Image de l’île d’Amsterdam

La petite île de la « Nouvelle-Amsterdam », rebaptisée depuis plus simplement « Amsterdam », longue de 10 km et large de 7 km, fait partie des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

Une base scientifique permanente, Martin-de-Viviès, y est installée.

C’est la moins australe (37°50’ de latitude sud) de ces îles de l’océan Indien. Son climat tempéré autorise donc le développement d’une certaine végétation.

Elle se caractérise par des morphologies typiquement volcaniques et culmine à 881 mètres.

Bardintzeff.KER.16.11.Amsterdam.sVue d’hélicoptère du cratère de Vénus sur l’île d’Amsterdam (© J.M. Bardintzeff).

À 75 km au sud, l’île Saint-Paul est formée des restes d’un ancien édifice volcanique. Cette île reste tristement célèbre à la suite de l’épisode tragique des « Oubliés de Saint-Paul » en 1930-31. Plusieurs personnes travaillant à la conserverie « La langouste française » furent « oubliées » sur place à la suite de faillites successives en métropole. Quelques survivants furent sauvés après plus d’un an par l’aviso de la Marine nationale « Antarès » et par le bateau de pêche « Austral ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *