Archives pour l'étiquette Madère

Porto Santo, Utrecht et Danemark : V2G et apport du véhicule électrique au réseau

Dans notre espace public en France, le déploiement des bornes de recharge des VE (véhicules électriques) est quelque chose de lent ou de progressif. Ne parlons point du V2G ou Véhicule to Grid ou bien, en français, la charge bidirectionnelle qui est testée sur l’île portugaise de Porto Santo (5 500 habitants, 43 km², archipel de Madère et connue en histoire pour être la terre de la femme de Christophe Colomb) et la ville d’Utrecht (330 000 habitants, Pays-Bas). Idem pour le système V2H (Vehicule to House), lui aussi indisponible, en France mais, avec l’achat d’une wallbox à charge bidirectionnelle, Mitsubishi le propose au Japon et dans quelques pays européens. Continuer la lecture

El Hierro, Madère, Samso, Orcades et Islande : les EnR et leur rediffusion sur ARTE

Une bonne nouvelle que la rediffusion sur Arte de cinq documentaires, de chacun 53 minutes, au sujet des expériences abouties des énergies renouvelables (EnR), souvent locales et citoyennes, sur Les îles du futur suivantes :
El Hierro aux Canaries (Espagne)  disponible aussi en allemand ;
Madère, dans l’outre-Mer portugais ;
Samso ou Samsø au Danemark, face à la presqu’île du Jutland ;
l’archipel des Orcades au nord de l’Ecosse, dans le Royaume Uni ;
– et l’Islande, une grande île et un Etat indépendant où l’autonomie énergétique est assurée toute l’année, soit 100 % EnR.
En ligne, les cinq documentaires resteront disponibles jusqu’au 26 ou 28 juin, pour certains d’entre eux. Bonne vision si vous en aviez le loisir et l’envie…

L’affiche de Renisla (un programme Unesco pour les EnR) reprend et interprète une photographie de quatre moulins du parc du l’île (qui en compte cinq), dans le brouillard qui est la signature de son paysage météorologique. Cabildo de El Hierro, Canaries, Espagne.

 

El Hierro, Madère, Samso, les Orcades et l’Islande : « îles du futur » sur Arte

El Hierro et Madère la portugaise, sans compter d’autres terres telles l’Islande, Samso au Danemark et les Orcades au Royaume-Uni font l’objet de documentaires de près d’une heure chacun sur Arte dans la série allemande « Les îles du futur ». J’ai mis allemande volontairement parce que j’avais travaillé à un autre documentaire sur El Hierro de 15 minutes diffusé pour la première fois en  février 2015  sur Arte, encore une fois, mais par la branche française.

J’ouvre une parenthèse entre nous. C’est un film qui s’est développé du côté allemand en parallèle avec celui d’Elodie Fertil, les deux toujours destinés à Arte et en profitant du caractère polycéphale de cette maison. C’est dit de façon fort alambiqué mais en fait rien n’avait été fait pour que l’information circule mieux car je visais à obtenir deux films et ainsi deux approches différentes. De plus, les films sont si compliqués à monter puis à réaliser qu’il vaut mieux se taire car c’est vraiment une mécanique de précision : ainsi le montage de celui diffusé sur la BBC, en octobre 2015 et filmé en avril, fut complexe à cause de la lourdeur du matériel embarqué et de l’équipe sans compter le problème des drones pour filmer. Le taux de mortalité des projets de films est très élevé et il vaut mieux donc tous les incuber. Refermons cette parenthèse.

Les deux films sur El Hierro et Madère (Portugal) de la série « Les îles du futur » présentent l’importance des STEP (les Stations de Transfert d’Energie par Pompage et turbinage ) hydrauliques, une technique robuste et éprouvée de stockage d’énergie depuis la fin du XIXème siècle dans les Alpes suisses et italiennes.  La STEP est une bonne et économique technique pour pallier à l’intermittence des énergies renouvelables tels le vent et le soleil.