À la découverte des gigantesques volcans martiens

Extrait de mon livre « Volcanologie » (Ed. Dunod)
Sur Mars, un volcanisme exubérant, éteint actuellement, s’est manifesté.
Vingt-deux volcans isolés ont été repérés dans la partie nord. Ils ressemblent un peu aux volcans boucliers d’Hawaii ou de la Réunion mais en beaucoup plus grand, avec des accumulations de coulées (jusqu’à 2 000 km de long) et des caldeiras sommitales.

Mon interview sur Futura-Sciences :

http://www.dailymotion.com/video/x33f063_interview-a-la-decouverte-des-gigantesques-volcans-martiens_school

Trois types de volcans morphologiquement différents coexistent.
(1) Onze volcans, de type patera (« patère » signifie « coupe évasée »), caractérisés par un rapport hauteur / diamètre très faible, tels Alba Patera de 6,6 km d’altitude au-dessus du niveau de référence martien, soit une hauteur d’environ 8 km, pour un diamètre d’environ 1 400 km et Ulysses Patera ;
(2) six de type tholus, (« édifice en coupole ») avec des pentes plus fortes (les types 1 et 2 sont anciens tous les deux) ;
(3) enfin cinq de type mons, volcans boucliers géants, plus jeunes. Quatre mons sont assez groupés : Olympus Mons, haut de 22,5 km, et trois sur le bombement de Tharsis Montes au niveau de l’équateur, Ascraeus, Pavonis, Arsia, de hauteurs respectives de 14,9, 8,4 et 11,7 km. Le dernier, Elysium Mons (12,6 km de hauteur, 375 km de diamètre), est isolé au milieu de plaines, à 30° de latitude nord.
Le formidable édifice d’Olympus Mons atteint 21,2 km d’altitude soit une hauteur de 22,5 km : c’est la plus haute montagne du système solaire. Les datations par impacts de météorites montrent qu’il a été actif entre 3,7 milliards d’années et 400 à 100 Ma. D’une dimension de 840 x 640 km, il présente une forme polygonale plutôt que circulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *