Archives pour l'étiquette cratère

Boquerón et Boqueroncito

L’édifice du volcan San Salvador (1893 mètres d’altitude) présente une structure complexe, un peu en « poupées russes », témoin de plusieurs phases successives d’édification et d’effondrement. De l’édifice primitif, effondré en une caldeira de 6 kilomètres de diamètre, il ne reste que deux sommets (Picacho et Jabalí), situés de part et d’autre de l’ensemble. Au centre, trône l’imposant Boquerón. Et, surprise de découvrir dans son cratère large de 1,5 kilomètre et profond de 500 mètres, le petit Boqueroncito, cratère miniature lié à la dernière éruption de 1917 !

Boqueroncito, un bébé volcan (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Chaparrastique, Salvador

Chaparrastique est le joli nom local d’un majestueux volcan appelé aussi San Miguel. C’est le plus imposant (2130 mètres d’altitude mais sa base se situe au niveau de la mer) et le plus actif du Salvador : des éruptions (la dernière en mai 2018) se succèdent lors de chacune de ces dernières années, nécessitant même une évacuation en 2013.

Survol de l’’impressionnant cratère du Chaparrastique (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Izalco, Salvador

Le volcan Izalco est né en 1770 sur le flanc sud du Santa Ana (voir mon blog du 5/1/2019). Il revendique donc le titre de plus jeune volcan du Salvador. Son cône parfait, haut de 650 mètres, culmine à 1950 mètres. Quelques fumerolles sortent de son sommet occupé par un cratère de 250 mètres de diamètre en grande partie obstrué. Longtemps actif, il fut surnommé « le phare du Pacifique ». Sa dernière éruption date de 1966.

Le cône volcanique parfait de l’Izalco, le Cerro Verde ancien et boisé, et le lac de la caldeira Coatepeque en arrière-plan (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Volcan Santa Ana, Salvador

De nombreux volcans étonnants au programme de notre voyage géologique au Salvador en octobre-novembre 2018 (voir mon blog des 7/4/2018 et 1/1/2019).

Commençons par le Santa Ana. Localement appelé Ilamatepec, c’est le plus haut volcan du pays (2381 mètres d’altitude mais le point culminant, El Pital, à 2730 mètres, se situe sur une chaîne de montagnes, à la frontière avec le Honduras). Il s’agit d’un strato-volcan andésitique régulièrement actif (dernière éruption en 2005 mais suivie de coulées boueuses – lahars – importantes en 2006 et 2007).

Un joli lac acide vert jade dans le cratère sommital du Santa Ana (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Le lac Pavin : admirable et/ou épouvantable ?

Mercredi 7 mars 2018, à l’École Normale Supérieure, Michel Meybeck nous a régalés d’un séminaire passionnant sur le lac Pavin en Auvergne, dans le cadre du cycle « Rumeurs et fake news en environnement ». Le lac Pavin, tout rond, mesure 750 m de diamètre, 92 m de profondeur et se situe à 1197 m d’altitude, dans le massif du Cézallier (voir mon blog du 20/10/2015).

Le lac Pavin vu du ciel. On remarque son déversoir, à l’arrière-plan à gauche et le cratère du puy Montchal, boisé, au premier plan à droite (©J.M. Bardintzeff).

Le lac occupe un cratère de type maar, c’est-à-dire résultant d’une éruption hydrovolcanique (ou phréatomagmatique) due à l’interaction eau-magma, datée de seulement 7 000 ans environ. « Pavens », attesté depuis au moins 1605, signifierait « effrayant », « terrifiant », « épouvantable » en latin. Il apparaitrait en effet que le Pavin a été le siège de phénomènes étranges, qui en font un lac unique en France.

Le Pavin dessiné par Lecoq, le grand naturaliste Auvergnat (1835). On note le cratère à l’emporte-pièce, typique d’un maar, l’isolement du lac à l’époque et la fraicheur de l’incision de l’exutoire. Le volcan du Montchalme (Montchal) est à l’arrière-plan (Bibliothèque universitaire de Clermont, transmis par M. Meybeck).

Continuer la lecture

Les dômes de l’Usu

De nombreux dômes ont surgi sur le volcan Usu dont le plus haut est le O-Usu (733 m, voir mon blog du 26/8/2017). Il y en a de tous les types !

Différents dômes de l’Usu, à Hokkaido, Japon. De gauche à droite : Ko-Usu (en forme de cône tronqué, à gauche), Usu-shinzan au milieu, O-Usu à droite. Au premier plan, à droite, le cratère Ginnuma et à l’arrière-plan, à gauche, le mont Yotei (le « Fuji du Nord ») (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Sciences et Avenir : champs Phlégréens

Dans le numéro 840 de février 2017 de « Sciences et Avenir », un intéressant article sur les champs Phlégréens signé Dino Di Meo.

Dans le cadre de cet article, il m’interviewe sur les volcans d’Auvergne (page 60) : « Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue à l’Université Paris-Sud Orsay « On a vu des volcans se réveiller après 10 000 ans de pause » ».

Continuer la lecture

La caldeira des Sept Cités

L’archipel des Açores, au milieu de l’océan Atlantique, est constitué de plusieurs îles, toutes d’origine volcanique. De nombreux volcans présentent une « caldeira », large cratère d’effondrement à fond plat. « Caldeira » est d’ailleurs un mot portugais signifiant « chaudron », précisément décrit aux Açores.

La caldeira de Sete Cidades (caldeira des Sept Cités, d’un diamètre de quatre kilomètres) dans l’île de São Miguel, aux Açores, vue depuis la « Vista do Rei » (la Vue du Roi). Elle est aujourd’hui occupée par deux lacs : le « lagoa Verde » (le lac Vert) au premier plan et le « lagoa Azul » (le lac Azur) derrière. Et aussi une bordure fournie d’hortensias bleus, typiques des terroirs volcaniques (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Le cratère du Masaya

Un large cratère, d‘environ 400-450 mètres de diamètre, occupe le sommet du volcan Masaya au Nicaragua. Deux plateformes concentriques se situent l’une 100 m sous les lèvres du cratère et l’autre encore 100 m plus bas.

Le lac de lave (voir mon blog des 9 et 10 novembre 2016) se situe 50 m en contrebas, soit à une profondeur de 250 m.

bardintzeff-sam_8903-sLe lac de lave du volcan Masaya (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Les gaz, précurseurs volcaniques

Lors d’une éruption, les gaz précèdent souvent les solides et constituent donc des « signes avant-coureurs ».  Leur analyse chimique est donc importante pour une bonne prévision.

Laurent Sacco fait une intéressante mise au point pour Futura Planète :

www.futura-sciences.com/planete/actualites/volcanologie-volcan-saut-chimie-fumerolles-serait-bon-indicateur-eruption-65269/

bardintzef-ita-88-2-10-etna_cratere_central-s

Des gaz s’échappent du cratère central de l’Etna. Photo de… 1988 ! (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture