Vendre du vent martien

La page d'accueil de la société Uwingu, vente en ligne pour nommer "son" cratère martien
La page d’accueil de la société Uwingu, vente en ligne pour nommer “son” cratère martien

Une société privée, fondée par des astronomes et chercheurs du programme spatial, a lancé une campagne pour lever des fonds. L’objectif est louable : procurer des bourses à des étudiants et financer de petits projets spatiaux. La méthode pour récolter les donations l’est moins : proposer au public de baptiser un cratère d’impact ou une province sur Mars, en échange de quelques centaines à quelques milliers de dollars le site—alors que ce rôle était dévolu jusque là à l’Union Astronomique Internationale qui n’en tirait aucun bénéfice. Continuer la lecture

Trouvez Curiosity !

Kimberley pia18081 (HiRISE)

Le rover Curiosity est arrivé sur le site de Kimberley où le robot va marquer une pause et analyser quelques strates rocheuses intéressantes, autour de petites buttes que l’érosion a sculpté en marches d’escalier.
Saurez-vous trouver le rover sur l’image ? Indice : suivez les traces de roue, l’automobile étant entré dans l’image par le coin supérieur gauche.
L’image est large de 365 mètres. Elle a été prise par la caméra longue focale Hi-Rise de la sonde orbitale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), qui circule autour de la planète rouge depuis mars 2006.

Cuisine martienne

Serre martienne (low res)

Dans tout vol piloté vers Mars—deux ans et demi aller-retour selon les scénarios les plus en vue—l’alimentation de l’équipage occupera une place importante. Nous avons vu dans un autre dossier l’approvisionnement en eau. Pour ce qui est de la nourriture, c’est 1,5 kg d’aliments secs (déshydratés) qu’il faut embarquer par astronaute et par jour, soit environ 7 tonnes de vivres pour un équipage de 5 astronautes sur une mission de 900 jours. Hormis l’aspect quantitatif, se posent des considérations d’ordre nutritionnel et psychologique. Enfin, l’installation d’une serre sur Mars est à l’étude, afin d’assurer une fraction non négligeable de cette alimentation.

Continuer la lecture

Le rendez-vous du Dragon

Dragon arrimé à la Station, 20 avril 2014 (NASA)

Le vaisseau spatial Dragon, construit par l’entreprise privée SpaceX, a ravitaillé en ce weekend de Pâques la Station Spatiale Internationale, en régime automatique, avec deux tonnes de fret : nourriture, une mini-serre à légumes, et du matériel pour les sorties dans l’espace des astronautes. On le voit ici saisi par le bras télémanipulateur de la Station.

Dans l’esprit de ses concepteurs, le vaisseau-cargo Dragon pourrait également transporter des passagers et Elon Musk, le président de Space-X, ne cache pas son ambition d’en dériver une version destinée à de futures opérations martiennes.

La NASA poursuit de son côté le développement de son futur vaisseau piloté Orion. Alors service public ou entreprise privée pour le voyage des premiers Martionautes ? L’avenir nous le dira.

Eau sur Mars : l’expo

Une exposition gratuite pour tous publics
Une exposition gratuite pour tous publics

Tout ce que vous avez voulu savoir sur l’eau sur Mars, mais que nous n’avez jamais osé demander!
Le Pavillon de l’eau, à Paris, a relevé le défi.
Aménagé dans une ancienne et élégante station de pompage en briques sur les bords de la Seine, Le Pavillon de l’eau est un espace d’exposition, avec médiathèque et auditorium, consacré au thème de l’eau. J’y participe à une conférence sur le problème de l’eau dans les missions pilotées vers Mars, en compagnie de Violaine Sautter (Muséum National d’Histoire Naturelle) et de Marie-Odile Monchicourt (journaliste scientifique à Radio-France) le jeudi 10 avril à 19h.

Continuer la lecture

Un cratère bien jeune…

Le cratère Mojave reconstitué en 3D par recoupement d'images du satellite Mars Reconnaissance Orbiter (NASA)
Le cratère Mojave reconstitué en 3D par recoupement d’images du satellite Mars Reconnaissance Orbiter (NASA)

Voici un cratère martien qui fait parler de lui. Baptisé Mojave, parce qu’il contient des figures d’érosion qui font penser à celles de la pluie dans le désert de Californie, ce cratère est le plus gros impact récent sur Mars : large de 60 km, il résulterait de la collision d’un astéroïde avec la planète rouge, il y a moins de 5 millions d’années. Or on cherche l’endroit sur Mars d’où auraient été éjecté les météorites martiennes retombées sur Terre, et dont l’éjection dans l’espace aurait eu lieu dans un proche passé. Mojave se pose donc en excellent candidat de cette éjection et livraison d’échantillons.

Continuer la lecture

De l’eau pour Mars

De l’eau pour Mars

L’un des problèmes critiques dans les projets de vols pilotés vers Mars concerne le fret et les vivres à emporter pour la survie des astronautes—une masse qui atteint de hautes valeurs, vu la longueur de la mission—et notamment les réserves d’eau liquide. On parle beaucoup, en science, du sujet de « l’eau sur Mars ».  Dans ce dossier, nous allons au contraire nous pencher sur le problème de « l’eau pour Mars ».

Ravitaillement en eau dans la Station Spatiale Internationale (NASA)
Ravitaillement en eau dans la Station Spatiale Internationale (NASA)

Continuer la lecture

Curiosity : le paysage se corse !

Image de la semaine 13 mars
Curiosity sur Mars. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Voilà un an et demi que la sonde Curiosity roule sur Mars. Après le plat pays du site d’atterrissage, il faut maintenant songer à bifurquer vers la montagne au centre du cratère pour étudier de nouvelles couches de sédiments. Premier obstacle : une petite crête rocheuse qu’il faut franchir par un défilé, en traversant une dune de sable.

Mission accomplie : le robot braque sa caméra « de recul » vers l’arrière pour photographier le terrain parcouru et les profondes ornières laissées dans la dune. On remarquera sur les côtés de jolis blocs rocheux aux teintes bleutées : sans doute du basalte. Quant aux couleurs du ciel, elles sont bien martiennes, avec un voile rosé à l’horizon.

médaillon position Curiosity
Le cheminement de CURIOSITY au début de l’année 2013 avec le passage “Dingo Gap” fléché au centre.

Vue d’artiste du projet Mars One

Mars One : une téléréalité sur Mars ou sur Terre ?

Dans cette rubrique Opinion, je me livre à un commentaire personnel sur un sujet d’actualité, en invitant les internautes à en débattre. Comme premier sujet : le projet Mars One.

Pour rappel, il s’agit d’un projet imaginé par l’ingénieur néerlandais Bas Lansdorp, conseillé par le pionnier des téléréalités Paul Römer (société Endemol), qui consiste à envoyer des hommes et des femmes sur Mars à l’horizon 2025, en finançant majoritairement les missions par des émissions de télévision. Petit hic : comme c’est le vol retour qui est le plus difficile et le plus coûteux à mettre en œuvre, le vol est aller simple seulement. La colonie sera ravitaillée depuis la Terre jusqu’à ce que les Terriens daignent développer la technologie et les budgets nécessaires pour rapatrier ceux qui veulent revenir. Pour plus de détails, voir les articles de Jean-Luc Goudet sur Mars One.

Continuer la lecture

L’Homme sur Mars

Parmi la douzaine d’ouvrages de vulgarisation que j’ai écrits, L’Homme sur Mars (éditions Dunod, 2007) tient une place à part, parce qu’il pose les bases d’une aventure spatiale que j’appelle de mes vœux depuis bien longtemps, et qu’il m’a permis d’intégrer mes expériences personnelles de simulation sur Terre avec les données plus formelles des agences spatiales.

L’Homme sur Mars

Cela lui donne un peu de légèreté, d’autant que j’embarque le lecteur dans un véritable voyage virtuel vers la planète rouge, détaillant chaque étape comme la sélection des astronautes, l’architecture du vaisseau spatial, le vol, la vie et la survie à bord, et le type d’exploration que l’on conduira une fois arrivé sur Mars. Petit extrait : Continuer la lecture

La science ? Après tout, qu’est-elle, sinon une longue et systématique curiosité ? André Maurois