Volcans de boue en Roumanie

Un extrait de mon livre « Volcanologie » (Dunod, 4e édition, 2011) :

Les volcans de boue ne résultent nullement d’un processus magmatique : ils tiennent leur nom de leur activité « explosive » et aussi de leur forme (cône miniature, le plus souvent de quelques dizaines de centimètres ou quelques mètres de haut). Un millier sont connus dans le monde, essentiellement dans des zones en compression : Italie (Maccalube en Sicile et dans la région de Modène dans les Apennins), Roumanie, Azerbaïdjan, Pakistan (où ils peuvent mesurer plusieurs centaines de mètres de haut), Bangladesh, Myanmar, Trinité-et-Tobago, Barbade. Ils existent en mer aussi (Méditerranée, Atlantique, mer Noire, mer Caspienne). Ils émettent des gaz d’origine profonde, du méthane essentiellement (94-97% pour Maccalube) qui s’enflamme parfois spontanément mais aussi CO2, H2S, O2, N2, CO, des gaz rares (Ar, He, Ne, Kr, Xe). Il s’agit parfois simplement de gaz bactériens d’origine peu profonde.

J.M. Bardintzeff, Volcanologie, Dunod, 4e édition, 2011

 

À ce titre, les volcans de boue de Berca en Roumanie constituent une belle curiosité géologique.

« 80 jours voyages » organise un voyage en Roumanie (volcans de boue et curiosités géologiques)

8-11 novembre 2014

Guide : Sylvain Chermette

Conseiller scientifique : Jacques-Marie Bardintzeff

Renseignements : 09 81 07 43 66

contact@80joursvoyages.com

www.80joursvoyages.com

Voyage géologique en Roumanie (volcans de boue) avec 80 jours voyages

Voici 3 photos spectaculaires de Sylvain Chermette :

Chermette.ETH3900

Volcan de boue de Berca, Roumanie (© S. Chermette).

Chermette.ETH3948

Volcan de boue de Berca, Roumanie (© S. Chermette).

Chermette.ETH4008

Volcan de boue de Berca, Roumanie (© S. Chermette).

Séismes en France métropolitaine

Séismes en France métropolitaine

Extrait de mon livre

« Le grand livre des volcans du monde, séismes et tsunamis », Editions Orphie

En France métropolitaine, il y a eu et il y aura encore des séismes d’intensité moyenne. Le dernier séisme meurtrier sur le territoire français, a eu lieu en Provence, à Lambesc, le 11 juin 1909. Sa magnitude est estimée à 6,4 pour une intensité de IX-X. Il a fait quarante-six victimes et détruit plusieurs villages dont Lambesc, Rognes, Saint-Cannat, Venelles ; de gros dégâts sont notés à Salon-de-Provence, Vernègues, etc. Le même séisme ferait aujourd’hui près de 1 000 morts car la région est plus peuplée. Le 13 août 1967, à Arette dans les Pyrénées-Atlantiques, après un séisme de magnitude 5,3 (intensité VIII-IX), de nombreuses maisons ont été lézardées dont certaines irréparables, le clocher de l’église très endommagé a du être abattu ; on a déploré 1 victime dans le village, la dernière à ce jour en France à la suite d’un séisme.

Plusieurs régions de France sont concernées par les séismes : Provence-Côte d’Azur, Alpes, Pyrénées, vallées du Rhône et du Rhin. Une carte des risques sismiques en France a été dressée. Des précautions doivent être prises, plus particulièrement lors de la construction de barrages ou de centrales nucléaires, dans la vallée du Rhône par exemple.

Récemment, deux séismes se sont produits en France métropolitaine :

Continuer la lecture

L’Ol Doinyo Lengai, Tanzanie, un volcan unique au monde

Extrait de mon livre « Volcanologue. De la passion à la vocation » par Jacques-Marie Bardintzeff, Éditions Vuibert, 2009 :

À cent cinquante kilomètres à l’ouest du célèbre Kilimandjaro, en bordure de la Rift Valley africaine, se dresse l’étrange Ol Doinyo Lengai, la montagne sacrée des Massaïs. Il produit des laves uniques au monde, des carbonatites, noires comme l’encre.

Après six heures d’escalade, le cratère apparaît, tout rond, d’un diamètre d’environ 300 m pour une profondeur de 50 m. Des failles radiaires libèrent d’abondantes fumerolles. Une vingtaine de hornitos, petits volcans miniatures d’un peu plus d’une dizaine de mètres de haut, se côtoient. Plusieurs d’entre eux sont actifs à tour de rôle.

Et nous partons à la découverte du cratère. Une langue de lave noire semble toute récente. Sa partie médiane bouge encore. En amont, il s’agit d’une véritable petite rivière de lave d’une fluidité extrême, qui s’écoule en cascade d’un hornito. En une centaine de mètres, elle devient visqueuse et pâteuse avant de s’immobiliser, pétrifiée. Mais attention à ne pas poser le pied dessus car la croûte superficielle se brise facilement. Ces laves sont uniques au monde car constituées de carbonates et non de silicates. Plus précisément, il s’agit de carbonates de sodium et de potassium. Leur température de fusion, deux fois plus faible, atteint cependant 500 °C. Elles sont d’une couleur d’encre, bien différente des autres, écarlates. Rapidement, elles s’altèrent et deviennent complètement blanches. L’Ol Doinyo Lengai est un volcan en noir et blanc…

(© J.M. Bardintzeff)

Pour les nuls présente Les volcans (suite)

Merci à Sylvain Frécon pour ses dessins humoristiques illustrant mon dernier livre.

Pour les nuls présente Les volcans

Le Macdonald va-t-il émerger ?

Au sud des îles Australes, en Polynésie, un volcan sous-marin a été découvert et baptisé « Macdonald », du nom d’un volcanologue américain. Il s’est formé au fond de l’océan à une profondeur de 4 000 mètres. Puis il a grandi petit à petit lors de chacune de ses éruptions. Aujourd’hui, son sommet n’est qu’à quelques dizaines de mètres de profondeur. S’il continue à entrer en éruption et à grandir, il émergera sans doute prochainement pour former une île nouvelle ! Mais à qui appartiendra cette île ?

Macdonald.jpg

(dessin Sylvain Frécon)

 

Pour les nuls présente Les volcans

Vient de paraître, le 3 avril 2014, par Jacques-Marie Bardintzeff (illustrations F. Grégoire et S. Frécon).

« Pour les nuls présente Les volcans »

Pour les jeunes, Gründ, Paris, 48 pages, 24,1 x 28,7 cm, 9,95 euros,. Des rubriques « Un peu de technique », « Le saviez-vous ? » avec une frise à déplier et à découper

Ce livre explique la formation, la vie et la mort des volcans et emmène le lecteur dans un tour de la Terre à la découverte de tous les types de volcans. Il raconte les grandes catastrophes provoquées au cours de l’Histoire par les spectaculaires éruptions et les terribles nuées ardentes… Mais rappelle aussi que le volcanisme a contribué à l’apparition de la vie sur notre planète. Les toutes dernières découvertes des vulcanologues sont accompagnées d’illustrations inédites qui viendront alimenter la fascination des enfants pour tous les Etna, Vésuve et autres Fuji-Yama.

Il n’y a pas d’âge pour apprendre en s’amusant !

Grund.couv_CV_DOC_VOLCANS.jpg.low

Extraits choisis 

Les gaz et les geysers

Les volcans émettent une grande quantité des gaz. Les gaz jouent un rôle de moteur dans les explosions. Souvent, ils sont brûlants, asphyxiants. Ils représentent donc des dangers supplémentaires.

Fumer sans modération

Les volcans actifs émettent des gaz en abondance. La majorité des gaz sort par le cratère. D’ailleurs on décrit souvent un volcan comme une « montagne qui fume » ! Mais des gaz appelés « fumerolles » sont aussi émis par des fissures sur le flanc du volcan.

Les gaz volcaniques sont surtout de la vapeur d’eau, qui sort en volutes blanches. Le gaz carbonique, invisible, est aussi présent en grande quantité. Le dioxyde de soufre, qui pique les yeux et le nez, forme un nuage bleuté. L’hydrogène sulfuré à une odeur d’œuf pourri. Certains gaz peuvent s’enflammer : l’hydrogène donne une flamme bleue et le soufre une flamme orange.

Certains gaz atteignent 900 degrés alors que des fumerolles de gaz carbonique n’ont que quelques dizaines de degrés.

Les gaz jouent un rôle majeur dans le déclenchement des éruptions. En profondeur, les gaz sont prisonniers dans le magma puis ils sont libérés comme lorsque l’on ouvre une bouteille de champagne. Si les gaz sont abondants, l’éruption est explosive, c’est-à-dire que le magma est projeté sous forme de bombes, de cendres ou de nuée ardente.

Bardintzeff.Etna10.94

L’Etna libère une grande quantité de gaz (© J.M.
Bardintzeff).

Bardintzeff.KAM 1.32 Mutnovsky soufre

Gaz soufrés au volcan Mutnovsky au Kamchatka (© J.M.
Bardintzeff).

Pierre qui flotte

Une pierre ponce est une roche volcanique pleine de petits trous appelés vacuoles. Elle est très légère et elle flotte parfois sur l’eau.

L’Espace et la Plume

Dimanche 30 mars 2014, 13h30 à 18h30

« Premières Rencontres Franciliennes – L’Espace et la Plume »

(Salon du livre consacré à l’espace)

Maison de l’Environnement et du Développement durable de l’aéroport Paris-Orly

Face au n° 73 de l’avenue Jean-Pierre Bénard, 91200 Athis-Mons

28 auteurs

Entrée et parking gratuits

www.entrevoisins.org/maison_environnement/orly/espace-et-plume-30-mars-aeroport-orly.aspx

2014.03.30.Orly.jpg1

2014.03.30.Orly.jpg2

 

Les volcans de France métropolitaine

Un volcanisme important s’est manifesté en France métropolitaine, dans le quart sud-est du pays, au cours des ères Tertiaire et Quaternaire. Il s’agit des fameux « Volcans d’Auvergne » (bien que ceux-ci débordent en fait de l’Auvergne et atteignent la Méditerranée !) Dans le détail, on distingue 17 provinces volcaniques. Les premières activités se sont manifestées dans le Charolais (Bourgogne) dès le tout début de l’ère Tertiaire, il y a 65 millions d’années.

Le Cantal, de forme elliptique, se situe au centre de l’Auvergne. Il mesure 70 km de l’ouest à l’est et 50 km du nord au sud : c’est le plus grand volcan d’Europe, à égalité avec l’Etna. Il a du mesurer jadis plus de 3500 m de haut. Le massif culmine aujourd’hui à 1854 m au Plomb du Cantal. Son activité s’est terminée il y a 3 millions d’années. Il est donc éteint.

Bardintzeff.17 puy Mary

La silhouette pyramidale du Puy Mary (1785 m) dans le massif du Cantal (© J.M.Bardintzeff).

Continuer la lecture

Conférence à Athis-Mons

Jacques-Marie Bardintzeff donnera une conférence vendredi 14/3/2014 à 19h

« Volcans de France (métropole et outre-mer) »

Maison de l’Environnement et du Développement durable de l’aéroport Paris-Orly, 91200 Athis-Mons.

Renseignements : 01 49 75 90 70

Entrée libre, parking gratuit.

2014.03.14.Orly.jpg.low

 

Résumé :

La France possède de nombreux volcans, anciens dans l’Esterel ou en Corse, en sommeil en Auvergne, ou bien actifs outre-mer.

Les volcans d’Auvergne s’étendent dans la vaste région « Centre-Midi ». Ils présentent de grandes variétés de morphologies, de terrains, de roches et d’âges.

L’activité débute dans le Charolais, il y a 64,5 millions d’années. Le Cantal, actif depuis 13 jusqu’à il y a 3 millions d’années, est le plus grand volcan d’Europe, à égalité avec l’Etna. C’est un « strato-volcan » dont le centre s’est effondré en une grande caldeira. Le Mont-Dore, actif entre 4,7 millions d’années et 250 000 ans, lui ressemble comme un petit frère. D’autres massifs (Velay, Devès, Vivarais, etc.) sont bien originaux. La chaîne des Puys a commencé son activité il y a 100 000 ans environ. La dernière éruption, celle du lac Pavin date de seulement 6 000 ans. Un réveil des volcans les plus jeunes n’est pas exclu.

Outre-mer, des volcans sont très actifs, aux Antilles (Soufrière de Guadeloupe, montagne Pelée en Martinique et leurs redoutables nuées ardentes) ou à la Réunion (coulées de lave fluide du piton de la Fournaise).

Des îles ont été formées par des volcans sous-marins qui ont émergé, en milieu intertropical (Polynésie française) ou péri-antarctique (Terres australes).

Chaque milieu volcanique constitue un écosystème particulier, occupé par une flore et une faune spécifiques, et souvent habitée par l’espèce humaine.

Bardintzeff.AUV.Vo.4.33.Come

Le puy de Côme dans la chaîne des Puys (© J.M. Bardintzeff).

Bardintzeff.ANT2010.4 Soufrière

La Soufrière de Guadeloupe (© J.M. Bardintzeff).

Bardintzeff.REU 6.35

Le piton de la Fournaise dans l’île de la Réunion (© J.M. Bardintzeff).

Les volcans ? Passionnément ! Les volcans ne sont pas toujours méchants, ils sont aussi les témoins de la Terre active !