Qui suis-je ?

Étrange question qu’on me pose ici ! J’ignore qui je suis et je serais sans doute effrayé de le savoir.

La physique est une discipline qui m’enchante parce que, d’un certain point de vue, elle exige de nous une grande créativité mais, d’un autre point de vue, elle révèle également quelque chose du réel qui n’est pas le reflet de nos seuls fantasmes. C’est cette articulation – et son constant rappel à l’humilité – qui me fascine.

Photo faite par Camille Graindorge
Photo faite par Camille Graindorge

J’ai commencé mon cheminement par un doctorat en astrophysique des hautes énergies à Paris. Puis j’ai eu la chance d’obtenir, juste à l’issue de ma thèse, un poste permanent d’enseignant-chercheur à l’Université de Grenoble où j’ai soutenu mon « Habilitation à Diriger des Recherches » sur la physique des trous noirs. Je travaille depuis lors, entouré de montagnes, au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie du CNRS et je suis maintenant Professeur à l’Université Grenoble-Alpes.

Je collabore en ce moment activement avec l’Université de Stanford et j’ai été invité à deux reprises à l’Institut des Hautes Etudes Scientifiques, puis à l’Institute for Advanced Study de Princeton.

Thématiquement, je me suis intéressé au rayonnement cosmique, et ensuite aux trous noirs et à la cosmologie.

J’ai participé à différentes expériences : astronomie gamma, rayonnement cosmique (avec l’instrument AMS sur la Station Spatiale Internationale) et cosmologie observationnelle (avec le télescope LSST actuellement en construction au Chili) et travaille également sur diverses questions plus théoriques : cosmologie quantique à boucle, champs quantiques en espace courbe, relativité générale, etc.

En résumé, je tente de m’intéresser à ce qu’on pourrait appeler « l’Univers noir » : trous noirs, matière noire, énergie noire. Et, bien-sûr, au Big Bang et à ce qui pourrait le remplacer en gravitation quantique ! En ce moment nous portons, en particulier, notre attention sur des modèles originaux dans lesquels l’Univers aurait connu une phase de contraction dans le passée et où, peut-être, le temps lui-même cesserait d’exister à « haute densité ». Cette question est intimement liée à celle de la structure des trous noirs.

Photographie faite au Sanatorium
Photographie faite au Sanatorium

J’ai publié – avec mes proches collègues – environ une centaine d’articles des recherche sur ces sujets, dans des revues à comité de lecture, et je suis expert (referee) pour la plupart des grands journaux internationaux dans mon domaine.

Articles de recherche

En parallèle, j’enseigne à l’université et en écoles d’ingénieurs. C’est pour moi un immense plaisir que je considère comme un honneur et un privilège. Mes étudiants sont souvent tellement formidables et m’apprennent beaucoup ! Récemment, je dépouillais leurs retours sur mon cours de licence et, sur la première fiche lue, était écrit « si tous les profs étaient comme vous, la fac, ça serait le paradis ». Naturellement, je prends cela avec le sourire et avec du recul mais ça m’a sincèrement ému. Pour moi, c’est plus précieux que les distinctions scientifiques ou les médailles reçues par ailleurs. Je suis également membre du Comité National du CNRS, en section « physique théorique ».

Enfin, puisqu’on me demande donc de me décrire ici en quelques mots, je m’intéresse beaucoup à l’art, à la littérature et à la poésie. J’ai écrit plusieurs essais et obtenu un doctorat de philosophie à l’Université Paris-Sorbonne.

Ces activités de recherche me comblent. Mais, en contrepoint de la dimension proprement scientifique, il faut aussi mentionner les magnifiques rencontres humaines qui ont été pour moi possibles dans ce contexte. Beaucoup de mes doctorants sont devenus de très précieux amis pour qui j’ai une estime sans limite et nombre de mes collègues m’ont durablement impressionné et influencé. J’ai pour eux tous une grande admiration et me considère comme très chanceux et honoré de les avoir croisé. Que soient ici remerciés tout ceux qui, comme le proposait Baudelaire de Wagner, « aux mauvaises heures, consolent d’être là », parce qu’ils osent affronter la complexité du réel avec courage et humilité.

12095066_901635133248501_3887459368128047948_o

Une interview à laquelle je réponds.

Les articles que j’ai écrits dans le journal Diacritik.

199 réflexions sur “ Qui suis-je ? ”

      1. Aurélien,
        Vous vous demandez quelles pourrait être les solutions autres qu’in Gouvernement liberticide avec impact evonomique majeur pour addresses l’impqct catastrophique de l’homme sur le climat.
        Nous sommes d’accord sur l’objectif, pas sur le moyen.
        Je vous propose la taxe carbone mondiale, avec un processus escalateur sur 30 ans et des prix de la tonne annuel. L’ensemble de l’industriel – et donc l’emploi – accueille la taxe carbone et le bienfait de sa visibilité long terme pour gérer le risque de ses investissements. La solution peut ne pas passer par perte des libertés et crise économique.

      2. Bonsoir je vous suis depuis un moment et vous etes un des meilleurs pedagogue que j ai pue voir. (excusez mon orthographe mais j aimerai etre lue)

        J ai vue beaucoup de choses sur la physique quantique(microspie pardonnez moi l euphemisme) et cosmologie (macroscopisme) .

        Le temp est fait en foction de notre propre place. Pour moi le temp est une creation humaine pour quantifié les choses… Jusque la c est de l observation. L instant plank etc….

        Je vous presente alors ma tehorie :
        Dans notre univers les fractales represente enormement de choses, elle servent pour la creation de mondes virtuels etc.

        Immaginez que la creation de l univers soit pareil. Au lieu de consideré l univers et sa creation en 3 d avec le tissus espace temp, on pourrez voir sa creation comme une explotion de fractales…. Comme un systeme neuronale repartie autour d un point.
        Ou certains chemins se croiserai etc…. L implication de ce phenomene est monumental.

        Je prend pour exemple la physique quantique. A laquelle je ne comprend rien mathematiquement. Mais je sais que si on observe un electron il est une entitée, sinon une possibilitée. Si l univers et l espace temp plus loin son née de maniere fractales, on peux repondre aux questions d intrication quantique et de dualité. Dans le sens ou la matière créé circule entre les differentes fractales (espace temp proche du notre (du coup autre maniere voir paradigme de pensé car la chose n est pas definie) (voir matière noire qui maintient le tout) et plus on s eloigne plus on rejoins ça (comme un coquillage) )
        Du coup l electron mesuré produirait une vagues au niveau de l espace temp. Qui serait ondulatoire. Mais l electron appartennant a tous les autres univers /dimension serai la a l instant t….

        D ou les deplacemments plus rapide que ceux de la lumiere. Ils sont partout (faisant parti du centre et de la creation de l univers avant le temp de plank) ils sont partout en meme temp. et produisent une onde de possibilitée s ils ne sont pas mesuré

      3. Bonsoir cher Aurélien. Je pense que vu tout ce que vous avez dit ou écrit, j’imagine bien que c’est après être sorti de vos gonds, arrivé aux limites du supportable de la planète et pour la protéger que vous avez pris la parole, vous ne pouvez faire qu’une chose pour la sauver, vu l’urgence, c’est de proposer votre candidature aux prochaines élections présidentielles ou ministre de l’écologie, au minimum. Je pense que si vous parlez haut et fort ce n’est pas par goût du volume du son mais par conviction de l’urgence, par devoir et je vous trouve vraiment à la hauteur d’un tel poste. Vous ne pouvez plus vous arrêter là, il faut faire bouger les lignes et à part vous, je ne vois pas trop… l’infiniment petit et l’infiniment grand sont seul religion. C’est juste notre univers, c’est bien assez merveilleux Bien plus n’importe quel Dieu nommé ici bas. Et comme disaient les indiens, notre mère c’est la terre et notre père le soleil, prenons en soin. Je compte sur vous pour y réfléchir..à la présidence. . En tout cas, merci pour tous vos mots, vos pensées qui donnent envie d’écouter et de colporter. Au plaisir. Sissi

      4. Bonjour,

        je suis journaliste à la Provence et j’aimerais vous interviewer à propos de l’affaire du siècle, plus précisément la pétition que vous avez lancé. Je dois rendre mon article demain soir au plus tard. Seriez-vous disponible aujourd’hui ou demain avant 16h ?

        Mon adresse mail : justinedesjardin@live.Fr

        Cordialement,

        Justine Desjardin,
        La Provence.

      5. Bonsoir

        Existe t il des stages ou vous intervenez ou des cours en auditeur libre.
        Suis fan de vos cours Vidéo , et j’adorerai pouvoir vous écouter en live et poser une question qui m’empêche de dormir (parce que j’ai du mal à la formuler et quelle prend forme à mesure des découvertes qui la nourrissent )

      6. Bonjour Aurelien,
        J’écoute souvent vos conférences comme je suis le cycle de conférences à Paris de Monsieur Galfard… je suis fascinée par la notion de « saut quantique » ..pourriez -vous dire quelque chose sur cette notion s’il vous plaît. .Merci et Bravo pour votre pédagogie

        Anne-Marie Dourge

      7. Bonjour,
        Je lis votre fascicule en ce moment et je suis un peu vos interventions médiatiques, dont la dernière sur France culture.
        Je souhaiterais en fait échanger avec vous, vous est-il possible de me donner votre adresse mail ?
        Bien à vous.
        Abilio da mota

      8. Bonjour
        Je vais vous expliqué mes vous allez sûrement pas nous croire.
        Tous à commencer le 10 février 2016 sur un voyage au Pérou, dans l’avion on a passez un grand orage mes atterrie sans encombre.
        Mes vous allez sûrement dire que on n’est fou et jamais nous répondre, mes depuis ce jours moi et ma femme et les plus sur la planète que on a connue.
        Je vous explique depuis on a découvert que ici L’Afrique étais plus une île border d’eau à 5000 km autours, ici l’Alaska es à gauche du Canada et non au haut et le Canada es énorme chez nous les États Unis prenne presque tout les USA.
        Chez nous lamerique n’es pas aussi proche de la Russie vue que l’Alaska es de l’autre côté, et la mer de Béring n’existe pas.
        Etc etc ces des petites choses qui change sinon ces pareil.
        Je sai vous vous dites que on es fou, je pense aurait réagis comme vous si on m’avais dis sa.
        Merci de m’avoir lue, j’espère une réponse si ya moyen pour nous de retourner chez nous

    1. Je suis tombée par hasard sur une interview de vous à la télévision .
      j’ai 38 ans je suis maman de deux enfants. Je vous ai écouté un petit moment puis il a fallu que je réfléchisse quelques jours pour comprendre ce qui m’avait déplu instinctivement dans votre cri d’alarme et votre pétition qui, en premier lieu ,aurait pu tout à fait partager mes valeurs.
      Si je vous ai bien suivi, vous avez dit que l’être humain dont vous faites partie n’est pas capable de décider pour lui-même ce qui est bon pour la planète et de ce fait ce qui est bon pour lui. Vous avez parlé de lois et de la responsabilité de notre président .
      si je vous suis, il faudrait mettre en place une police environnementale pour faire respecter ses lois? Vous n’avez donc plus foi en humanité ? Il me semble que l’évolution de l’homme depuis des siècles suit une recherche absolue de liberté . lui enlever son libre arbitre et son entière responsabilité serait la solution ?c’est en changeant soi-même et en élevant nos enfants en conscience je crois que nous pourrons changer les choses et redonner à la matière sa juste place .
      c’est l’etre humain qui abandonnera lui même son confort matériel quand il aura touché du doigt que cela ne le rend pas plus libre mais esclave de ses propres inventions. Je pense que le positif est aussi contagieux que le négatif .
      c’est pour cette valeur que je défends que je ne signerai pas votre pétition c’est en chacun de nous que doit être rechercher la solution .
      Rien de ce qui a été imposé aux hommes n’a marché depuis la nuit des temps. Il me semble que l’éducation de nos enfants et le partage d’un mode de vie plus près des valeurs humaines et en accord avec la mère nature pourra et fera changer les choses.
      le changement passera par l’homme lui-même .
      je vous remercie infiniment car il est important de parler et d’échanger en ce monde même si cela se fait par médias interposés

      1. Ludivine, vous faites comme si , au point où nous voilà acculés et face aux diverses dévastations dont nous sommes collectivement responsables, à des degrés divers bien sûr, on avait ENCORE LE TEMPS d’attendre pour agir : attendre que les enfants bien éduqués , les hommes enfin devenus sages, se comportent en êtres responsables et sauvent l’humanité. Les autres vivants vous n’en parlez pas, ni de la beauté dévastée de cette terre. Et vous utilisez beaucoup le futur, comme si la catastrophe n’était pas DEJA là. AU FEU !

      2. Votre théorie est belle mais elle ne suffit pas au salut de la planète, et probablement, de l’humanité car l’éducation n’a pas bien fonctionné pour bon nombre d’humains qui ont sans doute appris qu’une seule vérité : consommer et donc détruire.

        Ils sont la caricature la plus angoissante de notre humanité car ils ne s’interrogent pas sur leur légitimité à faire ce qu’il font : ils le font !

        C’est bête et triste à mourir car ils sévissent en tous lieux et peu importe leur milieu d’origine. Car Madame, il faut bien le dire et je suis navrée de l’exprimer ainsi : quand on est con, on est con!

        Je n’ai quant à moi plus aucune confiance en la capacité humaine à prendre conscience de l’urgence à sauver sa « maison » . Il se dit déjà qu’il existe peut être d’autres maisons à coloniser bientôt et à détruire aussi… Bien à vous.

      3. Bonjour ludivine
        Avez-vous lu son livre «  le plus grand défi de l’histoire de l’humanité « ?
        Les constats sont sans appel, la biodiversité s’effondre et le réchauffement climatique est plus qu’eprouvé Et éprouvant.
        Mr Barrau tente de relayer une fois de plus de façon élégante et charismatique ce que de nombreux climatologues et autres scientifiques ont constaté ; il n’est pas pessimiste mais réaliste. Il faut un électrochoc l’humanité pour ne pas tomber dans le précipice ; une fois cet électrochoc perçu par la majorité , l’homme pourra employer son optimisme ou positivisme pour déployer de vraies mesures de redressement écologiques et les appliquer. C’est l’effort de chacun chaque jour. N’attendons pas le système politique, trop d’inertie !

    2. Bonjour,
      Je viens d’écouter une de vos vidéo, et j’aime bien vos doutes, cependant quand vous dites que vous ne voyez pas le temps : je pense que c’est faux ! La lumière n’est pas de la lumière : c’est une information de temps… (Rem:le son aussi) C’est pour cela et pour généraliser : que la vitesse de la lumière est toujours la même, quelque soit la température, le milieu ( trou noir ou loupe en verre) … Alors pourquoi la voit-on différente ? Parce que pour faire de la lumière blanche, il faut 1 rouge et non pas 4 , mais 1 seul bleu… Le bleu nous semble 4 fois plus court mais a un temps propre 4 fois plus lent que le rouge, il va à la même vitesse que le rouge (pour nous) , et non pas 4 * fois plus vite car (pour lui) il voit un univers 4 fois plus grand… Alors effectivement, et uniquement dans le cadre d’un changement de milieu, ce changement de milieu n’est pas identique ( comme la modification de vitesse) suivant la couleur…. et c’est qui explique la diffraction, le verre n’est pas forcement grossit par 1,5, mais un peu plus ou moins suivant la couleur et dans un prisme cela ne pardonne pas… ( On doit grossir le verre, (ou diminuer la largeur longueur de la lumière) parce que sa vitesse ne change pas, et cela explique que même sans moteur, à la sortie du verre, elle reprenne sa vitesse dans l’air ) …. Vous ne me croyez pas… alors je vous laisse faire l’expérience suivante : Pourquoi quand on mesure Altitude=>Mer Mirroir=>Altitude on trouve avec le même appareil la même distance que Mer=>Altitude Mirroir=>Mer sachant que l’horloge au niveau de la mer tourne moins vite…
      Une partie de la réponse se trouve dans la question : Pour un observateur extérieur sachant que la lumière met 8min pour nous parvenir du soleil, combien met t-elle de temps pour effectuer la première moitié ?…et si vous êtes sur d’ avoir la réponse, alors c’est que j’ai perdu mon temps à vous écrire….

    3. Bonjour
      Je vais vous expliqué mes vous allez sûrement pas nous croire.
      Tous à commencer le 10 février 2016 sur un voyage au Pérou, dans l’avion on a passez un grand orage mes atterrie sans encombre.
      Mes vous allez sûrement dire que on n’est fou et jamais nous répondre, mes depuis ce jours moi et ma femme et les plus sur la planète que on a connue.
      Je vous explique depuis on a découvert que ici L’Afrique étais plus une île border d’eau à 5000 km autours, ici l’Alaska es à gauche du Canada et non au haut et le Canada es énorme chez nous les États Unis prenne presque tout les USA.
      Chez nous lamerique n’es pas aussi proche de la Russie vue que l’Alaska es de l’autre côté, et la mer de Béring n’existe pas.
      Etc etc ces des petites choses qui change sinon ces pareil.
      Je sai vous vous dites que on es fou, je pense aurait réagis comme vous si on m’avais dis sa.
      Merci de m’avoir lue, j’espère une réponse si ya moyen pour nous de retourner chez nous

  1. Vous apportez une grande clarté et une grande précision dans vos présentations (ouvrages et conf). Mais l’essentiel c’est que vous arrivez à faire partager votre plaisir et votre enthousiasme. Et ça nous donne envie de continuer et d’approfondir. Merci.

      1. Bonjour Monsieur BARRAU,

        Je vous cherche mais en vain.
        J’ai eu l’opportunité de rencontrer un de vos collaborateurs dans un bus parisien.
        Au fil de notre échange… j’ai spontanément cité votre nom.. Il m’a dit qu’il travaille avec vous.
        Où est-ce que vous faites des conférences à Paris svp?
        Je rêve de vous rencontrer.
        Que la force du cosmos réalise mon désir.
        Et que le corps de la nature et de l’homme ainsi que leurs esprits réalisent une fusion telle que mon utopie soit de plus en plus réelle.

        Avec tout mon respect.

        Sandrine EXERTIER.

  2. Bonjour Mr Barrau,
    Je tombe sur votre blog en lisant un article sur futura-sciences.
    J’avais envie de vous écrire un petit mot, je suis venu vous écouter à Mons , sur les Univers multiples ,
    Ma démarche , est bien entendu d’essayer de comprendre le mystère de ce qui nous entoure , qu’est ce que l’on aimerait avoir une illumination , comme si l’on présentait quelque chose sans pouvoir le nommer.
    En tout cas merci pour votre clarté, et puis chapeau pour votre aisance de communication

  3. Une question qui me tarabuste, c’est la nature de l’espace. Les gravitons ; ok mais le vide autour, alors? Les ondes gravitationnelles, onde/particule? Et pourquoi pas l’éther? Comment les gravitons interfèrent-ils avec les autres particules, protons, neutrons…? Enfin, j’arrête là. J’aimerais juste votre réponse à « pourquoi pas d’éther », c’est à dire la nature de l’espace ; un continuum, plastique nécessairement pour transmettre des ondes éventuelles… Et si graviton, comment agiraient-ils. Merci de prendre qq minutes à me répondre 🙂

    1. bonjour Jean-Gustave .
      on est au moins deux à se demander ce qu’est l’espace (accessoirement le temps) ; ce que signifie ‘vitesse de la lumière’ ( % à quoi? à quel substrat?)
      voir mes questions restée sans réponses sur le blog ‘vient-on vraiment de découvrir les ondes g….’ ?

  4. Est-ce la poésie, qui vous a mené à la physique, ou l’inverse (à moins que la propriété ne soit réciproque). Quoiqu’il en soit la philosophie telle que vous l’exprimez semble être un enfant naturel des deux !

  5. Bonjour Aurélien !

    Je suis venue à l’observation astronomique par hasard, puis naturellement je me suis inscrite aux RCE de la Villette pour assister à quelques conférences choisies …
    C’est ainsi que j’avais sélectionné la vôtre pensant assister à une conférence classique et là devant l’énergie ahurissante, l’aisance intellectuelle déployée, la mémoire impressionnante de l’orateur,j’ai pensé :
    Ce n’est pas qu’ un Astrophysicien, ce n’est pas qu’un Philosophe, ce n’est pas qu’un Acteur …… Cet homme est une bombe, il communique par déflagrations et vous m’avez fait penser à Antonin Artaud sur lequel j’essaie d’écrire!…….
    Et justement, alors que j’y pensais, vous en avez parlé !……….
    Y a t il des hasards dans votre espace ou créez vous des champs de force, d’attraction ?/ A bientôt.

  6. Bonjour,
    j’ai assisté à votre conférence aux rencontres du ciel et de l’espace le dimanche 13 novembre; et j’ai acheté votre livre « des univers multiples; à l’aube d’une nouvelle cosmologie » -tirage mai 2016.
    Si le rayonnement fossile a été correctement rajouté page 69, il semblerait qu’il ait échappé à votre attention dès le début du livre dans le prologue, premier paragraphe, 1ère ligne!.
    On comprend que le satellite Planck porte à notre connaissance des détails sur les lois physiques qui régnaient quelques milliardièmes de milliardièmes de milliardièmes de secondes après le Big Bang.
    le mot « Au-delà » ne saute pas aux yeux et n’explique rien…
    Si vous pouviez corriger cette phrase ambigüe ce serait une bonne chose, car dès le début du livre j’ai été choquée…

      1. C’est le plus beau commentaire que j’aie jamais vu !
        Quelle chance que d’avoir le soutien familial, la plus grande source de force et d’équilibre !

  7. Bonjour,
    J’étais à votre conférence du 10 février 2017 à Martigues (Association M13) j’ai vraiment beaucoup aimé.
    J’ai lu dans votre blog de présentation, « récemment, je dépouillais leurs retours sur mon cours ….. il était écrit « si tous les profs étaient comme vous, la fac, ça serait le paradis ».
    Je comprend cette remarque, n’ayant pas eu la chance d’étudier, je la fait mienne.
    J’avais lu votre livre, « Big Bang et au-delà », peu de temps avant la conférence, ce faisant, j’ai eu l’agréable sensation d’entendre votre livre.
    Je recommande cet exercice ô combien plaisant.
    Dans votre livre vous nous livrez vos réflexions plus politiques, plus sociétales, que je partage aussi et qui prouvent si besoin, que les plus grands scientifiques on bien les pieds sur terre.
    Sans flagornerie, s’il vous plaît, continuer d’écrire, continuer vos conférences.
    Vous nous ouvrez, vous m’ouvrez à des mondes inconnus et mes jours sont plus beaux.
    Quand publierez-vous à nouveau ?
    Merci Monsieur Barrau.

    1. Bonjour M. BARRAU
      Je suis en train de visionner la série de cours que vous avez donné sur « l’univers « .

      Merci pour toutes vos explications claires , merci aussi pour votre modestie , et votre enthousiasme .
      Cordialement

    2. ben non ca se saurait !! meme J LENNON le disait simplement , C’est l homme qui a créer Dieu pas l inverse ! simple reflexion pourquoi n’existerait que depuis 6 000 ans et la creation de la bible thora ? avant rien ?

  8. J’aime beaucoup votre intelligence, votre art de la rhétorique suffisamment cabotin et pédant pour rester humain.
    Aristote disait que le doute est le début de la sagesse: continuez à nous faire douter !
    Cordialement
    Astrophile

  9. Bonjour Aurélien, Formidable de pouvoir recevoir de vous tant d’explications claires sur l’astrophysique de notre temps! Rien de moins, rien de plus. Le point zéro quoi. Il me semble que notre univers baigne dans un tel fluide que seul, vous-même, êtes capable de vous en approcher sans basculer. Troubadour de l’image, de l’espace et du temps, je puis dire que je vous adore… saltimbanque du XXIe siècle. Longue vie à votre bloque. Merci à Futura de nous offrir une telle présence.

  10. Bonjour Aurélien, merci beaucoup pour vos interventions c’est un plaisir d’entendre une personne intelligente, c’est pas tous les jours malheureusement que l’on a cette chance.
    une question : à partir du moment ou rien n’est semblable dans l’univers, est ce que les mathématiques ont un sens, ou ne sont ils qu’une vision, maline, des choses ?

  11. Je suis impatient de pouvoir regarder (sur youtube) la suite de vos cours sur l’Univers! J’arrive à vous suivre … pour l’instant! (même si le son est vraiment faible pour moi!)

    Je m’excuse si ce n’est pas le lieu, mais je ne sais pas où le faire ailleurs! J’aurais 2 petites questions pour lesquelles je suis sûr que vous pourrez m’indiquer des pistes de réponses (liens …)!

    A la fin du premier cours vous évoquez le changement d’énergie d’onde produit par les déformations de l’espace … j’ai, naturellement, des difficultés à comprendre! … cela laisse penser que ces ondes interragissent avec l’espace en se « basant » sur un « autre » référenciel qui lui serait invariant … hum … est-ce que je suis compréhensible????

    La deuxième question n’a pas grand chose à voir … c’est au sujet des lentilles gravitationnelles … quand les 2 objets sont lointains (pas le soleil par exemple), comment connait-on la position réelle de l’objet dont la lumière est déviée par l’objet plus proche? (ma réflection vient de la lecture de l’article https://elpais.com/elpais/2017/06/07/ciencia/1496847615_931780.html et du diagramme qui y apparaît)

    Merci de votre attention et excusez-moi si j’ai abusé … … …

    Et encore merci pour vos intéressantes conférences disponibles sur youtube!!! (je suis beaucoup trop loin pour y assister sur place!)

  12. Bonjour monsieur Barrau
    Merci pour ce que vous faites!
    Je me posais la question suivante: les trous noirs primordiaux (petit par rapport aux trous noirs stellaires) ont été crées alors qu’ils étaient entourés d’une énergie considérable.
    Comment dans ce cas, pouvaient ils commencer à s’évaporer, alors que l’évaporation des trous noirs est quelque chose de très lent?
    Je suppose (ai je tort?) que au contraire, ils n’ont pu que augmenter leur masse. Cette masse a pu dans une région proche de leur espace jouer un rôle considérable dans le début de l’univers. Pourquoi pas, soyons déraisonnable, créer un embryon de galaxie pour chaque trou noir primordial. Ce qui aurait le mérite d’expliquer le trou noir gigantesque au centre de chaque galaxie.
    Veuillez excuser mon impertinence.

  13. Dans le domaine de la vulgarisation scientifique, vous êtes mon nouveau maître.
    Vous êtes d’une stupéfiante clarté sur des sujets ardus et obscurs.
    Merci de nous aider à nous élever.

  14. Et ben ¡ Moi qui croyais que mes idées étaient les meilleurs et dans vos cours je me suis cassez la gueule avec la vérité, la gravitée, les mythes et les trous noirs.
    Et je vous remercie, vous ne pouvez pas savoir !

  15. Bonjour Monsieur Barrau,
    Pour ma part je ne connais rien à la physique mais vos paroles résonnent en moi comme une poésie, je lis des mots que je ne peux définir et qui pourtant m’émeuvent. Vous devez être comme cela dans la vie, un homme qui invite à la danse des mots, sans juger son interlocuteur car il ne sait pas danser.
    Belle soirée

  16. Bonjour, en premier lieux merci.
    Je suis vos cours de cosmologies mis en ligne sur youtube, quel bonheur et que de questions à la fois.

  17. Quand meme la Chine : Genèse des mondes, Lie Tseu (Taoïste)

    Maître Lie Tseu dit :
    » Les anciens cheng-jen voyaient dans lumière et ténèbres (Yang et Yin) les principes régulateurs du monde. Or, tout ce qui a un corps naît de l’incorporel : ainsi d’où serait né le monde ? C’est pourquoi je dis : il y eut une grande Mutation, un grand Commencement, une grande Genèse, une grande Création Originelle. La Mutation (est l’état dans lequel) la force ne se manifeste pas encore. Le grand Commencement est la genèse de la force. De la grande Genèse naît la forme. La matière jaillit de la grande Création Originelle. L’état dans lequel force, forme et matière n’étaient pas encore séparées est dit Chaos. On appelle Chaos l’état dans lequel les dix mille êtres étaient confondus et ne s’étaient pas encore séparés. «

  18. Bonjour,
    Dans un de vos cours de cosmologie, vous dites être athée.
    Est-ce un athéisme agnostique au sens où, n’ayant pas besoin de cette hypothèse, vous seriez « sans » dieu?
    Ou bien est-ce un athéisme positif, « anti » dieu, car vous auriez des raisons de penser que dieu n’existe pas?
    Merci !

    1. Sans répondre à la place d’Aurélien pour qui j’ai beaucoup d’admiration par ailleurs (je viens seulement de le découvrir !!), ma version de l’athée que je suis, depuis l’âge de 13 ans, est la suivante : je n’ai pas besoin de l’idée de dieu…pour vivre et même…penser !! L’abbé Jean Meslier (1664-1729) est pour moi le premier à bien exprimer et justifier la non idée de dieu : curieux pour un curé…. d’Etrépigny en Ardennes. En fait cette idée est apparue au néolithique (# 10000 ans BC) pour des raisons évidentes de « POUVOIR » de certains hommes sur d’autres « êtres » et donc d’exploitation par esclavage, servage, prolétarisation, etc……
      Il faudrait que chaque être qui nait puisse avoir une éducation « adéquate », comme celle qu’a du avoir Aurélien, pour que les religions disparaissent au plus vite et donc également l’idée de dieu……….On en est bien loin et je ne le verrai pas : j’ai 75 ans !!!

  19. Bonjour,

    informaticien de métier et de formation, et physico-curieux, je vous ai découvert à travers vos vidéos Youtube du « Cours tout public ». Outre la qualité de l’information que vous apportez et la pédagogie de vos présentations, j’ai particulièrement apprécié la partie métaphysique si souvent négligée dans ce type d’enseignement (entrée en matière), et pourtant capitale lorsqu’on aborde de telles questions. Je salue également votre ouverture et votre humilité, qui invite à ne pas dénigrer d’autres théories ou modes de pensées, quand bien même on serait fondamentalement en désaccord avec.

    Au plaisir de continuer à suivre vos productions.

  20. Monsieur Aurelien Barrau.
    Je vous écris de l’extrême sud du Chili en face de l’étroit de Magellan, je suis chilien et j’ai appris le il y a 40 ans donc je vous en pris de pardonné l’orthographe et le vocabulaire. Ici en parle pas beaucoup le français, maintenant c’est l’anglais qui règne. Je profite parfois de parler avec les touriste dans les cafés pendant quelques minutes quand je peu.
    En vous écoutant dans RFI à travers un podcast, j’ai écouté une fascinante interview ou vous parlais des trous noirs et trou blancs et subitement je me suis demandé si la matière noire n’est ce que le produis de la matière de l’autre coté des trous noirs rejeté quelque part dans l’univers. Je ne sais pas si c’est une idée déjà formulé mais je vous écris de toute façon.
    Merci beaucoup.
    Carlos Narváez

  21. Bonjour Aurélien, j’admire votre capacité, qu’ont peu de vos confrères a vulgariser des concepts complexes, mais aussi votre verve, déstabilisante aux premiers abords, mais tellement plaisante ensuite…
    J’ai dévoré vos cours de cosmologie avec un immense appétit (aura t-on droit à ceux de 2ème année ?).
    Vous n’y faites pas mention d’une théorie actuelle (très spéculative il est vrai) qui tend à démontrer que la gravité serait une propriété émergente de la matière, et du même coup, exonérerait le modèle standard de la matière noire. Je veux bien entendu parler des travaux d’Erik Verlinde.
    J’aimerais énormément avoir votre avis sur cette piste… qui sait peut-être un futur article !

    Merci !

  22. Bonjour,
    j’apprécie beaucoup la clarté de vos cours et conférences et le souci rare de leur soucis épistémologique. N’ayant pas acces à votre mail, duite à votre cours sur la cosmologie, je me permets sde vous poser une question.
    L’interprétation réaliste de la mécanique quantique est périlleuse. Il me semble (mais je ne suis pas un spécialiste!) , cependant, que la théorie de l’onde pilote (De Brogglie, D.Bohm) permettait de réintroduire cette théorie dans un monde concret (c’est à dire faisant référence à des objets compréhensibles dans le monde commun). Pourquoi n’a t-elle jamais eu de suite?
    En tout cas encore bravo pour votre talent de vulgarisateur et votre clarté dans la rigueur.

  23. Je découvre grâce à vous et Etienne Klein une passion: la cosmologie, la philosophie des sciences, et je me mets doucement à la physique. Enseignante dans le 1er degré depuis 20 ans, et malade depuis 10 ans, je retrouve peu à peu goût à la vie à travers cette envie de connaître que vous nous insufflez. Merci pour tout, vraiment.

  24. bonjour Monsieur Barrau, je suis subjuguée par vos cours sur la cosmologie que je suis avec grand plaisir et avidité, je suis émerveillée de vos connaissances, je me saoule de vos paroles, je suis une partisane pour appréhender l’univers qu’il vaut voir au delà de ce qui peut être vue en laissant derrière nous cette pensée primaire et allez au delà de celle ci, alors je ne fus pas surprise quand j’ai vu que aviez aussi en plus de votre Doctorat en Physique, votre obtention d’un Doctorat en philosophie, car pour ma part je ne pense pas qu’il est possible si nous ne faisons pas rentré en nous cette magnifique réflexion qu’est la philosophie , comprendre cet univers donc permettez mi de vous dire quand je vous écoute je me met a penser a mon maître a pensée celui pour qui j’ai énormément d’admiration Georges Le Maître qui comme vous avez tant de respect de l’humanité et de tout ce qui est vis sur Terre, et cette humilité face a l’univers et j’aime votre savoir alors je vais essayer avec mes petits moyens intellectuels que sont les miens faire honneur a vos cours soit 11 et si vous donnez un sujet je vais même essayer de le faire et prendre mon courage a 2 mains vous l’envoyez et garder cet espoir que vous le lirez alors voila pourquoi je vous voue une belle admiration car vous tenez exactement ce discours , discours que toutes et tous devrions tenir vous êtes un SAGE, un GUIDE , L’ESPOIR , et un EXEMPLE pour tous, alors pourrions nous dire que vous auriez peut être mais avec un savoir scientifique en plus un de ses poètes AÈDES non CAPITAINE MON CAPITAINE alors c’est pour vous votre discours tel que moi je l’ai perçu
    On ne vit pas la vie parce qu’il en est ainsi soit il, on nous a offert ce privilège et cet honneur de la vivre en faisant partie de l’humanité, je me dois de toujours aimer avec toute la nuance de la palette des couleurs, le plus gentil, le moins nantis et le plus terrible en toute empathie et même parfois sans sympathie mais il est Être et c’est le respect pour la vie.
    alors je suis en plus émerveillée ma passion en plus de la cosmologie est la poésie et j’écris de la poésie libre donc on ne lit pas , on aime pas, on écrit pas de la poésie parce que c’est jolie, on aime et on lit et on écrit de la poésie parce que nous faisons partie de l’humanité , on ne peut être sans être car il faut être pour être donc au plaisir de vous suivre tel un rêve le même que George Le Maître des temps nouveau, je vous offre toutes mes sympathies et je vous fais une belle révérence en vous disant merci de nous offrir et de partager vos connaissances ma 1 er passion étant nos origines venant du pays de nos origines AURIGNAC et ses aurignaciens et on ne peut oublier ce cher Edouard Lartet grâce a qui nous parlons de cette préhistoire, voila petite parenthése voila tout cela pour vous dire que oui si tous les professeurs étaient comme vous les cours seraient passionnants merci merci merci encore

  25. Bonjour Monsieur BARRAU,

    Etant relativement étranger à ce versant de la science, c’est avec un immense plaisir que je me délecte de vos explications. Vous m’inspirez de la sympathie et c’est dans cet esprit que j’écris ce message.

    Vous ne savez rien, sauf ce qu’on vous a permis de savoir. Vous ne comprenez rien, sauf ce qu’on vous a permis de comprendre. Vous êtes dénué de toutes choses, sauf ce dont on vous a pourvu.

    Ne vous habituez pas aux propos élogieux, ils sont un poison pour votre âme. Cela entraîne toujours une dilatation de l’ego.

    On ne se réalise pas uniquement à travers la connaissance, on se réalise d’abord dans la manière dont on l’a approché et ensuite dans la manière dont on la vie, toujours avec humilité.

    Prenez soin de vous, et n’oubliez jamais ceci : ce que l’on vous a donné, on peut vous le reprendre. ..

    Je vous souhaite très sincèrement de vous réaliser de la meilleure des manières.

    Cordiales salutations

    1. Monsieur,
      Quelle outrecuidance dans votre propos. Quand on ne sait pas de quoi on parle, il est préférable de se taire et ne pas critiquer.
      Peut-être vous manque – t- il l’Essentiel cher Monsieur : une Âme !
      Le Libre arbitre ne s’apprend pas et vous voudriez donner des leçons à un homme qui justement se sert du sien pour dépasser des Dogmes obsolètes, tout en essayant d’appréhender la Mécanique Quantique et autres Inconnus. Le Savoir se mérite et vous ne semblez pas mériter le votre, si toutefois vous en avez un !
      Sachez que Mr. Barrau a raison, j’irais même encore plus loin pour vous faire réfléchir un peu. L’Énergie Noire est probablement la Source Originelle de nos Conscience. Chaque âme est une étincelle de cette Énergie Noire. D’où, votre incapacité à comprendre qui vous êtes, en vous prélassant et en abusant de cette Matière éphémère dans laquelle vous semblez particulièrement vous repaitre en comblant vos désirs et besoins primaires.
      Sachez cependant que le Savoir n’est pas uniquement Livresque, il émane en grande partie du Cosmos. Certains ont cette capacité d’en percevoir les bribes, d’autres ne comprennent rien ou ne croient comprendre que ce qu’ils veulent ou lisent basiquement. Le cerveau n’est qu’une antenne incarnée dans cette Matière, dans nos corps. Il est fort probable qu’il fusionne les ondes cosmiques tout en ayant la capacité d’expérimenter toutes les variantes de la Vie. Cette « chance  » conduisant à l’Évolution ou l’Involution de chaque conscience. Cher Monsieur, vous devriez savoir que ce Monde a besoin des extrêmes pour que chaque Âme puisse évoluer et atteindre son nouveau palier. D’où l’urgente nécessité d’unir la Science et la Philosophie pour ouvrir la porte de ce nouveau paradigme quantique qui manque aux vieux ronds de cuir de votre espèce. Réfléchissez bien à cette idée, peut-être en jaillira – t- il une petite étincelle ! Cordialement

  26. Bonjour Mr Barrau,
    Je dois vous avouer que je ne vous connaissez pas il y a …. Quelques semaines ! C’est à travers vos conférences aux non initiés que j’ai eu le plaisir de vous écouter et de vous découvrir.
    Une question me trotte dans la tête sans que je puisse y répondre (je ne suis pas du tout scientifique) .
    Je me permet d’utiliser ce moyen pour vous demander s’il serait possible d’y répondre, à votre grès bien sûr ! 🙂
    Cela concerne la vitesse de la lumière. Je ne peux me faire à l’idée d’une vitesse fixe pour plusieurs raisons que je vous expose: déjà la vitesse est mesurée dans l’espace ( le vide) mais même dans ces conditions elle subit l’influence des corps céleste qui arrive à la dévier de sa ligne droite par une courbe.
    De ce fait j’imagine que c’est du en partie par la gravité des corps et la vitesse de la lumière que celle est déviée et non stoppée (du moins en partie) . Cette gravité je l’imagine attractive alors pourquoi n’ acelereait-elle pas la lumière dans sa phase d’approche et le contraire dans sa phase d’éloignement au point de modifier sa vitesse même d’une façon très très faible.
    Mon second argument est qu’un rayon de lumière émis n’est éternel il a aussi ses limites qui lorsqu’elles sont atteintes dégrade ses qualités et je vois mal le fait qu’elle puisse passer d’une course fulgurante à zéro sans décélération progressive.
    Vous serait il possible de m’éclairer ( 🙂 ) sur ces points ?
    Si besoin, je vous rassure sur le fait que quelqu’en soit la réponse mon quotidien à peut de chance de changer radicalement, c’est plutôt par curiosité ainsi qu’une petite soif de connaissance, et le besoin d’avoir une réponse à des questions qui me dépasse.
    J’apprécie particulièrement votre démarche de divulgation de sciences à la portée de beaucoup, et je pense que par ce biais vous sollicitez ainsi un attrait de la science et donc des vocations ! A ce titre grand Merci …
    Je vous remercie de l’attention que vous portez à mes souhaits.

    Cordialement, Jean-Claude Mollonguet

  27. Bonsoir,
    En tombant par hasard sur vos vidéos je me suis découvert une réelle attirance pour votre discipline.
    N’ayant pas réalisé mes études en physique mais en médecine, de nombreux passages m’échappent mais je continue de vous écouter et en apprend un peu plus à chaque fois. J’apprécie particulièrement les références philosophiques et les réflexions et songes qu’elles inspirent.
    Merci pour ces douces balades dans le cosmos!
    Au plaisir de vous entendre.

  28. Bonjour,

    En regardant par hasard vos vidéos, je me suis découvert une réelle attirance pour votre discipline. N’ayant pas fait d’étude en physique mais en médecine, beaucoup de passages m’échappent mais je continue et en apprend un peu plus à chaque fois.
    J’apprécie particulièrement vos références philosophiques et les songes qu’elles inspirent.
    Merci pour ces balades dans le cosmos!
    Au plaisir de vous entendre ou de vous lire.

  29. Salut!
    Avec grande attention j’ai suivi vos cours. J’en suis au 6ième parmi les 11. Vous faites un travail extra et très fructueux. Je m’intéresse aux mathématiques, cet intérêt m’a conduit directement à la physique, notamment la physique contemporaine.
    J’aimerais bien recevoir de vous , comme vous l’avez promis sur la vidéo 6, la démonstration mathématique de l’existence d’une vitesse finie quelque soit le référentiel.
    Merci beaucoup cher professeur !
    Amicalement Mohammed

  30. Enfin je ne m’ennuie plus dans les transports .. !
    Continuez les cours grand public , c’est que du bonheur , le monde a soif de connaissance .
    Merci.
    Jean-Michel

  31. Bonsoir Mr Barrau,

    Merci infiniment pour votre blog et votre patience à vulgariser des concepts complexes de cosmologie. J’ai visionné récemment une vidéo parlant de l’effet Hologramme au niveau de l’horizon d’un trou noir comme solution éventuel au paradoxe de la perte d’information induite par le rayonnement Hawking. Qu’en pensez-vous au juste de cette thématique ? existe-t-il d’autres approches à part celle ci.

    Merci d’avance pour votre retour.

    Hichem
    Alger

  32. Bonjour,
    je vous ai découvert , ou plutôt j’ai découvert les enseignements que vous offrez généreusement sur you tube à l’occasion du décès de ma mère il y a peu . Athé je me suis tourné vers votre science qui jusqu’alors n’éveillait que modestement mon intérêt pour y trouver un mode de compréhension et de soulagement. Replacer l’humain au centre du grand tout, s’éclairer sur nos origines et devenir communs, tout cela donne de la hauteur et du contenant sur la vie et la mort. Et ça marche! Votre savoir prodigieux en astrophysique mâtiné de philosophie véhiculé avec une envie de transmettre des plus altruistes me rendent certes moins ignorant mais surtout apaisent ma souffrance infinie de simple humain confronté au plus commun des deuils. Je voulais vous remercier chaleureusement sans vous connaitre pour le bien que vous me faîtes.

  33. La symphonie du cosmos
    Cette Miserere de l’astre noir
    Dont la danse ondulée
    Ici discrète là tapageuse
    Agite la partition d’estres
    Et d’astres brillants.
    Merci pour le concert.

  34. Bonjour Monsieur
    Je connaissais Monsieur Klein avant de vous connaitre… un neveu m’a dit « écoute cet homme c’est pour toi… »
    Je vous écoute et ce que vous dites m’émerveille
    Je reste cependant sur cette question vieille à ce que j’ai compris sur Aristote et Platon… l’univers des mathématiques est il découvert ou créé par l’homme ? Ou les deux
    Sont-ce simplement des outils qui collent à la réalité ou bien sont-ce des éléments qui nous transcendent ?
    Ou bien cette interrogation est elle un faux problème ?
    N’empêche, les Lois préexistaient à l’émergence de l’homme …
    Respectueusement

  35. Bonjour Mr Barrau
    j’ai une théorie sur le temps qui pourrait expliquer bien des choses (temps différent en fonction de la vitesse de déplacement, vitesse de la lumière, pb de l’horizon homogène, énergie diffusée à très grande vitesse au début de l’expansion,)etc. n’étant ni physicien, ni mathématicien, j’aimerai soumettre cette idée à des gens bien plus compétants, pour la développer ou l’abandonner selon le cas. au pire ça pourra vous distraire 5 minutes. merci pour votre retour si intéressé.

  36. Bonjour Mr Barrau,

    Théorie sur les Composantes du Temps et la vitesse de la Lumière.

    C’est en lisant les études sur la vitesse de la Lumière, d’abord par l’astronome Ole Christensen Roemer, qui le premier à prouvé que cette vitesse était fini, puis Maxwell et d’autres qui définirent cette vitesse que j’arrondirais à 300 mille /Km/sec. Que je me suis posé la question, et si ces calculs n’étaient pas complets ?
    Il fut également prouvé que cette vitesse était également constante quelques soit la position de l’observateur et quelque soit la vitesse de la source de cette lumière. De la Einstein prouva que cette vitesse était la vitesse maximum possible et que rien ne pourrait la dépasser.

    mes hypothèses sur le temps et l’espace pourrait répondre à ces questions,
    Ainsi qu’au fait que le temps serait différent en fonction de la vitesse, paradoxe des jumeaux .
    est ce que je peux vous les exposer ici?

  37. Bonjour M. Barrau,
    J’ai toute ma jeunesse cherché un idole, mes amis en avait tous Un, soit un grand acteur ou une vedette de hockey. C’est en vieillissant et en découvrant la science que je me suis attaché à des gens à qui je voulais m’identifier. Galilé, en suite Darwin et finalement, Tesla. Ça c’était avant de tomber sur vous, grâce au controversé algorithme de Google. Désormais, si quelqu’un me demande qui est mon idole, je vais dire : Aurélien Barrau!!
    Merci M. Barrau!

  38. mon salaud à cause de toi j’ai passé trois nuits blanches, c malin, à regarder tes vidéos,
    franchement génial, tu suintes l’intelligence, et tout ce qui va avec: la modestie, la gentillesse…
    par contre tu devrais faire un tour chez le coiffeur

    en fait j’ai un problème, je n’arrive pas à conceptualiser, à me figurer d’une façon ou d’une autre, comment on peut « voir » comment étaient le ciel il 13,32 milliards d’années
    (13,7 – 380 000). C comme quand tu dis que si je fais un tour dans le ciel je ne vieillirai que d’un jour cependant que les gens sur terre vieilliront de 40 ans. J’arrive pas à y croire.

    allez bonne continuation, et ce soir je vais me coucher tôt.

    pascal toulouse

  39. cher monsieur,
    je suis compositeur et chef d’orchestre et cherche à vous joindre dans le cadre de la composition d’une œuvre sur la cosmologie.
    Pourriez-vous me répondre à l’adresse mail ? Je ne parviens pas à trouver votre courriel.
    Merci d’avance,
    A. B.

  40. Bonjour,

    J’aimerais vous contacter pour réaliser des « courtes citations d’un de vos articles dans le livre que je suis en train d’écrire.

    Pourriez-vous me contacter pour que nous puissions en discuter (je ne trouve pas d’email de contact).

  41. Bonjour,
    Voici plusieurs années que je cherche, et je peux aujourd’hui dire que l’Uni-vers (l’unique parole) est une fractale car j’en ai vue la première empreinte et la symétrie en ai bien le principe.
    J’ai modélisé cette empreinte et par symétrie cela a formé une fractale d’une quadrature. En continuant a développer cette fractale sur les 3 dimensions, le résultat a montré des graphènes.
    J’ai donc appliqué ce modèle sur des corps célestes pour vérifier. Pour exemple, ce modèle m’a montré la cause de l’hexagone formé sur Saturne, la cause des bandes formées sur Jupiter ainsi que la cause de l’existence de la GTR.
    J’aimerai vous en faire part.
    Cordialement,

  42. Bonjour Monsieur,
    Vous vous intéressez à la cause animale.
    Je suis un citoyen, j’exerce actuellement des fonctions de juriste en entreprise.
    J’ai initié 3 pétitions sur le site mes opinions.com avec mon prénom (dont une qui sera publiée sans doute demain j’attends d’atteindre les 10 premières signatures.. ). Souhaiteriez vous vous mettre en avant pour l’une d’entre elle ?

    « Pour que les associations de protection animale organisent une manifestation unitaire »

    Et

    « Pour un débat national sur l’expérimentation animale »

    La 3ème « pour une meilleure protection des animaux de laboratoire sera publiée demain »

    D’avance, merci de votre retour.

    Bien cordialement,

    Alain

  43. Monsieur le Professeur,

    Dans les années 60, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt quelques cours de physique théorique à l’Université de Fribourg, en Suisse. Une fois ma licence obtenue, je me suis impliqué très tôt dans l’enseignement des mathématiques à tous les niveaux (de l’école élémentaire au lycée), y consacrant tout mon temps. Je me suis alors fait la promesse qu’une fois à la retraite, disposant enfin de tout le temps nécessaire, je m’inscrirais à nouveau à l’Université pour reprendre les cours de physique théorique, ceux que j’avais suivis, jeune (Mécanique analytique, Electrodynamisme) et poursuivre avec la mécanique quantique.
    C’était hélas sans compter avec l’usure du temps qui, en 2005, me révéla, à la première relecture de l’ouvrage « Physique théorique I » de Théo Kahan, que j’avais tellement perdu de mon aptitude au calcul que cette lecture devenait un immense pensum.
    Alors, j’ai laissé tomber.
    Et c’est maintenant, dans ma 75e année, que vous intervenez, magnifiquement, avec vos 12 conférences. Et là, c’est l’enchantement de retrouver un peu du plaisir que je m’étais promis, réservé, pour ma retraite.
    Pour cela, j’aimerais vous remercier. Vulgariser, dans le meilleur sens du terme, en ne camouflant rien de ce qui fait la difficulté d’un tel exercice, en étant simplement honnête avec vous-même et avec votre public, c’est un art que vous pratiquez avec une très grande simplicité. Bravo !

    Maintenant, ayant aussi perçu votre grand sens de l’humour, je voudrais juste vous informer que je suis deux fois chacune de vos conférences. Pourquoi deux fois ? C’est lié à la pratique du vélo d’appartement. Peu enclin par nature à ce genre d’effort, je me suis en quelque sorte « boosté » en suivant vos exposés … tout en pédalant. Cela pour le premier suivi, le deuxième se faisant à ma table de travail en prenant des notes.
    Je vous R E M E R C I E donc, doublement ! D’abord, de participer à l’entretien de mon cœur qui s’est montré, il y a quelques années, un peu défaillant et, ensuite, de contribuer à retarder le plus possible mon entrée dans la sénilité. Je dois bien sûr compléter en précisant que vous me faites, avec vos conférences, un I M M E N S E P L A I S I R.

    Veuillez agréer, cher Professeur, ma reconnaissance et mes meilleures salutations.
    Frédéric Oberson

  44. Monsieur Barrau
    je suis assidument sur Youtube les cours que vous dispensez a vos étudiants . Vous êtes sans ambages celui qu’au XVII ème siecle on qualifiait « d’honnête homme » et vous l’êtes pour le XXI ème . Je ne comprends pas forcément tout de ce que vous exprimez , mais à vous entendre j’ai l’impression de devenir plus intelligent. Merci d’avoir autorisé cette diffusion bien pratique pour moi et probablement bien d’autres . Bien sur j’aimerais vous voir « en Live » à la faveur d’une de vos conférences , pourrais je savoir si vous en prévoyez , où et quand ?

  45. Monsieur Barrau bonjour, et super bonne année 2018.
    Je m’appelle Exbrayat Michèle. J’ai 69 ans. Guérisseuse à la retraite. En 1989, j’ai eu ce qui s’appelle une révélation. Je voudrais vous la faire connaitre. Vous verriez qu’il y a une autre façon d’avoir débuté pour les Univers. Et non pas le Big bang; ce qui en explique l’expansion continu . Ce qu’est l’énergie noire; et ce qui en est de la vie après la vie incarnée. Condensé en 17 pages Word. Je vous donne mon adresse afin que vous puissiez me contacter, pour que je vous l’envoie.
    J’espère que vous êtes assez curieux , c’est tout à fait autre chose , vous ne serez pas déçu.

  46. Bonjour Aurélien,

    J’ai eu une formation linguistique et suis un professeur de FLE en retraite. J’ai 72 ans et viens de découvrir vos conférences sur Youtube. Vous êtes génial, très clair et très sympa aussi et je trouve que le fait que vous soyez aussi philosophe est significatif.
    Ma question est celle-ci : le fait de se poser la question de savoir POURQUOI il y a quelque chose plutôitque rien est-elle pertinente? Et a-t-on un début de réponse?
    (je suis agnostique
    Merci et cordiales salutations.
    Hervé
    16 janvier 2018

  47. Bonjour monsieur Barrau
    Quelle révélation que d’être tombé sur vos conférences comme la plupart des gens qui vous écrive. C’est un véritable bonheur que d`entendre un homme comme vous nous expliquer et nous faire voyager non pas en ligne droite mais dans une pluralité de directions. J’ai toujours été fasciné par les grandes questions existentielles et vous, mon cher Aurélien, vous nous proposez des avenues qui deviennent des autoroutes de connaissances favorisant la réflexion sur l’homme, son savoir et son destin. Sans jamais tomber dans le jugement, vous abordez des sujets qui sont souvent loin de la cosmologie mais qui ont un lien historique ou philosophique avec l`histoire de l’humanité. Tel un être assoiffé, vous m’hydratez par vos réflexions et votre connaissance. Un immense merci monsieur Barrau.

  48. Enseignant à la retraite, c’est en « surfant » sur le site de France-Culture que j’ai eu la chance de tomber sur une de vos conférences. Je tiens à vous féliciter pour la clarté de vos explications et pour votre sens de la pédagogie.
    J’ai beaucoup apprécié votre facilité à lier science, philosophie et poésie… Excellente façon de rendre son public plus rêveur et plus intelligent!
    Bravo!

  49. Merci de « remetre en scène » l’importance des mythes.
    Je pense notamment à celui de Narcisse, dont les ‘narcissisme » est un aléa bien discutable dans notre société hédoniste où c’est presque devenu une qualité. Je rappelle ce mythe, décrit si poétiquement par Ovide. Narcisse néglige la nymphe Echo, amoureuse de lui (‘Echo qui ne parle jamais la première mais répond tojours’), et celle-ci pour le punir, le coupe de lui-même, si bien qu’il ne se reconnaît plus dans l’eau d’une source. Il s’y noie, mais la malédiction continue, car ‘il continua à se mirer dans les eaux du Styx ». Quelle leçon pour l’homme, animal parlant et donc « divisé par le langage » (Pierre Legendre).
    Dans vos conférence sur internet, vous prononcez malheureusement la phrase « je ne suis pas dogmatique », alors que vous venez magnifiquement d’illustrer la richesse sémantique de cosmos, de nomos, de logos. Penchez-vous sur celle de dogma, encore plus riche. Le dogmatique évoqué fait référence à Feuerbach et son « Essence du christianisme » qui pollue depuis notre pensée, alors que dogma… Je vous laisse le soin de ce travail. Une piste : « l’Anthropologie dogmatique » de Pierre Legendre, déjà évoqué.
    Mais bravo pour vos explications sur cette mystérieuse cosmologie (dans la préhistoire -1970-73, j’ai tenu la salle d’Astrophysique au Palais de la Découverte!)
    Bien sincèrement

  50. Dans la préhistoire (la mienne, pas celle de l’univers!), j’ai tenu (1970-73) la salle d’astrophysique du Palais de la Découverte…
    Et donc, votre « cours public » m’a passionné en me rappelant force souvenirs.
    Mais c’est votre intérêt pour les mythes qui m’a accroché, car c’est une démarche inhabituelle pour un scientifique « pur » de sortir de ce monde positiviste où le négatif est banni (je repense à ce mot de Jünger : « l’aveuglement grandit avec les lumières, l’homme se meut dans un dédale de clarté. Il ne connaît plus la puissance des ténèbres » dans Journaux de guerre).
    J’ai beaucoup apprécié votre appel à l’étymologie, concernant les mots cosmos, logos et nomos. Quel dommage que vous atez prononcé ensuite le mot ‘dogmatique » sans en analyser la richesse sémantique : cce mot a vu son sens évoluer au XIXè siècle dans un sens péjoratif en raison de Feuerbach (l’Essence du christianisme), devenant synonyme de blocage d’esprit. Mais dogma c’est beaucoup plus riche que cela, et je vous renvoie à  »l’anthropologie dogmatique » de Pierre Legendre pour en saisir toute la richesse (pas facile à lire le monsieur je vous le concède, mais vous avez fait de la philo et son travail vous révélera un univers insoupçonné)
    Pour ma part, tout en continuant à m’intéresser à la cosmologie, c’est l’écologie (scientifique bien sûr) qui a occupé mon parcours depuis trente années. Un monde aussi varié que l’Univers qui vous fait réfléchir…
    Je vais continuer à suivre vos cours sur Internet, en vous remerciant, et me tiens à votre disposition si la dogmatique vous intéresse
    Bien cordialement
    PS Pour éclairer mes props, trois citations de Pierre Legendre:
    – « Postulat de l’anthropologie dogmatique : primat du statut langagier »
    – « Seul l’exercice de notre droit à la poésie nous préserve de la barbarie scientiste »
    ou encore
    -« l’homme est convié à l’animalité de l’instinct par la gestion en guise de lien social et par le calcul en guise de questionnement »

    Passionnant n’est-il pas?

  51. Bonjour Mr Barrau et merci pour votre clarification des événements de notre espace(-temps).

    3 questions me taraude et peut être auriez vous les réponses : –

    l’énergie du vide calculée par expérimentation est très différente de celle calculée par les méthodes de la mécanique quantique, mais conformément au principe de Einstein , peut on admettre une masse au vide (et que serait elle) et dans ce cas quels conséquences sur l’espace -temps aurait cet masse. Comment donc définirons nous ce vide (en principe 1 atome /cm cube dans l’espace ) et quid de sa densité !

    -ensuite : Prenons comme origine le Big Bang et supposons une expansion accéléré de l’univers jusqu’à un instant T ou « l’énergie de rappel» de l’espace temps serait tel que en un instant infiniment petit , tout l’univers se contracte à son origine décrivant de son départ à sa fin un rebon unique .
    Tout porte à croire que ce scenario est inévitable l’unique possible et dans ce cas comment pourriez vous « l’expliquer » (inversion de champs gravitationnels (qui décrirait des évolutions ondulatoires) )

    Finalement : peut ont envisager un « rebon » de l’espace temps : par exemple après la disparition d’une planète , qui annulerait l’action de sa masse sur l’espace-temps après une série de rebon ondulatoire ralenti ….

    D’avance merci

  52. Bonjour Aurelien,

    J ai suivi avec la plus grande attention vos conférences qui sont édifiantes de clarté, précision et surtout de modestie…nous savons des ´vérités ‘à un moment précis qui ne sont plus celles d hier et qui ne seront sans doute pas celles de demain.
    L univers des possibles est vaste et sans doute infini. Continuons de chercher explorer étudier proposer remettre en cause…sans doute sans avoir jamais de réponse certaine mais qu importe c est le cheminement parcouru qui nous enrichi !
    Bravo

  53. Bonjour Mr Aurélien Barrau,
    Pourquoi avoir les cheveux longs vous apporte-t-il du bonheur?
    Je me pose la question en vous écoutant.
    Leur longueur démystifie en tout cas votre discipline en plus de la manière dont vous transmettez votre savoir aux cours.
    Et vous aimez les animaux.
    Merci pour votre humanité, plutôt votre belle sensibilité.
    Et merci pour vos cours sur internet.

  54. Bonjour Aurélien
    Je suis comme je peux vos cours sur le net et bien que je ne comprenne pas tout, je me régale à vous écouter. J’apprends beaucoup et j’ai encore beaucoup à apprendre. J’adore votre mélange de philosophie et de science ainsi que votre facilité de langage .

  55. Bonjour, intimidé j’ai l impression de parler à dieu en personne !
    j’ai quelques petites questions qui m ‘obsèdent
    1: la représentation graphique infographique du big bang est toujours représentée par une ‘cloche’ horizontale , il est bien entendu qu’il s’agit en réalité d’une sphère en expansion
    sinon pourquoi prendrait t’il une direction particulière ?
    je pense qu’il manque la notion de vue en coupe .
    2: Pourquoi pas un double bang décalé qui pourrait peut être expliquer l’expansion de l ‘univers
    Un deuxième bang qui viendrait plus tard en renfort du premier
    3: Einstein accusé d’avoir copier Poincaré , quand est t’il
    4: Tout un monde méta physique passé sous silence , un monde parallèle qui apparemment nous échappe , celui de l’ésotérisme de la croyance, de la divinité, de la voyance et de tous ces phénomènes bien présent de la vie , certains révélés par la parapsychologie ..
    tous ces éléments plaident pour une double existence
    5: Jai personnellement vu ce qu’il est convenu d’appeler un ovni . une lumière en déplacements intelligents
    Vous êtes persuadé qu’il ne peux pas y avoir coexistence de monde entre eux , a votre place je serais peut être plus circonspect ?
    Merci d’éventuelles réponses et longueS vieS

  56. Bonjour Aurélien,
    J’ai vu un professeur de physique de l’ENS dire que selon lui, le modèle cosmologique standard était à côté de la plaque et que le modèle bi-métrique répondait clairement à tous les problèmes et réponds à ces questions :
    – Ou est passée l’antimatière
    – L’énergie sombre / Matière noire (qui n’existeraient pas mais ne seraient dues aux erreurs de calculs dues à l’inexactitude du modèle standard, les déviations seraient dûes à l’antimatière située de l’autre côté de l’espace-temps (oui rien que cela).
    – l’Anomalie Pioneer
    – Gravitation et Antigravitation (oui, on l’oublie)
    – Pourquoi les galaxies ont cette forme
    – Ce qu’est réellement un trou noir

    Je suis étudiant en physique et je trouve ce modèle très cohérent. Bien que tout doit être pris avec des pincettes et rien n’est prouvé.

    Comme tu l’as dit, la terre en quelque sorte ne tourne pas autours du soleil mais va en ligne droite, c’est cette ligne elle-même qui est courbée par le « creux » formé par la masse du soleil de l’espace temps. La théorie bi-métrique s’oppose au modèle standard en disant qu’il y a un « derrière » ce creux de gravité (en l’occurence une « bosse » antigravitationelle) et donc un « revers » de l’espace-temps.
    Ce n’est pas réellement un deuxième univers. Il n’y en a qu’un, mais il y a juste « deux côtés » à l’espace temps. Le système solaire, de notre « côté » pèse avec une gravité dans l’espace-temps. De l’autre-côté, l’antimatière serait « éloignée » par toute cette anti-gravité. Il y aurait une influence de l’antimatière mais uniquement par la gravité. Cela expliquerait ces anomalies Pioneer (un satellite ralentit inexplicablement quand il sort du système solaire, exactement à l’endroit ou s’amasserait l’antimatière selon ce modèle bi-métrique).

    Même chose pour une galaxie, si une galaxie de notre côté « pèse » dans l’espace-temps, de l’autre côté cela forme une grosse « antigravité » et donc un « anneau » d’antimatière autours de la galaxie, qui maintiendrait cette dernière en place (et la ferait tourner avec les interactions ?)

    Je voulais savoir ce que tu pensais de ce modèle, beaucoup de physiciens sérieux y ont travaillé mais les contributions restent maigres. Aurais-tu un argument qui rendrait ce modèle non viable? car pour le moment je ne vois pas.

    Merci beaucoup

  57. Bonjour,
    Je viens d’écouter pour la première fois une de vos vidéos, sur la relativité, franchement excellent j’ai eu plaisir à vous écouter.
    Du coup vu que vous êtes en pleine réflexion, je me suis dit je vais participer aussi un peu il faut parfois un autre angle de vu pour aider à comprendre quelques choses.
    Cette fois-ci en tant que Musulman avec le dernier testament la dernière mise à jour du code et qui est appris par cœur pour éviter tout bug ou corruption de données depuis 14 siècles à savoir le Coran.
    Le Coran n’est pas un livre de science proprement dit, il a été révélé surtout pour reformé l’homme pour qu’il ait un noble caractère. Mais çà et là dans le coran il parle de fait scientifiques sur différents domaines que les gens de l’époque ne pouvait pas savoir et notamment sur l’univers et sa création.
    Vous allez me dire le Coran et la science cela fait deux, moi je vous dis c’est une erreur le Coran pousse à la science depuis le premier verset révélé ou il dit « Lit »
    Il ne faut pas oublier que c’est le Coran qui a poussé les Musulman à inventer les mathématiques modernes entre autre et qui nous permettent de faire nos calculs d’aujourd’hui, sans ça pas de sciences modernes, pas d’ordi, pas de fusée pour aller dans l’espace. Et pour en avoir le cœur net et être sûr que cela vient bien de là-bas, il suffit de poser un opération et de faire le calcul et vous verrez comme par miracle que vous savez écrire Arabe de droite à gauche et si vous tentiez de le faire comme vous écrivez de gauche à droite cela ne marchera pas.
    Pour en revenir au sujet que dit Dieu dans sa dernière mise à jour le Coran, sur l’univers et sa création et sa fin aussi.
    Mon but c’est que nous nous entraidions pour comprendre, vous ne pouvez pas vous débattre seul alors que vous avez des éléments de réponses donnés par Dieu lui-même, par contre Dieu répète inlassablement dans des dizaines de versets que ces signes sont pour les gens doué d’intelligence, pour ceux qui réfléchissent, dans d’autres verset – ceci pour les gens doué de cerveau.
    Dieu Parle du Big Bang avant que cela ne soit validé dernièrement par un prix Nobel
    Dieu parle de l’expansion de l’univers
    Dieu parle et là cela va vous aider sur votre théorie actuelle ou vous parliez du rebond et entre autre que l’univers allé continuer peut-être indéfiniment à s’agrandir et bien là le Coran ne valide pas votre théorie sur le fait que l’univers va continuer à s’étendre indéfiniment, par contre peut-être votre seconde théorie sur le rebond car Dieu parle d’une nouvelle création après le retour de l’univers sur lui même.
    Ce que valide le Coran: Big bang + expansion + retour de l’univers sur lui-même +
    Nouvel création notamment la terre qui va changer de configuration.
    Big bang :
    – Ceux qui ne croient pas ne voient-ils pas que les cieux et la terre formaient une masse compacte et que nous les avons scindés et nous avons fait de l’eau toute chose vivante, Ne croiront-ils donc pas ? [Coran, S 21 V 30]:

    L’expansion de l’univers :
    – Et le ciel nous l’avons construit « de nos mains » et certes nous l’étendons. [Coran, S 51 V 47]

    Big Crunch « retour de l’univers sur lui-même » une théorie actuellement, comme l’été le big bang les deux sont validés par le Coran :
    – Le jour où Nous plierons le ciel comme on plie un parchemin, tout comme Nous avons commencé la première création, ainsi Nous la répéterons ; c’est une promesse qui Nous incombe et Nous l’accomplirons. [Coran, S 21 V 104]
    mon commentaire : un parchemin et toujours enroulé sur lui-même on le déroule et ensuite il revient sur lui-même c’est l’image que Dieu a choisie pour nous faire comprendre) (le NOUS et un NOUS de Majesté Dieu est unique)
    Il y a encore bien d’autres versets sur ce sujet qui aident ceux qui veulent savoir.
    Cordialement.

  58. je vous trouve fantastique et j’ai pour vous une véritable admiration surtout quand vous récitez de la poésie une de mes passions, je vous respire de tout mon saoul car je vous vis…merci encore grâce a vous je me nourris…..wall

  59. Bonsoir grand maître. Je m’intéresse à votre conception du monde. Je lis vos documents sur le big bang, l’avant big et je suis également beaucoup de vos interventions sur ces questions. Je suis VANDI MOISE étudiant en ‘ cycle de recherche au Cameroun. Je travaille sur la relativité d’Albert Einstein mais je souhaite avoir vos orientations par rapport aux problèmes actuels de la physique. Votre réponse me plaira sans doute. Merci

  60. Bonjour Professeur,
    Sachant que le soleil se déplace à 70 000 km/h (19km/s) dans la Voie Lactée et que l’on envoie un signal lumineux en direction de l’étoile Vega, la vitesse relative devra être inférieure à celle la lumière. Grâce à cela, nous pouvons connaître les vitesses relatives dans le contenant galactique, celui de grappes et aussi celui de notre univers.
    Donc de manière universelle, nous connaissons notre déplacement qui lui est déterminé grâce aux vitesses relatives des signaux lumineux aux différents points cardinaux.
    Pour commencer nous disposons de la Lune et de la Terre comme « terrains » d’expérience. Ainsi, nous pourrions connaître si le multivers existe…
    Bonne réussite !
    Frédéric

  61. Bonjour,

    Je travaille au service de presse du département des sciences humaines de Flammarion. J’ai entendu parler de votre blo et en la regardant de plus près je me suis dit que certaines de nos publications pouvaient vous intéresser. Je pense en partie à de grands physiciens qui ont travaillé avec nous tels que Carlo Rovelli ou Jorge Cham mais aussi au vaste catalogue que peut ouvrir la collection champs.
    Bref, je me demandais si notre programme (ou des ouvrages plus anciens) vous intéressaient afin d’enrichir vos articles futurs.
    A très bientôt ?

    Pauline Gabinari

  62. Bonjour, bravo pour tes interventions toujours aussi brillantes !
    Une question me taraude : En quoi les conditions de pression et de quantité de matières aux instants primordiaux de notre univers différeraient-elles de celle d’un trou noir (aussi gigantesque soit-il) ?
    Ou plutôt pourquoi ce trou noir (primordial, originel, comment le nommer ?) aurait cessé de confiner sa propre matière ?
    Y aurait-il une limite à la masse d’un trou noir ?
    J’ai cru comprendre que certains ont une masse de plusieurs milliards de soleils, c’est à dire autant que certaines galaxies tout en continuant a accréter de la matière…
    Désolé si ma question est naïve…
    Merci en tout cas de m’éclairer

  63. Bonjour.
    Vous êtes réellement un homme brillant et vos conférences sont tantôt riches en information et tantôt riches en joie et ondes positives.
    Vous écoutez est réellement un plaisir.
    J’ai délaissé mes études d’économie pour commencer dans des études de physique et mathématique. Je ne cacherai pas que vous avez été un élément déclencheur. Vous avez réellement crée en moi l’amour des sciences  »dures ».
    Je ne suis pas doué en maths et je ne suis pas spécialement bon en physique et je doute réussir avec brio( voir réussir tout court). Dans tous les cas, je donnerai tout ce que j’ai.
    Je vous remercie pour tout et vous souhaite que de la réussite
    Un de vos ‘étudiants’ de Youtube

  64. Bonjour Mr Aurélien Barreau

    Vous êtes à la physique ce que Mickaël Schumarer est à la Formule 1 ( juste un petit clin d’oeil pour votre exécration de cette discipline , nul n’est parfait … )
    En résumé… vous êtes excellant… je ne savais pas que l’on pouvait acquérir un tel niveau de connaissance …

    Bien à vous

    Pascal

  65. Je n ai pas le souvenir d avoir eu autant d interet a ecouter des conferences sur des themes aussi precis.

    Je ne sais que dire d autre que……: je suis jaloux… jaloux de votre capacite de comprehension… si j avais 10% de vos faculte je m en trouverais bien servi!

    Merci

  66. Cher Mr Barreau;

    Je viens de regarder votre cours sur l’Univers en 11 parties et je suis reste fasciné par le talent que vous possédez d’expliquer les choses.

    Concernant votre thèse que toutes les théories sont fausses, je me permets de vous contredire.

    Voilà une, énoncée par Nicolas Boileau:
    « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement – et les mots pour le dire arrivent aisément »

    Elle est absolument vraie et vous en êtes la preuve.

    Je vous souhaite de très bonne santé et beaucoup de succès sur le plan personnel et professionnel.

    Votre ami – Lyubomir.

  67. Bonjour Monsieur,
    Vous précisez qu’avant le Big-Bang, il n’y a rien. Nous savons tous que pour déclencher une explosion aussi importante que celle du Big-Bang il fallait qu’il y ai quelque chose avant pour qu’il se déclenche.
    De nos jours, lorsque certains éléments rentre en conflits il peux selon la matière, y avoir explosions, décharges électriques etc…
    Vous avez parlez parlé également de trous noirs qui grossissent au fur et à mesure qu’il rentre en collision avec d’autres planètes. Ce que je veux dire, c’est qu’avant le Big-Bang, des particules, de la matière ou tout autre forme à l’état microscopique s’est créées après quelques 100ène de millions voir milliards d’années. Après est apparu un trou noir qui a tout aspiré. En ce mélangeant, celle-ci à provoqué le Big-Bang que l’ont connait actuellement. Bien sur, cette théorie n’engage que moi, mais si vous acceptez, j’aurais souhaité savoir si cela est envisageable puisque l’ont dis qu’il y toujours une cause avant les faits.
    Merci.
    Très cordialement

  68. Bonjour Mr BARRAU,
    Je vous ai découvert sur Internet il y a environ 1 mois.
    J’ai suivi en août sur You Tube votre cours tout public de cosmologie en 11 parties. Magnifique !
    Vous êtes d’une érudition tout à fait extraordinaire. Vos cours sont passionnants. Vous êtes un formidable pédagogue, vous avez beaucoup d’humour et vous ne vous prenez pas au sérieux. Et je crois déceler que vous devez être aussi un grand humaniste…amoureux de toutes choses…vous êtes aussi extrêmement lucide sur l’humanité et sur les terribles problèmes, divers et variés, auxquels elle est confrontée. Preuve que malgré votre exploration de l’Univers ( Multivers ? ) vous gardez « les pieds sur Terre » rires…
    J’ai toujours été nul en Maths mais j’aime la science. Je craignais néanmoins ne rien comprendre au cours de Cosmologie mais je dois dire que cela a été un véritable enchantement pour moi. Passionnant pour la science, mais aussi pour la Philosophie, pour l’histoire, pour les Mythes.
    Je dirais aussi que j’ai également pris une belle leçon de Français…tournures de phrases, vocabulaire…et quelle élocution ! Quelle passion de transmettre la connaissance !
    Je suis actuellement au chômage et ce cours m’a fait chaud au coeur.
    J’ai acheté votre livre  » de la Vérité dans les sciences « .
    Les Français peuvent être fiers d’avoir dans leur Education Nationale des fonctionnaires comme vous.
    Désormais je suivrai votre parcours.
    Bravo à vous et merci beaucoup Mr BARRAU.
    Je vous souhaite une bonne continuation.
    vive la science ! vive la connaissance !

  69. Je suis nul en math, c’est tout juste si j’arrive à poser une règle de trois, (ou alors avec beaucoup d’aspirine).
    Pourtant, le ridicule n’ayant jamais tuer personne, j’aimerais vous poser quelques questions
    « La liaison est la représentation de l’unité synthétique de la diversité » E Kant
    Donc Questions sous forme de proposition
    1) La théorie de relativité restreinte puis générale ne peut-être que totalement liée à la mécanique quantique.
    2) La mécanique quantique est la cause de la relativité générale.
    3) La théorie de la relativité et la mécanique quantique sont deux « objets » différents mais qui fonctionne ensemble comme l’espace et le temps.
    4) j »ai rien compris au film
    M Barrau, je suis désolé de vous poser ces questions sous forme d’affirmation, je trouve ça plus « économique », car je ne suis pas une lumière non plus dans l’art de la rhétorique .
    Je n’attends pas forcément de réponse de votre part, et je vous remercie de me lire.

  70. Je découvre vos conférences après avoir savouré les exposés vidéo de Richard Taillet (université de Savoie) sur la relativité générale et la cosmologie.
    Quel plaisir de suivre ces cours et bénéficier de ces connaissances transmises par de tels pédagogues, sur des sujets aussi complexes et peu intuitifs!
    Vos propos et vos réflexions transpirent l’humilité.

    Merci de poursuivre vos recherches et votre enseignement.

  71. bonjour
    qui suis-je GRAND point ???
    un homme comme tout les autres
    non un être vivant avec un pouvoir immense
    celui de faire un choix dans l avenir de l humanité
    allée telle l autruche la tète dans le sable
    ou ce réunir pour changée le vivant et redonnée de l’espoir a nos enfants future de voir un monde du vivant.
    ‘ existe t’il un déclic pour faire évoluer l homme’ je pense que le nombre et là possibilité de faire changé le vivant .
    a ce jour, je suis personne mais demain selon mes actes peut-être un héro .
    il y a un moyen de le faire sans mort et sans blesser!
    a nous de choisir
    LA FIN… OU LE COMMENCEMENT
    faite votre choix il et unique l’enfer ou le paradie
    c simple .
    c votre choix
    le mien c mes enfants que j aimes comme tout parents quelque
    soit sa race,couleur,croyance, végétales ou animales je suis locataires de la terre et pour mon bien et celui de mes enfants je me doit de la préservée pour en faire un paradie pour l’ensemble du vivants.
    cordialement un humain en colère

  72. Bonjour Aurélien,
    Je suis tombée hier en ligne sur votre récente intervention sur l’urgence écologique et je me suis sentie tellement soulagée de voir qu’enfin des mots sont posés sur notre grand défi du XXIème siècle que vous avez suscité ma curiosité.
    Je viens de découvrir votre blog et l’ampleur de votre travail et je tenais à vous remercier pour tout ce que vous faites ainsi que pour votre humilité. Si je n’avais pas été un « buse » en physique au lycée, j’aurais sans nul doute, je le devine, apprécié vos cours. Je suis malheureusement ce que les gens appellent (mais je n’aime pas cette dénomination) une « littéraire ».
    Je me documente régulièrement sur l’écologie et j’en parle autour de moi mais je me demande souvent ce que je pourrais entreprendre de plus concret: des suggestions?
    En tous cas, merci à vous!
    PS: je suis l’auteur du blog https://www.afrenchinmexico.com/

  73. Bonjour Aurélien,
    Par le plus grand des hasards je suis tombée sur votre blog, puis ai regardé un documentaire sur les lois de la thermodynamique, #entropie #trousnoirs and co.
    Le fait est que je n’ai aucune connaissances dans le domaine de l’astrophysique étant de nature et formation plus littéraire.
    Ainsi je me demandais si vous auriez un ouvrage à recommander pour découvrir l’astrophysique ? Niveau ultra-débutant !
    J’aurais plaisir après à découvrir vos articles avec plus de bases 🙂
    Par avance je vous remercie pour votre retour,
    Agnès

  74. Je vous remercie du fond du coeur de toutes vos interventions et de vos cris d’alerte sur l’extrême gravité dans laquelle la Terre et tout ce qui y vit se trouve.
    Je n’ai aucune de vos compétences scientifiques mais au travers de mes actions sur les animaux, j’ai pris conscience de l’urgence . Je suis effarée de l’immobilisme politique et même si beaucoup de personnes font de gros efforts, cela est totalement insuffisant.
    Donc un grand merci à vous, surtout continuez.

  75. Bonjour,
    Je suis entrain de regarder vos cours tout public sur l’univers.
    J’aime vos injonctions à lire.
    Auriez-vous une liste de livres à recommander ?
    Exercice difficile cette liste aurait vite fait de devenir gigantesque.
    Mais une graine de liste serait déjà un socle bénéfique

    Encore merci pour vos cours j’en suis au 5 ème sur 11

  76. Bonsoir Aurélien Barrau, je découvre vos interventions sur l’ Urgence Planétaire via Positiv ( sur moteur Lilo ).
    Vous avez raison sur presque tout me semble-t- il sauf sur ce point : les climato sceptiques restent nombreux dans la sphère des gens  » normaux » ; c’ est hallucinant de le constater mais c’ est une réalité . Même constat concernant notre saccage de la biodiversité et nos exactions envers les autres espèces animales. Même Pierre Rabhi, humaniste optimiste en est arrivé à cette conclusion: l’ humain est stupide.
    Comme vous j’ai le devoir de me battre ( suis très investie en protection animale… un puits sans fond… ) et de tout essayer sans baisser les bras ,mais je reste pessimiste sur nos succès et sur l’ avenir de la Planète Bleue.

  77. Bonjour, J’ai été extrêmement émue par votre intervention au festival Climax que j’ai trouvée limpide, efficace et terriblement pertinente. Je suis professeur de lettres dans un lycée du Sud-Vendée et je me suis aussitôt dit qu’il faudra que mes élèves visionnent votre discours pour en étudier aussi bien le fond que la forme. Et comme je suis une douce rêveuse, je me dit que peut-être, vous accepteriez de venir pour donner une conférence dans notre établissement, et pourquoi pas aussi vous inviter à découvrir la manifestation annuelle que nous organisons avec une association en mai pour animer le milieu rural et encourager les initiatives locales. Je vous remercie pour votre éloquence.

  78. Tout simplement bravo à vous pour votre part à l’éduc’action en ces temps complexes où la prise de décision de l’humanité est décisive.

  79. bonjour,
    je viens d’écouter vos réponses au micro d e France-Culture ce 28 / 9 / 2018 (13 H ) :https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/lecologie-est-elle-compatible-avec-le-capitalismeet-la-democratie

    et j’apprends que vous êtes également philosophe et je souhaiterais vous recommander un anglais remarquable du nom d’Olaf STAPLEDON pour  » Les Derniers et les Premiers  » et encore  » Créateur d’étoiles « ; voilà des perspectives visionnaires ..et qui sont peut-être plus proches de ‘ la Vérité ‘ que les sciences dures enseignées à l’Université.

    J’ajouterais encore ce mot du gd psychologue Carl G. jung répondant à un invité :  » il existe beaucoup de choses de par le monde dont ni vous ni le général Spaatz n’avez aucune idée !! ‘ ..ce qui lui permit d’éconduire Ch. Lindbergh lui posant une pressante Q relative au  » mythe moderne « .

    Tout cela est ‘ à suivre ‘, bien sûr :-)))

  80. Bonjour,
    merci, cela fait du bien d’entendre ce qui doit être dit, brillamment dit, rapport à votre conférence Climax de septembre 2018, similaires convictions que je porte et défends, perception identique d’une urgence, désarroi devant l’immobilisme de nos dirigeants…
    Là où j’espère, c’est que c’est mon fils qui m’a fait vous connaître, et que je pense que la nouvelle génération supporte moins bien que nous l’état des choses, et que d’eux, par nous soutenus, viendront les changements.
    Très cordialement, merci encore.

  81. Bonjour,
    Je vous remercie de mettre les vidéos de vos cours accessibles à tous. Pour la vieille l’autodidacte que je suis c’est une opportunité inimaginable et précieuse.
    Merci du partage, plus généralement de votre engagement courageux et enfin de votre simplicité.
    Bien cordialement,
    Claudine

  82. Bonsoir Aurélien,
    Je découvre votre blog ce soir face à un puissant coucher de soleil au dessus du mont Pilât.
    Je découvre votre site grâce à l’élan que vous avez impulsé le mois dernier pour le respect de l’environnement et une prise de conscience grandissante dans les cœurs.
    Cet été je ne connaissais pas votre existence mais en voyant votre nom apparaître dans un article de journal ligne, vous écrire devenait une évidence.
    Je connais bien peu en sciences physiques mais j’ai tellement aimé Le film : Le bouton de nacre de Guzman, que les trous noirs m’ont fait, je pense, un clin d’œil cette fois là.
    C’est un documentaire magnifique. J’aimerais pouvoir parler de certains plans si l’opportunité de vous rencontrer un jour se présentait.
    Vous parler aussi de ce qui me meut depuis 2011 et qui a tant de ponts avec la physique , quantique notamment – Le Kundalini Yoga.

    Merci d’être
    Merci pour votre présence inspirée et inspirante.
    De tout coeur, Radhajeet Kaur.

  83. Bonjour. Je suis très heureux d’écouter vos conférences et votre position sur l’écologie toujours très claire et très bien argumentée. Je me pose une question sur la nature de la réalité. Dans la pensée occidentale nous cherchons toujours à trouver une réalité solide sur laquelle se construit l’univers. Grace à l’accélérateur de particules nous découvrons des éléments de plus en plus petit constituant de cette matière. Comme si l’univers était fait de briques élémentaires sorte de socle de la réalité. Notre volonté est de vouloir réunir la relativité générale et la théorie quantique en une seule et même théorie .. ;La théorie du tout. Les objets de notre univers sont visibles un peu comme un arc en ciel une sorte d’illusion de la réalité. C’est seulement la réunion l’interaction et la relation de la lumière des gouttes d’eau qui fait exister l’arc en ciel, un seul élément manque et l’arc en ciel disparaît. La réalité ou les objets sont interdépendants et existent (pour notre conscience) quand certaines conditions sont réunies. Et si la réalité n’était faite que de relation d’interaction et non d’objet solide. Je suis professeur d’arts plastiques en lycée et collège donc je ne suis pas scientifique. Cela doit sans doute vous paraître un peu naïf. J’ai l’impression que notre façon de penser occidentale très matérialiste est orienté et formaté culturellement et scientifiquement pour chercher dans une direction. Nous dirige vers une impasse.et nous empêche de changer de perspective pour découvrir « la mélodie secrète de l’univers »
    L’artiste Marcel Duchamp dit c’est le regardeur qui fait le tableau. Nous faisons partie du tableau de l’univers nous faisons partie de l’équation de l’univers. On devrait dire l’univers est regardé plutôt que je regarde l’univers. Notre regard modifie-t-il l’univers. L’intrication sous-entend que tout dans l’univers est relié sans séparation. En mécanique quantique, l’intrication quantique, ou enchevêtrement quantique, est un phénomène dans lequel deux particules (ou groupes de particules) forment un système lié et présentent des états quantiques dépendant l’un de l’autre quelle que soit la distance qui les sépare.
    Et que penser de la dualité onde particule. L’expérience des fentes de Young…
    « Ne me dites pas que la Lune n’existe pas quand personne ne la regarde » s’exclamait Einstein dans l’un de ses débats passionnés avec Bohr.

  84. j’apprécie beaucoup vos explications accessibles à l’individu lambda dont je fais parti, en physiques ou cosmologie, autant je n’arrives pas à comprendre que vous puissiez utiliser le terme  » dérèglement climatique  »
    y a t’il une règle climatique ???
    en parlant de variations climatiques n’ est on pas dans un terme plus juste, avec des influences de l’être humain sur ces variations .
    Bonne continuation , Très Cordialement

  85. Bonjour Aurélien,

    Je viens de voir la vidéo du 11 oct. 2018 sur les trous noirs que j’ai suivis avec grand plaisir.
    Le plus fort, c’est vers la fin quand la musique clôt notre affaire et là, j’ai ressenti un sentiment de sens, voire d’existentiel (si si c’est un objet).
    Oui, à quand un sujet sur la musique et ses effets harmonisants ?
    en lieu et place des trous noirs ?

    TROUBLANT, non ?

  86. Bonjour Monsieur BARRAU
    Merci pour vos engagements écologiques.
    J’ai vu avec intérêt votre interview suite à l’appel que vous avez lancé avec Juliette BINOCHE.
    Malheureusement, vous avez raison son efficacité sera sans doute très limitée…
    Au risque d’être prétentieux, je pense avoir compris pourquoi les différentes COP et autres réunions internationales n’avancent pas concrètement sur ces sujets, et je voudrais échanger avec vous sur une approche radicalement différente, non abordée par personne et qui pourtant me semble évidente au regard de l’Histoire contemporaine et de la géopolitique.
    Cordialement
    Dominique

  87. Monsieur,

    Merci pour votre intervention claire, évidente, indispensable lors de la récente conférence sur le climat ! Cette cause majeure et urgente aurait besoin d’un leader tel que vous. Pourquoi ne pas créer un « mouvement »? Nous serions très nombreux à vous suivre, de toute évidence…
    Merci d’y réfléchir et bien cordialement,
    Natacha

  88. Cher Monsieur Barrau,

    Je voulais vous féliciter pour votre initiative, votre prise de position claire, tranchée et argumentée.
    J’ai particulièrement apprécié votre intervention au débat CLIMAX à Darwin à Bordeaux.

    Je suis entièrement d’accord avec vous sur le constat moins sur les solutions.
    Je ne suis pas si sûr que vous que les hommes politiques soient capables de prendre des mesures coercitives et réductrice de liberté.
    Ils appartiennent au système, sont sous la domination des lobbies et ne sont pas prêts à être révolutionnaire. Car, effectivement, l’individu doit renoncer de manière plus importante à un certain confort, renoncer à la croissance de l’économie, renoncer à son expansion, pour se diriger vers ce que certains ont appelés une sobriété heureuse voire une simplicité volontaire.

    Vivre avec le strict nécessaire, développer des mini-fermes en agroécologie, vivre de manière autonome en alimentation et énergie, avec peu de déchets en rompant avec le consumérisme. Cela est vraiment une révolution des pensées, une philosophie où la recherche du bonheur ne passe plus par l’argent et le système de l’acquisition de biens matériels.

    La solution passera plutôt par la prise de conscience de chaque individu et l’effort au niveau de chaque citoyen. Comme disait Gandhi, je pense, Soit le changement que tu veux voir dans le monde !

    On pourrait philosopher pendant des heures sur l’apparition ou non de ce nouvel état d’esprit et l’avènement de ce nouveau monde !
    J’espère un jour pouvoir vous rencontrer et débattre avec vous.
    Avec ma très grande admiration.

    Bien cordialement.

  89. Bonjour Monsieur Barrau, bonjour Aurélien ( l’un ou l’autre ou les deux!)
    Après avoir cherché comment vous contacter, j’ai découvert cette possibilité. Y êtes- vous encore?
    Ma formation est plutôt littéraire mais écouter vos cours sur l’univers et vos interventions dans différentes émissions ou rencontres m’ouvre de nouvelles voies d’appréhension du monde et de réflexion. Un grand merci pour votre pédagogie (oui aussi pour les élèves « seniors » : osons alors gériagogie), pour les connaissances que vous partagez avec humilité et générosité. Quelques points sont de l’ordre de l’incompréhensible ou de l’inimaginable pour mon cerveau formaté à notre petite Terre et à quelques autres planètes mais je persévère, vous faites bouger les lignes, les limites. Et je suis toujours stupéfaite de l’étendue « multiverselle » 😉 de votre vocabulaire. J’enrichis régulièrement le mien, grâce à vous.
    Cela étant dit, je vous soumets cet article du Suisse Werner Munter derrière ce lien https://echelledejacob.blogspot.com/2014/11/cest-de-larrogance-de-croire-quen.html
    Vous connaissez certainement cette approche. Elle me déstabilise dans mes convictions (basées bien sûr sur les expertises des nombreux experts et sur les discours récurrents de la presse). Peut-être avez vous déjà commenté au cours de vos nombreuses apparitions publiques ou dans l’un de vos écrits le climato-scepticisme, bien que cela ne fasse pas partie de vos recherches. Ma question est simple : qu’en pensez-vous? Merci d’avance de proposer un lien sur vos réflexions à ce sujet si vous l’ avez déjà abordé.
    Un détail qui a son importance : merci aussi de ne pas vous laisser embarquer dans l’humour bas de gamme et malvenu de certains journalistes de talk-shows alors que vous expliquez la gravité de la situation sur notre planète.
    Cordialement
    Lyly

  90. BSR

    Merci de répondre à ma curiosité qui n est qu’ une recherche de vérité…
    Quand je dis, comme Hermès, « tout est mental »!, comme je le crois, je cherche dans votre discours le lien  » impossible et inespéré  » avec le cosmos…
    Seule  » l énergie  » semble exister, première et dotée de la loi des conséquences.. .
    Notre conscience est elle une forme de cette énergie primordiale ?
    Tant d autres questions…
    Je vous salue très respectueusement…
    CB

  91. Bonjour Monsieur Barrau
    J’ai fait « connaissance » avec vous grâce au Nouvel Observateur.
    J’ai ensuite parcouru le web pour mieux vous comprendre.
    J’ai suffisamment lu sur vous pour vous proposer de partager une idée concernant l’introduction dès l’école primaire de l’histoire de notre univers depuis sa création jusqu’à l’apparition de l’homme (géologie de notre planète entre autre, avec apparition de la vie.. en un peu plus de 6 jours..). Introduction trés succinte, mais je ne veux pas vous ennuyer..

  92. Qui suis-je ?
    Pour moi cette question se pose sous la forme : pourquoi suis-je (précisément) moi et pas quelqu’un d’autre (mon voisin, un homme d’un autre continent, toi…) ?
    Comment a bien pu se réaliser cette instanciation fécondation -> embryon -> apparition d’un sujet conscient qui est justement moi ?

  93. Bonjour Aurélien,
    Je ne suis pas d’accord avec vous quand vous dite que les voitures
    électrique polluent moins mais vous avez oublié la pollution pour extraire le lithium dans plusieurs Pays, et aussi que le Lithium tout comme les barres radio active des centrales nucléaire cela ne se recycle pas donc qu’allons nous laisser à nos enfants petits enfants et arrière petits enfant??
    Pourquoi pas des voitures à Hydrogène si elle ne pollue pas ??

  94. Merci Aurélien pour cette confiance fascinante à Institut français de Casablanca , vraiment notre univers est magique ; mais dommage je n était pas dans la salle principale de conférence et j ai raté l occasion de poser ma question j allais simplement te dire : que j ai inventé une appareille qui va permettre aux aveugles d étudier une partie de l astronomie à savoir les déplacements apparent du soleil par rapport à la terre ……les aveugles eux aussi ont le droit de se connecter à cette univers magique.

  95. Bonjour,
    Beaucoup d’intérêt à vous lire et vous écouté… Entre philosophie, poésie, humanisme et science dure… Et surtout ce questionnement et cette curiosité qui vous anime
    « Pourquoi l’existence » ou « pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien » (Leibnitz et Heidegger) pourquoi l’univers, qu’y a t’il à la source de tout ce qui est (et en premier lieu de la matière-espace-temps)… Voilà LE questionnement qui m’intéresse. Je crois vous aussi..
    … Et sur lequel je cogite et écrit depuis des années. Je procède essentiellement par des « expériences de pensée », tout en m’inspirant des ouvrages de philosophie qui peuvent m’être utiles ainsi que de ce que la science nous raconte sur les origines et fondement (de l’univers, de la matière, de l’espace du temps, cosmogonie, physique quantique…) … Petit à petit certaines hypothèses, originales, possibles, émergent et se consolident… Il me plairait beaucoup d’en discuter… En vue de la rédaction d’un ouvrage
    C’est en navigant sur le WEB que je suis tombé plusieurs fois sur vous… ce serait un plaisir de vous rencontrer réellement.. C’est encore un peu tôt peut-être, il me faut encore travailler…
    C’est sérieux. J’imagine bien que vous êtes très occupé. je reviendrait vers vous plus tard, si vous le voulez bien…
    Merci en tout cas de ce que vous apportez et chapeau bas…
    Aurélien (et oui moi aussi… )

    1. l’existence ou rien
      rien puis l’amour
      et le reste a suivi
      de ces choses existentielles
      qui ne nous appartiennent pas
      pas de comprendre ici bas

    2. bonjour , quelque chose ou rien , rien puis l’amour , et lorsqu’on ne peut expliquer … se dire peut etre que rien … ne nait de rien

  96. Je suis né trop tard dans un monde trop vieux. Je viens, à 72 ans, de m’apercevoir que ce que j’ai découvert tout seul en 1990 avait déjà été suggéré en 1988 : l’espace doit être discontinu !!! C’est forcé qu’on en arrive là : dans l’enfance, on ne dispose que de nos yeux et ceux-ci nous font voir l’air, l’eau, etc. comme des milieux continus. A l’école : stupéfaction ! Ces milieux sont composés d’atomes discontinus ! Et puis après, il y a eu les quantas, les quarks etc. etc. Enfin : l’espace !!! C’est un des paramètres de la physique quantique à boucle, du reste. Mais imaginons (je dis bien : imaginons, même si c’est farfelu) que tout s’arrête : la terre ne tourne plus autour du soleil ni autour d’elle même, les photons arrêtent leur course, les ondes se figent, etc. etc? Bref : TOUT EST LA, MAIS RIEN NE BOUGE. Dans ce cas, qu’est-ce qui différencie le temps T1 du temps T2? En supprimant le mouvement, c’est à dire la distribution spatiale des objets, je supprime le temps. Alors, allons plus loin : qu’est-ce qui reste ? Réponse plausible : les objets et l’espace qui les contient. Allons donc encore plus loin : supprimons les objets (au passage, je ne peux supprimer l’espace avant les objets puisqu’ils occupent une portion d’espace). Qu’est ce qui reste alors ??? Réponse : l’espace. Mais alors, comment y distinguer l’endroit E1 de l’endroit E2 sans les objets ??? Je coince, car, par définition, le néant n’existe pas. L’espace est plein de lui-même. Et infini. Et discontinu, sans ça je ne comprend plus rien : en rejetant le néant, j’exprime qu’il y a forcément un endroit E1 distinct d’un endroit E2, à condition que l’espace soit discontinu !!! Mais qu’est cette discontinuité ??? Il me semble que le « mur de Planck » pourrait apporter une sorte de réponse. En gros,bPlanck a découvert que l’énergie se dissipe sous forme discrète. Il me semble qu’un espace continu serait incapable de produire des effets discontinus. Or, si on a le vertige devant les espace infinis au dessus de nos têtes, en deçà du mur de Planck (que j’appellerais plutôt le « plancher » de Planck), j’imagine un petit bonhomme qui a le vertige devant un espace infiniment petit sous ses pieds.
    Question : comment communiquer avec ce qu’il y a en deçà du plancher de Planck ????

  97. Bonjour Aurélien, je suis un modeste vétérinaire rural des Hautes alpes, passionné de tout un tas de choses dont la cosmologie, l’histoire, la biologie, le droit, la détection, la médecine, la chirurgie, les jeux de société, etc… et fasciné par notre acharnement à dégrader toutes choses, dont la Terre.
    Félicitations pour votre sidérante intelligence, rare à mon avis, mais je ne viens pas en flagorneur.
    Vous devez être harcelé de demandes de tous ordres, mais je souhaiterai vous rencontrer, si vous en avez le loisir.
    Ma famille et moi même serions comblés de vous accueillir chez nous si vous souhaitez une escapade dans les Hautes Alpes .
    Merci
    A bientôt
    Fabrice

  98. Je vous remercie grandement, Aurélien, pour vos interventions salutaires sur la gravité de notre situation climatique et environnementale. Avant hier j’ai regardé l’émission de Carole Rousseau sur c8 et suis restée sur ma faim. Je me fais l’écho de votre réaction à la liste désormais ultra médiatisée et une fois de plus affichée des actions à mettre en place au quotidien: fermer le robinet, éteindre les lumières… Bien sûr c’est important, on le sait depuis longtemps mais le rabâchage en fait quelque chose de culpabilisant à la longue, avec par conséquent le risque d’être contre productif. Vous avez dit »ringard », eh bien nous y sommes, ou plutôt comme vous l’avez mentionné vous même nous n’en sommes plus là! Car que pèse tout ceci en définitive face à la gabegie des multinationales?? Dans le documentaire, les problèmes de fond: inégalités croissantes, répartition et redistribution des richesses, fiscalité conséquente… n’ont pour ainsi dire pas été abordés ou à peine effleurés, quel dommage. Je suis atterrée par le surplace des réflexions actuelles, comment ne pas l’être quand on voit l’inanité criante de la cop24, c’est grotesque, obscène et tragique. Si l’aiguillon de la lucidité ne provoque pas en nous le recul nécessaire, nous restons engourdis, voire ensorcelés par le ronronnement confortable de discours toujours plus nombreux et redondants sur fond alarmiste dont nous ne percevons même plus l’urgence. C’est pourquoi j’ai signé le manifeste pour un traité démocratique à l’échelle européenne « tdem » proposé depuis quelques jours en ligne par un collectif dont la figure de proue est Thomas Piketti. J’invite tout le monde à signer car il propose des solutions concrètes, rapides, à un échelon où il est indispensable d’agir me semble-t-il. Par ailleurs, je souhaite m’associer à des actions plus fortes pour augmenter la pression sur les élus, instances et autres politiques. J’habite aussi à Grenoble, de telles actions existent elles? Merci pour votre retour, ce serait avec grand plaisir.

  99. Bonjour Aurélien, c’est mon fils de 22 ans (étudiant au Magistère de Physique d’Orsay) qui m’a fait connaître vos vidéos.
    Vous êtes réellement génial, incroyablement intelligent et convaincant, à la fois très rationnel et passionné.
    J’espère vraiment que vous réussirez à faire émerger une prise de conscience qui pourra sauver le monde !
    Malheureusement quand les gens apprennent que la planète se réchauffe, beaucoup se réjouissent égoïstement en pensant à leur confort personnel… et quand on constate que les insectes disparaissent, certains pensent « Bon débarras pour les mouches, moustiques, cafards, mites, puces…  »
    Chacun craint de devoir réduire son confort matériel laborieusement acquis…
    Alors j’espère une prise de conscience générale et imminente… Merci pour votre grande générosité intellectuelle.
    Bien cordialement… Chantal M.

  100. Bonjour,
    Merci pour vos interventions sur l’avenir et le climat.
    C’est clair, facile à comprendre et plaisant de se sentir moins seul. Dommage que nos élites politiques et économiques ne prennent pas le temps de vous écouter et de réfléchir.
    Continuez
    Encore merci

  101. Bonjour Aurélien Barreau.
    Tout d’abord je suis fasciné par votre métier (je voudrais l’exercer plus tard). Je suis élève de 4ème et dans le cadre d’un projet nous devons poser des questions à une personne qui exerce le métier que l’on voudrait faire plus tard. Pourriez-vous répondre à mes questions s’il vous plaît ?

  102. Monsieur Barrau,
    Dans votre question restée ouverte de l’accélération de l’expansion de l’univers. Pourquoi? … Puisque nous ne connaissons rien, jusqu’à présent, de sa forme, ni de sa nature au delà de ce qui nous a été possible d’observer, ne pourrions nous pas imaginer que l’univers serai en prise de vitesse car il est dans une courbe??? …et si c’est le cas déterminer le centre de cette courbe de par la différence entre les calcules obtenus de son ralentissement par son expansion et cette accélération observée…??
    Laure

  103. Bonjour,
    la chute d’objets tel qu’une étoile dans un trou noir peut elle ressembler à la chute d’une bille dans un cône qui au début chute relativement doucement puis s’accélère et tourner à une vitesse faramineuse comme un quasar ???
    Cordialement
    J.A.A.

  104. Bonjour M BARRAU,

    Allez-vous animer des conférences grand public en france en 2019 ?

    auriez-vous un agenda sur internet?

    Merci

  105. Bonsoir Aurélien,

    Pour avoir écouter un certains nombre de vos conférences à propos de différents sujets je voulais juste vous dire que lorsque vous défendez les animaux vous êtes lumineux et d’une efficacité certaine!

    Joyeuse et lumineuse année 2019!

  106. Bonjour, dans un précédent message je vous disais que la lumière est logiquement et uniquement une information de temps… Elle s’adapte au temps du milieu, et peut si en quantité suffisante modifier ce dernier (laser). Notre seconde n’est pas celle de l’univers (392 horloges atomique pour la mesurer?), c’est juste que de la lumière émise dans un temps x va s’adapter à notre propre temps ( la vitesse de la lumière ne change jamais quelque soit le temps de l’univers ou de la matière (eau-verre) dans laquelle elle se propage) Si les étoiles en périphérie d’une galaxie tournent trop vite, c’est qu’elle ont plus de temps pour faire le tour, on a défini le mètre en fonction de C, et certes un mètre en fer chauffé s’agrandi un peu, mais on aurait mieux fait de définir la seconde en fonction de C et d’un mètre en fer…
    Bref new sujet : la gravitation logiquement, c’est quoi ? la gravitation c’est quelqu’un sur un skate, qui met son corps doucement en arrière, et brusquement le propulse vers l’avant avant de revenir à sa position initiale…Essayez : Le skate Avance ! Donc le soleil nous agresse avec sa lumière, les électrons de la terre pour protéger l’intégrité de l’atome vont faire une ellipse au plus prés du noyau coté agressés (cf forme champs magnétique terrestre), en faisant ça, c’est la personne sur le skate : ils entrainent les atomes de la terre vers le soleil ! Ce n’est pas la lumière qui attire le papillon, c’est le papillon qui vole vers elle…et il doit en être de même avec la gravitation ( à la différence que l’on vole vers quelque chose qui s’est déjà déplacé… ) …

  107. J’ai arrêté math-physique en 1ère et je me rends compte maintenant que c’était de la poésie! Mais je pense que la raison ne poura jamais expliquer le pourquoi des choses, nous serons toujours limités par notre condition d’humain. La prise de conscience écologique ne se fera pas non plus par la raison. Il faut un électrochoc, une révélation,une connection à la nature…je ne sais pas comment ça m’est tombé dessus. Mais merci pour votre éloquence, c’est un don, en continuant à partager un max, ça peut faire évoluer les consciences peut être…Merci merci

  108. Bonjour,

    la crise écologique nous invite à repenser de manière radicale notre manière d’Habiter nos villes, nos territoires ruraux. L’association Vie ta Ville organise la réfléxion à travers son espace numérique de réflexion Habiter Autrement Nos Territoires.

    A l’occasion de la sortie du numéro de Février 2019 de notre publication nous vous invitons à notre événement le vendredi 8 février 2019 de 18 heures à 20 heures au 50 rue de montreuil.

  109. Bonjour M. Barrau
    C’est un grand privilège que vous nous accordez! Je tenais juste à vos remercier pour m’avoir apporté cette ouverture d’esprit à propos de la cosmologie.

  110. Bonjour

    j’ aimerais vous proposer une expérience de pensée, et vous poser une question après.

    Je ne suis absolument pas physicien, et donc, les chiffres que je vous propose sont complètement arbitraires, mais n’ ont, à mon avis, aucune influence sur l’ idée.

    Je suis l’ observateur, « immobile » sur terre.
    Devant moi passe une fusée, volant à la moitié de la vitesse de la lumière.
    J’ ai une paire de jumelles ultra perfectionnée qui me permet d’ observer ce qui se passe dans la fusée.

    Dans la fusée, Steve Mac Queen rejoue la célèbre scène de » La Grande Evasion » , où il jette une balle de baseball dans sa cellule et la rattrape dans son gant.

    Pour lui, avec son temps propre, il jette la balle toutes les secondes, pendant une minute.

    Pour moi, qui suit dans un référenciel différent, la durée de son jeu est de cinq minutes, et donc, je le vois jeter sa balle toutes les 5 secondes.

    Un peu plus tard, la fusée repasse, avec toujours la même scène se déroulant à l’ intérieur, mais cette fois ci, la fusée ne va « qu’ au » quart de la vitesse de la lumière.

    Pour moi, le jeu ne dure que 2 minutes et demie, et donc je le vois lancer sa balle toutes les 2 secondes et demie.

    Si, en tant qu’ observateur, je ne suis pas au courant de la différence de vitesse entre les deux moments de mon observation, j’ en arrive à la conclusion que Steve Mac Queen
    jette sa balle deux fois plus vite que lors de son premier passage, alors que le différence entre les deux scènes est uniquement due à une vitesse moindre, et donc aussi à un éloignement moins rapide de mon poste d’ observateur.

    Question:
    Est ce que ce n’ est pas le même phénomène qui nous porte à croire que les galaxies s’ éloignent de plus en plus rapidement de nous suite à l’ expansion de l’ univers, alors qu’ en fait elles ralentissent, et c’ est ce ralentissement qui nous fait croire qu’ elles » vieillissent » plus vite?

    J’ espère avoir votre avis, je suis pratiquement persuadé que mon raisonnement ne tiens pas, mais je suis tracassé par cette idée.

    Je tiens à vous remercier de mettre votre talent et vos connaissances à la portée du plus grand nombre par vos conférences et vos exposés.

    En attente de vous lire, bien cordialement.

    Jean Philippe Farré

  111. LE REVE QUI DONNE SOIF

    J’ai fait ce rêve…

    Il est 4h du matin et pour la première fois de ma vie, je me lève car je sais que ne pourrai plus dormir.

    C’est un rêve qui m’a donné très soif.
    Je ressens une peur que je n’avais jamais eue.
    J’ai le sentiment que le monde entier doit l’entendre, mais je sais que personne n’aura les épaules, alors, je ne saurai dire pourquoi, tu m’es apparue la plus apte à l’écouter, et peut être à le transmettre.

    Je sais d’où vient ce rêve.
    Je sais que ça vient de léger mal aise que j’ai ressenti hier en regardant la météo avec mon compagnon.
    Du soleil, du soleil, du soleil… sur des semaines entières. Nous n’avions jamais vu ça.
    Les infos s’extasient sur des touristes déshabillés. A coté de chez moi, les vacancier de dépêchent de descendre les petites pistes de ski avant que la neige ne finisse de fonde.

    Mais voilà.
    Ce mal aise s’est transformé cette nuit en un vrai cauchemar. Alors je m’excuse de partager ces idées noires, mais je ne pourrai pas porter ça toute seule.

