Iquique, Antofagasta et El Hierro : la quête des eaux du brouillard

Horacio Larrain, anthropologue émérite basé à Iquique (grande ville du nord du Chili), blogueur et fin connaisseur du désert d’Acatama, a participé l’an dernier à une action de terrain qui a permis aussi de rendre hommage à Carlos Espinosa, le père des attrape-brouillard chiliens. Bien évidemment, dans la zone côtière, sur les contreforts andins entre le Pacifique et le désert perché d’Atacama et pas si loin de l’Universidad Católica del Norte (UCN) d’AntofagastaCarlos Espinosa enseigna et travailla pendant des décennies à partir de 1957.

Attrape-brouillard de l’Universidad Católica del Norte (UCN) de l’époque de Carlos Espinosa. Nord du Chili, années 1960-70. ©Tapia y Zuleta, UCN (1980).

Attrape-brouillard de la CONAF (Corporación Nacional Forestal) pour soutenir la croissance de jeunes plantations. Travaux de reforestation des années 1980, au nord du Chili, dans la lignée de ceux de Carlos Espinosa. ©R. Espejo, UCN.
Attrape-brouillard de l’Universidad Católica del Norte (UCN) de l’époque de Roberto Esjepo qui continua le travail de Carlos Espinosa dans cette institution. Hauteurs de Taltal, nord du Chili, 1994. ©A. Gioda, IRD.

El Hierro et la qualité de son aménagement du territoire, dans le cadre d’un exemple de développement durable, ont fait l’objet d’un article dans Le Parisien Libéré du 6 janvier 2017.

Aménagement pour déjeuner au-dessus de la plage gratuite de la Maceta. Recyclage de gros tourets de cables pour en faire des tables. Cabildo de El Herrio, Canaries. ©A. Pavageau, ESAM-Club Jeunes IRD.

Les arbres fontaines, à partir de l’exemple du Garoé historique, y sont bien cités comme autant de sources d’eau fonctionnant dans l’atmosphère nébuleuse. Enfin, je cours et, par conséquent, j’avais oublié de mettre en ligne des photographies : celles prises tout à la  fin d’octobre 2016, d’attrape-brouillard, installés par le Medio Ambiente de Canarias, juste en contrebas du plus haut sommet de l’île d’El Hierro : le Malpaso et ses 1 501 m d’altitude. Cela  par une journée de grand beau temps et sans vent.

Filets attrape-brouillard au Malpaso, vers la cote 1450 [m d’altitude], installés par le Service de l’Environnement de l’île. El Hierro, Canaries. ©A. Gioda, IRD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *