El Hierro : le regard du naturaliste canarien Eustaquio Villalba

Il est quasiment impossible d’ignorer Quique l’alias d’Eustaquio Villalba Moreno aux Canaries quand on parle de sciences naturelles. Quique est connu, d’abord de presque tous, pour son travail d’animation à la Radio Nationale Espagnole (en anglais) et aussi comme  auteur de livres de divulgation scientifique et d’atlas régionaux, membre de nombreuses sociétés savantes des Canaries et paladin de la cause des réserves naturelles.

Le naturaliste des Canaries Eustaquio Villalba alias Quique. Lui, il précise : « géographe, paléoclimatologue et vulcanologue ». Comme militant, il est également le porte-parole de la Asociación Tinerfeña de Amigos de la Naturaleza (ATAN). © A.G. para El Diario de Avisos, 02/05/2016.

Quique est un professeur des lycées en science. Officiellement il est à la retraite mais cette dernière est fort active. Son rôle moteur le plus récent fut celui d’impulser, avec d’autres Collègues, avec succès la création en 2015 de la Réserve de la biosphère Unesco du Massif de l’Anaga sur l’île de Tenerife. La reprise du phénomène volcanique en mer face à El Hierro en 2011-2012 et donc la naissance du volcan Tagoro, avec l’expulsion des originales « restingolites » (du nom du port de La Restinga), lui avaient inspiré la rédaction d’un ouvrage de géologie sur les phénomènes paroxystiques aux Canaries.
Quique m’a offert toute une série de photographies montrant, sous le meilleur jour, la richesse des paysages de l’île d’El Hierro. Elles ont été prises en 2018 et je vous en présente une sélection personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *