Archives pour la catégorie Actualités

Monde : 1) archives religieuses, météorologie jésuite et paléoclimats

L’UniverCité Ouverte de la ville de Gif-sur-Yvette, avec l’association Culture & citoyenneté et la Mairie, m’a invité à donner une visioconférence en histoire climatique, le 2 mars 2021, lors du  cycle « Des climats et des hommes ». J’ai cherché à l’illustrer pour montrer que l’histoire du climat et la météorologie ancienne étaient des sujets passionnants et importants, notamment dans ce premier chapitre, grâce à la belle série, publiée en 2010, de la chercheuse Valérie Daux.

En 2005, l’archiviste et bénédictin Joachim Salzgeber (1926-2012) photographié dans les archives de l’abbaye d’Ensiedeln. Canton de Schwyz, Suisse. © Liliane Géraud, Klosterarchiv Einsiedeln.
Continuer la lecture

El Hierro et Espagne : 45 et 44 % de renouvelables dans le mix électrique en 2020

Le billet sera assez bref car l’important ce sont les faits et, durant l’ensemble de l’année 2020, Gorona del Viento, la centrale hydro-éolienne de l’île d’El Hierro aux Canaries, a bien tourné, sans incident technique majeur. Elle a fourni 45,2 % d’EnR (Energies Renouvelables) du mix électrique insulaire tandis que la production annuelle totale atteignait 46 664 MWh (1 MWh = un mégawatt actif pendant une heure = 106 watts/h). Continuer la lecture

Monde : Mike Baker au cœur de la science du climat (ICSU, AGI, WCRP, ARCHISS)

« Vale Mike Baker », comme l’écrivait en latin « Au revoir », fin 2020 l’Ecossais Malcolm Hadley, un grand ancien de l’Unesco, sur le site de l’International Science Council (ISC). Oui, ce mot de départ de la Terre est en latin plutôt que « Farewell ». En effet, Mike Baker, l’alias de F.W.G. Baker, avait passé bien des années de travail à Rome (Via Cornelio Celsio 7), mais aussi à Paris depuis 1957, notamment en tant que Secrétaire exécutif pendant 24 ans du Conseil International des Unions Scientifiques (ICSU, son sigle plus connu en anglais) jusqu’en 1988. Continuer la lecture

Monde : 3) Chronologie, changement climatique, COP et action climat 2019

Afin que mes mots résonnent plus fort, j’ai mis en avant, un tableau quasi-abstrait d’une artiste contemporaine. Samantha Kelly Smith essaie, par ses « paysages », de mettre en scène le changement climatique actuel, conséquence des activités humaines, depuis la révolution industrielle. Elle a collaboré aussi avec des musiciens à l’instar en 2019 de ceux de Sunn O))) qui eux-même ont travaillé avec la violoncelliste et compositrice Hildur Guðnadóttir, primée par l’Académie des Oscars (BO du film The Joker) et des Golden Globes en 2020 (mini-série HBO Chernobyl).

« Cris et chuchotements » dans la série des peintures quasi-abstraites des paysages, inspirés par le réchauffement climatique, de Samantha Kelly Smith. La toile mise en avant, pour ce billet, s’intitule « A partir des cendres ». Années 2010. © SKS.

Continuer la lecture

Monde : 2) Chronologie, changement climatique, COP et action climat 2019

Afin que mes mots résonnent plus fort, j’ai mis en avant, un tableau quasi-abstrait d’une artiste contemporaine. Samantha Kelly Smith essaie, par ses « paysages », de mettre en scène le changement climatique actuel, conséquence des activités humaines, depuis la révolution industrielle dont elle peut bien connaitre les impacts, comme britannique transplantée à New York. Elle collabore aussi avec des musiciens à l’instar de ceux de Sunn O))).

Samantha Kelly Smith devant un de ses paysages. Afin d’illustrer la crise climatique actuelle, l’artiste-peintre utilise des ciels encore plus enflammés que ceux de William Turner dont les couleurs en 1816 furent filtrées par les poussières de l’explosion du volcan Tambora en 1815. © ArtisticOdyssey.com.

Continuer la lecture

Monde : 1) Chronologie, changement climatique, COP et action climat 2019

A la demande de mon laboratoire l’UMR HydroSciences de Montpellier, j’ai participé, de façon virtuelle, en novembre au 7ème Atelier d’éco-toxicologie des eaux, à Santiago du Chili (VII Workshop de HazMat y Bioterrorismo). Ses organisatrices avaient souhaité une introduction chronologique à propos de la connaissance du changement climatique et des COP (dont la COP21) jusqu’au Sommet action climat de l’ONU de 2019.
Afin que mes paroles résonnent plus fort, j’ai mis en avant, un tableau quasi-abstrait d’une artiste contemporaine. Samantha Kelly Smith essaie, par ce qu’elle nomme ses « paysages », de mettre en scène le changement climatique, conséquence des activités humaines, depuis la révolution industrielle dont elle connait bien des impacts comme britannique transplantée à New York. Continuer la lecture

Monde : Bouleversement, collapse, épanouissement de Jared Diamond

En des temps mortifères alors que les migrants affluent ou se noient sur les côtes d’îles antérieurement les plus préservées, telle El Hierro aux Canaries, et que l’ombre du Covid-19 obscurcit la vie des hommes sur la Terre, une image et un livre, Bouleversement par Jared Diamond, sont mis en contrepoint.
Le but est de montrer la beauté de la nature de cet archipel espagnol et la résilience des habitants de notre planète. Dû au talent du photographe sous-marin amateur Arthur Telle Thiemann, le premier signe est purement involontaire et local. Mis en avant de cet article, un grand sourire (?) est offert par un bel exemplaire de l’espèce Sparisoma cretense. Il s’agit d’une vieille des Canaries de sexe femelle, connue en France sous le nom de poisson-perroquet méditerranéen et elle a été photographiée dans les eaux d’El Hierro. Continuer la lecture

El Hierro : 35 % d’EnR jusqu’à la mi-2020 puis 92 % en juillet sur l’île durable

Sur l’île d’El Hierro aux Canaries, l’archipel atlantique espagnol, le mix électrique a comporté 35 % d’énergies renouvelables (EnR) jusqu’à la mi-2020 soit durant les 6 premiers mois de l’année : un résultat qui n’est pas satisfaisant, même si le début d’année est connu traditionnellement comme « la saison des calmes », tel un voilier encalminé par l’absence de des vents. Il est bon de souligner qu’aucun problème technique sérieux n’a été relevé, depuis 2014 l’année de sa mise en service, dans le fonctionnement de la centrale électrique hydro-éolienne (de la société Gorona del Viento). Cette centrale originale est l’unique source des EnR de l’île quant à son mix ou bouquet électrique (la vidéo suivante est en espagnol).

Déjà auparavant, lors des 6 premiers mois de 2019, il y avait déjà eu certainement un recul sensible de la part des EnR dans le mix électrique de l’île, par rapport à 2018, pour ce même semestre. Continuer la lecture

Tchad : 2) Crédit-carbone, Derk Rijks, cuisine solaire et réfugiées du Darfour

Dans ce second épisode qui court jusqu’en 2020, je reprendrai la saga de Derk Rijks, de l’ONG néerlandaise KoZon Foundation qui fusionna plus tard avec Cuisine Solaire Pays-Bas. Nous sommes début 2010 et Derk (il avait alors 76 ans sonnés) travaillait, depuis 5 années, avec les cuisines solaires dans six camps tchadiens des réfugiés du Darfour et particulièrement dans ceux d’Iridimi, de Touloum et d’Ouré ou Oure Cassoni. Au total, il y avait eu 14 000 cuisines solaires fabriquées localement puis distribuées à la mi-2009. Afin de faire un lien illustré entre les deux périodes 2004-2009 puis 2010-2020, je présenterai une très brève vidéo de l’organisation d’un pique-nique solaire, au camp d’Iridimi organisé en mai 2007, durant lequel l’équipe des formateurs compta 4 200 Cookits (les cuiseurs solaires) en train de chauffer des repas.

Continuer la lecture

El Hierro, La Gomera et Graciosa : petites îles des Canaries sans Covid-19

De l’île d’El Hierro, je ne vous ai pas parlé pendant des mois, depuis février 2020, dans ce blog ; la grande presse s’en est chargée presque quotidiennement. Pourquoi ? Parce que, avec deux autres îles des Canaries Graciosa et La Gomera, El Hierro a pratiquement échappé à la pandémie de Covid-19 ou coronavirus. Par conséquent, El Hierro a été toujours dans le wagon de tête du déconfinement en Espagne qui a connu 4 phases.
Ces trois îles partagent bien des caractéristiques : elles sont toutes petites, peu peuplées et plus isolées encore soit géographiquement soit du fait des connexions très moyennes avec les grandes îles de l’archipel espagnol que sont Tenerife et Grande Canarie.

Carte de l’archipel des Canaries. La position occidentale soit la plus océanique des îles d’El Hierro et de La Gomera est patente (la carte grise de synthèse) comme leur petitesse, encore plus marquée pour Graciosa (au nord de Lanzarote, carte de droite en bas) qui est la moins peuplée et de loin des Canaries. © Canal du Monde.

Continuer la lecture