Pourquoi ce blog ?

L’important aujourd’hui en sciences du climat est de communiquer car les résultats du dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) de 2013 ne font que confirmer le poids des activités humaines dans le réchauffement climatique en cours de la Terre. Nous sommes entrés de plain-pied dans l’Anthropocène : une nouvelle ère géologique dans laquelle l’Homme est le principal acteur du changement climatique.
L’offre de Futura-Sciences est une opportunité car échanger nos expériences, des uns et des autres, est l’essentiel afin de modifier nos comportements et activités et emprunter le sillon tracé par le rapport du MIT pour le Club de Rome de 1972, les recommandations de Rio 1992 et donc celles de Rio +20 en 2012.

scan_PJ012
Sculpté par le vent, ce genévrier de Phénicie, une sabina (en espagnol), est l’un des arbres monumentaux les plus caractéristiques de toute l’Espagne.© A. Gioda, IRD.

J’ai eu la chance d’être associé depuis 1991 sur l’île d’El Hierro (maintenant 10 000 habitants dans l’archipel espagnol des Canaries) à des projets de développement durable, à la fois traditionnels et novateurs, qui ont fait école de par le monde ; toujours à partir de l’utilisation de l’eau et du vent soit deux ressources énergétiques renouvelables, l’exemple de l’arbre fontaine (arbre de la forêt du brouillard) du XVème au XVIIème siècle est devenu séminal – après un long cheminement dont la plantation d’un nouveau végétal en 1947 – pour la centrale prototype hydro-éolienne au XXIème siècle. Ce sera le cœur de mon blog.
En tant qu’expert, j’ai eu aussi l’opportunité en 2013 de participer aux travaux du Débat National sur la Transition Energétique (DNTE) qui s’inscrivent dans le prolongement du Grenelle de l’Environnement. Toujours, cela grâce à l’expérience maturée aux Canaries depuis 1991 autour du projet El Hierro 100% ENR ; cette île est entendue comme un laboratoire à ciel ouvert des réalisations du développement durable.
Sur ce blog, les changements constatés à El Hierro seront étudiés pas à pas, telle une lente révolution  et donc sans avoir peur de faire un oxymore.
Pour une écologie populaire « Bueno, Bonito y Barato » ou « Los 3 B » et donc Bon (utile), Beau et Bon marché chez nos voisins espagnols et d’Amérique Latine. C’est tout à fait ce que je recherche en sciences techniques : des applications et des progrès qui soient utiles, beaux et peu coûteux, toutes les qualités que l’on espère retrouver pour les biens de consommation, les infrastructures, les transports… destinés aux populations des pays du Sud où je travaille. Et cela serait bien de les retrouver y compris chez nous dans un monde plus sobre.

Cours sur la capture des eaux du brouillard à la conclusion d'un travail appliqué collectif, Classe de SVT , Lycée Paul Eluard, Châtillon, Hauts-de-Seine, février 2010.
Photo souvenir, après un cours sur la capture des eaux du brouillard, à la conclusion d’un travail appliqué collectif de plusieurs mois. Classe de SVT, Lycée Paul Eluard, Châtillon, Hauts-de-Seine, février 2010. Cliché : Prof. Fabienne Rousseau, responsable du Club Sciences.

2 réflexions sur “ Pourquoi ce blog ? ”

  1. Bonjour,
    Je suis étudiante en deuxième année de classe préparatoire à Paris et j’ai décidé de faire mon TIPE sur les attrape-brouillards. Je souhaiterais échanger avec vous sur votre expérience à El Hierro, notamment sur les choix techniques qui ont été effectués pour les filets.

    En espérant que ce message retienne votre attention et dans l’attente de vous lire
    Très cordialement

    Mon numéro de téléphone: 06 24 92 53 95

    1. Bonjour,
      Merci. Oui cela pourrait se faire en TIPE d’autant que j’encadre plusieurs lycéens en TPE cette année scolaire.
      Veuillez toutefois noter que je serai sur le terrain aux Canaries avec l’équipage du bateau à hydrogène « Energy Explorer » jusqu’au 24 novembre inclus. Par conséquent, oui mais pas tout de suite.
      Bien à vous
      AG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Les climats, les saisons, les sons, les couleurs, l'obscurité, la lumière , les éléments, les aliments, le bruit, le silence, le mouvement, le repos, tout agit sur notre machine, et sur notre âme . » Jean-Jacques Rousseau, Les confessions.