Les ignimbrites de Kos

L’île grecque de Kos fait partie de l’arc égéen en Méditerranée orientale. Elle a été le siège d’un volcanisme explosif majeur, il y a plusieurs millions d’années et même moins.

Empilement de trois niveaux d’ignimbrites à Kardamena à Kos, d’épaisseur respective d’environ 3 m, 7 m, 7 m. À la base de ces trois niveaux, un personnage donne l’échelle : il montre un petit (30 cm d’épaisseur) niveau „phréato-plinien“, résultant de l’interaction eau-magma (© J.M. Bardintzeff).

Les ignimbrites correspondent à des nuées ardentes hypertrophiées. Elles peuvent résulter de l’effondrement d‘une colonne éruptive. Les dépôts d’ignimbrite sont meubles ou bien soudés si leur température de mise en place dépasse 600 °C (voir mon blog du 26/2/2017).

En savoir plus :

Dalabakis P. – Le volcanisme récent de l’île de Kos (Grèce), thèse de l’Université de Paris-Sud Orsay, 10/12/1987.

Bardintzeff J.M., Dalabakis P., Traineau H. et Brousse R. (1989) – Recent explosive volcanic episodes of Kos Island (Greece): associated hydrothermal parageneses and geothermal area of Volcania. Terra nova, 1, 1, 75-78.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *