Archives pour l'étiquette énergies renouvelables

El Hierro : France 5 les 2, 10 et 16 septembre avec un documentaire allemand

Voici la nouvelle d’hier soir, le dimanche 2 septembre, que j’ai su hélas avec un brin de retard mais il y aura deux sessions de rattrapage : l’île d’El Hierro aux Canaries sera sur France 5, pendant 50 minutes, le lundi 10 septembre à 15h40 et  le dimanche 16 à 0h55 ce qui, en pratique, fait le samedi 15 septembre, très tard dans la nuit.

Salle des turbines de la centrale hydraulique de Gorona del Viento en construction. Décembre 2012. Ile d’El Hierro, Canaries © A. Gioda, IRD.
Le documentaire de Holger Vogt est déjà daté de 2014 soit de l’époque précédant l’inauguration de la centrale hydro-éolienne EnR et tous les échos qui en résultèrent. C’était une époque tranquille (un adjectif souvent accolé à l’île) sur El Hierro au sens qu’il ne se passait pas grand chose. L’activité économique dont le tourisme étant encore largement anesthésiée par les conséquences de l’éruption sous-marine de 2011-2012  bien qu’une action à long terme, l’extension du bio dans l’agriculture insulaire, se développât à son rythme forcément lent.

« Hormis quelques erreurs et omissions sur la production d’énergie et sur celle de l’eau potable, le documentaire est riche d’enseignements » selon Dominique Delport qui anime, depuis les années 2000, bien des initiatives locales dans la Manche, telle une monnaie solidaire, et même bien au-delà, sur le plateau du Larzac, pour l’Internet haut débit destiné aux fermiers isolés.

Enclos ou corral de chèvres au-dessus de l’abîme des falaises entourant le ravin du Barranco de Lapita, au sud du village d’Isora. Ile d’El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

 

El Hierro : modèle pour l’île de Tilos, mission GéOdyssées et loisirs verts

L’été 2018 est positif pour les EnR sur El Hierro et ce modèle se diffuse car exemplaire. La petite île de Tilos  – 61 km², au nord de Rhodes, dans l’archipel grec du Dodécanèse en mer Egée, face aux côtes turques – suit implicitement le sillon tracé par El Hierro en l’adaptant aux énergies locales (en italien). Il ne s’agit pas d’un simple coupé-collé car la part de l’énergie solaire sur Tilos remplacera celle qui est, sur El Hierro, dévolue à l’hydraulique.

Sur l’île grecque de Tilos qui vise son autonomie énergétique dès 2019, une éolienne. Archipel du Dodécanèse, Mer Egée, Grèce. © Associed Press (AP).

L’objectif est de passer à 100 % EnR dès 2019 sur une île Tilos comptant environ 400 résidents permanents et quelques milliers – de l’ordre de 3 000 – de touristes en période de pointe estivale. Continuer la lecture

El Hierro : 97 % d’EnR en juillet 2018 dans un monde en surchauffe

Pendant l’ensemble du mois de juillet 2018, le mix énergétique moyen sur El Hierro a été le suivant : énergies renouvelables (EnR) 93,7 %, thermique (fioul) 6,3 %. Ce qui nous donne, pour les 7 premiers mois de 2018, un mix sur El Hierro : EnR 65,6 %, thermique (fioul) 33,4 %. Il s’agissait de chiffres officieux qui avaient été mis en ligne dès le 4 août.
Quelques jours plus tard, la société insulaire d’électricité Gorona del Viento annonçait 97 %, pour les EnR, dans le mix énergétique de juillet 2018. En fait, pendant quasi 100 % du mois, les EnR ont fourni la totalité de l’électricité distribuée sur El Hierro, si on excepte 6 courtes périodes. Une performance qui est facile de vérifier, en remontant le temps depuis le 31 juillet jusqu’au 1er juillet, grâce aux graphiques de la REE (la Red ou le Réseau Electrique de l’Espagne). Cette société qui est de droit privé, la REE, assure la gestion du réseau de transport d’électricité haute tension de la péninsule ibérique et des îles espagnoles et elle en contrôle la qualité, également sur El Hierro. Continuer la lecture

El Hierro, Madère, Samso, Orcades et Islande : les EnR et leur rediffusion sur ARTE

Une bonne nouvelle que la rediffusion sur Arte de cinq documentaires, de chacun 53 minutes, au sujet des expériences abouties des énergies renouvelables (EnR), souvent locales et citoyennes, sur Les îles du futur suivantes :
El Hierro aux Canaries (Espagne)  disponible aussi en allemand ;
Madère, dans l’outre-Mer portugais ;
Samso ou Samsø au Danemark, face à la presqu’île du Jutland ;
l’archipel des Orcades au nord de l’Ecosse, dans le Royaume Uni ;
– et l’Islande, une grande île et un Etat indépendant où l’autonomie énergétique est assurée toute l’année, soit 100 % EnR.
En ligne, les cinq documentaires resteront disponibles jusqu’au 26 ou 28 juin, pour certains d’entre eux. Bonne vision si vous en aviez le loisir et l’envie…

L’affiche de Renisla (un programme Unesco pour les EnR) reprend et interprète une photographie de quatre moulins du parc du l’île (qui en compte cinq), dans le brouillard qui est la signature de son paysage météorologique. Cabildo de El Hierro, Canaries, Espagne.

 

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Size_comparison_child_in_wind_turbine_rotor_hub_without_blades_%28enercon_e-70%29.jpg

El Hierro : plus de 15 jours consécutifs avec 100 % EnR hydro-éolienne

L’article est bref mais, derrière un titre ronflant, il y a le gros travail des techniciens et ingénieurs de Gorona del Viento, la centrale hydro-éolienne et la régie électrique de l’île d’El Hierro, dans l’archipel des Canaries. La centrale fut inaugurée en juin 2014 et elle tourne de façon routinière depuis début 2016.
Tout est dans le titre soit El Hierro et ses 7 000 habitants sont alimentés depuis plus de 15 jours consécutifs avec seulement des énergies renouvelables sur une île non interconnectée au réseau électrique des Canaries. La barre des 15 jours a été franchie le 9 février au matin, à partir de 8h10. L’objectif a été atteint : les 100 % EnR sont en place depuis le 25 janvier après 8h10.

J’ajoute que cette phase de durée record avec 100 % EnR s’est achevée le 12 février à 8h11 du matin soit après 18 jours complets de fonctionnement.

Pour mémoire, la saga de la construction de la centrale hydro-éolienne et des avancées du modèle de développement d’El Hierro est résumée dans un documentaire de 15 minutes.

L’image en avant à été prise en 2012 sur El Hierro lors de la construction de la centrale hydro-éolienne. Elle montre la carrosserie d’une des cinq éoliennes Enercon de 2 MW avant son montage. © Eric Streb, Wiki Communs.

 

 

 

El Hierro, La Coche, Linthal et Berrien : le stockage hydraulique de l’énergie

En ces temps où les énergies renouvelables tendent à être plus faciles à installer en France grâce à la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et la volonté affichée du gouvernement en ce début de 2018, je voudrais attirer l’attention sur les trois faits suivants :

  • l’originalité de la centrale STEP hydro-éolienne de l’île d’El Hierro aux Canaries ;
  • l’importance des STEP hydrauliques dans le monde et, par exemple, l’extension en cours de celle de La Coche en Savoie et l’inauguration en 2016 de l’installation géante de Linthal en Suisse ;
  • la difficulté de bâtir de nouvelles STEP en France y compris outre-mer au travers de l’échec fin 2017 du projet de la micro-centrale de Berrien en Bretagne.

    Réservoir supérieur alimentant la conduite forcée de la centrale hydraulique et parc d’éoliennes servant aussi à son remplissage par pompage. La prise d’eau se fait au fond du lac. STEP d’El Hierro, Canaries, mars 2014. © A. Gioda,IRD.

Continuer la lecture

El Hierro : tournage et bateau avec pile à combustible hydrogène « Energy Observer »

Sur El Hierro aux Canaries, un tournage a été organisé pour Canal+, grâce à la société parisienne Memento Productions, et il a pu se dérouler sans anicroche du 15 au 20 novembre. Le sujet général est l’illustration du tour du monde en six ans d’un bateau à propulsion hybride utilisant une pile à combustible hydrogène transitant par des lieux où les EnR ont été développées. Le tout soit un  « boat movie  » sera fractionné en plusieurs épisodes pour rentrer dans le format de la télévision. Dans le détail, c’est la saga d’un équipage qui aurait fait escale sur El Hierro et qui serait allé à la rencontre des acteurs locaux de la transition énergétique et écologique. Le nom du bateau est Energy Observer et il a fait l’objet de nombreux reportages, depuis son lancement en juillet 2017, sachant qu’il bénéficie de parrainages du plus haut niveau en France.

Energy Observer, un bateau catamaran sans voilure – hors un éventuel cerf-volant de traction – propulsé par les énergies renouvelables. © EO.

Continuer la lecture

El Hierro : 42 % d’EnR le 1er semestre 2017 dans le mix insulaire

A la demande d’Alain Grandjean, économiste et entre autres président du groupe de réflexion (en anglais think tank) de la FNH (ex-Fondation Nicolas Hulot),  j’ai dressé  le tableau actuel de la part des EnR sur l’île d’El Hierro aux Canaries tout en essayant de leur donner de la profondeur. Ces donnés sont soit publiées soit, pour les plus récentes, élaborées ou obtenues grâce à Tomás Padrón Hernández, le père de la centrale hydro-éolienne de Gorona del Viento qu’il veille comme sa fille (en espagnol). Je le remercie. Elles sont retenues significatives depuis le 1er janvier 2016 bien que l’inauguration de Gorona del Viento remonte au mois de juin 2014.  La centrale est un prototype et il y a eu des nombreuses phases de réglages et d’essais tant au niveau technique qu’à celui de la gestion administrative et juridique car il s’agit d’énergies citoyennes qui bénéficient d’un régime spécifique de l’Etat (en espagnol).
Sur le terrain, cela avance pas à pas les EnR sur l’île d’El Hierro, dans l’archipel des Canaries, où j’accosterai à nouveau le 21 octobre.

– Production thermique 1er semestre 2016, 13 919 MWh versus 1er semestre 2017, 12 630 MWh. Diminution de 9,3 %.
Production hydro-éolienne 1er semestre 2016, 8 345 MWh versus 1er semestre 2017, 9 169 MWh. Augmentation de 9,8 %.
– Production totale 1er semestre 2016, 22 164 MWh versus 1er semestre 2017, 21 799 MWh. Diminution de 1,6 %.
Pourcentage des EnR dans le mix insulaire lors du 1er semestre 2016 : 37,4% versus pourcentage des EnR dans le mix insulaire lors du 1er semestre 2017 : 42 %. Augmentation de 4,6 %.
Bien sûr, sauf erreur ou omission de ma part. Nous sommes déjà au même niveau que le deuxième semestre de 2106 et la seconde partie de l’année est connue aux Canaries pour être en moyenne plus ventée.

Les éoliennes de Gorona del Viento sur les hauteurs de Valverde d’El Hierro et le club jeunes IRD . El Hierro, Canaries, 29 avril 2016. © M. Tapiau, IRD.
Pour rappel car déjà publiées sur mon blog, d’autres données du mix énergétique d’El Hierro :
Valeurs maximales mensuelles pour 2017 et 2016 : – en juin 2017 : 62 % EnR dans le mix ; – en juillet 2016 : 67 % EnR dans le mix.
Des valeurs mensuelles hautes mais normales en été car c’est l’hiver qui est « la época de las calmas » (de vent).

Le Club jeunes IRD dans la salle de pompage de la centrale hydro-éolienne de Gorona del Viento. Llanos Blancos, El Hierro, Canaries, 29 avril 2016. © M. Tapiau, IRD.

Sur des périodes plus longues en attendant les données synthétiques du premier semestre 2017, je disposais des informations suivantes sur El Hierro :
– second semestre 2016 : 42 % EnR dans le mix ;
– premier semestre 2016 : 37,4 % EnR dans le mix arrondi à 38%. Ce premier semestre et en général cette année incluent l’El Niño 2016 exceptionnel qui a donné peu de vents (non seulement sur El Hierro). Il sera difficile de retrouver des valeurs aussi basses dans le futur. Il est possible de considérer ces valeurs tel un plancher pour les EnR.
Plus dans le détail, pour le second semestre 2016 :
– thermique 13 636 MWh soit 58 % ;
hydro-éolien 9 729 MWh soit 42 %.
Année 2016 (globale), en moyenne :
– thermique  27 455 MWh soit 60 %  ;
– hydro-éolien 18 074 MWh soit 40 %.

Détail. Une partie du Club jeunes IRD dans la salle de pompage de la centrale hydro-éolienne de Gorona del Viento. Llanos Blancos, El Hierro, Canaries, 29 avril 2016. © M. Tapiau, IRD.
 Enfin, je rappellerais le mix des participations dans la société Gorona del Viento :
énergies citoyennes : 77 % dont 66 % des actions pour l’administration locale ou Cabildo de El Hierro (en espagnol) et 11 % de la Région ou Autonomia (en espagnol) des Canaries dont une part pour l’ITC (Instituto Tecnológico de Canarias) ;

– énergie privée : 23 % pour l’entreprise d’électricité Endesa, filiale de la multinationale italienne Enel.

Le bassin supérieur de la centrale hydro-éolienne d’El Hierro. Situé à 700 m, il permet une chute d’eau d’environ 650 m jusqu’au bassin inférieur. L’originalité est dans son remplissage qui fait appel uniquement à un pompage par un surplus d’énergie éolienne. El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

El Hierro et France : la roue tournera en voiture électrique

Dans un cadre climatique marqué chez nous en Europe par la seconde vague de canicules mortifères de début août, après celle de juin, il ne faudrait pas oublier l’importance du fait suivant : à l’échelle de la planète, les étés sont de plus en plus chauds de façon indubitable en l’état des connaissances actuelles (en anglais). Le contexte peut se compléter par une analyse récente et assez désespérante des scientifiques qui devrait enterrer l’idée de contenir à +2°C en moyenne l’augmentation des températures terrestres enregistrées.  Un objectif qui subsiste encore dans toute COP (Conference of the Parties ou, en français, Conférence des Etats). Il n’y aurait plus seulement 5% de chances de respecter ce seuil de +2°C sur la Terre au-dessus de la température moyenne de la planète au début de la révolution industrielle. Cette dernière a été fixée à 1880 par commodité car elle est aussi l’année correspondant au début des observations météorologiques fiables à l’échelle du globe.
Agir afin d’abaisser l’émission des gaz à effets de serre devient crucial dans beaucoup de directions. Alain Grandjean, président du groupe de réflexion de la FNH (Fondation pour la Nature et l’Homme, l’ancienne Fondation Nicolas Hulot), écrit ces jours-ci au sujet de la mobilité en France :

« Notons tout d’abord que la question de la voiture individuelle est bien l’un des sujets clefs en matière climatique. Le transport en 2015 c’est 29 % des émissions de gaz à effet de serre de la France… ».

Continuer la lecture

El Hierro : France Inter le 31/07 et France 5 « Les maîtres de l’eau »

C’est la période des grandes vacances propice aux rediffusions telles les études de rattrapage et autres révisions. Toutefois, j’espère que vous y trouveriez plus de plaisir qu’à ces dernières.
France Inter diffusera à nouveau, le dimanche 31 juillet à partir de 9h10, son magazine « Interception » au sujet d’El Hierro dans le vent c’est-à-dire à la mode, comme on disait il y a longtemps déjà. Bien évidemment dans une version mise à jour depuis septembre 2015. Le 31 juillet 2016, les 100% EnR ont été atteints.
De même, il vous est possible de revoir le film documentaire « Les maîtres de l’eau » de 2013 qui avait été diffusé sur France 5, deux fois, les 29 janvier et 7 février 2016. Les 25 premières minutes sont consacrées à El Hierro et ses avancées en énergies renouvelables centrées sur l’hydraulique. Maintenant, le documentaire « Les maîtres de l’eau » est en libre accès.
J’adresse un grand merci aux journalistes, documentaristes et techniciens m’ayant suivi sur la dernière île des Canaries : dans l’ordre chronologique, Jean-Paul Llamazares, Jean-Luc Guntz, Elodie Fertil, Sandy Dauphin et Jean-Pierre Pernel.llamazares maitresLa photographie mise en avant est de Muriel Tapiau (IRD) et elle montre une danse pastorale au Pinar sur El Hierro, le 3 mai 2016, lors de la fête de La Cruz. Vous pouvez toujours connaître, jour après jour, la production électrique largement renouvelable de l’île qui est devenue sa signature.