Archives pour l'étiquette 100% ENR

Costa Rica et Uruguay : vœux 2017 pour un monde à 100% renouvelable

En cette période des vœux et par ce billet, je vous dirige vers un article de synthèse du quotidien « El Mundo » de Madrid qui présente surtout l’exemple d’un pays d’Amérique Centrale où les 100% EnR, toute l’année, sont à la portée de main : le Costa Rica.

C’est un exemple moins connu que l’Islande ou la Norvège qui sont des pays riches. Citons également, chez nous, l’étude prospective de l’Ademe qui avait fait couler beaucoup d’encre en 2015 et 2016.

Comme un autre pays en Amérique latine l’Uruguay (en espagnol), le Costa Rica a mis sur pied, depuis de longues années, un programme de travail ambitieux autour des EnR. Si l’Uruguay utilise beaucoup le vent en profitant de sa large ouverture vers la mer, le Costa Rica a misé largement sur l’énergie géothermique qui est abondante le long de la Ceinture de feu du Pacifique. Ainsi, ai-je mis à la une la photographie de la centrale géothermique de Puhagan, toujours au Costa Rica, tirée du portail « EnergiaHoy » qui en a le copyright. Continuer la lecture

El Hierro : 10 fois 100% EnR lors du premier semestre 2016

Le 27 juin 2016, la centrale EnR d’El Hierro a fêté ses deux années de fonctionnement. C’est une originale centrale électrique éolienne et hydraulique dans laquelle la seconde énergie est stockée grâce à la première et prête à la relayer à la demande ou en cas de panne de vent*.
Laissons la place aux chiffres avec la liste détaillée des 10 fois, depuis le début de l’année 2016 jusqu’au 26 juin, pendant lesquelles toute l’énergie produite sur l’île d’El Hierro était 100% locale et 100% renouvelable  :
– le dimanche 31/01/2016 de 5h31 à 21h42 = 16 heures et 11 minutes ;
– du dimanche 14/02/2016 de 00h53 au lundi 15/02 à 17h41 = 40h48 ;
– du samedi 20/02/2016 de 01h05 au dimanche 21/02 à 01h24 = 24h19 ;
– du dimanche 28/02/2016 de 00h19 au lundi 29/02 à 10h55 = 34h36 ; Continuer la lecture

El Hierro : les médias et le Club Jeunes IRD-Lycée Jean Monnet sur le départ

La vie sur l’île d’El Hierro aux Canaries poursuit son cours tranquille et ses responsables déroulent, tels des coureurs de fond, vers les 100% renouvelables et les 100% recyclables.
Ainsi, les 100% EnR ont été encore atteints le samedi 9 avril 2016 pour l’alimentation de l’ensemble de l’île, par la centrale hydro-éolienne de Gorona del Viento (en espagnol). Pour être précis, l’autonomie énergétique commença le vendredi 8 avril à 23h50. Cela advient toujours en fin de semaine quand la vie économique est moins intense et que, par conséquent, le Réseau Electrique Espagnol (REE) donne son aval, dans le respect des normes nationales de sécurité d’approvisionnement électrique ; la fourniture de l’électricité est un service public qui doit être rendu et non pas un coûteux jouet entre les mains des seuls ingénieurs qui viseraient sans cesse les 100% EnR.

Comme toujours, le REE permet de suivre en direct la demande électrique de toute l’île et il garde en mémoire et accessible celles des jours passés, dans un esprit de transparence à l’échelle locale, en cliquant sur le petit calendrier placé en bas et à gauche, à côté de la date du jour J. Ensuite, il vous faudrait cliquer encore une fois sur « Ver fecha » pour suivre pendant 24 heures, l’évolution de la demande électrique, son origine et son bilan CO2 pour le jour sélectionné.

De même, un jalon important vers la quête des 100% recyclables est la fabrication locale du biodiesel issu du recyclage des huiles usagées qui a fait l’objet d’un reportage à la télévision régionale des Canaries le 2 avril. Continuer la lecture

El Hierro : vers les 100% EnR, les 100% durable et les 100% recyclable

La petite île des Canaries d’El Hierro continue de décliner son chiffre magique de 100% au-delà du domaine des énergies renouvelables. Les 100% EnR commencent à être régulièrement atteints pendant plus d’une journée, ainsi les plus de 40 heures de « l’alimentation propre » de l’île d’El Hierro  du dimanche 14 février à partir de 0h53 jusqu’au lundi 15 février à 17h41 (n’oubliez pas la possibilité de toujours aller en arrière dans le temps sur les données électriques, comme sur un compte bancaire, en ouvrant le petit rectangle à gauche en bas de l’écran et en cliquant sur « Ver fecha » ou « Voir la date » en français).

La demande électrique et les émissions de CO2 le 14/02/2016 à. Ile d'El Hierro. Source : Réseau Electrique Espagnol.
La demande électrique et les émissions de CO2 le 14/02/2016 à 3 heures sur El Hierro. Le vert est pour l’éolien et le bleu pour l’hydraulique. Source : Réseau Electrique Espagnol.
La production électrique et la quantité de CO2 générées sur El Hierro le 14/02/2016 à 11h30. Source : Réseau Electrique Espagnol.
La demande électrique et les émissions de CO2 le15/02/2016 à 11h30 sur El Hierro. Le vert est pour l’éolien et le bleu pour l’hydraulique.  Source : Réseau Electrique Espagnol.

Derrière les slogans publicitaires et le marketing, il y a la volonté de bien faire de la population locale, représentée par ses élus, relayée par la Région (appelée Autonomia  au-delà des Pyrénées et ici celle des Canaries) et appuyée par l’Etat espagnol et l’Union européenne.
Ainsi , le 100% durable correspond à une nouvelle offre touristique où sont ciblés le troisième âge ou, plus précisément, les jeunes retraités aisés de l’étranger. Toujours pour séduire un tourisme choisi, dans ce cas plus scientifique et aussi plus jeune et sportif, un centre d’information a été inauguré dans le cadre du nouveau Géoparc de l’Unesco (en anglais), créé en 2015, en essayant de profiter d’une nouveauté : le volcanisme sous-marin de 2011-2012. Après une phase de tranquillité qui durait depuis la fin du XVIIIe siècle, la reprise des éruptions n’avait pas été une aubaine touristique, loin s’en faut, à El Hierro, l’île la plus jeune des Canaries (environ 1 million d’années). Le Géoparc permet de renverser la tendance ou de changer la donne, quatre années après l’épisode de 2011-2012 associé à la peur des gaz volcaniques et à l’évacuation provisoire du port de pêche de La Restinga . Continuer la lecture

El Hierro : 100% énergies renouvelables le 31/01/2016

Le 31 janvier 2016, le parc éolien – en tandem avec la STEP (Station de Transfert d’Energie  par Pompage et turbinage) hydraulique – a assuré, pendant la très grande partie de la journée soit entre 5h31 et la nuit, 100% de l’électricité insulaire. Ceci, pour les 8 000 habitants permanents d’El Hierro et les touristes, à partir d’énergies renouvelables, locales et citoyennes.
Cela s’est donc passé le samedi 31 janvier 2016 (il est toujours possible de connaître au temps T la demande électrique insulaire  et les émissions de CO2 et aussi de revenir en arrière sur ce tableau de bord, comme sur un compte bancaire, en cliquant, en bas à gauche, sur le logo du tout petit calendrier puis sur « Ver fecha »).

elhierro31 1 (Copier)
La demande électrique d’El Hierro le 31 janvier 2016 à 8h40. 100% EnR et, à cette heure, 100% éolien. Source : Service Electrique Espagnol.

Grâce à la société Gorona del Viento, les gens d’El Hierro ont tourné à 100% EnR jusqu’à environ 21h40 heure locale soit chez nous 22h40 (en espagnol). Là, je dormais ! Ce matin, le 1er février, le mix est différent.
Je scrute la demande de l’électricité et les émissions de C02 d’El Hierro, en liaison avec le concepteur de la centrale hydro-éolienne. Ce dernier les suit également avec le technicien ayant porté le chantier jusqu’à sa fin et il m’avait averti du passage à 100%, tôt le 31 janvier 2016. Je les connais finement grâce au réseau électrique espagnol (en anglais).  Deux choses sont importantes à mes yeux : apprécier la transparence offerte par le réseau ; et ne pas se focaliser sur la disparition quasi-immédiate du fioul car, d’abord, il faut un bon mix dans lequel la part des énergies fossiles va diminuant. Continuer la lecture

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Size_comparison_child_in_wind_turbine_rotor_hub_without_blades_%28enercon_e-70%29.jpg

El Hierro : les 100% EnR atteints le 9 août pendant 2 heures

Une belle photographie d’Erik Streb, généreusement mise sur Wikipedia Communs, ouvre cet article festif. Elle montre, sur El Hierro, la partie centrale – pour les techniciens, le hub – d’une éolienne de la famille des 2 MW (2.3 MW en crête), avant son montage. La photographie avait été prise en janvier 2012 et cette éolienne, l’une des cinq du parc, avait été montée le mois suivant.
Le 9 août 2015 la STEP (Station de Transfert d’Energie  par Pompage et turbinage) hydro-éolienne a assuré, pendant deux heures entre 12h30 à et 14h30, 100% de l’électricité insulaire – pour les 8 000 habitants permanents d’El Hierro et des milliers de touristes estivaux – à partir des énergies renouvelables, locales et citoyennes.
Cela s’est passé le samedi 9 août 2015 (il est toujours possible de connaître au temps T la production électrique insulaire  et aussi de revenir en arrière sur ce tableau de bord, comme sur un compte bancaire, en cliquant, en bas à gauche, sur le logo du tout petit calendrier puis sur  » Ver fecha « ).
Je scrute la production de l’électricité d’El Hierro, en liaison avec le concepteur de la centrale hydro-éolienne. Ce dernier la suit également avec le technicien ayant porté le chantier jusqu’à son démarrage et il m’avait averti du passage à 100% EnR. Je la connais finement grâce au réseau électrique espagnol (en anglais).  Deux choses sont importantes à mes yeux : apprécier la transparence offerte par le réseau ; et ne pas se focaliser sur la disparition quasi-immédiate du fioul car, d’abord, il faut un bon mix dans lequel la part des énergies fossiles va diminuant. Continuer la lecture

HIERRO SUR TF1 : LA CENTRALE HYDRO-EOLIENNE MARCHE BIEN

 

La chaîne de télévision TF1 a  réalisé un court reportage qui est passé sur le petit écran, après l’inauguration le 27 juin de la centrale hydro-éolienne de Gorona del Viento. C’est ici et vous m’excuseriez si le lien n’était pas durable mais les images d’actualités ne sont pas toujours archivées pour les utilisateurs non payants par les chaînes de télévision. Il devrait en rester toutefois une trace écrite sur le site de TF1.
La nouvelle de cette avancée technique vers l’autonomie énergétique et dans la lutte contre le réchauffement climatique a pu parvenir, sinon partout, du moins dans beaucoup de foyers en France.

El Hierro 100% ENR : une entrevue sur Radio Canada le 17 mai

Une entrevue sur Radio Canada, le 17 mai à partir de 9 h 14, avec la journaliste Karine Morin, basée à Winnipeg, dans le cadre de l’émission hebdomadaire Les samedis du monde produite par Robert Boucher. Pendant vingt bonnes minutes, nous avons parlé de l’île d’El Hierro grâce à son projet quasi finalisé 100% ENR (énergies renouvelables).

C'est la réplique d'une église de Lanzarote (île des Canaries) qui abrite l'usine de dessalement de Valverde dont on voit les tubes pour l'osmose inverse dans l'image à la une. Zone de l'aéroport d'El Hierro. Cliché : A. Gioda, IRD.
C’est une quasi-réplique d’une église de Lanzarote (Yaiza sur une autre île des Canaries) qui abrite l’usine de dessalement de Valverde dont on voit les tubes pour l’osmose inverse dans l’image à la une. Zone de l’aéroport d’El Hierro. © A. Gioda, IRD.

 

 

El Hierro 27 juin : inauguration de la centrale hydro-éolienne

NOUVELLE FLASH : inauguration officielle le 27 juin avec la cérémonie (en espagnol).

Panneau explicatif de la centrale 100% ENR El Hierro installé au niveau du réservoir supérieur. © A. Gioda, IRD.

Cette cérémonie sera précédée, les 25 et 26 juin à El Hierro, par un colloque Unesco. Pour plus d’informations à ce sujet, vous liriez sur le site de l’Unesco l’article correspondant sur www.renforus.net.
La société mixte, dans laquelle les autorités insulaires ont le premier rôle et qui est derrière la centrale dès sa conception depuis la fin de l’année 2004, a pris le nom de Gorona del Viento en hommage aux bergers de l’île. Ces derniers, tout comme sur les autres îles hautes des Canaries, sont célèbres dans l’histoire pour leurs acrobaties, faites avec un long bâton d’appui de la taille et de la forme d’une lance, face aux abimes des volcans afin de regrouper leurs chèvres égarées,  leur langage sifflé maintenant reconnu, protégé et diffusé, et ils bâtissaient traditionnellement des abris circulaires en pierre sèche (les goronas) pour se protéger du vent. La société de la nouvelle centrale hydro-éolienne a repris ce dernier nom afin de s’inscrire durablement dans l’histoire et aussi parce que les goronas sont liées au vent et que leur forme ronde, telle une couronne, se retrouve dans le cercle décrit par les éoliennes sans oublier le dessin des turbines hydrauliques.

Une gorona en ruine au premier plan. C'était un abri des anciens bergers contre le vent de forme circulaire et monté en pierre sèche. Celui-ci s'appuie en partie sur la roche en place. El Julian,  El Hierro. Cliché : A. Gioda, IRD.
Une gorona en ruine au premier plan. C’était un abri contre le vent des pasteurs, de forme circulaire, et monté en pierre sèche. Cette gorona s’appuie en partie sur la roche en place. El Julian, El Hierro. © A. Gioda, IRD.