Archives pour l'étiquette Hallé

Le mystère de la Chaussée des Géants

La formation des orgues basaltiques (ou orgues volcaniques) de la Chaussée des Géants en Irlande du Nord (voir mon blog du 5/4/2017) soulève encore bien des interrogations.

La Chaussée des Géants (© J.M. Bardintzeff).

Je réponds à quelques questions de Caroline Hallé dans le journal « Mon Quotidien » du 12/6/2018 (voir aussi mon blog du 13/4/2018).

« 40 000 colonnes de roches volcaniques ! », explications de Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue, entretien avec Caroline Hallé.

Mon Quotidien

40 000 colonnes de roches volcaniques !

Un site exceptionnel sur les côtes de l’Irlande du Nord fascine les géologues depuis des années : la Chaussée des Géants. Il regroupe environ 40 000 colonnes de roches volcaniques, aux formes géométriques variées, et comme « plantées » dans l’eau les unes contre les autres ! Des scientifiques de Liverpool, au Royaume-Uni (Europe) viennent de découvrir à quelle température précise ces colonnes se sont formées, il y a plus de 50 millions d’années. Explications de Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue.

Mer. « On trouve des colonnes de ce type ailleurs dans le monde : en Islande (Europe), aux États-Unis (Amérique) et même en France (en Auvergne). Mais la Chaussée des Géants, située en bord de mer, est le plus bel exemple. »

Cassure. « Ces colonnes sont le résultat d’une coulée de lave sortie d’un volcan à 1100 °C. Au contact de l’air, la lave s’est refroidie et solidifiée en roche. Puis elle s’est contractée et fracturée en colonnes, le plus souvent hexagonales. Lors de leur expérience, les chercheurs ont utilisé des échantillons de colonnes provenant d’Islande (Europe). Ils les ont chauffés à 1000°C, puis refroidis. Ils ont ainsi découvert que la cassure se produisait entre 840 et 890 °C. »

Pavés. « Érodées par les vagues, les colonnes de la Chaussée des Géants ressemblent à une étendue de pavés assez réguliers, commençant à la base de la falaise et disparaissant dans la mer. »

Comprendre : La légende de 2 géants ennemis

Le nom de la Chaussée des Géants est lié à une légende. Selon elle, 2 géants ennemis vivaient de chaque côté de la mer, l’un sur les côtes de l’Irlande et l’autre sur les côtes de l’Écosse. Un jour, provoqué par son rival, l’Irlandais a jeté des pierres dans la mer afin de créer un chemin pour aller l’affronter. Mais ils ont finalement tous les 2 renoncé à se battre !

Entretien réalisé par Caroline Hallé

Continuer la lecture

« Mon Quotidien » : L’Etna glisse !

Le journal Mon Quotidien n° 6470 du 10 avril 2018, fait la part belle à l’Etna sur plusieurs pages. En page 3, je réponds à Caroline Hallé à propos du glissement de l’édifice dans son ensemble (instabilités).

« L’Etna bouge à chaque éruption », explications du volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff, entretien avec Caroline Hallé.

« L’Etna bouge à chaque éruption »

Grâce à des capteurs installés sur le volcan pendant 11 ans, des experts ont découvert que l’Etna glisse vers la mer de 14 mm par an ! Un jour, il risque de s’effondrer. Or, 1 million de personnes vivent près de lui… Explications du volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff.

Pente. «Comme beaucoup de volcans, l’Etna bouge à chaque éruption. Sa hauteur varie et le volcan se dilate horizontalement, notamment à cause de sa chambre magmatique (lire p. 2) qui gonfle et dégonfle. Mais son déplacement vers la mer n’avait jamais été mesuré avec précision. Il s’explique en partie par le fait que l’Etna est situé sur un terrain légèrement en pente. Ce mouvement, lent, est impossible à stopper.»

Danger. «Parfois, les flancs de l’Etna se fissurent à basse altitude et de la lave ou des cendres s’échappent. Il y a alors un réel danger pour les villages situés en contrebas.»

Éboulement. «Les volcans se déplaçant ainsi ont tendance à s’effondrer du côté de la partie basse de la pente. Il suffit que le volcan bouge beaucoup, d’un coup, pour qu’un éboulement entraîne un glissement de terrain et détruise un village. Et, côté mer, il y a un risque de raz de marée…». C. Hallé

Continuer la lecture