« La tour Eiffel a froid aux pieds »

… comme dans la chanson de Jacques Dutronc / Jacques Lanzmann.

La crue de la Seine se poursuit (voir mon blog du 26/1/2018) et l’inondation va durer encore plusieurs jours.

Jacques-Marie Bardintzeff volcanologue devant la voie Georges Pompidou submergée par la Seine, entre le pont de Bir-Hakeim (à l’arrière-plan) et le pont de Grenelle, samedi 27 janvier 2018 à 16 h (© J.M. Bardintzeff).

Le niveau de la Seine était alors mesuré à 5,73 m à l’échelle d’Austerlitz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *