Volcans : le vrai du faux

Florence Heimburger m’a posé cinq questions sur les volcans pour démêler le « vrai du faux ».

Voici les réponses :

https://www.curieux.live/2019/09/26/les-volcans-francais-sont-tous-eteints-5-grandes-idees-recues-sur-les-volcans/

Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue, devant les orgues basaltiques de La Tour d’Auvergne dans le massif du Mont-Dore, le 24/9/2019, dans le cadre d’un stage de terrain avec les étudiants de la préparation Capes Sciences de la vie et de la Terre (M1 MEEF) des Universités de Paris-Sud Orsay et de Cergy-Pontoise (voir aussi mon blog du 26/9/2016) (© J.M. Bardintzeff, merci à Geoffroy Mohn).

Le texte complet :

Curieux ! Le vrai du faux

Les volcans français sont tous éteints !? 5 grandes idées reçues sur les volcans

Mauna Loa à Hawaï, Vésuve et Etna en Italie, Piton de la Fournaise à La Réunion… La Terre compte des milliers de volcans actifs, endormis ou éteints. Malgré leur omniprésence, certaines idées reçues à leur sujet perdurent. On fait le tri entre info et intox avec un Jacques-Marie Bardintzeff, un volcanologue réputé

1 – Les volcans français sont tous éteints : FAUX

Certes, en France métropolitaine, les volcans de la chaîne des Puys ne sont pas actifs. Mais ils sont « jeunes » (8000 à 10 000 ans) et pourraient donc se « réveiller ». En outre, les volcans des DOM (Département d’Outre-Mer) font régulièrement parler d’eux : Le Piton de la Fournaise, sur l’île de La Réunion, est entré en éruption pour la quatrième fois cette année. Les derniers épisodes éruptifs de la montagne Pelée, en Martinique, datent de 1929 à 1932. Et il ne faut pas oublier le dôme de lave de La Soufrière en Guadeloupe : il s’est manifesté en 1976 pour la dernière fois.

2 – Un sismographe permet toujours de prévoir une éruption volcanique : VRAI et FAUX

Une éruption volcanique est quasiment à chaque fois précédée de microséismes peu ressentis par les humains mais enregistrables par les sismographes plusieurs heures ou jours avant. Ces instruments de mesure sont capables de capter les infimes mouvements du sol et de les enregistrer sur un support visuel (sismogramme). Ces microséismes témoignent de la montée du magma de la profondeur vers la surface.

3 – Une éruption « explosive » est toujours plus dangereuse qu’une « effusive » : VRAI

Une éruption explosive ou « grise » propulse des matériaux (cendres, bombes…) à des hauteurs et des distances élevées. Les cendres peuvent par exemple être projetées jusqu’à 40 km de haut comme ce fut le cas au Pinatubo aux Philippines en 1991. Ces matériaux recouvrent de vastes surfaces bien plus importantes que celles des éruptions « effusives », ou « rouges », dont les coulées de lave fluide peuvent parcourir plusieurs dizaines de kilomètres mais sur une largeur faible.

D’ailleurs, les éruptions « effusives » (rouges) comme celles du Kilauea (Hawaï, Etats-Unis) ne font en général pas de victimes. A l’inverse, les explosives telles celles de la Montagne Pelée (Martinique) ou du Mont Saint Helens (Etats-Unis) sont plus dangereuses voire meurtrières notamment à cause de leurs nuées ardentes et lahars (torrents boueux). L’Etna et le Vésuve (Italie) sont des volcans « mixtes ».

4 – Les animaux peuvent prévoir une éruption : FAUX

Les oiseaux se comporteraient de manière inhabituelle avant un tremblement de terre : ils crient ou deviennent subitement silencieux, ils paniquent et fuient… Une chose est sûre : les bêtes sont plus sensibles que nous aux vibrations. Mais pas suffisamment pour pouvoir détecter avec précision un séisme ou une éruption volcanique.

5 – Il y a des volcans actifs dans tous les pays du monde : FAUX

Les volcans actifs sont répartis de manière précise : au niveau de l’écartement ou du chevauchement de plaques tectoniques ou de points chauds. Certains pays, comme le Japon, sont très volcaniques. D’autres, telle la Norvège, ont seulement des volcans très anciens ne présentant plus aucun danger.

« Volcanologue » : un ouvrage de référence

Jacques-Marie Bardintzeff, Volcanologue de renom, professeur à l’Université Paris-Sud Orsay, nous raconte dans ce livre illustré de plus de 150 photographies son métier hors du commun qui l’amène à sillonné la planète pour étudier les volcans du monde. Une initiation passionnante à la géologie et à la volcanologie qui pourrait susciter des vocations.

« Volcanologue » de Jacques-Marie Bardintzeff, éd L’Harmattan, 25 euros.

Voir aussi : VOLCANMANIA : le blog de Jacques-Marie BARDINTZEFF, volcanologue

2 réflexions sur “ Volcans : le vrai du faux ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *