France et Sein : loi sur la transition énergétique adoptée le 22 juillet

Expert en 2013 du Débat National sur la Transition Energétique, je suis heureux de vous annoncer que, ce 22 juillet, la loi sur ce même thème – auquel on a ajouté « pour la croissance verte » – a été adoptée par l’Assemblée Nationale.
Les premières avancées de la nouvelle loi sont résumées ici par Florence Roussel.
Vous noteriez que, à la suite d’une question orale du Sénateur du Morbihan  Monsieur Joël Labbé, Madame la Ministre Ségolène Royal avait bien évoqué le 15 juillet le dossier de l’autonomie énergétique de l’île de Sein et des îles bretonnes qui sont des ZNI (Zones Non Interconnectées avec le réseau électrique national).

Joël Labbé, Sénateur du Morbihan. Cliché : www.joellabbe.fr

Vous trouverez l’avis de Mme Ségolène Royal devant les Sénateurs plus avant. Continuer la lecture

Batteries lithium (LiFePO4) ou plomb sur une motocyclette

Dans ce blog, je parle beaucoup d’El Hierro et de sa centrale hydro-éolienne (11 mW en crête fournis par l’hydraulique et de 11 en crête par le parc des moulins à vent), sans oublier sa centrale thermique (toujours environ 11 mW au fioul).
Toutefois, rien ne m’empêche de développer son moyen de transport et, ici, ma motocyclette à l’alcool (bioéthanol soit une EnR nationale plus 15% d’essence sans plomb) de seulement 106 ch  (chevaux-vapeur) au vilebrequin. Pour rester dans la même unité que précédemment  le watt (W), ma moto fait, après conversion, 78  kW à 10 500 tours  (tours/minutes) mais je ne dépasse guère la moitié de cette puissance en usage normal.
Cette motocyclette avait été déjà allégée avec l’usage de fibre de carbone, l’une des voies pour gagner du poids et donc faire baisser la consommation en carburant du parc automobile selon l’écologiste Amory B. Lowins (en anglais), le père du concept négaWatt. Lowins développe, depuis des décennies, des scénarios d’efficacité énergétique avec, au centre de sa pensée et de son action, l’émission par les activités humaines de moins de CO2. Ainsi, l’idée d’utiliser massivement la fibre de carbone a été industrialisée pour développer la nouvelle BMW électrique afin de compenser le surpoids du grand nombre d’accumulateurs nécessaires. La BMW i3 utilise largement la fibre de carbone pour sa carrosserie dans l’usine de Dresde construite ad hoc pour un modèle qui casse volontairement son image de marque, en étant orienté vers un public plus féminin.
Dans cet article, l’idée est de gagner ensuite sur le poids de la batterie
avec des accus ou accumulateurs de type LiFePO4  pour Lithium, Fer et Phosphate, proches mais pas forcément identiques de ceux utilisés par les ordinateurs et téléphones portables qui sont de type lithium-ion. La firme américaine Tesla est la plus avancée dans le développement de ce dernier type batteries – des lithium-ion – pour une large autonomie de ses automobiles 100% électriques et la nouvelle batterie domestique Powerwall. Nous serons bien plus modestes en parlant de la petite batterie LiFePO4 qui s’ajoute aux véhicules à moteur à explosion pour leur démarrage et leur gestion électronique.
Ce n’est pas cher vraiment les batteries lithium par rapport à la fibre de carbone, quant au gain de poids sur un véhicule motorisé, et éliminer le duo plomb-acide est aussi un gros avantage pour combattre la pollution. Fabriquer du plomb est extrêmement polluant. Continuer la lecture