Kirghizistan (fin)

Depuis le 7 novembre, je vous ai proposé 28 posts racontant mon voyage géologique au Kirghizistan. Ce partage a été un plaisir.

J’avais ouvert la série en compagnie de Naguima, notre guide kirghize. Pour terminer, une photo avec mon ami et complice Sylvain Chermette, gérant de « 80 Jours Voyages ».

De matin, on quitte Kyzart, au Kirghizistan. De droite à gauche : Sylvain Chermette, gérant de 80 Jours Voyages, notre hôtesse kirghize et Jacques-Marie Bardintzeff volcanologue (© J.M. Bardintzeff).

C’était le 11e voyage géologique et/ou volcanologique que nous co-encadrions.

Les prochains seront au Turkménistan en avril 2018 (voir mon blog du 6/11/2017) et en Arménie en juillet 2018 (mon blog du 17/1/2018).

C’est aussi mon 400e post sur ce blog « Volcanmania » ouvert le 19/12/2013.

Une réflexion sur “ Kirghizistan (fin) ”

  1. Bonjour Jacques-Marie,
    Juste en passant, une petite Volcano-pensée pour un modèle.
    Déjà vingt ans et pourtant,
    A chacune de nos nouvelles découvertes, de nos convictions, doutes et interrogations, il demeure toujours inconsciemment associé comme une référence, un renfort à nos réflexions et à nos idées, c’est aussi sur les pentes cendreuses et les à pic glissants, entourés de bruits sourds dans le brouillard des hauteurs, sa pensée qui nous aura fait continuer courageusement le parcours en songeant qu’il l’aurait assurément fait sans hésiter, tout comme à force de ténacité et de labeur, il avait d’un coup puissant, soulevé et tenu haut et longtemps la montagne du savoir en nous l’ayant fait généreusement pénétrer. La voie était tracée. D’un coup de baguette ses volcans étaient devenus les nôtres.
    Garouk est donc partit ce 2 février 1998 sans nous quitter. Etre présent sans être là, cela relève vraiment d’un sacré tour de force qu’il nous aura une dernière fois joué, mais celui là aura été vraiment dû, à ce qu’on pourrait appeler, la géniale magie d’un Hommes d’exception.
    Déjà vingt ans, c’était hier, pourtant n’est-ce pas encore présent, et bien vivant ?
    Nous ne t’oublions pas Haroun Tazieff.
    Pierre Chabat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *