Archives pour l'étiquette GIEC

Monde : Mike Baker au cœur de la science du climat (ICSU, AGI, WCRP)

« Vale Mike Baker », comme l’écrivait en latin « Au revoir », fin 2020 l’Ecossais Malcolm Hadley, un grand ancien de l’Unesco, sur le site de l’International Science Council (ISC). Oui, ce mot de départ de la Terre est en latin plutôt que « Farewell ». En effet, Mike Baker, l’alias de F.W.G. Baker, avait passé bien des années de travail à Rome (Via Cornelio Celsio 7), mais aussi à Paris depuis 1957, notamment en tant que Secrétaire exécutif pendant 24 ans du Conseil International des Unions Scientifiques (ICSU, son sigle plus connu en anglais) jusqu’en 1988. Continuer la lecture

Monde : 2) Chronologie, changement climatique, COP et action climat 2019

Afin que mes mots résonnent plus fort, j’ai mis en avant, un tableau quasi-abstrait d’une artiste contemporaine. Samantha Kelly Smith essaie, par ses « paysages », de mettre en scène le changement climatique actuel, conséquence des activités humaines, depuis la révolution industrielle dont elle peut bien connaitre les impacts, comme britannique transplantée à New York. Elle collabore aussi avec des musiciens à l’instar de ceux de Sunn O))).

Samantha Kelly Smith devant un de ses paysages. Afin d’illustrer la crise climatique actuelle, l’artiste-peintre utilise des ciels encore plus enflammés que ceux de William Turner dont les couleurs en 1816 furent filtrées par les poussières de l’explosion du volcan Tambora en 1815. © ArtisticOdyssey.com.

Continuer la lecture

Monde : 1) Chronologie, changement climatique, COP et action climat 2019

A la demande de mon laboratoire l’UMR HydroSciences de Montpellier, j’ai participé, de façon virtuelle, en novembre au 7ème Atelier d’éco-toxicologie des eaux, à Santiago du Chili (VII Workshop de HazMat y Bioterrorismo). Ses organisatrices avaient souhaité une introduction chronologique à propos de la connaissance du changement climatique et des COP (dont la COP21) jusqu’au Sommet action climat de l’ONU de 2019.
Afin que mes paroles résonnent plus fort, j’ai mis en avant, un tableau quasi-abstrait d’une artiste contemporaine. Samantha Kelly Smith essaie, par ce qu’elle nomme ses « paysages », de mettre en scène le changement climatique, conséquence des activités humaines, depuis la révolution industrielle dont elle connait bien des impacts comme britannique transplantée à New York. Continuer la lecture

Monde : une histoire accélérée du changement climatique

Les sites miroirs, je ne les aime guère. Toutefois, dans ce cas, celui-ci pourrait être utile à quelques lectrices et lecteurs et je m’explique. Le portail Retronews est le site de presse de la BnF (Bibliothèque nationale de France) et j’ai eu la chance d’être interviewé par Marina Bellot. l’une de ses journalistes, lors de la canicule mondiale de cet été.

Grappe calcinée après le passage de la canicule de fin juin 2019 et, plus précisément, par le coup de chaud du 28 juin avec la température de 46 °C, le record absolu de France métropolitaine. Vérargues, commune d’Entre-Vignes, Hérault. © A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

Monde : Dossier Climat/COP21 de “Pour la Science”/Forum du CNRS

Une partie du Dossier Climat du magazine “Pour la Science”,  dans le cadre d’un partenariat avec le Forum du CNRS 2015, se présente en libre accès sous une forme numérique. Ce Dossier n°89 sera en vente, dans son intégralité, à partir du 7 octobre et jusqu’en décembre afin de coller à l’actualité de la COP21 soit la 21ème Conference of the Parties de Paris (Parties est à comprendre, en français, comme Etats signataires en 1997 du Protocole de Kyoto pour la réduction de l’émission des gaz à effets de serre ).

Deux exemplaires de la limousine 100% électrique de marque Tesla. Mostra Verte de Perpignan, 18-19 septembre 2015, ici photographiées dans le Conservatoire du littoral de Saint-Cyprien. Cliché : A. Gioda, IRD.
Deux exemplaires de la limousine 100% électrique Tesla (dont un taxi de ville) dans le Conservatoire du littoral de Canet-Saint Nazaire (Pyrénées-Orientales). Mostra Verte, Perpignan, 18-19 septembre 2015. Cliché : A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

El Hierro : Ségolène Royal et le SER priment en 2015 son modéle d’ENR

Le 12 février à l’Unesco Ségolène Royal, la ministre française de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a remis le Trophée 2015 des EnR (Energies Renouvelables) à Monsieur Alpidio Armas, le président de l’administration insulaire d’El Hierro et de sa novatrice centrale hydro-éolienne. Voici également une version de cet événement en espagnol.
C’est le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) et plus précisément Jean-Louis Bal et son équipe qui avaient proposé le choix de distinguer la communauté d’El Hierro, représentée par son président élu, et ils organisèrent la manifestation du 12 février. Y participèrent des personnalités tels le Prix Nobel 2007 Rajendra Pachauri, l’Académicien Erik Orsenna, la navigatrice Isabelle Autissier, le climatologue et membre du GIEC Jean Jouzel, le pilote de “Solar Impulse” Bertrand Piccard… Le Premier ministre Manuel Valls avait inauguré le Colloque du SER fort tôt tandis que l’écrivain Erik Orsenna de l’Académie Française a animé les débats.
Beaucoup de choses, d’intérêt et de gens importants pour El Hierro qui est un petit exemple d’écologie participative et de la quête des 100% EnR. Finalement, au sein des grandes et moyennes entreprises qui constituent l’ossature du SER, la remise du trophée 2015 des EnR à une île de 8 000 personnes, représentée  par son élu et aussi son gestionnaire (y compris dans le domaine électrique), est un hommage à la différence.
J’ai été heureux avoir été associé à ce Trophée, en tant que go-between entre le SER et l’administration insulaire, avec Cristina Morales de Gorona del Viento, la société électrique d’El Hierro.