Archives pour la catégorie Sciences

El Hierro : du méridien zéro des transats EnR vers un meilleur nouveau monde

Au port de La Restinga de l’île d’El Hierro, se succède des voiliers et autres embarcations EnR afin de traverser l’Océan Atlantique. Ce sont des transats originales faites par des navigateurs français en majorité bretons ou ayant de forts liens avec la Bretagne. Ces transatiers sont à la recherche d’exploits personnels afin de porter des initiatives citoyennes ou visant à promouvoir les EnR dans la lutte contre le changement climatique. Une force admirable anime ces navigateurs, combinée à une savante approche, sans oublier maints calculs effectués afin de ne pas disparaître en mer sur des prototypes, le plus souvent de leur dessin et quelquefois même faits de leurs mains. L’actualité est le prochain départ d’El Hierro du bateau à rames de Jérôme Bahuon (en photo ci-dessus) qui veut, grâce à sa traversée de l’Atlantique en solitaire, d’abord, récolter de l’argent pour l’association Leucémie Espoir et, ensuite, « dédramatiser le don de moelle osseuse ».

Jérôme Bahuon a testé son embarcation transatlantique à avirons, pendant 2 années, avant de partir sur l’île d’El Hierro (Canaries) à la mi-janvier 2019. © Bigood Leucémie bandeau.

Continuer la lecture

Far-west : un rocker français lutte contre le changement climatique

C’est grâce à ce blog que, de l’Oregon (Ouest nord-américain), j’ai reçu une belle invitation d’Eric John Kaiser, en photo ci-dessus, qui se définit « un troubadour français » installé dans le Far West.
« Cher Alain, comme vous, le réchauffement climatique m’inquiète. Suite à d’importants feux de forêts l’été dernier, ici dans l’état de l’Oregon, proche de Portland et de la rivière Columbia, la ville a été, pendant plusieurs semaines, recouverte d’une fumée de cendres. Le ciel était tout gris et c’était irrespirable. J’ai alors voulu faire quelque chose à mon niveau pour parler de ce problème et essayer de faire prendre conscience davantage des dangers liés aux changements climatiques. Ici dans le Nord-Ouest des USA [comme dans l’Etat voisin de Californie], chaque été devient de plus en plus sec et les risques de feux de forêts de plus en plus fréquents.
Grâce à l’aide d’un ami réalisateur français David Basso et de nombreux de mes fans qui m’ont soutenu lors d’une campagne de financement participatif sur Kickstarter, nous avons pu réaliser un clip de ma chanson « Un éternel été » qui parle du réchauffement climatique et que vous pouvez écouter et voir ».

Continuer la lecture

El Hierro et Marrakech : bonne année et une vidéo EnR avec les jeunes

Chers lecteurs, veuillez accepter mes souhaits pour une bonne et prospère année 2019.
Sur le versant (du volcan d’El Hierro), voici une vidéo revigorante, autour du développement durable et des EnR, de notre mission d’octobre et novembre 2018 faite avec l’association Planète en Commun.

Elle a été longue à monter à partir de l’archipel du Cap-Vert où l’Internet n’est pas toujours véloce sur le voilier Luna Blu de Planète en Commun voguant entre deux îles ! Grâce à deux professeures, la mission avait été montée pour quatre élèves du Lycée Jean Monnet de Montpellier, deux étudiantes de l’Université de Marseille et un doctorant du CEFE/CNRS.
Avec plaisir et au Maroc, je remettrai le couvert à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech en février-mars 2019, avec les étudiants africains et maghrébins du programme européen Erasmus+ appelé Afreqen au sujet des EnR, en tant que membre de son conseil scientifique. Continuer la lecture

Tenerife et El Hierro : succès de la mission jeunes et voiliers de 2018

Quelques mots sont seulement nécessaires pour vous dire que la mission Tenerife et El Hierro 2018, avec sept jeunes et deux voiliers, s’est bien déroulée et qu’elle s’est  achevée le 3 novembre aux Canaries. Quelque vingt jours après ce retour à Montpellier, déjà de nombreux textes d’étape – une bonne dizaine – ont été rédigés, grâce à l’aide des deux professeures du Lycée Jean Monnet m’accompagnant : Dominique Chirpaz et Christine Genuist, et dont je donne volontiers les titres :  énergie photovoltaïque ITER sur Tenerife ; village bioclimatique ITER ; volcan El Teide toujours sur Tenerife ; astronomie El Teide ; journée en mer sur le Luna Blu en vue d’El Hierro ; protocole pour l’observation des oiseaux marins ; pêche durable dans les eaux d’El Hierro ; dessalement de l’eau de mer sur El Hierro ; l’autosuffisance de l’île d’El Hierro ; rencontre avec le créateur de la centrale hydro-éolienne d’El Hierro ; puffin de Scopoli dont notre groupe a recueilli un gros poussin le 31 octobre sur El Hierro ; oiseaux des Canaries ; Jardin Botanique de La Orotava sur Tenerife ; Tela Botanica et herborisation sur El Hierro ; et mots croisés  au sujet de la mission. Une cartographie des lieux à visiter avait été faite avant le départ et le programme d’études fut presque respecté, malgré deux coups de tabac subis par les équipages des voiliers entre Tanger et El Hierro dont la traîne de l’ouragan Leslie. Toutefois, place maintenant à quelques images du groupe lors de différentes visites sur l’île d’El Hierro.

Mission El Hierro 2018. Notre groupe photographié face au réservoir inférieur de Gorona del Viento. @ S. Locci pour Planète en commun sur Facebook.

Continuer la lecture

Tenerife et El Hierro : les jeunes, le développement durable et les EnR

Ce mois d’octobre, la mission des jeunes, issus du Lycée Jean Monnet de Montpellier, sur les îles de Tenerife et d’El Hierro aux Canaries a bénéficié de l’éclairage de National Geographic Kids, grâce au journaliste et photographe Raphaël Baldos qui était déjà venu sur place travailler en 2012.
Dans l’ordre chronologique, le départ du bateau à voile Luna Blu de Planète en commun, escorté de Kaora, de Tanger au Maroc vers l’archipel des Canaries, l’Outre-Mer espagnol, a eu le lundi 15 octobre. L’ultime réunion générale le 18, avant la mission aux Canaries, s’est tenue au Lycée Jean Monnet de Montpellier entre les élèves, leurs parents, les professeures et moi-même qui, à l’IRD,  étudie le développement durable et le déploiement des énergies renouvelables (EnR). La date de mon départ fut le 19 octobre afin préparer sur place la mission sur El  Hierro et, d’abord, sa partie maritime en liaison avec la capitainerie du port de La Restinga et la petite compagnie de plongée Taxi Diver alors que le festival de photographies sous-marines (le 22ème Photosub) y battait son plein. Les jeunes et leurs professeures se mettront en route de Montpellier le 25 octobre, très tôt, pour rejoindre Tenerife aux Canaries en soirée.

Port de La Restinga et bateau de pêche côtière de la Cofradia de Nuestra Señora de Los Reyes. El Pinar de El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

Sète : à la voile vers les Canaries et les conditions de la transition énergétique

Une petite fête fort sympathique a eu lieu sur le port de plaisance de Sète le samedi 15 septembre, à laquelle j’ai participé avec notamment la professeure Dominique Chirpaz et le proviseur Jean-Michel Diot du Lycée Jean Monnet de Montpellier très impliqués dans le développement des énergies renouvelables. Parmi l’assistance, deux des jeunes que nous accompagnerons en octobre afin de travailler aux Canaries avec également la professeure Christine Genuist : Victor Cazalis, doctorant au CEFE-CNRS, et Antoine Guy, lycéen venu avec ses parents. Avec deux jours d’anticipation, la fête célébrait le départ du bateau de Planète en Commun Luna Blu – escorté de Kaora, un autre voilier barré par Didier et son épouse Dominique – qui a pris la mer le 17 septembre. Son long voyage durera une année, avec pour première escale après cinq jours de navigation, l’île de Minorque aux Baléares et, comme destination la plus lointaine, Ushuaïa en Patagonie argentine, l’un des bouts du monde.

La navigatrice Sandrine Locci de Planète en Commun (à droite sur le ponton) en train d’expliquer son très prochain périple, devant le voilier Luna Blu, au port de Sète le 15 septembre 2018. C’était deux jours avant le départ pour Ushuaïa en Argentine via entre autres les Canaries, avec des escales sur les îles de Tenerife et d’El Hierro. ©  A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

El Hierro : France 5 les 2, 10 et 16 septembre avec un documentaire allemand

Voici la nouvelle d’hier soir, le dimanche 2 septembre, que j’ai su hélas avec un brin de retard mais il y aura deux sessions de rattrapage : l’île d’El Hierro aux Canaries sera sur France 5, pendant 50 minutes, le lundi 10 septembre à 15h40 et  le dimanche 16 à 0h55 ce qui, en pratique, fait le samedi 15 septembre, très tard dans la nuit.

Salle des turbines de la centrale hydraulique de Gorona del Viento en construction. Décembre 2012. Ile d’El Hierro, Canaries © A. Gioda, IRD.
Le documentaire de Holger Vogt est déjà daté de 2014 soit de l’époque précédant l’inauguration de la centrale hydro-éolienne EnR et tous les échos qui en résultèrent. C’était une époque tranquille (un adjectif souvent accolé à l’île) sur El Hierro au sens qu’il ne se passait pas grand chose. L’activité économique dont le tourisme étant encore largement anesthésiée par les conséquences de l’éruption sous-marine de 2011-2012  bien qu’une action à long terme, l’extension du bio dans l’agriculture insulaire, se développât à son rythme forcément lent.

« Hormis quelques erreurs et omissions sur la production d’énergie et sur celle de l’eau potable, le documentaire est riche d’enseignements » selon Dominique Delport qui anime, depuis les années 2000, bien des initiatives locales dans la Manche, telle une monnaie solidaire, et même bien au-delà, sur le plateau du Larzac, pour l’Internet haut débit destiné aux fermiers isolés.

Enclos ou corral de chèvres au-dessus de l’abîme des falaises entourant le ravin du Barranco de Lapita, au sud du village d’Isora. Ile d’El Hierro, Canaries. © A. Gioda, IRD.

 

El Hierro : modèle pour l’île de Tilos, mission GéOdyssées et loisirs verts

L’été 2018 est positif pour les EnR sur El Hierro et ce modèle se diffuse car exemplaire. La petite île de Tilos  – 61 km², au nord de Rhodes, dans l’archipel grec du Dodécanèse en mer Egée, face aux côtes turques – suit implicitement le sillon tracé par El Hierro en l’adaptant aux énergies locales (en italien). Il ne s’agit pas d’un simple coupé-collé car la part de l’énergie solaire sur Tilos remplacera celle qui est, sur El Hierro, dévolue à l’hydraulique.

Sur l’île grecque de Tilos qui vise son autonomie énergétique dès 2019, une éolienne. Archipel du Dodécanèse, Mer Egée, Grèce. © Associed Press (AP).

L’objectif est de passer à 100 % EnR dès 2019 sur une île Tilos comptant environ 400 résidents permanents et quelques milliers – de l’ordre de 3 000 – de touristes en période de pointe estivale. Continuer la lecture

El Hierro : 97 % d’EnR en juillet 2018 dans un monde en surchauffe

Pendant l’ensemble du mois de juillet 2018, le mix énergétique moyen sur El Hierro a été le suivant : énergies renouvelables (EnR) 93,7 %, thermique (fioul) 6,3 %. Ce qui nous donne, pour les 7 premiers mois de 2018, un mix sur El Hierro : EnR 65,6 %, thermique (fioul) 33,4 %. Il s’agissait de chiffres officieux qui avaient été mis en ligne dès le 4 août.
Quelques jours plus tard, la société insulaire d’électricité Gorona del Viento annonçait 97 %, pour les EnR, dans le mix énergétique de juillet 2018. En fait, pendant quasi 100 % du mois, les EnR ont fourni la totalité de l’électricité distribuée sur El Hierro, si on excepte 6 courtes périodes. Une performance qui est facile de vérifier, en remontant le temps depuis le 31 juillet jusqu’au 1er juillet, grâce aux graphiques de la REE (la Red ou le Réseau Electrique de l’Espagne). Cette société qui est de droit privé, la REE, assure la gestion du réseau de transport d’électricité haute tension de la péninsule ibérique et des îles espagnoles et elle en contrôle la qualité, également sur El Hierro. Continuer la lecture

Le Monde : la Nature, les Prix Pictet, Andy Goldsworthy et Arte Sella

C’est l’été en France soit la saison propice afin d’organiser des manifestations culturelles dans le Midi, vu l’afflux des touristes, et inversement pour sortir des films pointus, tel Penché par le vent, au sujet d’Andy Goldsworthy  et de son œuvre dans le land art. Deux événements estivaux qui nous permettent d’évoquer la Nature avec un grand N, afin de la défendre et de l’illustrer, en reprenant le motto (la devise en italien) ou le titre le plus fameux de La Pléiade du XVIe siècle, comme Joachim du Bellay le faisait pour la langue française.
Ici, d’abord, je parlerai des Rencontres Photographiques d’Arles, dans les Bouches-du-Rhône. En leur sein, se trouve abritée la rétrospective partielle des Prix Pictet sur le développement durable qui prolonge une précédente exposition, s’étant tenue en 2014. Ce prix photographique fut créé en 2008, par le Groupe suisse Pictet, opérant dans le secteur de la banque privée, et il est décerné, chaque année, depuis dix ans. Quoi de mieux que le choc des images pour montrer la dégradation de l’environnement par l’homme afin de sensibiliser les masses (mais maintenant on dit le grand public) à la prégnance d’une écologie roborative, éloignée des petites fleurs.

Le Dust Bowl chinois de 2006-2008. Oasis de Wuwei, Corridor de Hexi, Gansu, Chine. © Benoît Aquin, Prix Pictet 2008, tiré de son livre Far East, Far West de 2009.

Continuer la lecture