    Je rêve de chaleur intense, je rêve de sécheresse. Je suis dans ma future maison en Haute Loire, avec mon conjoint et ma fille de 6 mois et nous n’avons plus d’eau.
    Nous suffoquons de chaleur, et je sais… je sais que nous allons mourir.
    Mon rêve s’emballe, mon cœur aussi.
    Je vois les maladies tout autour de moi, je vois les animaux, les insectes, la nature qui étouffent, je vois les glaciers qui se vident et je sais … je sais que nous allons mourir.

    Alors je me réveille difficilement, et je me surprends en train de chercher un moyen pour nous faire mourir, ma famille et moi, sans douleur.

    J’avoue que j’ai eu une bonne sueur froide, mais je ne peux pas me rendormir car je garde en moi cette idée affreuse que ce scénario peut bel et bien arriver, et arriver bientôt.

    Je t’écris car je pense encore maintenant plus que jamais qu’il faut tout faire pour éviter ça. Qu’il faut tout arrêter de notre vie moderne pour échapper à la sécheresse et garder notre eau.
    Il faut tout arrêter de cette croissance qui se croit infinie pour que nos enfants n’aient pas à trouver le moyen de mourir sans souffrir dans leur maison.
    Il faut sauver sauver nos enfants.

    Je t’écris ça, pas pour que tu aides ce monde. Je sais que tu le fais bien déjà un peu. Mais parce que je n’ai pas trouver d’autres figures à 5h du matin pour recevoir ce coup de stress.
    Cette semaine, je me trouverai peut être un psy.

    Merci pour ton attention.

    Belle journée ensoleillée.

    Suzanne.

  112. Bonjour Monsieur,

    L’hypothèse du « Big Bounce » implique-t-elle que l’Univers, lors de sa phase de contraction avant le Big-Bang, ne contenait pas d' »énergie sombre »?

    Bonne journée.

  113. Monsieur Barrau,
    Une simple question, mes recherches ne m’ont pas donné de réponse. Pourquoi un astronaute « imprudent » qui se serait aventuré dans un « petit » trou noir (à forte densité) subit un effet de marée beaucoup plus important que celui, un peu moins imprudent, qui s’aventure dans un « gros » trou noir, de densité moins importante. Est-ce que c’est lié à l’éloignement de la singularité ? Merci si vous avez le temps de me répondre.

  114. J’ai hésité entre la chirurgie et la physique, qui suis je alors également? La chirurgie fut ma voie …Tout en restant connectée à l’infiniment grand et l’infiniment petit!!
    Votre description et surtout vos cours de Master 2 sur la gravitation quantique à boucles m’ont fait préférer celle ci à la théorie des cordes! Néanmoins, tout n’est que vibrations, ne sommes nous pas énergie? Ce sixième sens qui capte les vibrations de l’univers jusqu’au cœur de nos cellules! Ce que vous êtes? Une très belle personne !! MERCI à vous

  115. bonjour Aurélien ,
    je suis passionné par l’histoire en général et bien évidement par la cosmologie qui nous mène au début de tout , à savoir pour l’instant , la théorie du bigbang puisque le temps « connu » aurait commencé à cet instant . Une question me chiffonne :
    selon la théorie actuelle rien ne va plus vite que la lumière et d’après la dernière découverte de hubble qui nous permet de remonter dans le passé avec la découverte de galaxies primitives remontant à 13B d’années et seraient donc les plus proches de ce point de départ que l’on puisse voir …cela voudrait-il induire que la matière que nous sommes s’est déplacée plus vite que la lumière ? ( tout en sachant que la matière à été crée par l’énergie , la gravitation etc …) Peut être ne sommes nous créés que par une onde plus rapide encore que la lumière qui serait peut être cette fameuse énergie noire ?
    Merci Aurélien de nous faire partager votre passion

  116. Le 9 Mars 2019
    Bonjour
    Le commentaire suivant n’est probablement pas au bon endroit. Si vous voulez bien le considérer autrement que comme un déchet, je n’ai pas d’objection malgré mon absence de pouvoir quant à son devenir, que vous le déplaciez.
    Bien à vous dans les présents des jours quoiqu’il en soit de leur apparence.
    Je viens de lire:
    https://www.lejdd.fr/Politique/aurelien-barrau-repond-a-macron-on-ne-combat-pas-une-crise-planetaire-par-des-mesures-dajustement-3809339
    D’accord ! Tout à fait d’accord même dans le cas où des mesures ne seraient pas des ajustements, et donc à la marge, mais fondamentales, prises et imposées de l’extérieur à chaque humain par une autorité humaine usurpant le pouvoir et donc la responsabilité de chacun. On ne peut résoudre un problème mondial causé par l’humanité sans que chaque humain se mobilise là où il vit et agisse en conscience du problème, des enjeux, du sens de ses actions, attentif à leurs effets. Comment les effets de actions de chacun pourraient-ils être heureux sans en tirer enseignements, sans en tirer du sang neuf, vivifiant pour abreuver les sillons de son pouvoir de contribution à la continuation de l’harmonie entre les êtres sensibles petits comme un boson ou plus, ou grands comme la Terre ? Comment peut-on imaginer que la co-création par les êtres vivants de l’harmonie dans le respect de la diversité que génère « l’irrépressibilité » cosmique de la liberté, ne soit pas un but heureux laïc, un moyen pour être, et être heureux de l’être ? Cette co-création, malgré la déviance actuelle de l’homme, ne serait-elle pas à envisager par chacun à mettre à l’ordre de ses jours d’un devenir qui se définit chaque jour ?
    Cependant pour sortir d’une déviance en impasse, il faut accepter d’y être, et d’y être rentré pour pouvoir s’y retrouver autrement afin de ne pas y rester et s’y morfondre, s’y annihiler. C’est vrai individuellement et collectivement.
    Contribution pour ce faire:
    . Le respect de chacun, une nécessité dans « le monde » humiliant de
    notre humanité actuelle formatée et imprégnée d’irrespect.
    Comment intégrer l’éducation au RESPECT de l’environnement
    dans l’enseignement scolaire …, en famille et au- delà ?

    – Pourquoi est-ce primordial ? Re: > > > > l’humain fait partie de l’environnement et en est dépendant,
    ……………………………….. > > > > – l’enfant est le devenir de l’homme, …………………………………………..
    ………………….. > > > > – respecter l’enfant et la Vie en lui, c’est pour l’adulte s’élever dignement en dignité.
    – Pourquoi est-ce prioritaire ? Re: > > > > – la dégradation de la qualité et de la diversité de l’environnement, l’écocide en cours (du grec Oïkos : maison, et cide : tuer, le fait de tuer) appelle au secours. Ce génocide généralisé résulte d’un manque de respect par irrespect dont la VIE en nous a été l’objet dès l’enfance.
    ———————- Que faire, comment changer la donne ? ———————–
    > > > > Respecter l’enfant dans sa découverte de l’environnement. Ne pas faire à sa place. L’observer pour saisir ses attirances. Lui montrer lentement l’essentiel comment faire. Lui laisser le temps et la liberté de mouvement, d’habiter son corps, d’habiter l’environnement, de s’élever dignement au-delà d’un travail d’une année environ pour apprendre à se tenir physiquement debout suivant notre exemple, est essentiel. « Vers où marchons nous » est pour l’enfant ce vers quoi il marchera. « Comment vivons-nous » est pour l’enfant la façon de se faire, et de vivre avec les autres. Permettre aux enseignants de se former à une pédagogie respectueuse de l’enfant, et financer les moyens pour sa pratique est la 2ème condition.
    NB : Même si la relation avec l’environnement naturel est très enrichissant pour l’enfant, et que tout pourrait être appris à partir de là, en reparcourant le chemin des savoirs débroussaillé par nos ancêtres, l’environnement où est l’enfant en est imprégné. Ne nous bloquons pas si l’Ecole gratuite ne peut pas aisément amener les enfants à la campagne et en forêt, …. Tout autour de nous, nous parle de lui.

    Deux conditions seraient à satisfaire
    La première est de considérer que les enfants comme tout humain et autres êtres vivants et/ou sensibles, sont des éléments de l’environnement. De ce fait, ils doivent être respectés et de ne pas être traités et façonnés comme notre objet, l’objet des adultes par l’âge. Ils ne sont pas à formater à notre service, à notre goût et bon plaisir ou urgence du moment insouciant des effets conséquents. L’espace et le temps d’apprentissage de l’environnement par l’enfant, et l’enfant lui-même doivent être respectés pour qu’il respecte ensuite l’environnement auquel notre présent et le devenir de tous sont intimement liés.
    C’est par l’exemple de vivre et de relations respectueuses que, tout humain plus âgé qu’un autre, s’élève en dignité. C’est un régal. Il n’utilise plus son temps de vivre à perpétuer et à produire de la violence, jusqu’à des génocides plus ou moins déguisés, et à un écocide généralisé. Le savoir pédagogique légué gratuitement par Maria Montessori (M.M.) est un guide à une parentalité et à une école heureuse pour tous. Cf. : – « l’enfant » par M.M. aux Editions Desclée de Brouwer, – le film « le Maître est l’enfant » réalisé par Alexandre Mourot (bande annonces sur Youtube. DVD achetable, avec des bonus très utiles pour « un enseignement » et pour une parentalité heureuse. Cette pédagogie amène l’adulte à se conduire dignement, à s’élever en dignité, tout en étant content de l’effet sur lui et sur l’enfant. Cf. : le film sur sa vie, en streaming gratuit : https://ww1.streamay.com/14562-maria-montessori-une-vie-au-service-des-enfants/

    Cet héritage inclut des outils pratiques, des activités utiles à l’enfant et à l’adulte éduquant. Ils mobilisent son corps et ses sens progressivement, graduellement, pas à pas, marche par marche, sans échec. Ils permettent à l’enfant d’être bien en lui, et avec la Terre et ses portées. Présentées à l’enfant de façon adaptée et exemplaire par l’adulte, ces activités concrètes lui permettent de grandir en s’exerçant à les refaire suivant l’exemple donné. Il développe ses capacités et acquière tous les savoirs fondamentaux utiles pour bien valoriser ses dons et ses talents personnels qu’il découvre à travers les activités. Il en découvre l’intérêt pour lui-même et au service de tous. Ces activités vont des savoirs pratiques pour la vie quotidienne, boutonner son vêtement, lacer ses chaussures, déplacer une chaise sans bruit, éponger une table, essuyer des couverts, laver du linge, … »faire comme les grands » …. à la maîtrise de l’écriture, de la lecture, des opérations de calcul (… avec virgule), au « comment résoudre autre problème », ………….. et à s’accorder à l’environnement. Cela se fait en fonction de ses attirances et sensibilités du moment, et des obstacles à ses désirs. Quand on veut en savoir plus sur les dinosaures, on est motivé pour apprendre à lire. Cela se fait en son temps et rythme. Est-ce que tous les adultes ont soif d’eau à la même minute et boivent-ils tous à la même vitesse?

    Les activités menées par l’enfant ne sont pas jugés et objet de notes. Pour chacune, il dispose de la solution ou des moyens pour en vérifier l’exactitude. Il sait très bien reconnaître par lui-même où il en est dans chacun de ses apprentissages. Il n’a pas été ni privé, ni dévié dans ses ressentis, pour apprécier la qualité des expressions de son environnement et le bonifier. Son avis personnel, intime à chaque pas est le meilleur moteur pour avancer.
    Maria Montessori a intégré les apports d’autres pédagogies logiquement et efficacement, en premier lieu ce que les enfants disaient sans mot dire, et ceux d’Edouard SEGUIN. Son don permet à l’enfant de se construire individuellement d’abord, de fonder son libre arbitre , et d’apporter ensuite au groupe ses talents et sa force et non une soumission insensée sans force vivifiante porte ouverte au suicide comme les moutons de Panurge, ou à des violences sur autrui à portées génocidaires ou écocidaires.

    La deuxième condition est l’obligation d’accepter les modes relationnels en cours dans l’école en France et la situation de ceux qui les activent. Ils ont été comme tout le monde formatés à l’irrespect. Accepter ce fait ne veut pas dire ‘subir’, ni ‘faire subir’. Les 140 000 sortants chaque année vers 15 ans environ de la période de l’instruction obligatoire sur un total d’un plus de 800 000 sans les bases en lecture, écriture, calcul et raisonnement simple,… leur permettant d’acquérir une formation ‘professionnalisante’, incitent à évoluer dans nos façons d’éduquer. Cette évolution ne peut bien se faire sans respect de la liberté des enseignants par le Ministère de l’Education Nationale et ses agents de transmissions, ainsi que par les parents.
    Chaque enseignant devrait d’abord avoir accès à une information objective sur les différentes pédagogies pratiquées marginalement actuellement, ainsi que sur celles en cours, et sur la philosophie sous tendue par chacune Cf. : le documentaire de Michaël MOORE : https://www.youtube.com/watch?v=sa2CSSnynqg
    Chaque enseignant, s’il le souhaite, doit avoir ensuite, le droit financièrement de se former à une pédagogie respectueuse de chacun, adaptée à l’âge des élèves, à la matière qu’il enseigne et à lui-même. Et enfin, il doit disposer des moyens minimum nécessaires pour l’appliquer et permettre aux enfants et/ou élèves de grandir heureux. La primauté accordée au respect et à la bienveillance peut permettre à chacun dans sa pratique de coexister avec les autres, enseignants ou inspecteurs(trices), et autres, dignement. Le respect et la confiance dont tout adulte a manqué enfant, demeure vivant au cœur de chacun. Ils sont mobilisables et libérables efficacement suivant l’exemple de Jean ZAY, Ministre de l’Education nationale et des Beaux-arts de Mars 1937 au 2 Septembre 1939. https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Zay. Il a avec succès missionné les enseignants en leur laissant le choix et la liberté des moyens pour l’effectuer concrètement.

    PS : Le choix de la pédagogie, le choix de maintenir ou non l’orientation actuelle de l’EN (l’Education Nationale) est à éclairer plus profondément en se posant la question du sens.
    – Dans quel sens, la violence dans laquelle tous les enfants sont bercés oriente-t-elle leur rapport à la vie et aux autres?
    – Vers quelle nature d’activité professionnelle et/ou existentielle pousse-t-elle?
    – Par les moyens employés, par ses effets directs ou indirects, est-elle d’une nature violente ou non ?
    La proclamation de la France comme patrie des droits de l’Homme, n’en serait-elle pas plus concrète, crédible, porteuse et exemplaire, et les habitants de la France heureux de leur respect concrètement. Cf.: le documentaire de Michaël MOORE : https://www.youtube.com/watch?v=sa2CSSnynqg

    NB : ces questions avec d’autres ont été posées par courriel fin Mai à chacun des députés de l’Assemblée nationale, et par lettre recommandée au Président de la République postée le 20/07/2019. L’AR est du 23 suivant. Elles étaient accompagnées en date du 27 Mai 2018, d’info utiles à la compréhension et à la prise en compte du problème.
    Remarque : n’oublions pas que pour changer de positionnement par rapport à la VIE, ce n’est pas aisé lorsqu’on est formaté à l’irrespect qui empoisonne tout. Cela nécessite de prendre conscience que l’on a consenti au non-respect de soi-même en premier lieu, à dévier, à sortir de la Vie. Cela n’est pas aisé, pour personne que l’on soit parent, enseignant, élu, ou autre, mais cela reste à portée de tout humain de se décharger d’animer ce fardeau pesant et déprimant. L’enfant au cœur de chacun et la volonté sont une source d’énergie mobilisable par chacun pour transiter vers la dignité du respect de la VIE. Les Finlandais et Finlandaises le font. Ils en paraissent heureux et fier.

    21 Février 2019, modifié le 09/03/2019

  117. Apres avoir suivi sur youtube , vos cours 1 a 11 sur la cosmologie , j’ai du rater un épisode dans la compréhension de votre presentation des théories d EINSTEIN . Si le resultat premier avec le facteur 1-Vv²/c² est remarquable et explicatif de beaucoup de choses , je ne comprends pas l idée de base de convertir les donnes expérimentales en élevant au carré ces données , pour les faire correspondre avec le theoreme de Pythagore ? En effet mesurer l’espace temps entre deux points de l’emission d un spot lumineux me simple plus simple sachant que « c » est constant ? avec d= v/t la solution me semble ultra simple ? que vient faire Pythagore dans le raisonnement ? et donc l ‘élévation au carré dont on ne semble plus pouvoir en sortir ( e=mc²). D’avance merci

  118. Bonjour Monsieur Barrau,
    J’écoute avec passion vos conférences comme celles de Monsieur Galfard à paris
    Celles-ci changent ma vision de moi-même et de la vie. Je suis particulièrement fascinée par la notion de « saut quantique »..pourriez-vous faire un commentaire à ce sujet..Et bravo encore pour votre passion pour ce que vous faites et votre pedagogie

  119. Bonjour M Barrau.

    Comme tout le monde, je vous adresse un grand merci pour vos talents de vulgarisateur.

    Parmi les multiples interrogations que j’ai sur l’univers, il en est une qui me taraude plus que les autres. Sans doute y avez vous déjà répondu et je vous prie de m’en excuser.

    Voilà : l’âge de l’univers est estimé à 13,7-8 milliards d’années. L’univers dit visible, d’après ce que j’ai cru comprendre(mais c’est là où est peut-être mon erreur), s’étend à plus de 50 milliards d’années lumière de nous, l’expansion de l’univers faisant qu’au delà de cette limite, les objets s’éloignent à une vitesse supraluminique ce qui ne contredit pas la relativité restreinte puisqu’il ne s’agit pas de vitesse à proprement parlé.

    Ma question est donc, comment la lumière d’objets situés à 50 milliards d’AL peut elle nous parvenir en maximum 13,7 milliards d’années?

    Cordialement
    Stéphane Macey

  120. Et moi aussi je pense que vous êtes une très belle personne.Si vous croyez en Dieu qu’il vous bénisse et si vous n’y croyez pas qu’il vous bénisse quand même.

  121. Bonjour,
    Je suis un néophyte et tout. J’ai juste une question que je traîne depuis longtemps et j’adorerais une réponse.

    Si le Soleil disparaissait demain, La Terre sortirait-elle de son orbite instantanément, ou huit minute après le fait? Si la réponse est instantanément, ne pourrions-nous pas imaginer que quelque chose d’inconnu (genre la matière noire) voyage plus vite que la lumière?

    En gros, quelle est la force en jeu dans la gravité?

    Merci!

  122. Bonjour Aurélien,

    Je vous remercie tout d’abord pour votre travail indispensable.

    Je me permets de vous contacter car je suis enseignante, en grève depuis un mois environ, suivant notamment la seconde mise en garde à l’humanité, ou votre appel.

    Ma hiérarchie vient de me refuser le droit de ‘grève pour le climat’ (qui n’est qu’un raccourci plus lisible, mais en gros ‘grève écologique’).
    Je dois donc faire un recours auprès du ministre de l’éducation nationale.
    J’aimerais avoir des scientifiques, comme vous, qui soutiennent ma démarche.
    La grève comme moyen non violent de se retirer de cette société destructrice pour en reconstruire une autre.
    Ici une tribune de Reporterre (https://reporterre.net/Institutrice-je-fais-greve-pour-l-avenir-de-nos-enfants), où j’explique mon action.

    Accepteriez vous de soutenir ma démarche?
    Je vous remercie sincèrement de votre attention.

    Lucie Auvray

  123. Bonjour M. Barrau
    J’ai une question qui « m’abyme », si vous avez une seconde relative, je vous lance ma bouteille dans la mer des commentaires.
    Que se passe t-il pour le temps d’une particule qui s’échappe d’un trou noir ? Son temps peut être cohérent à elle-même, mais son temps hors du trou noir est plus « vieux » que celui de l’univers où elle aboutit. Comment cela se synchronise ? De façon plus générale, ne peut-on pas penser que les trous noirs sont de plus en plus jeunes tandis que le cosmos est de plus en plus vieux ? Si j’ai une particule hors du trou noir à un temps arbitraire, n’a t-elle n’a une histoire beaucoup plus jeune ?
    Et donc n’y a t-il pas eu un moment où une particule éjectée d’un trou noir est plus jeune que l’univers dans lequel elle aboutit ?
    je sens le syllogisme dans ma formulation. sans pouvoir m’en sortir. j’aimerais vos lumières…
    Amitié et toujours heureux de pouvoir vous entendre.

  124. Cher M. Barrau,
    Autant le confesser d’emblée : je ne m’intéresse pas à la Physique car je n’y comprends pas grand chose (ou peut-être est-ce l’inverse). En revanche, j’ai une vraie passion pour l’Histoire et l’Archéologie. Or, j’ai eu le loisir d’écouter plusieurs de vos interventions concernant l’écologie et le rapport à l’animal et, à deux reprises au moins, vous avez fait allusion à certaines études qui montreraient que, dès les origines préhistoriques, l’apparition d’un groupe humain dans une zone donnée faisait systématiquement disparaître la macrofaune [e.g. : https://youtu.be/H4wjc4FHpNY?t=335%5D.
    J’ai suivi un cursus en Archéologie (dont plusieurs cours, séminaires et colloques spécialisés sur la Préhistoire et l’Ethnologie), pourtant je n’ai jamais entendu parler de ce phénomène. Je ne doute ni de la véracité de l’information ni de votre rigueur scientifique, mais par curiosité je souhaiterais vous demander vos sources car j’aimerais en apprendre plus sur ce sujet.
    Je vous prie de bien vouloir m’excuser de vous solliciter via ce blog pour une question hors de propos, mais j’apprécierais sincèrement si vous preniez le temps de me communiquer les références bibliographiques correspondantes.
    Je vous remercie. Meilleures salutations,
    A.J.

  125. Bonjour je suis d’accord avec les interventions récentes sur les phénomènes sociaux, l’écologie, la bio.
    Il serait bien aussi de se pencher sur cette accélération de la vie des gens qui bossent et passent du temps dans les transports, ont peu de temps pour se réconcilier pour faire eux mêmes, et reprendre contact avec eux. C’est en nous, certes, la vie doit ralentir, les entreprises comprendre qu’il faut laisser du temps aux personnels pour mieux vivre, se structurer et s’organiser. Donner l’exemple aussi.

  126. Bonjour Mr Barrau,

    Je me présente, je m’appelle Marius Robin. Je me permet de vous contacter et par ailleurs vous solliciter concernant une possible conférence dans mon institution : le Lycée Saint- Pierre de Bourg-en-Bresse.
    J’apprécie grandement vos interventions en milieu scolaire, et j’aimerais pouvoir en organiser une.
    En effet, en tant qu’étudiant passioné de physique, de cosmologie, et de physique quantique, cela serait pour moi une réelle opportunité et expérience.

    J’ai pu notamment visionner vos interventions filmées et postées sur Youtube, et je dois dire que j’apprécie beaucoup votre façon d’expliquer différentes théories et ‘mystères’ que peut nous apporter notre Univers.

    En attente d’une réponse de votre part, je vous addresse mes sincères salutations,

    Bien cordialement,
    Marius Robin

  127. en france on pouvait les compter sur les doigts les personnalités qui dénonçaient l’indifférence des puissants ; comique , chanteur ou spirituel notamment en leur temps , loin de moi l’idée de Vous comparer à eux , le propos n’est pas là . mais tout de même , qu’un Astrophysicien le dise c’est un bien ; qu’on va dans le mur … mais l’argent est roi et il n’y a que çà qui compte pour ceux qui ont le pouvoir ; merci Monsieur Barrau d’éveiller les consciences et , si c’est trop tard pour l’homme , il n’est jamais trop tard pour essayer , au moins çà ; ne pas essayer serai encore pire .

  128. Bonjour
    Je vous écris après vous avoir entendu ce matin 03/05/19 sur France Info. Je trouve que vous avez utilisé un mot très très fort : l’AMOUR.
    Hélas, dans le tumulte de notre société hyper-active, j’ai quelques doutes que vous ayez été entendu à la mesure de votre mot.
    Peut-être avez-vous lu « le pouvoir du secret » de Rhonda Byrne, où elle approfondit son premier ouvrage « le secret ». Je trouve que vous la rejoignez exactement.
    Depuis le reportage de C8, où je vous ai découvert, j’ai eu comme une révélation. Hélas, celle-ci n’est pas belle. Notre fin est proche et je la connaitrai.
    Je vous comprends complètement et je pense que vous rejoignez Nicolas Vanier, que j’ai aussi entendu récemment.
    Encore hélas, que faire ? On se sent impuissant car personne, moi le premier, n’est prêt à renoncer complètement à notre confort et tout le monde, aveugle qu’il est, croit que ça va durer. Mais non. On aura tout détruit sauf la Terre car, elle, elle nous survivra. Mais la fin ne sera pas belle, je le crains et le ressens.
    Bref, tout ça pour vous dire : continuez même si cela ne servira à pas grand-chose.
    Et surtout l’AMOUR, pas seulement celui auquel on pourrait penser de prime abord et basiquement, mais l’amour de TOUT : la beauté de la Terre, de la Nature, de l’Homme, l’EQUILIBRE et l’HARMONIE….
    Merci, merci, merci.
    Thierry

  129. Cher Aurélien Barrau, j’étais totalement en phase avec vos propos, concernant le climat, voire admiratif, jusqu’à ce que je vous entende parler de « révolution » dans C à vous du 09/05/19.
    Je dois dire que pour l’instant les idées les plus pertinentes, et les propositions auxquelles j’adhère le plus sont celles de Jean-Marc Jancovici. Je suis persuadé que vous les connaissez…
    Ma conviction est donc qu’il nous faut rentrer en décroissance CONTRÔLEE.
    Pourquoi « Révolution » n’est pas adapté ? parce que je tourne le pb dans tous les sens, et que je pense qu’il faut inventer une trajectoire pour aller de la société actuelle, à la société « soutenable ».
    Et il faut donc embarquer la population vers quelque choses de désirable.
    Il est impossible de mettre à bas, d’un coup, notre société de consommation de biens matériels, car personne ne voudra d’un avenir incertain, perdre son emploi, être au chômage,….
    Il faut forcément mettre en mouvement notre « société mammouth », en la transformant de telle sorte, que le plus grand nombre puisse vouloir participer, c’est à dire en sachant où aller.
    C’est la démarche que propose Jean-Marc Jancovici, en trouvant des bénéfices de court terme, pour les acteurs qui agissent sur le monde. Par exemple faire en sorte qu’un constructeur automobile aie envie de proposer rapidement des voitures qui consomment 2l / 100 km. Ou qu’un Total diminue drastiquement ses investissements dans les énergies fossiles, pour aller par exemple vers des énergies renouvelables, ou vers l’efficacité énergétique.
    La gravité, et l’urgence sont pour moi de mise, mais le terme de « Révolution » me gêne, en particulier avec la façon dont vous l’avez utilisé.
    Et à ce stade, il me semble que nous n’avons pas d’autre alternative que mettre en place des règlements, des lois, des incitations au niveau Européen.
    Il faut embarquer nos grosses sociétés, vers des investissements pro climat, des accords européens, et faire front contre la Chine, les USA,…par exemple en adoptant la taxe carbone, mais aussi en aidant le plus défavorisés qui seraient dans des difficultés supplémentaires avec cette taxe.
    Mais il ne faut pas oublier qu’un « smicard » fait encore parti de 8% des plus riches de la planète, donc des prédateurs de ressources, et des réchauffeurs climatiques.
    Ingénieur informaticien, je suis un converti fraîche date: novembre 2017 (un des rapport du GIEC). La 1ere chose reste que pour moi, l’immense majorité de la population, des politiciens, n’a pas encore compris la gravité, de la situation climatique, et surtout de toutes les contraintes, qui en parallèle nous amèneront à ces situations de risque de famine, donc de guerre…. (disparition de nombreuses ressources naturelles : métaux, phosphate, pétrole….)
    Je crois donc qu’il est contre productif de vouloir faire une révolution, et de mettre le pays dans des mauvaises conditions économiques, vers lesquelles des mouvements de Black Block, voire des Gilet Jaunes risquent de nous entraîner.
    Comment financer les retraites, les dépenses sociales, les fonctionnaires,…. avec un pays qui s’appauvrit, notamment en achetant plus qu’il ne gagne (déficit du commerce extérieur de plus de 60 milliards d’euros / an ), si une révolution vient mettre à bas le pays, qui ne tient parce que les investisseurs étrangers acceptent d’acheter chaque mois de la dette française ?
    Et à ce stade, il me semble que nous n’avons pas d’autre alternative que mettre en place de règlement, des lois, des incitation au niveau Européen.
    Il faut pousser l’Europe, s’unir, discuter, mettre en place au niveau de l’Europe, toutes les actions pro climat.
    Et en parallèle pousser le reste du monde à faire de même.
    Car il sera complètement inutile d’avoir une France vertueuse, si les géants mondiaux n’avancent pas.
    Et pire, la France et l’Europe se doivent pour l’instant de garder des des moyens de défense, tant que les autres géant mondiaux, ne se relocalisent pas, et tant notamment que la Chine continue de s’armer toujours plus (cible: devenir la 1ere armée du monde en 2049) et qu’elle développe l’achat de terres, et d’infrastructures, dans le monde (y compris des terres agricoles en France).
    Vous êtes critique face à Macron, et moi aussi je trouve que ça ne va pas assez vite, Loin s’en faut. Mais malheureusement, il faut piloter le niveau opérationnel du pays, en tenant compte la situation actuelle, et même se dégager des moyens (Banque du Climat à mettre en place) pour mener à bien la transformation. Il faut avoir de la crédibilité face aux partenaires européens. Avoir de l’autorité, savoir décider, inspirer confiance, et être capable de prendre des mesures impopulaires à court terme.
    (Vous l’avez dit vous même).
    Le programme pour les élections européennes, d’En Marche , me parait aller pleinement dans ce sens.
    Je vous invite à regarder le détail du programme: et pour sa partie « écologie », qui est l’axe principal du programme, on pourrait croire qu’il s’agit d’un parti écologiste.
    A l’inverse, je ne suis pas sûr qu’un Parti Écologiste puisse prendre en charge tous les aspects d’une bonne gestion économique, d’une bonne gestion des relations internationales, tout en inspirant confiance, et crédibilité aux autres acteurs mondiaux.
    En résumé, il faut sortir de l’économie de croissance, mais avec beaucoup de réflexion, de professionnalisme, de travail, et d’énergie humaine, et d’humanisme.
    Bien à vous.

  130. Bonjour Aurélien,
    enfin un humain qui remet la dimension de l’homme face a notre génitrice, dame nature. Je vous ai vu a une émission de tv et j’ai été transcendé par vos propos justes et percutants. Vous êtes l’homme de la situation désastreuse du consumérisme et souhaite que vous soyez révéler par nos médias afin de bouleverser ce monde fou dirigé par l’économie et la finance.
    Un monde a réinventé, certes, sachez que nous sommes plus nombreux que vous ne le pensez a attendre un dirigeant convaincu et engagé, prêt a construire un nouveau modèle
    économique fondé sur une base écologique. Allez de l’avant et ne doutez pas.

  131. BONJOUR Monsieur
    vous êtes très talentueux et convaincant vous devez créer à mon humble avis une structure « politique « afin de faire évoluer et faire partager vos idées je suis persuadé que beaucoup de gens vous rejoindrons moi le premier
    oui monsieur il faut une révolution comme vous l’avez dit sur la 5 sinon nous allons dans le mur
    la tache sera ardue mais nécessaire

  132. Ceci n’est pas destinée à une publication sur votre blog ..

    #

    Comment fait-on une évolution sociale croissante selon vos critères ?
    Qui engage le mouvement, qui contraint aujourd’hui ces « riches ». Moi, j’ai un ordinateur, j’ai un Mac, je ne sais pas comment faire pour cesser cela ? Ne pas acheter ? Ne pas acheter ? D’accord, mais comment on fait pour vivre ici ? Ce n’est pas des actes individuels « manger de la viande » n’en est pas un.
    Comment fai-on pour vivre quand on a un pas un travail comme vous ?

    Voilà, je vais quand même me permettre de vous livrer tout simplement l’horreur de ma vie, de cette vie-là. Je ne suis pas écologique, je ne suis pas politique, j’ai travaillé dans le « social » depuis plusieurs années. Je n’ai pas de gros revenus, voir même la plupart du temps, c’est ma mère qui m’aide à payer quelques factures. Nous n’étions pas décroissants, mais nous n’étions pas non plus négligents.
    J’étouffais, d’impuissance collective, alors je me suis repliée sur mes gestes à moi, ceux « individuels » en tentant de les penser collectifs. Partage de la voiture quand utilisation nécessaire, vélo, consommation moindre, bio et vrac pour la nourriture. Pas de tourisme. Réduction de la consommation de DATA en questionnement… et puis nous sommes arrivés au Canada, pour « voyager », pour m’extraire du monde connu, de l’image attendue, et parce qu’en France mon métier s’hybridait avec le libéralisme : on me demandait de fabriquer et de maintenir des pauvres pour créer de la richesse financière … non ce n’était pas possible.
    Ici, c’est loin d’être mieux, mais c’est aussi plus évident de ne plus entrer en consommation. Je continue de perdre du temps dans les transports en commun, on continue de limiter l’usage et la consommation de produits. On achète plus autant, même si parfois on y arrive pas vraiment.
    Le confort est moindre, déjà plus de sécurité quant aux revenus, virée du jour au lendemain est tout à fait dans les moeurs, et plus de VISA de travail ! alors, plus moyen de payer un loyer. Comme nous avons une petite fille…il fallait juste limiter la casse, se retrouver à la rue n’était pas une solution même à Vancouver. Alors, on a racheté encore une fois et un Van, pour avoir un toit au cas où, uen solution comme un échappatoire.

    Dans ce Van, je voudrais que tout rentre dedans. Le voyage me semble encore l’espace me permettant de m’extraire et de réduire au moins ma consommation de tout. Même si je maintiens celle de l’essence.
    Quoi faire ? Comment tenir financièrement ? Comment fait-on pour s’installer nulle part ? doit-on viré dans des ZAD ?
    Nous étions des nomades…mouvement qui forge le caractère de survie et de déconfort.
    Mais cela consomme encore … toujours … vivre sans argent est un risque important dans un monde où le moindre soin n’étant plus transmis mais « vendu »…

    J’écoute votre vidéo, et j’entends votre démarche, et même pauvre, même faisant partie de ces gens là…je ne souhaite pas m’extraire de mon obligation de baisser mon confort. Mais quand on n’est rien comme nous, les ordinaires , c’est je trouve pour ma part difficile d’être crédible et légitime auprès des autres, comme vous, qui savent, qui pensent et qui sont reconnus.
    Le plus dur dans le fait de perdre du confort, c’est de se retrouver isolé là ou seul le collectif permet justement d’accepter et de dépasser la perte de confort.
    Je vais prendre la route et j’en suis presque convaincue (je fais encore mes calculs) qu’en dépense énergétique ce sera moindre. Nous tentons de ne pas « acheter », de ne pas avoir le confort du voyageur moderne, ne pas multiplier les batteries, les gadgets…apprendre à refaire du pain sur un feu… mais malgré tous mes efforts, une chose me manque, le sens collectif de ce mouvement… et en cela, je me sens encore plus que jamais sur la mauvaise route. J’ignore pourquoi je vous raconte cela … Belle journée à vous. Lise

  133. Cher Aurelien Barreau,

    Permettez moi de compléter votre présentation !

    Vous êtes aussi un, le, notre lanceur d’alerte. Vous entendre m’apporte l’energie nécessaire pour résister aux tentations du paradigme économique dans lequel nous vivons. Vous écouter m’inspire.

    Parce que vous êtes une voix incontournable dans la vie de la cité, parce que vos propos me font grandir, j’ai souvent pesté contre vous en voyant que vous ne vous vous engagiez pas dans un combat politique électoral. De plus en plus je le comprends. Mais je ne m’y résous pas.

    Monsieur Aurelien Barreau, nous avons besoin de vous ! Nous vous suivrons ! Nous grandirons avec vous !
    Cela ne nous fera peut être pas vivre dans un monde meilleur, mais au moins nous serons cohérent avec nous-mêmes.

    En attendant ce moment, prenez soin de vous,

    Anne-Sophie

  134. Bonjour,
    Merci d’être vous et merci pour tout ce que vous faites afin d’aider la planète et ses habitants quels qu’ils soient.
    Il n’est pas trop tard et vous (re)donnez du courage à ceux et celles qui essaient d’agir et y croient encore.

  135. Bonjour Aurélien,
    Je me permets de te tutoyer car je le ferais rapidement si l’on se rencontrait.
    Je t’ai connu au moment où j’ai commencé à m’intéresser à l’univers et à ses théories.
    Je t’ai ensuite découvert dans le combat écologiste et ai été impressionné par ta faculté de changer de niveau de langage lorsque tu t’adresses au plus grand nombre ou lorsque tu tiens une conférence devant assemblée d’experts dans les théories du big bang. C’est remarquable.
    Parce que tu allies la connaissance scientifique le plus à la pointe et la faculté de t’exprimer simplement et de façon convaincante, je pense que tu as un rôle à jouer dans l’orientation que prendra la société. Nous avons besoin de gens comme toi pour être à la pointe de la lutte.
    J’ai l’impression que tu rejettes le rôle politique que les gens te poussent à tenir pour retourner vers ce qui te passionnes, la science, la philosophie, la poésie…
    Peut-être n’es-tu pas encore prêt, mais tu dois bien sentir que tu as la chance (ou peut-être malchance de ton point de vue) d’être une des personnes qui comptent dans le futur de l’humanité. Et je pèse mes mots. La direction que prend les populations dépend finalement de peu de gens. Et il vaut mieux que ce soit des personnes qui ont la plus grande connaissance et la plus grande bienveillance.
    Alors sans vouloir faire de toi un gourou, je souhaite que tu mène la bataille écologique pour longtemps et le plus possible sur la ligne de front. Ca veut dire dans l’arène politique. Tu as la capacité de leur rabattre le caquet avec brillo. Ca nous aiderait tous.

  136. Bonsoir. Puis-je vous contacter hors blog public s’il vous plaît ? J’aimerais vous fournir quelques éléments à méditer. Je suppose que vous avez accès à mes coordonnées via le formulaire. Merci.

  137. J ai inventé une nouvelle technology quantique de filtration d eau.
    Je partage vos idées.
    Je suis en contact avec des multinationales de l eau et j ai trouvé la faille pour les faire changer.
    Voulez vous me contacter?
    Merci
    Pierre

  138. Aurélien, nous vous avons découvert récemment sur internet, mon conjoint et moi et nous sommes ravis et dans la gratitude! toutes vos interventions sur les animaux, le climat, l’effondrement, merci infiniment et merci à la vie qu’un tel être tente d’éveiller les consciences!!! wow!

  139. Bonjour,
    J’ai écrit un petit livre pour les enfants sur la Terre qui est malade. Son ami le soleil essaye de comprendre ce qui se passe et va voir le monde animal, végétal et minéral. C’est en forme de poésie et, à la fin, il y a une sensibilisation pour un changement de comportement de chacun.
    J’aimerai bien avoir votre avis puisque vous avez publié des tas de livres afin d’éveiller les consciences à ce sujet.
    Merci d’avance de votre réponse

  140. Bonjour Aurelien,

    Je suis médecin, entrepreneur dans la santé et partage totalement votre analyse sur l’évolution du monde et les causes qui nous mènent au désastre. En fait , notre sujet est tellement important que je souhaite m’engager totalement dans ce projet en créant notamment une ONG. Je souhaiterai pouvoir vous en parler de vive voix. Je suppose que vous êtes très occupé mais je pense que cela vaut la peine.

    Merci de me dire où et quand je pourrai vous recontrer.

    Bien cordialement
    Marc

  141. Bonjour
    J’adore me promener, voire même me perdre dans le labyrinthe de votre blog
    PS : J’aimerais vous envoyer un message avec un texte.

  142. Bonjour et merci pour votre travail destiné aux non physiciens !

    Une question (deux en fait) me préoccupe, en vertu de deux principes de la physique
    – la causalité
    – la conservation de l’énergie

    Soit une particule (un électron), heurtant par inadvertance au coin de la rue son antiparticule (un positron )…POUF ! elles s’annihilent comme on dit. Donc :
    – deux fois quelque chose peut aboutir à …rien ?
    – si on admet que nos deux comparses étaient porteurs d’une certaine énergie, où est-elle passée ???

    Et puis, en bon Candide ignare que je suis et qui pense au niveau des pâquerettes, je me dis aussi que cette « disparition » n’en est peut-être pas une et que les instruments disponibles de nos jours ne sont pas calibrés pour chercher dans des directions…inconnues.
    Je veux dire que ces masses et cette énergie qui se volatilisent sont peut-être allés se faire une retraite « au noir » (matière et énergie), là où personne ne peut les enquiquiner en les faisant courir dans des manèges à particules, comme à Genève 🙂

    Merci encore et bien à vous.
    C.M.

  143. Bonjour Aurélien
    Nous sommes géographiquement voisins et il se trouve que nous luttons contre les mêmes aberrations…
    J’ai beaucoup apprécié votre récente intervention à la librairie Decitre et ai lu votre dernier livre avec intérêt.
    Je m’efforce de lutter sur le même terrain, bien modestement, par une vie respectueuse des autres espèces animales, en étant végan par exemple, mais pas uniquement…
    Il nous faut balayer chacun devant sa porte et ne pas oublier qu’une société n’est que la somme de ses constituants…
    Bref, entre autres activités professionnelles, j’écris aussi des livres, notamment sur l’alimentation, et le tout dernier, « 100% vegan » est sorti au mois de mars:
    http://www.gesteditions.com/metive/100-vegan
    Les bénéfices sont ainsi reversés à des associations telles que L214, One Voice, Peta ou CIWF, entre autres.
    Nous avons organisé une rencontre-débat le soir du 12 juillet prochain, sur le sujet au restaurant grenoblois À l’Envers :
    https://www.a-lenvers.com/events/debat-echange-le-veganisme-un-mode-de-vie-qui-derange-dom-compare
    Et je me permets de vous y convier, ainsi que tous ceux qui lisent ces lignes… Une alimentation végétarienne, voire végane, est une réponse militante aux aberrations de notre société, telles les « vaches à hublots »…
    Je me permets aussi de vous laisser mon mail, ainsi qu’à tous ceux qui souhaitent échanger courtoisement sur ce sujet:
    bobandco@sfr.fr
    Je souhaite à tous une journée sereine
    Dom Compare, de Grenoble

  144. Cher Aurélien Barrau,

    Depuis quelque temps, je suis avec délectation vos interventions et je vous remercie d’être rentré dans la sphère « semi publique ». Je découvre à l’instant votre dernière vidéo quant aux remarques, commentaires etc. d’une poignée d’internautes qui, soyons lucides, tirent le débat vers le bas. Dernièrement, j’ai lu une partie de ces commentaires un peu par hasard, j’en ai bondi de colère tant ils sont d’une aberration sans nom. Je déplore le fait que vous ayez à vous justifiez de votre démarche d’une grande poésie et qui témoigne de votre intégrité. Car je suis absolument convaincue que ces « détracteurs » qui s’emmerdent dans leur petit esprit peu alerte et par trop étriqué, n’auront aucun mal à chercher à rire cyniquement de la couleur de votre t-shirt, ou tout autre détail qui leur permettrait de nous éloigner du sujet principal, vital. C’est d’ailleurs pour cette raison que depuis quelques années, je vis dans ma tour d’ivoire, loin du tumulte et en pratiquant en toute liberté, mon minimalisme plutôt qu’une forme de décroissance. N’essayez pas de les convaincre, en revanche restez présent dans les médias parce que nous avons besoin d’esprits brillants tel que le vôtre. Je ne côtoie pas les réseaux sociaux pour cette même raison. Chaque fois qu’un esprit averti souhaite nous éveiller, sa pensée est mise à mal par ceux qui ne veulent regarder la vérité en face, en toute humilité, en toute bienveillance. Tout cela afin de pouvoir continuer à sévir et donner de la légitimité à leurs actions ineptes et leur flemme de réfléchir.
    Je termine ce petit mot en vous remerciant pour les cours d’astrophysique que vous avez mis en ligne. Ils me permettent de profiter pleinement de ma vie d’ascète. Je n’en comprends pas tous les contenus, mais accorder avec une telle finesse philosophie, mythologie et cosmologie, est magistral.
    Alors merci de rester encore un peu avec nous. Et venez nous rendre visite en Morbihan où il fait si bon vivre et où votre parole est entendue.
    Vous êtes bien plus crédible que TOUS les dirigeants avides de pouvoir et de domination.

    Turkan K.
    Une pas très bonne élève mais qui se remet en question

  145. Bonjour Monsieur Barrau,

    Tout d’abord, je souhaite vous remercier pour votre travail, et pour les connaissances que vous partagez. J’apprends beaucoup de choses grâce à vous.

    J’aurai une petite question, mais je ne sais pas où la poser.

    Je suis technicien en électronique de métier, avec une spécialisation en hyperfréquences, et je travaille beaucoup avec des amplificateurs dans le domaine radio. J’ai du apprendre le fonctionnement passionnant de certaines technologies, comme les tubes à ondes progressives, ou les klystrons par exemple. Je me désolé quand je vois que l’on aurait du m’apprendre cela à l’école d’ailleurs.

    En regardant vos cours et conférences, vous parlez parfois d’énergie, lorsque vous décrivez ce qui se passe sur le spectre fréquentiel. J’avoue avoir du mal avec cette notion d’énergie, car pour moi cela s’exprime en Watt ou en Joules, et dans ma petite compréhension, vous ne parlez pas d’énergie, mais de longueur d’onde ou de fréquence. Est-ce que vous pourriez, si bien sur cela ne vous dérange pas et que vous en avez le temps, m’expliquer ce point que je ne comprends pas s’il vous plait?

    Je vous remercie encore, et vous souhaite une excellente continuation.

    Cordialement

    François

  146. Un hiver noir nous attend.
    On ne sait à quel point il est proche.
    Tout ce qu’on sait, c’est que ce sera moche.
    Comme si ce n’était pas déjà un peu moche avant.
    Mais notre manque d’humilité envers la terre.
    Va rendre la chose plus moche encore.
    Nous l’avons exploitée sans aucun remords.
    Mais nous avons choisi là un fameux adversaire.
    Comment avons-nous pu imaginer un jour.
    Pouvoir la violer tout ce temps.
    Sans s’imaginer qu’à un moment.
    Nous aurions atteint le point de non retour.
    Dans sa fureur toute légitime.
    Elle nous mettra tous dans le même sac
    Et que nous soyions déjà ou non au fond du lac
    Elle va tout emporter jusqu’aux racines.
    Mais qui avons nous cru être ?
    De considérer tout autre vivant comme objet.
    Sans se soucier de savoir s’ils souffraient.
    Notre seul souci étant le paraître.
    Mais ce temps là se termine.
    Le beau et le vivant glissent entre nos doigts.
    Tant de gens ne savent même pas encore pourquoi !
    C’est tout dire sur notre intelligence ultime !

    Bonsoir Monsieur Barrau.
    Je vous suis de très près via youtube et votre bouquin que j’ai dévoré.
    J’ai écris plusieurs poèmes sur l’état de la planète et sur nos erreurs…. Je sais que vous aimez la poésie. C’est en toute humilité que je vous envoie un extrait.
    Si vous êtes intéressé, je peux vous envoyer d’autres textes. Merci en tous cas pour tout ce que vous faites pour nos enfants !!

  147. Bonjour cher ami de la biodiversité,

    Je suis ébahi chaque jour, à l’heure de l’émission « Punchline » sur CNEXW, de voir la tribune quotidienne offerte à Jean Claude Tessier pour mettre en avant son climatosceptissisme et son éloge du libre échangisme mondial.
    Cet individu obèse, complètement réac, produit un impact délétère pour l’écologie et les écologistes que cet olibrius traite d’inconscients !!!
    Vous n’imaginez pas le plaisir que vous apporteriez aux personnes telle que moi (docteur en physique retraité) à ridiculiser en publique ce triste sire sur la chaine qui lui donne tant d’impact négatif sur la cause et le combat que nous menons contre notre propre destruction…

    Une réponse de votre part serait la bienvenue.

    Dans l’attente je vous remercie pour votre engagement et vous adresse mes compliments pour la qualité de toutes vos interventions publiques.

    Philippe

  148. Bonjour,

    J’ai lu votre tribune dans le monde et j’ai vu votre video l’année dernière qui déjà attirait l’attention sur la question. J’ai écrit une fable qui tente de résumer la situation: La Fourmi et la Cigale.
    C’est un clin d’œil à Jean de La Fontaine, le réchauffement climatique ayant entre temps changé la donne:
    « La Fourmi s’étant donnée
    Toute l’année
    Se trouva fort dépourvue
    La canicule venue… »

    Je vous invite à lire la suite en images et musique sur YouTube «la Fourmi et la Cigale, retrouvailles » et de le diffuser si vous pensez que c’est une façon distrayante mais efficace de « passer votre message ». Bonne lecture.

  149. Bonjour Aurélien, j’ai écouté beaucoup de vos interventions sur différents sujets et j’adhère totalement avec vous sur l’urgence planétaire. Vous avez raison sur tous les sujets écologie, climat, animaux, solutions à proposer… Vous les abordez de manière tellement humaine, claire et avec tellement de douceur et de compensation que j’en suis arrivée à la conclusion évidente que vous êtes trop intelligent pour être compris par un large public. C’est ce qui explique toutes les dérives que vous déplorez.
    Et moi ce que je déplore c’est que quelqu’un d’aussi précieux que vous n’ai pas un poste plus élevé dans nos instances si décevantes.
    Oui vous êtes une très belle personne
    Merci
    Nathalie

  150. Ai entendu sur France Culture « Que pouvons-nous dire sur les trous noirs ? » mais quand ça a dérapé avec le rap, l’écologie et le véganisme, je me suis dit que l’on devrait conseiller à certains de rester dans leur « domaine » pour éviter, en parlant de tout, de dire souvent n’importe quoi parce que, bien sûr, ce n’est pas assez « réfléchi » car ce n’est pas parce que l’on est « savant » et que l’on utilise souvent son cerveau et sa langue, que l’on sait tout.

  151. Bonjour Aurélien Barrau,

    Préambule à ma question.

    J’ai visionné le 5e cours (5/11) pour « tout public » sur l’Univers (Big Band : observations).
    Vous avez présenté la méthode par parallaxe et illustré pourquoi il existe une limite d’environ 100 années-lumière pour l’évaluation des distances entre la Terre et les étoiles en prenant pour base d’un triangle égale à 2 fois UA (unité astronomique: distance moyenne entre la Terre et le Soleil).
    Spontanément, il m’est venu à l’esprit que notre système solaire se déplace autour du centre de notre Galaxie situé dans la constellation du Sagittaire à une distance d’environ 27000 années-lumière, et ce à une vitesse d’environ 220 km/s. Aussi que le télescope Gaia et le réseau de télescopes EHT, auraient des résolutions de l’ordre de quelques microsecondes.

    Ma question proprement dite.

    N’y aurait-il pas moyen d’utiliser la méthode par parallaxe pour évaluer par exemple la distance de la galaxie Andromède en considérant le déplacement du système solaire autour du centre de notre Galaxie sur une période de quelques années afin d’avoir une base de triangle suffisante pour calculer cette distance?

    J’ai effectué quelques calculs avec la formule utilisée avec la méthode par parallaxe et j’ai pu obtenir avec la résolution du EHT des distances de l’ordre du million d’années-lumière pour un parcours du système solaire d’une durée de 10 ans. Certes, il y a probablement des problèmes techniques que j’ignore; par exemple, comment viser les étoiles dans la galaxie Andromède, comment tenir compte du mouvement de notre Galaxie par rapport à notre voisine et de sa vitesse par rapport à son mouvement attiré vers un amas de galaxie voisin, etc.

    Si une telle possibilité existe, cela ne vaudrait-il pas la peine d’être fait? Cela pourrait alors confirmer ou infirmer (ou préciser) les évaluations des distances faites avec la méthode des Céphéides, laquelle se base sur plusieurs hypothèses sur la nature des Céphéides (stabilité, période, éclat, distance, etc.).

    Cordialement vôtre, et merci pour une réponse claire, nette, et précise.
    Serge Lafrance, chercheur indépendant.
    B.Sc. 1978, Université de Montréal

    P.-S. S’il vous plaît, pourriez-vous me répondre directement à l’aide de mon adresse de messagerie?

  152. Bonjour Aurelien, j’aime bcp ce que vous faites pour le bien commun. j’aime plaisanter dans la vie mais là, sans rire, je mérite le prix Nobel…

    j’ai une idée originale et simplissime, et qui peut etre mise en oeuvre assez facilement, qui pourrait partiellement contrer le phénomène du dérèglement climatique.

    j e suis de formation ingenieur INSA rennes et je ne demande que 5 minutes de votre temps pour vous exposer le « truc »…

    Ca pourrait quand meme sauver l’humanité, alors vous pouvez bien me donner un petit coup de fil ?

    Antonio Astorino
    GSM : 00 32 497 25 63 60

    Bruxelles..(ps je travaille dans l’environnement secteur aviation)

  153. Bonjour Aurélien !
    Je suis un grand fou devant l’Eternel, et j’adore vos interventions : votre langage sonne très juste à mes oreilles. Merci ! Je suis particulièrement intéressé par votre engagement en matière d’écologie et d’effondrement. Nous courons tout droit vers notre perte, n’est-ce pas ? Chaque jour qui passe cette certitude ne fait que croître dans mon for intérieur, et pourtant… quelque-chose me dit que, quoi qu’il advienne de notre civilisation, rien ne se perd dans l’Univers. En convenez-vous ?
    J’ai écrit un livre sous dictée astrale, qui s’intitule « Je Suis un Extraterrestre – Une Aventure Cosmique », paru aux Editions du Net. Oui, c’est mon bébé dont j’ai soigné l’écriture et la publication. Cela vous dirait-il de le lire ? Dans l’affirmative, je peux vous en envoyer une copie gracieuse. Répondez-moi, s’il vous plaît, à mon adresse de messagerie. Bien à vous, jeune jomme !

  154. Enfin nous savons ce qui s’est réellement passé avant le big bang…

    Le Big Bang est-il le commencement du temps, ou l’Univers existait-il avant ? Il y a moins de dix ans, une telle question aurait eu des allures de sacrilège.

    Aujourd’hui, un homme « Jim Derry » ayant effectué ses recherches dans le plus grand secret dévoile dans un livre intitulé « L’univers des Univers » ce qui s’est réellement passé à l’origine et d’où viennent les codes originels de l’univers. Il confirme également preuve à l’appui, que le big bang a bien existé.

    En fait, les astrophysiciens et les cosmologistes ne pouvaient pas trouver la réponse à cette question fondamentale qui passionne le monde depuis si longtemps. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas avec des observations faites par des machines, aussi puissantes soient-elles, que la réponse pouvait être trouvée. L’origine de l’univers n’est pas – ne sera le sera jamais – un état que l’on peut observer… mais un état que l’on perçoit par l’intelligence naturelle.

    Partant de ce postulat, c’est tout à fait logique que les astrophysiciens se perdent en deçà du temps de Planck, et qu’ils soient contraints à parler aujourd’hui d’une hypothétique théorie, la théorie de la gravitation quantique – qui est l’union de deux théories contradictoires – afin d’éviter à la physique de s’enliser et d’engendrer une crise de la science.

    Ce qui dit cet homme – qui n’est ni un scientifique, ni un religieux, ni un astrophysicien au sens commun du terme – n’a jamais été dit avant lui. Il est le seul à parler non pas de création de l’univers… mais d’autocréation de l’univers. Selon lui, l’univers n’a pas été créé… mais s’est auto créé par le biais d’une concentration originelle qu’il décrit avec précision dans son livre. Et contrairement à la science, il donne des explications non seulement sur le fonctionnement du monde, c’est à dire sur le « comment », mais également sur le « pourquoi ».

    Alors qui est cet homme que personne ne connaissait avant aujourd’hui ? Qu’a-t-il de plus que les autres pour détenir en lui un tel degré de perception de l’invisible, si précis et si profond ?

    C’est important de comprendre ce que cet homme a en plus que les autres. En fait, ce que le monde ignore, c’est que la conscience humaine est dotée de deux modes de pensée complémentaires. La fonction de la première forme de pensée, la forme de pensée artificielle, est de créer, d’inventer, de produire, de fabriquer…. Cette forme de pensée qui est innée en nous (puisqu’on a rien eu besoin de faire pour qu’elle se mette à fonctionner) a permis au genre humain de prendre conscience de son existence et de tout ce qu’il l’entoure… mais aussi de parvenir à créer des choses incroyables en partant du feu et du silex et de s’inventer des identités à travers lesquelles ont pu être développées des personnalités et des croyances.

    C’est ce premier mode de pensée que les astrophysiciens utilisent pour effectuer leurs recherches sur l’univers… et comme cette forme de pensée est artificielle étant donné qu’elle fait appel au matériel pour effectuer ses recherches, elle est donc limitée à la matière. Au-delà de l’énergie-matière, elle ne peut que conduire la science sur un terrain hypothétique voire illusoire…

    Jim Derry est la seule conscience humaine qui fonctionne avec deux modes de pensée, le mode de pensée artificiel et le mode de pensée naturel. Et c’est grâce à cette intelligence naturelle issue de la seconde forme de pensée qui est née en lui le 14 octobre 1981 qu’il a pu percevoir entre autres, l’état originel de l’univers.

    Autrement dit, Jim Derry n’a rien de différent des autres sauf que ces deux formes de pensée sont innées en lui tandis que dans le commun des mortels, la forme de pensée artificielle est innée tandis que la forme de pensée naturelle, quant à elle, nécessite un travail sur soi pour être déclenchée. Et d’ailleurs, parallèlement à ce qu’il dévoile sur l’autocréation de l’univers, Jim Derry explique comment déclencher sa forme de pensée naturelle sans laquelle on ne peut être soi ni savoir qui l’on est à l’échelle de l’univers….

    Personne avant lui n’a jamais parlé des deux modes de pensées dont est dotés la génétique humaine. Et si le monde a tendance à se dégrader au fil du temps, c’est parce que l’Homme ne fonctionne et n’a toujours fonctionné qu’avec la forme de pensée artificielle. C’est pourquoi, l’imaginaire, l’invention et l’illusion tiennent une place aussi prépondérante dans le mental de l’Homme jusqu’à aujourd’hui.

    Voilà, à présent vous savez ce que Jim Derry a de plus que le commun des mortels et pourquoi il s’exprime avec un niveau d’auto-intelligence jamais égalée depuis que le monde est monde.

    Dans son livre « L’univers des Univers », Jim Derry dévoile comment se sont auto-créés les codes cosmologiques qui constituent l’ADN de l’Univers. Ce n’est pas un livre qu’il envisage de commercialiser… mais de faire connaître au plus grand nombre par le biais d’une série de vidéos qu’il publiera prochainement sur le Net.

    Aussi, le suis le médiateur de Jim Derry et je m’adresse à tous les astrophysiciens et à tous les cosmologistes de la planète et notamment à vous Aurélien Barrau…

    Je vous propose de découvrir en avant-première, une nouvelle théorie de l’univers immatériel et de la naissance de l’information qui a précédé le big bang.

    Venez à la rencontre de cet homme qui explique la théorie de l’origine de l’Univers par le mode de pensée naturel dont il est l’unique héritier.

    Je suis joignable par email pour l’organisation d’un entretien qui devrait mettre de l’ordre dans votre compréhension du monde et de son évolution terrestre, et de répondre sans ambiguïté aux interrogations actuelles de la science.

    Merci pour votre précieuse attention.

    D.M.
    Le médiateur de Jim Derry

  155. bonsoir Mr Barrau,
    Tout simplement pour vous dire que depuis quelques semaines tout au plus je vous ecoute, et plus je vous écoute et regarde et plus j’ai envi de comprendre, de savoir beaucoup plus que je ne comprends aujourd’hui, de m’instruire et de changer.. IL est bien difficille parfois de ce changer soi-même, surtout en prenant de l’age, mais c’est en tant que papa aussi de deux jeune enfants qu’il me semble évident de se regarder en face et faire son méa culpa, et de se dire tout simplement , que rien n’est impossible.. Je m’endors le soir en vous écoutant parler et cela m’apporte beaucoup, vous avez un savoir immense sur la cosmologie, sujet qui m’interressait déjà auparavant avant de vous connaitre et une façon de parler unique dans ce sens ou la plupart des mots que vous employez ne font pas parti de mon vocabulaire, et c’est en cela que vous donnez envie de comprendre, de lire plus que je ne le fait , de m’instruire plus que je ne le fais, ainsi que de changer mes habitudes de vie notamment mes habitudes alimentaires et les inculquer à mes enfants..fini pour moi d’acheter de la viande, je vais m’informer sur comment devenir vegan car n’étant qu’un simple cuisinier avec un parcours d’éducation très faible, cuisiner m’apporte du plaisir et ce, avec toutes les dimensions culturelles qu’elle apporte.. je me sens tellement petit et très loin de personnes comme vous mais c’est justement des hommes tels que vous qui me donne cette forte inspiration de vouloir changer.

    Merci mille fois Mr Barrau d’etre un tel modèle de savoir et d’intelligence, merci de me bercer et de m’inspirer sur différents domaines, C »est aussi tellement rare de voir des personnes aussi humble que vous, alors que vous etes si grand!

    Bonne continuation a vous.

    Olivier

  156. CE DONT JE SUIS SUR C EST QUE JE DOUTE

    Je vous propose ceci publié chez Abatos en avril 2019: Le système capitalisme est la dose de poison que l’ Humanité avale chaque jour! La planète agonise… l’ Homme manque de place et la place manque à l’homme. Consommer et, par effet domino, trimer (au sens de forçat) sobrement et d’une manière solidaire est le seul remède efficace pour tenter de nous sauver: La privatisation de la Terre ou le capitalisme débridé assassine le vivant. Pourquoi? Parce que dans la dictature économique « le monde appartient à celui qui l’achète et le rentabilise…la gratuité de la nature n’est pas rentable et intrusive pour les magnas aliénés de la finance et donc , à éliminer »…
    « …Construire avec démesure est une ineptie, il est temps de défaire avec grandeur… » A lire, si cela vous parle, Cet essai de Béatrice Tracol: DÉCONSTRUIRE C EST CRÉER .

    La mondialisation capitaliste telle qu’elle se profile aujourd’hui, cette acculturation du tout, n’est et ne sera pas bénéfique au monde malgré ce qu’on essaye de nous faire croire. Non, je suis de celle qui pense qu’elle sera pernicieuse pour tous… L’Humanité est réprimée au profit du capitalisme globalisé. La révolte pour la reconquérir devra donc être globalisée.

    Aujourd’hui l’Homme a fini de scier la branche sur laquelle il était assis. Ce démembrement, cette rupture violente, cette transformation n’est pas qu’environnementale elle est Aussi spirituelle, car nous ne voyons plus la beauté du monde mais seulement ce qu’il peut nous rapporter en terme de profit: « Dans le système mis en place, je dis bien dans le système institutionnel mis en place, le non vote est la plus forte des expressions.( le droit de vote est aussi le droit du non vote) » Le peuple dans son intégralité doit dire STOP pour enfin agir ! cela passe aussi par le mépris des urnes partisanes…Nous n’avons pas besoin d’un autre gouvernement, nous avons besoin d’un autre système!

  157. Bonjour Aurélien, pouvez me transmettre une adresse mail pour vous contacter!
    La croissance « facteur de bien être » serait elle seulement une idéologie savamment distillée à toute l’humanité….?
    question tout à fait pertinente sur le site Colibri.
    Et faire face à la catastrophe écologique et sociale.
    Avec sincérité
    Thierry L

  158. Bonjour Mr BARRAU,
    Je trouve l’Astrophysique fascinante et votre travail tout autant.
    Si la créativité est nécessaire à l’évolution et au bon maintien psychique de l’Homme, manger, boire, pisser, dormir se loger est encore plus essentiel à sa survie.
    Si le Zèbre que vous êtes, est intéressé par l’autonomie et la liberté dans le respect de la Mère Nature, sachez que je lance un concept d’éco-habitat autonome en énergie et nourriture afin d’éviter le ravage de Barjavel à venir (en espérant que le « communi sensu » redeviendra la primauté de notre civilisation).
    Je serai Honoré de construire votre Eco-Habitat, et celui de vos enfants…
    Bien à vous,
    Un Colibri

  159. Bonjour Aurelien Barrau
    Je cherche desesperement a vous joindre par le biais du laboratoire de Grenoble mais sans succes. J’aimerai m’entretenir avec vous en prive sur un sujet de projet et de sa mise en oeuvre.
    Je ne puis plus m’etaler ici mais pourriez vous me contacter s’il vous plait.
    Merci d’avance,
    Cordialement
    Richard

  160. Cher Aurélien,
    J’ai assisté à votre conférence vendredi soir à Genève et j’ai été bouleversée par votre voix et votre feu intérieur récitant le Condamné à mort de Jean Genet. Ce poète m’accompagne depuis mon très jeune âge au travers de l’amitié qui me liait à Mouloudji qui m’avait offert, alors que j’avais 12 ans, son enregistrement de ce sublime poème. Depuis cette époque, Genet a toujours et encore rythmé les différentes étapes de ma vie au fil d’une collection des éditions originales de ses textes. Merci de le porter en vous ainsi et de lui donner vie.
    Sylvie Raphoz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Et le centre était une mo­saïque d'éclats, une espèce de dur marteau cosmique, d'une lourdeur défigu­rée, et qui retombait sans cesse comme un front dans l'espace, mais avec un bruit comme distillé. Et l'enveloppement cotonneux du bruit avait l'instance obtuse et la pénétration d'un regard vivant. » Antonin Artaud