Éruption du Fogo au Cap-Vert

Le volcan Fogo, situé dans l’archipel du Cap-Vert en Afrique, au large du Sénégal, se réveille assez brusquement le 23 novembre 2014, après un sommeil de 19 ans. De nombreux séismes ont été ressentis la nuit précédente. Immédiatement, un cône latéral émet d’importantes fontaines et coulées de lave qui s’épanchent sur plusieurs kilomètres dans la caldeira (Chã das Caldeiras) à la vitesse de 50 m/h.

Bardintzeff.SAM_0695

Explosion nocturne du Fogo et projection de bombes volcaniques incandescentes le 13 janvier 2015 (© J.M. Bardintzeff).

Le village de Portella est recouvert le 4 décembre puis celui de Bangaeira le 8 décembre, obligeant 1400 habitants à évacuer, en emportant un minimum d’effets personnels. La route d’accès est coupée, reconstruite et recoupée à plusieurs reprises ; la Maison du Parc Naturel, la coopérative vinicole sont détruites. Les dégâts matériels sont très importants mais aucune victime n’est à déplorer.

 Bardinteff.SAM_0958

Le 16 janvier 2015, le cône latéral (à gauche) émet une colonne de cendre de 2 km de hauteur, qui, entraînée par les vents, passe au-dessus de l’édifice volcanique de 2829 m d’altitude ; la coulée de lave, pétrifiée, est visible au premier plan à droite (© J.M. Bardintzeff).

La colonne de gaz monte jusqu’à 9 km et les scientifiques de l’Observatoire Volcanologique du Cap-Vert et de l’Institut Volcanologique des Canaries estiment que jusqu’à 12000 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) sont produits dans une journée. Une dizaine de personnes ont été sévèrement incommodées par les gaz. L’aéroport de São Felipe a été fermé durant quelques semaines.

Bardintzeff.SAM_0554

Le Fogo en pleine activité (© J.M. Bardintzeff).

L’avancée des coulées de lave diminue fortement vers la mi-décembre mais l’éruption continue. Vers la mi-janvier, des colonnes de cendres montent à 2 km de hauteur et des bombes incandescentes sont toujours émises. L’éruption dure toujours après deux mois d’activité mais semble cependant en diminution.

Cette expédition a été organisée avec « 80 jours voyages » (Guide : Sylvain Chermette, Conseiller scientifique et pédagogique : Jacques-Marie Bardintzeff).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *