Archives pour l'étiquette Italie

Méduse vous tire la langue !

Méduse (ou Gorgone) est une créature mythologique assez effrayante, avec des serpents à la place des cheveux ! Souvent, facétieuse, elle tire la langue. Une étonnante sculpture d’une tête de méduse peut être admirée dans le remarquable musée archéologique de Tarquinia, consacré essentiellement aux Étrusques, abrité dans le Palazzo Vitelleschi, à 20 km au nord de Civitavecchia et à 70 km au nord-ouest de Rome.

Sculpture de Méduse tirant la langue dans le musée archéologique de Tarquinia (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Stromboli et Strombolicchio

Lors de notre croisière « La culture au fil de l’eau », en Italie-Grèce (voir mon blog des jours précédents), notre navire « Le Berlin » passe, sur le chemin du retour, non loin du volcan Stromboli. L’occasion de revoir ce volcan très actif, surnommé le « phare de la Méditerranée ». Juste à côté, le curieux petit rocher du Strombolicchio est une ancienne cheminée volcanique, appelée « neck ».

Le volcan Stromboli et le rocher Strombolicchio à droite (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

De Charybde en Scylla

Une croisière en Méditerranée avec « Plein Cap Croisières », jusqu’en Italie et en Grèce, à bord du navire « Berlin », du 30 septembre au 10 octobre 2018. J’étais invité en tant que conférencier « La culture au fil de l’eau » comme déjà en mai 2016 pour la « Croisière du Savoir », parrainée par Yves Coppens sur ce même bateau (voir mon blog du 22 mai 2016 et jours suivants).

En Méditerranée, il faut déjà franchir Charybde et Scylla !

Le terrible rocher de Scylla (Scilla), au nord de Reggio de Calabre, à la pointe de la botte italienne (© J.M. Bardintzeff).

Continuer la lecture

Etna : 2013, année éruptive !

L’Etna a connu une année 2013 particulièrement éruptive.

L’Etna, situé en Sicile, est le plus grand et le plus haut volcan d’Europe. Il mesure près de 50 km de long du nord au sud, près de 40 km de large d’est en ouest et plus de 3300 m de haut mais son altitude peut varier d’une éruption à l’autre. Son sommet est recouvert de neige une bonne partie de l’année.

Bardintzeff.ITA 79.1.11 Etna_Montagnola

L’Etna (son sommet visible est la Montagnola) couvert de neige (© J.M. Bardintzeff).

Les Latins en avaient fait le domaine du dieu Vulcain, qui, selon la mythologie, travaillait dans des forges souterraines. Empédocle, philosophe grec du Ve siècle av. J.-C., vivant à Agrigente en Sicile, se passionna pour son observation et une tentative de compréhension. Selon la légende, il tomba (ou se précipita?) dans un des cratères de l’Etna, qui ne rejeta qu’une de ses sandales.

L’Etna est un énorme édifice, avec plusieurs cratères sommitaux principaux (5 actuellement : la Voragine, la Bocca Nuova, le cratère nord-est, le cratère sud-est et le nouveau cratère sud-est) et des flancs constellés de 250 petits cônes, tels les Monti Rossi (apparus en 1669) et les Monti Silvestri (1892). Son flanc est s’est effondré et a formé l’immense Val del Bove (la vallée du Bœuf), en forme d’amphithéâtre, large de 4 à 5 km et ouvert sur la mer.

Bardintzeff.ITA 88.2.20 Etna.cone NE

Le cratère nord-est de l’Etna (© J.M. Bardintzeff).

Bardintzeff.ITA 79.1.13 Silvestri_1892

Les Monti Silvestri résultent de l’éruption de 1892 (© J.M. Bardintzeff).

L’activité de l’Etna a débuté il y a 300 000 ans environ, par un volcanisme sous-marin, comme en témoignent les laves en coussins (« pillows lavas ») visibles sur la côte près d’Aci Castello. Une de ses éruptions dura dix ans, de 1614 à 1624 ! Lors de l’éruption majeure de mars à juillet 1669, une fissure importante de 9 km de long puis d’autres ont vomi des coulées de lave qui ont atteint la ville de Catane et se sont épanchées en mer. L’éruption, qui dura 473 jours du 14 décembre 1991 au 30 mars 1993 et produisit 250 millions de m3 de lave (soit une moyenne de 6 m3 par seconde), fut également longue et importante.

L’activité récente, depuis l’année 2000, est soutenue, avec, en alternance, l’émission de coulées de lave et l’éjection de panaches cendreux ou de fontaines de lave.

Bardintzeff.ETNA 02.4.34

Éruption de novembre 2002 (© J.M. Bardintzeff).

Bardintzeff.ETNA 02.5.03

Éruption de novembre 2002 (© J.M. Bardintzeff).

L’année 2013 a été marquée par de nombreux paroxysmes de l’Etna, le plus souvent à partir du nouveau cratère sud-est. Chaque paroxysme, qui dure plusieurs heures en moyenne, commence classiquement par des explosions stromboliennes (projection de bombes incandescentes) et se terminent par des fontaines de lave hautes de plusieurs centaines de mètres et des petites coulées de lave. Le plus souvent, les paroxysmes sont séparés de quelques jours à une grande semaine.

18 paroxysmes ont eu lieu en 2011 et 7 en 2012.

On a noté 19 paroxysmes en 2013, 13 paroxysmes entre le 19 février et le 27 avril (19, 20, 20, 21, 23 et 28 février, 6, 16 mars, 3, 12, 18, 20, 27 avril) et 6 autres entre le 26 octobre et le 2 décembre (26 octobre, 11, 17, 23, 28 novembre, 2 décembre).

Les deux derniers événements éruptifs des 14-16 décembre et 29-31 décembre, se limitant essentiellement à une belle activité strombolienne et à des coulées de lave, ont donc été plus longs mais moins intenses que les paroxysmes précédents.

L’aéroport de Catane a été fermé à plusieurs reprises en 2013.

Que nous réserve l’Etna pour 2014 ?

Behncke.2013.04.03.335ctrPS

L’Etna en éruption le 3 avril 2013 (© B. Behncke).

 

Bardintzeff.140 BB+JMB

Boris Behncke (INGV Catane) et Jacques-Marie Bardintzeff (UCP Cergy-Pontoise et UPS Orsay) sur l’Etna en juillet 2010 (© J.M. Bardintzeff).

Pour suivre l’activité de l’Etna :

www.ct.ingv.it/it/tremore-vulcanico.html (le site de l’INGV, Institut de volcanologie de Catane)

http://webcams.volcanodiscovery.com/ (webcams)