Séismes en France métropolitaine

Séismes en France métropolitaine

Extrait de mon livre

« Le grand livre des volcans du monde, séismes et tsunamis », Editions Orphie

En France métropolitaine, il y a eu et il y aura encore des séismes d’intensité moyenne. Le dernier séisme meurtrier sur le territoire français, a eu lieu en Provence, à Lambesc, le 11 juin 1909. Sa magnitude est estimée à 6,4 pour une intensité de IX-X. Il a fait quarante-six victimes et détruit plusieurs villages dont Lambesc, Rognes, Saint-Cannat, Venelles ; de gros dégâts sont notés à Salon-de-Provence, Vernègues, etc. Le même séisme ferait aujourd’hui près de 1 000 morts car la région est plus peuplée. Le 13 août 1967, à Arette dans les Pyrénées-Atlantiques, après un séisme de magnitude 5,3 (intensité VIII-IX), de nombreuses maisons ont été lézardées dont certaines irréparables, le clocher de l’église très endommagé a du être abattu ; on a déploré 1 victime dans le village, la dernière à ce jour en France à la suite d’un séisme.

Plusieurs régions de France sont concernées par les séismes : Provence-Côte d’Azur, Alpes, Pyrénées, vallées du Rhône et du Rhin. Une carte des risques sismiques en France a été dressée. Des précautions doivent être prises, plus particulièrement lors de la construction de barrages ou de centrales nucléaires, dans la vallée du Rhône par exemple.

Récemment, deux séismes se sont produits en France métropolitaine :

Le 7 avril 2014 à 21h27, un séisme s’est produit dans les Alpes de Haute-Provence dans la vallée de la Haute Ubaye (à 12 km au N de Barcelonnette, 8,5 km au NW de Jausiers).

Sa magnitude a été estimée à 5,1. La secousse a duré 10-12 secondes.

Une réplique de magnitude 3,2 a été notée le 14 avril.

Un séisme de magnitude 5,6 avait déjà ébranlé Saint-Paul-sur-Ubaye le 5 avril 1959.

Le 29 avril 2014, un séisme de magnitude M 4,7, suivi d’une réplique de 3,4 a eu leu dans les Hautes-Pyrénées (région de Lourdes).

Voir l’article de la Dépêche du Midi, du 30 avril 2014

Voir aussi le site Azurséisme

Bardintzeff.SAM_5992

Un immeuble parasismique

À Grenoble, cet immeuble, construit en 1963, a une curieuse forme en « S » d’où son surnom de « serpent de pierre ». Ceci devrait lui permettre de résister davantage à un éventuel séisme (© J.M. Bardintzeff).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *