Archives pour l'étiquette ENR

Tessy-Bocage : 3) La famille Delport vers l’autonomie énergétique totale

Ce mois-ci, je laisserais volontiers la parole à Dominique Delport dont je connais l’implication, depuis des décennies, dans le monde rural. Le premier épisode de ce feuilleton sur mon blog chez Futura, regardait la formation professionnelle de ce couple d’architectes, Dominique Delport et Jocelyne Richard, notamment à Paris à Ecole du Grand Palais puis en Cerdagne autour des EnR, particulièrement de l’énergie solaire, dans les années 1970. Le second billet était à propos des personnes les ayant influencés parmi lesquelles gentiment les Delport m’ont compté. Ici Dominique, dans ce troisième billet, continue à nous parler de son cheminement vers l’autonomie énergétique totale, plus précisément vers celle de leur ancienne maison de village, et de son véhicule électrique. Une quête que Dominique partage avec sa compagne de longue date, Jocelyne Richard qui anime maintenant le Conseil municipal  de Tessy-Bocage (Manche), dans le cadre d’une récente retraite (fort active) d’architecte .

Jocelyne Richard (à droite), membre le mieux élu du Conseil municipal de Tessy-Bocage en 2020 (Tessy-Bocage est une nouvelle commune dynamique de la Manche qui en regroupe 3 anciennes, 2 300 habitants). © Ouest-France.

Continuer la lecture

Tessy-Bocage : 2) La famille Delport vers l’autonomie énergétique totale

Ce mois-ci, je laisserais volontiers la parole à Dominique Delport dont je connais l’implication, depuis des décennies, dans le monde rural. Après le premier épisode de ce feuilleton sur mon blog chez Futura, il continue à nous parler aujourd’hui de ce qu’il fait pour changer son mode de vie, notamment son cheminement vers l’autonomie énergétique totale. Une quête qu’il partage avec sa compagne de longue date, Jocelyne Richard.

L’ère du tout nucléaire en France venait de commencer en 1980 et… depuis 40 années se sont écoulées. Avec Jocelyne, nous avons été, tous deux, diplômés architectes DPLG. Elle a exercé le métier alors que j’ai bifurqué vers celui de l’informatique puis des réseaux hertziens et nous voici à présent de jeunes retraités définitivement implantés dans le Cotentin. Cependant, quatre événements, survenus il y a peu à l’aune d’une vie, sont venus nous remettre sur ce que certains appelleraient « le droit chemin ».

Evénement n°1 : rencontre avec Marie-Monique Robin 

La réalisatrice et l’auteure Marie-Monique Robin à la Fête de la Fraternité de 2009. Elle est aussi grand reporter et une lanceuse d’alerte reconnue. © Mikani pour Wikipedia.

Continuer la lecture

Tessy-Bocage : 1) La famille Delport vers l’autonomie énergétique totale

L’article est dédié au Professeur Juan Diaz qui enseigna dans les années 1970-80  à l’Ecole d’Architecture (Unité Pédagogique n°7 ou UP-7 en abrégé) née de la réforme de 1968 et qui était installée à Paris, dans l’aile Sud du Grand Palais des Beaux-Arts dont la verrière ouvre ce billet.

Ce mois-ci, je laisserais volontiers la parole à Dominique Delport dont je connais l’implication, depuis des décennies, dans le monde rural : système de l’Internet avec répétiteurs en boîte de lait ou Ricoré® recyclées pour le bocage normand et plus moderne pour les fermes isolées du Larzac, création d’un système d’échange local (SEL) avec la monnaie la Fleur de sel, soutien et accueil de plasticiens et auteurs aux champs grâce à la structure d’art contemporain Usine Utopik de Tessy-Bocage, organisation de conférences au vert au Centre international de Cerisy, etc.

Dominique Delport dans un jardin de Tessy-Bocage (Manche). Avec un background industriel et d’architecte, Dominique est l’incombustible artisan de maintes initiatives en milieu rural. @ www.actu.fr, 30/06/2015.

Mais baste ! Aujourd’hui, il nous parlera de ce qu’il fait pour changer son mode de vie avec son long cheminement vers l’autonomie énergétique totale, une quête qu’il partage avec sa compagne de longue date, Jocelyne Richard.

Continuer la lecture

Saint-Pons-de-Mauchiens : faucon crécerellette, LPO et éolien à Aumelas

Le faucon crécerellette est un tout petit rapace (65 cm d’envergure pour un poids d’environ 150 g) qui fut le plus rare de France. Pour un observateur non attentif, il est très proche du fort commun faucon crécerelle avec lequel il partage le vol stationnaire à battements d’ailes rapides : le  vol du Saint-Esprit avant de descendre puis de piquer sur une proie. Le faucon crécerellette, largement insectivore et migrateur, avait quasiment disparu de France dans les années 1980 : quelques couples dans la Plaine de la Crau provençale (Bouches-du-Rhône) et dans l’Hérault. Il est redevenu commun ponctuellement dans des localités où il niche, surtout dans le village viticole de Saint-Pons-de-Mauchiens, entre Montpellier et Béziers : en 2017, 201 couples nicheurs (presque toujours sous les toits en tuile dans l’Hérault) avec quelques unités aux alentours, entre autres dans la petite ville de Montagnac et le village de Saint-Pagoire.

Saint-Pons-de-Mauchiens, le village au-dessus de son vignoble (centre de l’Hérault). Vue générale. C’est la principale localité du faucon crécerellette en France et la colonie niche en milieu urbain. © CC Wikipedia.

Continuer la lecture

El Hierro : 54 % d’EnR en 2019 et une Espagne à 49 % d’EnR dans son mix

Le billet sera bref par définition car l’important ce sont les faits et, durant l’ensemble de l’année 2019, Gorona del Viento, la centrale hydro-éolienne de l’île d’El Hierro aux Canaries, a bien tourné, sans incident technique, fournissant  54 % d’EnR (Energies Renouvelables) dans le mix électrique de l’île des Canaries.


Continuer la lecture

Sète-Ushuaïa : transat et mission réussies du voilier de Planète en commun

En ce début d’année 2020, je reviendrai brièvement grâce à des liens sur deux exploits réalisés en 2019 qui ont eu en commun une escale et un départ sur l’île des Canaries d’El Hierro à la fin de 2018.
Celui qui me touche le plus est la réussite de Planète en commun, un projet familial de traversée de l’Atlantique jusqu’au port mythique, pour les marins à la voile, d’Ushuaïa en Patagonie argentine qui a été atteint le 2 décembre 2019, après un long périple humanitaire et  scientifique avec l’IRD commencé à Sète le 17 septembre 2018. Avec les élèves les anciens et deux professeures du Lycée Jean Monnet de Montpellier, j’avais eu le grand plaisir d’accueillir l’équipage du Luna Blu sur l’île d’El Hierro aux Canaries fin octobre 2018.

Pour une sortie avec leurs professeures, les lycéens de Jean Monnet Montpellier et les étudiants quittent le port de La Restinga à bord du monocoque Luna Blu de Planète en Commun. 29 octobre 2018, El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

Capraia : atelier petites îles, énergies, faune et pollution lumineuse

L’atelier technique des 22 et 23 mai 2019 de Capraia – une petite île de l’archipel toscan, plus proche de la Corse que du port italien de Livourne – organisé par le Conservatoire du Littoral dans le cadre du projet ISOS (ISOle Sostenibili) du programme européen Interreg (Interrégional), a essayé de répondre aux interrogations générées par le développement des énergies face à la pollution lumineuse. Cela dans les milieux fragiles que sont ceux insulaires et côtiers franco-italiens. Les petites îles (définies comme ayant une superficie  inférieure à 150 km2) sont des laboratoires naturels : les enseignements récoltés là-bas pourront être utiles pour le continent européen. Les actes complets de l’atelier technique de Capraia sont en ligne sur un hébergeur temporaire. Si vous ne les lisiez plus grâce au lien précédent, il vous suffirait de me les demander à cette adresse personnelle : <gioda_ird(at)yahoo.com>.

Du village de Capraia, vue de  la baie du port qui est le seul lieu sûr pour accoster sur cette terre de 19 km2. Ile de Capraia, archipel toscan dont l’île d’Elbe, Italie. @ A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

El Hierro : série policière TV, beauté des paysages et transition énergétique

C’est ici un bon exemple de comment casser les stéréotypes ou bien de comment briser le moule ou encore de Breaking the waves (pour reprendre le titre d’un film dérangeant)  en ce temps où les jeunes soit les lycéens et étudiants nous ont rejoints pour acter la transition énergétique y compris au plan juridique.
El Hierro est une île très isolée, la dernière de l’Espagne face aux lointains Etats-Unis qui sont au bout des ondes de l’océan Atlantique. Le fait qu’elle soit préservée dans son intégralité – par son statut de Réserve de Biosphère qui s’étend aussi à une partie de la mer des Calmes, la zone au sud de l’île – donne ainsi un très beau cadre à la série TV policière avec son empreinte humaine limitée à 10 000 habitants et ses presque 1 000 bouches volcaniques, sans oublier ses éoliennes et barrages hydrauliques. Arte a cofinancé une série policière TV espagnole qui est diffusée en France en ce moment. Voici les trailers des 8 épisodes et la série passe du 19 septembre jusqu’au 3 octobre : épisode 1 ; épisode 2 ; épisode 3 ; épisode 4 ; épisode 5 ; épisode 6 ; épisode 7 ; épisode 8.
Bonne vision ! D’autant plus que,  l’intégrale de la série est visible sur Arte TV jusqu’au 16 octobre. Enfin, le tournage d’une saison 2 est acquis.
Toujours grâce à Arte TV et afin de revenir les pieds sur terre après une fiction, El Hierro est une île traditionnelle, tout en étant ancrée dans le futur avec sa transition énergétique réussie.

Continuer la lecture

Ikaria : la STEP ou la centrale hydro-éolienne d’El Hierro fait école

Ikaria, une petite île grecque de mer Egée orientale qui est connue encore sous le nom d’Icarie, possède  la seconde centrale STEP (Station de Transfert d’Energie par Pompage-turbinage) hydro-éolienne en Europe. En place et en fonction depuis juin 2014, le modèle hydro-éolien d’El Hierro a fait école ou bien il a essaimé dans le domaine des EnR (les énergies renouvelables). L’essaimage pour les entreprises et les réalisations techniques est une phase nécessaire pour leur validation. Appelée Naeras, la seconde STEP hydro-éolienne européenne a été inaugurée en juin 2019 par la PPC (Greek Public Power Corporation S.A.).  La vidéo suivante fera la part belle au choc des images tandis que les mots ne sont pas légion.

Continuer la lecture

El Hierro : 56 % d’EnR en 2018 dans le mix énergétique de l’île

Sur l’île d’El Hierro aux Canaries la montée en puissance des énergies renouvelables (EnR) dans le mix ou encore le bouquet énergétique, limité à l’électricité,  se voit aisément dans les pourcentages suivants :

– année 2018, EnR 56,4 % versus énergie fossile (fioul) 43,6 % ;
– année 2017, EnR 45,3 % versus énergie fossile 54,7 % ;
– année 2016, EnR 40 % versus énergie fossile 60 % ;
– année 2015, EnR 30 % versus énergie fossile 70 %.

En chiffres, cela donne en 2018, pour les EnR (produites uniquement par la centrale hydro-éolienne locale), 23 656 MWh soit 17 % de plus qu’en 2017 et, pour les énergies fossiles (ici, le fioul lourd qui est visqueux, chargé en soufre et connu pour dégager, lors de sa combustion, beaucoup de CO2 et des gaz toxiques), 18 268 MWh soit une baisse de 21,9  %, toujours par rapport à 2017.

La photographie a été prise lors de la fin de la construction de la centrale hydraulique en 2013. On voit bien, au dessus de celle-ci et à gauche, les deux longs tubes verts : l’un celui de la conduite forcée, issu du bassin supérieur (invisible car situé 650 m plus haut), et l’autre utilisé pour le pompage de l’eau du bassin inférieur, ici encore vide. Gorona del Viento, El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture