« Réveil » de la région volcanique de l’Eifel sur France 2 TV

France 2 TV a consacré un reportage (K. Adda-Rezig, M. Arribe, M. Cario, J. Pirès) sur un possible « réveil » de l’Eifel, dans le Journal de 13 h du dimanche 16 août 2020 :

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne/allemagne-un-volcan-pourrait-se-reveiller_4076665.html

Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue, interviewé pour le Journal de France 2, à propos du réveil éventuel de l’Eifel.

La région volcanique de l’Eifel se situe dans l’ouest de l’Allemagne, à 50 km au sud de la ville de Bonn, non loin des frontières belge (50 km) et luxembourgeoise (70 km). Elle s’étend sur 2 000 km2 et culmine à 600 m.

L’Eifel Ouest comprend 240 centres volcaniques répartis sur 600 km2. Un tiers sont des maars, résultant d’éruptions hydrovolcaniques (interaction explosive entre l’eau et le magma), souvent occupés par un lac. 230 éruptions sont répertoriées depuis 730 000 ans. Les maars les plus récents sont Ulmener (10 690 ans) et Pulvermaar (10 250 ans).

Dans l’Eifel Est, le Laacher See, résulte d’une formidable explosion datée d’il y a 12 916 ans, qui libéra 20 km3 de tephra (cendres et bombes), soit 6,3 km3 DRE (Dense Rock Equivalent). La colonne éruptive a dû monter jusqu’à 40 km de hauteur. Les cendres ont atteint la France jusqu’au-delà de la vallée de la Loire. Il reste un cratère tout rond occupé par un lac, à la surface duquel l’émission permanente de bulles de gaz carbonique témoigne d’une activité résiduelle.

Cette zone volcanique montre certaines similitudes avec la chaîne des Puys française. Elle figure dans la liste des volcans récents potentiellement actifs établie par le GVP (Global Volcanism Program), bien qu’un « réveil » ne soit pas d’actualité immédiate.

Des bulles de gaz carbonique éclatent à la surface du Laacher See (© J.M. Bardintzeff).

Une publication récente confirme une certaine « activité » :

Kreemer C., Blewitt G. et Davis P.M. – Geodetic evidence for a buoyant mantle plume beneath the Eifel volcanic area, NW Europe. Geophysical Journal International, 222, 2, 1316-1332, 2020.

À partir de nombreux relevés GPS sur l’ensemble de l’Europe, entre 2000 et 2019, un soulèvement d’une zone, centrée sur l’Eifel, englobant l’est de la Belgique, le Luxembourg et le sud des Pays-Bas, est mis en évidence. Cette inflation est estimée à 1 mm par an, soit trois à dix fois plus que la moyenne évaluée sur les derniers 800 000 ans, associée à une extension horizontale de 0,33 mm par an. Ceci témoignerait de l’activité du panache mantellique sous-jacent, vers 400 km de profondeur, associé à un point chaud.

Voir aussi le blog de Claude Grandpey : https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2020/06/16/leifel-allemagne-une-bombe-a-retardement-is-eifel-germany-a-time-bomb/?fbclid=IwAR1DZ0M-DHBflSVGat-T_o93P_NBqJa8R0A1-2ZdfLtK530ZgVRj-0qe_cw

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *