« Volcans » dans La Montagne (fin)

Entretien avec Anne Bourges dans le cadre d’un article publié dans le quotidien « La Montagne » le 22 mars.

Imaginez les volcans d’Auvergne lorsqu’ils étaient en éruption ! Peut-on les comparer à d’autres volcans actuellement actifs ?

– Si je vous dis : puy Pariou ?

– Je vous réponds : piton Kapor sur le piton de la Fournaise.

– Si je vous dis : puy de Dôme ?

– Je vous réponds : Sinabung en Indonésie.2016.03.22.La_Montagne.jpgL’article paru dans « La Montagne ».

 

– Et si je vous dis : Cantal, ce géant auvergnat ?

– Il a été énorme ! On peut le comparer à l’Etna en Sicile.

Le Cantal, de forme elliptique, mesure 70 km de l’ouest à l’est et 50 km du nord au sud : c’est le plus grand volcan d’Europe, à égalité avec l’Etna. Il s’agit d’un « strato-volcan », constitué d’un empilement (stratification), de coulées de lave et de niveaux de tephra (bombes, cendres, ponces…). Ceci témoigne de l’alternance de dynamismes effusifs et explosifs.

Sa partie centrale s’est effondrée en une gigantesque caldeira. Puis les glaciers de l’ère Quaternaire ont achevé de le disséquer. Dans les anciennes vallées glaciaires coulent aujourd’hui des rivières : Cère, Jordanne, Mars, Santoire…

Le massif culmine à 1 855 mètres au Plomb du Cantal, qui domine légèrement le puy Mary (1 785 mètres), tous les deux situés en bordure de caldeira, et le puy Griou (1 694 mètres) au centre de la caldeira.

Son activité a duré 10 millions d’années ! Elle a commencé il y a 13 millions d’années et s’est terminée il y a 3 millions d’années. Il est donc définitivement éteint.

Continuer la lecture