Le Doigt de Sainte-Anne

Le Doigt de Sainte-Anne, à Kerguelen, est une ancienne cheminée volcanique, remplie de magma solidifié, ultérieurement dégagée par l’érosion, appelée « neck ».

bardintzeff-ker-11-14-doigt-ste-anne-s

Le Doigt de Sainte-Anne (vu d’hélicoptère) culmine à 154 mètres (© J.M. Bardintzeff).

Un neck est une « intrusion » c’est-à-dire que le magma s’est infiltré dans l’édifice volcanique. Parfois, lors de son refroidissement, la roche acquiert un débit en prismes : un neck est prismé de façon radiaire.

La roche Sanadoire dans le Mont-Dore en Auvergne est un poly-necks, résultat de remplissages successifs de plusieurs cheminées coalescentes.

Voir aussi mes posts du 6/6/2015 (concernant la Vallée des dykes au Cap-Vert), du 11/6/2015 et du 20/6/2015 (mots clés « intrusion » et neck »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *