Le « bouillant » de la Bèze

Bèze (21310) est un village très pittoresque du département de la Côte-d’Or. La rivière du même nom y prend sa source. Il s’agit d’un spectaculaire « bouillant » (Bèze signifie „source“), une résurgence ou source vauclusienne. On pense qu’elle est alimentée par les pertes de la rivière Tille et de son affluent (?) la Venelle. La Bèze se jette ensuite dans la Saône puis le Rhône.

Les bords de la source ont été aménagés en une agréable promenade, plantée d’arbres séculaires.

bardintzeff-2010-26-beze_source-sLa résurgence de la Bèze (© J.M. Bardintzeff).

Le débit moyen de 3,89 m3/s peut atteindre un pic à 17 m3/s.

On peut visiter une partie de la rivière souterraine en bateau, en parcourant une grotte sous le plateau karstique.

Il paraît que chaque année, lors de la fête du 15 août, le village élit humoristiquement le « roi des cornichons » et la « reine des andouilles » ?

2 réflexions sur “ Le « bouillant » de la Bèze ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *