Intrusions volcaniques : sill, neck

Après les dykes du Cap-Vert (mon blog du 6 juin) et ceux d’Auvergne (mon blog du 11 juin), voici d’autres types d’intrusions : sill et neck.

Bardintzeff.2012.Tuilière_Sanadoire.signe

En Auvergne, dans le massif du Mont-Dore, les célèbres roches jumelles phonolitiques Tuilière (à gauche) et Sanadoire (à droite) se font face pour l’éternité, vues depuis le col de Guéry (© J.M. Bardintzeff).

Les sills sont des intrusions horizontales, entre des coulées préexistantes : ils correspondent à des « filons-couches » respectant la stratigraphie générale du volcan. Les prismations sont donc verticales.

Bardintzeff.AUV.1994.25.5-34.Tuiliere.signe

La roche Tuilière (datée à 1,9 millions d’années) est un gigantesque sill d’une centaine de mètres d’épaisseur. Les colonnes se débitent en lauzes mimant des tuiles, d’où le nom de la roche (© J.M. Bardintzeff).

Les necks, caractérisés par une prismation radiaire, résultent d’anciennes cheminées volcaniques comblées.

Bardintzeff.AUV.1994.25.5-35.Sanadoire.signe
La roche Sanadoire (2,2 millions d’années) est un « poly-necks », formé par la juxtaposition de sept unités coalescentes (© J.M. Bardintzeff).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *