Archives pour l'étiquette transition énergétique

El Hierro : 8 jours consécutifs 100% EnR pour 10 000 habitants et leurs activités

Début juin sur l’île d’El Hierro aux Canaries (Espagne) est marqué par le succès de l’alimentation électrique par les EnR à 100%, pendant plusieurs jours consécutifs et sans interruption, de l’ensemble de sa population (10 000 habitants y compris les touristes), de ses activités et infrastructures. Ce résultat tombe à point nommé quelque 3 années après l’inauguration de l’originale centrale électrique le 27 juin 2014 qui fait l’impasse sur le thermique.

Il colle aussi bien avec l’actualité générale : une semaine extrêmement chaude sur l’Europe continentale (en italien) qui pose la question à ses habitants du réchauffement climatique. Pourquoi ? Parce qu’elle se place, au niveau planétaire, après un début de 2017 déjà très chaud (janvier-mars), seulement dépassé depuis 1880 par l’an 2016 mais qui lui-même avait été caractérisé par un El Niño exceptionnel.

Ce fut, dès le 1er juin 2017 à 13h41 (heure locale), que les énergies locales alimentèrent l’ensemble de El Hierro. L’après-midi du 8 juin, les techniciens de Gorona del Viento franchirent le seuil d’une semaine complète d’autonomie énergétique grâce uniquement à des ressources renouvelables, locales et citoyennes. Par exemple, le 5 juin, les 100% EnR furent atteints.
Dans le détail, les 100% EnR furent enregistrés du 1er juin (13h41) au 9 juin (13h52) soit durant 8 jours et 11 minutes, selon les informations de l’ingénieur Tomás Padrón d’El Hierro.

Pour mémoire, le précédent record de fonctionnement continu de l’alimentation électrique de l’ensemble de l’île sans pétrole n’était que de 3 jours et 4 heures.

Ensuite les 11, 12 et 13 juin, les 100% EnR encore furent atteints pendant 44 heures et 32 minutes soit près du 2/3 du temps.

Schéma et localisation de la station hydro-éolienne d’El Hierro aux Canaries qui a garanti pendant plus de 8 jours consécutifs en juin 2017 l’autonomie énergétique de l’île. © El Pais et Gorona del Viento.

Derrière le succès, il y a le savoir-faire que les techniciens ont acquis et la confiance, gagnée jour après jour, auprès de la REE (Red Eléctrica de España – équivalent du RTE français – qui s’occupe exclusivement du transport électrique sur le réseau haute tension). La REE donne une feuille de route journalière à Gorona del Viento, la SEM insulaire, et à Endesa, son opérateur, afin de garantir le service électrique aux infrastructures vitales d’El Hierro : l’hôpital, le port, l’aéroport, les usines de dessalement d’eau de mer, les stations de pompage, etc.

Le parc éolien d’El Hierro. Cette photographie a été utilisée par Tu Sello, un service de la Poste espagnole (Correos España) pour éditer le timbre Premier Jour du 27 juin 2014.

Afin d’être complet, il faut ajouter que la transition énergétique pétrole-EnR ne se fait pas sans problèmes sociaux ; au niveau de l’organisation du travail, la même équipe de l’opérateur Endesa fait fonctionner l’ancienne centrale thermique et la nouvelle hydro-éolienne (en espagnol).

Les droits de la photographie mise en avant – montrant le parc éolien un jour de brouillard – ont été gracieusement cédés par la journaliste Alice Bomboy, venue en juin 2014 travailler sur El Hierro lors de l’inauguration de la centrale hydro-éolienne .

Continuer la lecture

El Hierro : presse et galerie d’Akim du Club Jeunes IRD/ENSAM

Grâce à ma Collègue Muriel Tapiau, vous trouverez bientôt une galerie au sujet des jeunes du Club IRD, associé au Lycée Jean Monnet de Montpellier, en mission sur El Hierro (Canaries) du 27 avril au 7 mai. Cette mise en ligne fera suite à la publication d’une double page sur ce voyage d’études dans le quotidien « La Marseillaise » le mardi 17 mai dans son édition « Languedoc ».
Ici, est présentée la galerie d’Akim Pavageau, un ancien lycéen de Jean Monnet et qui est maintenant étudiant de 1ère année de l’ENSAM, l’Ecole Nationale d’Architecture de Montpellier. Akim avait tenu à venir avec nous car il avait fait auparavant un voyage d’études au Bouthan, toujours avec le Lycée Jean Monnet et l’IRD, et il en avait gardé un grand souvenir.
En avant, il y a une photographie des éoliennes d’El Hierro de la professionnelle Alice Bomboy qui est aussi journaliste et co-auteur d’un livre et d’un documentaire récent « Irrespirable » sur la pollution atmosphérique urbaine dans le monde. Merci, Alice, de m’avoir cédé vos droits.

 

El Hierro : les médias et le Club Jeunes IRD-Lycée Jean Monnet sur le départ

La vie sur l’île d’El Hierro aux Canaries poursuit son cours tranquille et ses responsables déroulent, tels des coureurs de fond, vers les 100% renouvelables et les 100% recyclables.
Ainsi, les 100% EnR ont été encore atteints le samedi 9 avril 2016 pour l’alimentation de l’ensemble de l’île, par la centrale hydro-éolienne de Gorona del Viento (en espagnol). Pour être précis, l’autonomie énergétique commença le vendredi 8 avril à 23h50. Cela advient toujours en fin de semaine quand la vie économique est moins intense et que, par conséquent, le Réseau Electrique Espagnol (REE) donne son aval, dans le respect des normes nationales de sécurité d’approvisionnement électrique ; la fourniture de l’électricité est un service public qui doit être rendu et non pas un coûteux jouet entre les mains des seuls ingénieurs qui viseraient sans cesse les 100% EnR.

Comme toujours, le REE permet de suivre en direct la demande électrique de toute l’île et il garde en mémoire et accessible celles des jours passés, dans un esprit de transparence à l’échelle locale, en cliquant sur le petit calendrier placé en bas et à gauche, à côté de la date du jour J. Ensuite, il vous faudrait cliquer encore une fois sur « Ver fecha » pour suivre pendant 24 heures, l’évolution de la demande électrique, son origine et son bilan CO2 pour le jour sélectionné.

De même, un jalon important vers la quête des 100% recyclables est la fabrication locale du biodiesel issu du recyclage des huiles usagées qui a fait l’objet d’un reportage à la télévision régionale des Canaries le 2 avril. Continuer la lecture

El Hierro : un club Jeunes IRD pour la transition énergétique

Vous savez que les sites miroirs sont à éviter. Toutefois, autant ne pas bouder son plaisir car mon Institut, l’IRD, vient de donner un coup de pouce en créant un club Jeunes pour la transition énergétique basé sur El Hierro. Pourquoi ? C’est toujours difficile de le dire, sachant que l’on parle de soi en partie, mais, après la phase des mots, la transition énergétique entre progressivement dans les usages. Continuer la lecture

El Hierro et Sein : sur France Inter et Europe 1 pour la COP21

Avec la proximité temporelle de la COP21, les exemples de réussite vers la transition énergétique, afin de contenir la hausse de +2°C au niveau de la Terre, sont recherchés et mis en avant.
Ainsi le magazine de grande écoute, car émis de 9 h 10 à 10 heures tous les dimanches, « Interception » de France Inter a été consacré le 20 septembre à l’exemple d’El Hierro. Il s’est conclu par une interview du sénateur de Bretagne Joël Labbé autour du projet de l’Ile de Sein IDSE Energies qui s’en réclame.

Eoliennes citoyennes à Plélan-le-Grand, Ile et Vilaine, Bretagne. Parc éolien de Brocéliande Energies Nouvelles. Cliché : A. Gioda, IRD.
Base d’une éolienne citoyenne de Plélan-le-Grand, à 30 km à l’ouest de Rennes, en Bretagne. Parc éolien de Brocéliande Energies Nouvelles dirigé par Patrick Saultier, le  porteur du projet Ile de Sein Energies (IDSE). Cliché : A. Gioda, IRD.

Continuer la lecture

Monde : « VertigO » numéro spécial transition énergétique

Un livre scientifique, oui tout à fait, mais il se présente sous un support seulement numérique. La revue académique de l’UQAM qui offre l’actualité scientifique des sciences de l’environnement VertigO,  publiée à Montréal (Université  du Québec, Canada), avait décidé en 2014 de dédier un numéro spécial à la transition énergétique (volume 14, n°3).
Après une introduction non signée mais attribuable à Eric Duchemin, une brochette d’une bonne quinzaine d’articles faisant le tour du monde de la question est progressivement mise en ligne et en accès libre depuis le 9 février dans le dernier numéro portant la date de 2014. Je vous invite à vous y pencher dessus.
Mon dernier travail au sujet de la transition énergétique précédée de l’écologique, revu par les pairs comme les autres contributions, traite toujours d’El Hierro aux Canaries. Début février, il vient d’être mis en ligne.

El Hierro : les ENR aux Radios Nationales de Belgique et d’Espagne

Mon entretien avec la journaliste Corinne Boulangier, directrice de la RTBF (Radio Nationale Belge de la communauté Francophone), autour d’El Hierro et son modèle de développement, a été enregistré pour La Première – et plus précisément pour son émission Destination Ailleurs. Il bénéficie aussi de brèves contributions orales d’habitants de l’île. L’émission est datée du samedi 24 janvier et son enregistrement était disponible en poscast ou en balado, comme disent les Canadiens du Québec, dès le dimanche 25. Toutefois, l’émission n’est plus en ligne de nos jours mais je conserve une copie, sous format MP3, grâce à l’amabilité de la RTBF. Il vous suffirait de me la demander par un message personnel.
Par ailleurs, vous sauriez aussi que, le 14 décembre dernier, avait été émis par la Radio Nationale Espagnole (et donc en espagnol), un autre long entretien toujours autour d’El Hierro et la transition énergétique. Cela dans le cadre de Planeta Vivo Radio et plus précisément de son programme n°313. Là aussi, l’émission n’est pas en ligne mais je possède une copie, toujours sous format MP3, grâce à la gentillesse de la RNE. Comme pour celle de la RTBF, il vous suffirait de me la demander.

La reproduction de ‘La Fée électricité » de Raoul Dufy est tirée du site du Musée National d’Art Moderne de Paris où cette très grande toile de 1937-38, de la taille des murales mexicains, est exposée  © Florian Kleinefenn.

El Hierro 100% ENR : un exemple pour les médias français

Après des années de travail dans l’ombre, les gens œuvrant sur El Hierro ou les énergies renouvelables sont satisfaits de voir leur labeur reconnu y compris dans les médias français qui se sont massivement mobilisés, à la suite du démarrage de la centrale hydro-éolienne le 27 juin. Cette mobilisation n’a pas cessé en juillet et août, des mois particulièrement calmes quant à l’actualité politicienne et qui permettent aux journalistes soit de ressortir des marronniers et autres serpents de mer soit de traiter des questions de fond.
Ainsi, pour ces dernières, se furent tour à tour des médias aussi variés que les suivants qui nous accompagnèrent autour d’El Hierro 100% ENR (énergies renouvelables) :
Europe 1, la radio généraliste avec une vidéo en espagnol à la clef, le 8 juillet ;
Rue89, le « pure player » le 19 juillet par la plume de son cofondateur et rédacteur-en-chef ;
France 24,  la chaîne de télévision d’information internationale française en continu et avec une autre vidéo à la clef, le 20 août ;
Agoravox, le site du journaliste-citoyen qui reprend les deux vidéos précédentes, le 21 août.
Je dois en oublier et donc vous m’excuseriez par avance mais, à tous, un grand merci.

El Hierro, réservoir inférieur de la centrale hydraulique. Construction achevée, janvier 2013. La photographie mise en avant représente le même objet sous un autre angle. Clichés: A. Gioda, IRD
El Hierro, réservoir inférieur de la centrale hydraulique. Construction achevée, janvier 2013. La photographie mise à la une représente toujours ce réservoir mais sous un autre angle. © A. Gioda, IRD.

 

 

El Hierro et le 27 juin : la fête de l’indépendance énergétique

Le 27 juin 2014, l’indépendance énergétique d’El Hierro sera proclamée dans une ambiance festive et l’île sera définitivement la vitrine espagnole des énergies renouvelables. Je profite de cette belle chose pour faire un résumé personnel sans renvoi qui briserait la lecture et sans surlignage ou mise en italique.

Laissés de côté depuis les années 1960 par le boom touristique de l’archipel des Canaries, les représentants élus de l’île d’El Hierro (270 km2, 10 000 habitants aujourd’hui) se trouvèrent, une vingtaine d’années plus tard, face à la volonté expansionniste de l’armée espagnole. Cette dernière cherchait d’y agrandir son emprise foncière afin d’installer des radars, profitant de sa position géographique avancée dans l’Atlantique et de la clarté de ses ciels due à la faiblesse de sa population et des activités humaines. Continuer la lecture

El Hierro : L’arbre fontaine, la métaphore du 100% ENR

Tomás Padrón est l’ancien président du Cabildo insulaire d’El Hierro qu’il dirigea pendant plus de vingt années, jusqu’en 2011, et l’animateur infatigable de la transition énergétique depuis des décennies. Il a publié fin 2013, dans le journal de référence de Tenerife « El Diario de Avisos », un article dans lequel l’arbre fontaine des Guanches et des XVème et XVIème siècles est la métaphore de la centrale hydro-éolienne qui devient ainsi le nouveau Garoé et l’arbre fontaine du XXIème siècle. Depuis, cette métaphore ou cette image sont illustrées dans un grand panneau de l’aéroport insulaire.

Panneau figurant la filiation de la nouvelle centrale hydro-éolienne avec l'ancien arbre fontaine ou Garoé. Mars 2014. Aéroport d'El Hierro. Cliché : A. Gioda, IRD.
Panneau figurant la filiation de la nouvelle centrale hydro-éolienne avec l’ancien arbre fontaine ou Garoé. Mars 2014. Aéroport d’El Hierro. © A. Gioda, IRD.

Comment cela est-ce possible ?

« Dans les domaines de l’environnement, il s’avère souvent très judicieux de tenir en compte les techniques et des expériences ancestrales. Elles contribuent aussi à conforter la légitimité des communautés sur leur territoire, sur leurs  savoirs et leur patrimoine parfois oublié face aux pressions prédatrices de la mondialisation » (Sciences au Sud, 2014, n°73,  p. 8). Ce sont à peu près mes mots dans mon Habilitation à Diriger les Recherches de 2005 et que j’ai repris en conclusion dans ma fiche de présentation de ce blog. Rien de fort original, par conséquent de ma part, sauf peut-être la compréhension de la nécessité de construire des contes et des sagas dans les sociétés rurales et pastorales isolées où les médias écrits et visuels ne sont ou n’étaient pas diffusés. Dans l’isolement du Tiers-Monde (un terme obsolète mais qui reflète bien la notion de pauvreté ou de sobriété obligée), connaître L’Odyssée ou L’Iliade ou encore leurs équivalents locaux aide puissamment à donner un sens à sa vie.

Continuer la lecture