Volcan Ngauruhoe, Nouvelle-Zélande

Depuis l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande (voir mon blog des jours précédents), il est commode de rejoindre l’île du Nord par le ferry « Interislander » : 3 heures pour 83 km de voyage en mer, entre Picton et Wellington.

L’île du Nord, appelée aussi « l’île fumante », est volcanique, contrairement à l’île du Sud.

Rendez-vous avec un premier volcan, le Ngauruhoe, un cône majestueux, qui culmine à 2291 m (environ 900 m de hauteur pour le cône lui-même). Il fait partie du massif du Tongariro dans le parc national du même nom.

Le cône tronqué du Ngauruhoe en Nouvelle-Zélande, poudré de neige. Au premier plan, des moutons paissent paisiblement (© J.M. Bardintzeff).

Le volcan Ngauruhoe en Nouvelle-Zélande (© J.M. Bardintzeff).

Le volcan Ngauruhoe a été très actif au 20e siècle. Il a fait, notamment, deux importantes éruptions, en 1974 et en 1975 (la colonne éruptive est alors montée jusqu’à 13 km de hauteur). Sa dernière éruption, plus modeste, remonte au 4 juillet 1977.

Le Ngauruhoe en Nouvelle-Zélande, au soleil couchant (© J.M. Bardintzeff).

La silhouette du Ngauruhoe, Nouvelle-Zélande, sous la Lune ; entre les deux (un peu sur la droite), on distingue Vénus (© J.M. Bardintzeff).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *