Un cratère bien jeune…

Le cratère Mojave reconstitué en 3D par recoupement d'images du satellite Mars Reconnaissance Orbiter (NASA)
Le cratère Mojave reconstitué en 3D par recoupement d’images du satellite Mars Reconnaissance Orbiter (NASA)

Voici un cratère martien qui fait parler de lui. Baptisé Mojave, parce qu’il contient des figures d’érosion qui font penser à celles de la pluie dans le désert de Californie, ce cratère est le plus gros impact récent sur Mars : large de 60 km, il résulterait de la collision d’un astéroïde avec la planète rouge, il y a moins de 5 millions d’années. Or on cherche l’endroit sur Mars d’où auraient été éjecté les météorites martiennes retombées sur Terre, et dont l’éjection dans l’espace aurait eu lieu dans un proche passé. Mojave se pose donc en excellent candidat de cette éjection et livraison d’échantillons.

Reste à prendre en compte l’ancien terrain, vieux de 4 milliards d’années dont l’impact aurait éjecté des fragments. Certains chercheurs y voient l’origine de la météorite ALH 84001, une roche magmatique vieille justement de 4 milliards d’années, qui défraya autrefois la chronique (en 1996) parce qu’elle semblait abriter des microfossiles de bactéries. Ce cratère en serait-il la source ? D’autres chercheurs y voient l’origine d’une autre série de météorites martiennes—les shergottites—parce qu’elles sont riches en pyroxène (un minéral ferromagnésien) et que le cratère révèle dans ses roches fracassées une belle teneur en pyroxène, d’après télédétection depuis orbite. Seul bémol : l’âge des shergottites (moins de 600 millions d’années) est bien inférieur à l’âge présumé du terrain fracassé par l’impact (4 milliards d’années).

Mon avis : ce cratère semble bigrement bien situé et bien daté pour être la source d’ALH 84001 (également riche en pyroxène), sans chercher à le faire coller avec les météorites plus jeunes. Ce qui ext déjà extraordinaire en soi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *