Tenerife : Erasmus EnR à La Laguna et prochain voyage scientifique

Comme prévu la session du partenaire espagnol, l’Université de La Laguna, du programme Erasmus+, appelé Afreqen (Qualité en Enseignement pour les Energies Renouvelables en Afrique du Nord et de l’Ouest), s’est déroulée la semaine du 5 mars sur l’île de Tenerife aux Canaries. Il faut souligner le grand accueil du professeur Ricardo Guerrero Lemus et de son équipe.

Ouverture de la session du programme Erasmus+ Afreqen à l’Université de La Laguna (Tenerife). Mars 2018. © Emeterio Suárez,

De plus, le professeur Guerrero a fait visiter aux participants le centre ITER des EnR au sud de l’île de Tenerife dans la partie très ensoleillée de cette terre.

Centre ITER (Instituto Tecnológico y de Energías Renovables), El Médano, Tenerife. © ITER.

Attention ! Ce centre n’a rien à voir, sinon son nom, avec le projet mondial de recherche de fusion nucléaire dont le réacteur civil est en construction à Cadarache dans la vallée du Rhône.

Porté par l’ingénieur en électricité Ricardo Melchior qui aussi fut le grand élu de l’île de Tenerife de 1999-2013, le centre ITER est une vitrine des énergies renouvelables aux Canaries. Construit sur le territoire de la commune d’El Médano, il dispose d’un hôtel ou plus exactement de maisons bioclimatiques en location.
Sur l’île de Tenerife, le voyage des lycéens et anciens de  Jean Monnet de Montpellier en octobre prochain prévoit les visites du Centre ITER et d’autres localités scientifiques remarquables tels l’observatoire astronomique du Teide (2 400 m, site en anglais) et le jardin d’acclimatation de La Orotava.

L’observatoire astronomique du Teide (2 400 m) dominé par le volcan homonyme au fond (3 720 m). www.telescopios.org

En astronomie, les meilleurs sites pour les scientifiques européens étaient ceux du Teide et de l’observatoire de Roque de los Muchachos (2 400 m) sur l’île voisine de La Palma, avant la construction du télescope géant du nord du Chili.

Englobé de nos jours dans la ville de Puerto de La Cruz, le jardin de La Orotava est parmi les plus anciens d’Europe mais surtout il a permis l’acclimatation ou la mise en quarantaine de très nombreuses plantes originaires des Amériques avant leur introduction en Europe (en espagnol). Arnoldo Santos, un Collègue, en a été l’âme durant des décennies.

Entrée du jardin d’acclimatation de la Orotava, Puerto de la Cruz, Tenerife. © Promotur Canarias.

Enfin, au pied  des falaises de Los Gigantes, le port homonyme permettra l’embarquement des jeunes sur le voilier Luna Blu  du projet Planète en commun, pour suivre les globicéphales tropicaux. Ces cétacés à dents sont ici sédentaires et cette colonie de 250 exemplaires est la plus septentrionale au monde.

Globicéphales tropicaux en latin Globicephala macrorhynchus. Ce sont des cétacés de grande taille, entre 5 et 7 mètres, aussi connus sous le nom de baleines pilotes.  © Ahisgett (CC BY-SA 3.0).

La photographie mise en avant est celle des falaises de Los Gigantes sur la côte occidentale de Tenerife qui dominent le port homonyme qui sera utilisé lors du voyage d’études des jeunes en octobre prochain. Les globicéphales croisent entre cette côte et celle proche de l’île de La Gomera. © Todo Tenerife.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *