Archives pour l'étiquette ENR

Capraia : atelier petites îles, énergies et pollution lumineuse

L’atelier technique des 22 et 23 mai 2019 de Capraia – une petite île de l’archipel toscan, plus proche de la Corse que du port italien de Livourne – organisé par le Conservatoire du Littoral dans le cadre du projet ISOS (ISOle Sostenibili) du programme européen Interreg (Interrégional), a essayé de répondre aux interrogations générées par le développement des énergies face à la pollution lumineuse. Cela dans les milieux fragiles que sont ceux insulaires et côtiers franco-italiens. Les petites îles (définies comme ayant une superficie  inférieure à 150 km2) sont des laboratoires naturels : les enseignements récoltés là-bas pourront être utiles pour le continent européen. Les actes complets de l’atelier technique de Capraia sont en ligne sur un hébergeur temporaire. Si vous ne les lisiez plus grâce au lien précédent, il vous suffirait de me les demander à cette adresse personnelle : <gioda_ird(at)yahoo.com>.

Du village de Capraia, vue de  la baie du port qui est le seul lieu sûr pour accoster sur cette terre de 19 km2. Ile de Capraia, archipel toscan dont l’île d’Elbe, Italie. @ A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

El Hierro : série policière TV, beauté des paysages et transition énergétique

C’est ici un bon exemple de comment casser les stéréotypes ou bien de comment briser le moule ou encore de Breaking the waves (pour reprendre le titre d’un film dérangeant)  en ce temps où les jeunes soit les lycéens et étudiants nous ont rejoints pour acter la transition énergétique y compris au plan juridique.
El Hierro est une île très isolée, la dernière de l’Espagne face aux lointains Etats-Unis qui sont au bout des ondes de l’océan Atlantique. Le fait qu’elle soit préservée dans son intégralité – par son statut de Réserve de Biosphère qui s’étend aussi à une partie de la mer des Calmes, la zone au sud de l’île – donne ainsi un très beau cadre à la série TV policière avec son empreinte humaine limitée à 10 000 habitants et ses presque 1 000 bouches volcaniques, sans oublier ses éoliennes et barrages hydrauliques. Arte a cofinancé une série policière TV espagnole qui est diffusée en France en ce moment. Voici les trailers des 8 épisodes et la série passe du 19 septembre jusqu’au 3 octobre : épisode 1 ; épisode 2 ; épisode 3 ; épisode 4 ; épisode 5 ; épisode 6 ; épisode 7 ; épisode 8.
Bonne vision ! D’autant plus que,  l’intégrale de la série est visible sur Arte TV jusqu’au 16 octobre. Enfin, le tournage d’une saison 2 est acquis.
Toujours grâce à Arte TV et afin de revenir les pieds sur terre après une fiction, El Hierro est une île traditionnelle, tout en étant ancrée dans le futur avec sa transition énergétique réussie.

Toujours au sujet d’El Hierro, Arte avait encore fait tourner un long documentaire en 2013-2014 (au format dit de 44 minutes) au sujet de la transition énergétique, dans la série Les îles du futur qui repasse en ce moment. Toutefois, afin de ne pas gêner la diffusion de la série policière TV El Hierro de 2019, seulement les documentaires à propos des autres îles et d’un archipel sont émis à nouveau et ils restent heureusement en ligne : les Orcades (nord de l’Ecosse), Madère (Portugal), Samso (Danemark) et l’Islande.
Enfin concernant la transition énergétique et écologique de manière générale, je reprends bien volontiers les mots d’un échange tout récent avec l’architecte écologiste Yves Perret :

« Je ne pense pas que nous sommes si peu nombreux. Je pense que nous sommes isolés. Quand je fais des interventions publiques – j’en fais beaucoup – il y a plein de monde : des « déjà convaincus » qui viennent refaire leurs forces et agrandir leurs réseaux ; et des « en crise » qui sont sur le point de passer à l’action. Le point de bascule s’approche à toute allure. »

Mots auxquels j’ai répondu par ceux-ci : « Les choses ont bien changé avec la mise en avant des jeunes qui montrent les contradictions criantes des politiques, surtout au niveau national et régional, et de l’administration centrale. A mon niveau, j’ai panaché, depuis quelques jours seulement, mes fichiers notamment en mélangeant journalistes, gens des médias, militants et jeunes pour briser l’un des maux les plus grands que vous dénonciez : notre isolement. Illustration de cette stratégie : j’ai participé le 17 septembre à une manifestation des écoliers à Bouzigues dans l’Hérault avec donc des scolaires, encadrés par la professeure Sarah Bower, une association soit Planète en Commun et la Mairie de Bouzigues (Hérault), représentée par Madame Eliane Rosay, le maire engagé de ce village de conchyliculture de l’Etang de Thau. Haut les cœurs ! Alain G. »

La photographie mise en avant est celle du bord de mer de Charco Manso, un lieu de baignade classique du nord de l’île d’El Hierro. Dans ce lieu très isolé, l’électricité publique est fournie par l’énergie solaire pour les quelques lampadaires implantés. Ce jour de fin octobre 2017, la mer était forte sur l’Océan Atlantique. El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

 

Ikaria : la STEP ou la centrale hydro-éolienne d’El Hierro fait école

Ikaria, une petite île grecque de mer Egée orientale qui est connue encore sous le nom d’Icarie, possède  la seconde centrale STEP (Station de Transfert d’Energie par Pompage-turbinage) hydro-éolienne en Europe. En place et en fonction depuis juin 2014, le modèle hydro-éolien d’El Hierro a fait école ou bien il a essaimé dans le domaine des EnR (les énergies renouvelables). L’essaimage pour les entreprises et les réalisations techniques est une phase nécessaire pour leur validation. Appelée Naeras, la seconde STEP hydro-éolienne européenne a été inaugurée en juin 2019 par la PPC (Greek Public Power Corporation S.A.).  La vidéo suivante fera la part belle au choc des images tandis que les mots ne sont pas légion.

Continuer la lecture

El Hierro : 56 % d’EnR en 2018 dans le mix énergétique de l’île

Sur l’île d’El Hierro aux Canaries la montée en puissance des énergies renouvelables (EnR) dans le mix ou encore le bouquet énergétique, limité à l’électricité,  se voit aisément dans les pourcentages suivants :

– année 2018, EnR 56,4 % versus énergie fossile (fioul) 43,6 % ;
– année 2017, EnR 45,3 % versus énergie fossile 54,7 % ;
– année 2016, EnR 40 % versus énergie fossile 60 % ;
– année 2015, EnR 30 % versus énergie fossile 70 %.

En chiffres, cela donne en 2018, pour les EnR (produites uniquement par la centrale hydro-éolienne locale), 23 656 MWh soit 17 % de plus qu’en 2017 et, pour les énergies fossiles (ici, le fioul lourd qui est visqueux, chargé en soufre et connu pour dégager, lors de sa combustion, beaucoup de CO2 et des gaz toxiques), 18 268 MWh soit une baisse de 21,9  %, toujours par rapport à 2017.

La photographie a été prise lors de la fin de la construction de la centrale hydraulique en 2013. On voit bien, au dessus de celle-ci et à gauche, les deux longs tubes verts : l’un celui de la conduite forcée, issu du bassin supérieur (invisible car situé 650 m plus haut), et l’autre utilisé pour le pompage de l’eau du bassin inférieur, ici encore vide. Gorona del Viento, El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

El Hierro et Marrakech : bonne année et une vidéo EnR avec les jeunes

Chers lecteurs, veuillez accepter mes souhaits pour une bonne et prospère année 2019.
Sur le versant (du volcan d’El Hierro), voici une vidéo revigorante, autour du développement durable et des EnR, de notre mission d’octobre et novembre 2018 faite avec l’association Planète en Commun.

Elle a été longue à monter à partir de l’archipel du Cap-Vert où l’Internet n’est pas toujours véloce sur le voilier Luna Blu de Planète en Commun voguant entre deux îles ! Grâce à deux professeures, la mission avait été montée pour quatre élèves du Lycée Jean Monnet de Montpellier, deux étudiantes de l’Université de Marseille et un doctorant du CEFE/CNRS.
Avec plaisir et au Maroc, je remettrai le couvert à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech en mars 2019, avec les étudiants africains et maghrébins du programme européen Erasmus+ appelé Afreqen au sujet des EnR, en tant que membre de son conseil scientifique. Continuer la lecture

El Hierro : exemple d’école dans le « Manifeste pour les nouvelles ressources »

Lors de la COP24 et plus précisément le 6 décembre, sortira, chez l’éditeur Le Cherche-Midi de Paris, l’ouvrage collectif « Manifeste pour les nouvelles ressources ». En pratique « le bénéfice de la vente des exemplaires de l’ouvrage sera versé à une ONG à définir », d’après les mots d’Erik Orsenna en janvier 2018.

Manifeste pour les nouvelles ressources – Première de couverture. Cherche-Midi éditeur, Paris, sortie le 29/11/2018.

Continuer la lecture

Tenerife et El Hierro : succès de la mission jeunes et voiliers de 2018

Quelques mots sont seulement nécessaires pour vous dire que la mission Tenerife et El Hierro 2018, avec sept jeunes et deux voiliers, s’est bien déroulée et qu’elle s’est  achevée le 3 novembre aux Canaries. Quelque vingt jours après ce retour à Montpellier, déjà de nombreux textes d’étape – une bonne dizaine – ont été rédigés, grâce à l’aide des deux professeures du Lycée Jean Monnet m’accompagnant : Dominique Chirpaz et Christine Genuist, et dont je donne volontiers les titres :  énergie photovoltaïque ITER sur Tenerife ; village bioclimatique ITER ; volcan El Teide toujours sur Tenerife ; astronomie El Teide ; journée en mer sur le Luna Blu en vue d’El Hierro ; protocole pour l’observation des oiseaux marins ; pêche durable dans les eaux d’El Hierro ; dessalement de l’eau de mer sur El Hierro ; l’autosuffisance de l’île d’El Hierro ; rencontre avec le créateur de la centrale hydro-éolienne d’El Hierro ; puffin de Scopoli dont notre groupe a recueilli un gros poussin le 31 octobre sur El Hierro ; oiseaux des Canaries ; Jardin Botanique de La Orotava sur Tenerife ; Tela Botanica et herborisation sur El Hierro ; et mots croisés  au sujet de la mission. Une cartographie des lieux à visiter avait été faite avant le départ et le programme d’études fut presque respecté, malgré deux coups de tabac subis par les équipages des voiliers entre Tanger et El Hierro dont la traîne de l’ouragan Leslie. Toutefois, place maintenant à quelques images du groupe lors de différentes visites sur l’île d’El Hierro.

Mission El Hierro 2018. Notre groupe photographié face au réservoir inférieur de Gorona del Viento. @ S. Locci pour Planète en commun sur Facebook.

Continuer la lecture

Tenerife et El Hierro : les jeunes, le développement durable et les EnR

Ce mois d’octobre, la mission des jeunes, issus du Lycée Jean Monnet de Montpellier, sur les îles de Tenerife et d’El Hierro aux Canaries a bénéficié de l’éclairage de National Geographic Kids, grâce au journaliste et photographe Raphaël Baldos qui était déjà venu sur place travailler en 2012.
Dans l’ordre chronologique, le départ du bateau à voile Luna Blu de Planète en commun, escorté de Kaora, de Tanger au Maroc vers l’archipel des Canaries, l’Outre-Mer espagnol, a eu le lundi 15 octobre. L’ultime réunion générale le 18, avant la mission aux Canaries, s’est tenue au Lycée Jean Monnet de Montpellier entre les élèves, leurs parents, les professeures et moi-même qui, à l’IRD,  étudie le développement durable et le déploiement des énergies renouvelables (EnR). La date de mon départ fut le 19 octobre afin préparer sur place la mission sur El  Hierro et, d’abord, sa partie maritime en liaison avec la capitainerie du port de La Restinga et la petite compagnie de plongée Taxi Diver alors que le festival de photographies sous-marines (le 22ème Photosub) y battait son plein. Les jeunes et leurs professeures se mettront en route de Montpellier le 25 octobre, très tôt, pour rejoindre Tenerife aux Canaries en soirée.

Port de La Restinga et bateau de pêche côtière de la Cofradia de Nuestra Señora de Los Reyes. El Pinar de El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

Sète : à la voile vers les Canaries et les conditions de la transition énergétique

Une petite fête fort sympathique a eu lieu sur le port de plaisance de Sète le samedi 15 septembre, à laquelle j’ai participé avec notamment la professeure Dominique Chirpaz et le proviseur Jean-Michel Diot du Lycée Jean Monnet de Montpellier très impliqués dans le développement des énergies renouvelables. Parmi l’assistance, deux des jeunes que nous accompagnerons en octobre afin de travailler aux Canaries avec également la professeure Christine Genuist : Victor Cazalis, doctorant au CEFE-CNRS, et Antoine Guy, lycéen venu avec ses parents. Avec deux jours d’anticipation, la fête célébrait le départ du bateau de Planète en Commun Luna Blu – escorté de Kaora, un autre voilier barré par Didier et son épouse Dominique – qui a pris la mer le 17 septembre. Son long voyage durera une année, avec pour première escale après cinq jours de navigation, l’île de Minorque aux Baléares et, comme destination la plus lointaine, Ushuaïa en Patagonie argentine, l’un des bouts du monde.

La navigatrice Sandrine Locci de Planète en Commun (à droite sur le ponton) en train d’expliquer son très prochain périple, devant le voilier Luna Blu, au port de Sète le 15 septembre 2018. C’était deux jours avant le départ pour Ushuaïa en Argentine via entre autres les Canaries, avec des escales sur les îles de Tenerife et d’El Hierro. ©  A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

El Hierro : France 5 les 2, 10 et 16 septembre avec un documentaire allemand

Voici la nouvelle d’hier soir, le dimanche 2 septembre, que j’ai su hélas avec un brin de retard mais il y aura deux sessions de rattrapage : l’île d’El Hierro aux Canaries sera sur France 5, pendant 50 minutes, le lundi 10 septembre à 15h40 et  le dimanche 16 à 0h55 ce qui, en pratique, fait le samedi 15 septembre, très tard dans la nuit.

Salle des turbines de la centrale hydraulique de Gorona del Viento en construction. Décembre 2012. Ile d’El Hierro, Canaries © A. Gioda, IRD.
Le documentaire de Holger Vogt est déjà daté de 2014 soit de l’époque précédant l’inauguration de la centrale hydro-éolienne EnR et tous les échos qui en résultèrent. C’était une époque tranquille (un adjectif souvent accolé à l’île) sur El Hierro au sens qu’il ne se passait pas grand chose. L’activité économique dont le tourisme étant encore largement anesthésiée par les conséquences de l’éruption sous-marine de 2011-2012  bien qu’une action à long terme, l’extension du bio dans l’agriculture insulaire, se développât à son rythme forcément lent.

« Hormis quelques erreurs et omissions sur la production d’énergie et sur celle de l’eau potable, le documentaire est riche d’enseignements » selon Dominique Delport qui anime, depuis les années 2000, bien des initiatives locales dans la Manche, telle une monnaie solidaire, et même bien au-delà, sur le plateau du Larzac, pour l’Internet haut débit destiné aux fermiers isolés.

Enclos ou corral de chèvres au-dessus de l’abîme des falaises entourant le ravin du Barranco de Lapita, au sud du village d’Isora. Ile d’El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.