Un nouveau simulateur martien

Le module de simulation représenté sur Mars (crédit : Liquifer)
Le module de simulation représenté sur Mars (crédit : Liquifer)

Le petit monde des simulations martiennes sur Terre vient de se doter d’un nouvel habitat apte au service : le module SHEE (Self-Deployable Habitat for Extreme Environments), conçu par un consortium de sociétés privées sous la houlette de l’ISU (International Space University) de Strasbourg. Il s’agit d’un module de 5,5 tonnes en fibre de verre et résine, utilisant la technologie marine, qui a la particularité d’être facilement transportable par camion, car repliable en un parallélipipède de 6 m x 2,4 m. Une fois sur place, il se déploie en éventail pour offrir une surface habitable de 18 m2, apte à recevoir un équipage de deux personnes pour une durée optimale de deux semaines.
Un tel module offre une structure de travail en milieu extrême (ce n’est pas bien sûr un module opérationnel pour un voyage dans l’espace) avec deux cabines individuelles, un espace de travail, un espace atelier et une salle de bain, et une unité de recyclage de l’air et de l’eau (ECLSS).

Le module SHEE en intégration à la Comex (Crédit: Jean-Paul Pelissier, Reuters)
Le module SHEE en intégration à la Comex (Crédit: Jean-Paul Pelissier, Reuters)
Le consortium, qui comprend l’Université de Tartu en Estonie, la Comex en France et Liquifer Systems Group en Autriche, espère louer cette structure à l’ESA ou à tout autre organisme désirant effectuer du travail de recherche ou des simulations martiennes en pleine nature. Pour ce faire un premier déploiement aura lieu sur le site de Rio Tinto en Espagne au printemps 2016.
L'habitat SHEE en configuration repliée
L’habitat SHEE en configuration repliée

Voir le site officiel www.shee.eu et pour une visite complète de l’habitat, la présentation par l’Association Planète Mars:
http://planete-mars.com/visite-de-lhabitat-shee/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *