sciences et Avenir », un intéressant article sur les champs Phlégréens signé Dino Di Meo.

Dans le cadre de cet article, il m’interviewe sur les volcans d’Auvergne (page 60) : « Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue à l’Université Paris-Sud Orsay « On a vu des volcans se réveiller après 10 000 ans de pause » ».

Continuer la lecture

Radio : France Bleu Pays d’Auvergne

Interviewé le 29 mars à la radio par Christophe Noiseux dans son émission « H2O » sur France Bleu Pays d’Auvergne, à propos de ma conférence du 1er avril, 20 heures, au Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) Clermont-Dômes à Theix, 63122 Saint-Genès-Champanelle.

– Votre premier contact avec les volcans d’Auvergne ?

– Gamin avec mes parents, en voiture sur le trajet entre Grenoble et l’Atlantique, on a longé le puy de Louchadière.

Depuis 40 ans, je vais au moins une fois par an en Auvergne, pour encadrer mes étudiants, accompagner des collègues géologues étrangers, dans le cadre de conférences, d’émissions radio-TV, etc… Si bien que je revendique le titre du « plus auvergnat des non auvergnats » !

Continuer la lecture