Les tephra du Chaparrastique

Voici ce que j’écris dans mon livre « Volcanologie » (5e édition, Dunod, 2016), à propos des tephra :

D’autres fois, le magma, constitué d’un mélange de phases solide, liquide et/ou gazeuse, arrive violemment en surface lors d’une éruption explosive. Les matériaux (roches) pyroclastiques (appelés également pyroclastites c’est-à-dire « cassés par le feu » ou aussi tephra) projetés à grande vitesse, à des altitudes et des distances importantes, recouvrent de grandes surfaces. Le terme général de tephra englobe l’ensemble des produits d’origine volcanique à l’exception des laves, c’est-à-dire une grande variété de matériaux : cendres, bombes, blocs, ponces, etc.

Impressionnante accumulation de tephra sur les flancs du volcan Chaparrastique au Salvador (© J.M. Bardintzeff).

Le Chaparrastique, appelé aussi San Miguel, est un strato-volcan imposant du Salvador (voir mon blog des 1/1 et 7/1/2019).

Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue, dans la montée du Chaparrastique (© Dominique Mercury).

La descente du Chaparrastique ; Jacques-Marie Bardintzeff en vert, chapeau blanc, donne l’échelle ! (© Jérôme Terrazzoni).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *