Archives pour l'étiquette StarMax

L’ISS survole le château de la Tour au crépuscule

Le 14 février en début de soirée la Station spatiale internationale survolait le château de la Tour avec à son bord le spationaute Thomas Pesquet.

Vous le savez tous maintenant : depuis le 17 novembre Thomas Pesquet est devenu le dixième spationaute français. Il a en effet quitté Baïkonour pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) dans laquelle il passe six mois comme commandant de bord des expéditions 50 et 51. Il y est chargé d’une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima.

Chaque survol de la France par l’ISS est donc particulièrement suivi et celui du 14 février, jour de la Saint-Valentin, n’a pas dérogé à la règle.

Une fois encore c’est le site Heavens-Above qui m’a fourni les détails de ce survol et c’est au pied du château de la Tour, pas très loin du château du Clos de Vougeot en Bourgogne, que ce cliché a été obtenu. Il s’agit de l’addition (à l’aide du logiciel StarMax) d’un peu moins de 200 poses de 20 sec chacune réalisées à 800 iso avec une focale de 35 mm. On remarque que la Station suivait une trajectoire allant du NORD-OUEST au SUD-EST.

Comme le passage a eu lieu à 19 h 05 heure locale, le ciel était encore assez clair, ce qui n’a pas empêché les étoiles d’imprimer leur trace lumineuse en raison de leur déplacement apparent (c’est en réalité la Terre qui tourne) pendant tout le temps consacré aux prises de vues, soit près d’une heure (vous aurez peut-être reconnu la célèbre constellation d’Orion légèrement à gauche au-dessus du château et plus à l’EST la brillante Sirius).

Ce passage rappelle celui du 4 décembre où l’ISS  était passée non loin d’une jeune Lune âgée de 5 jours (pas encore trop brillante pour voiler complètement la Voie lactée) encadrée par deux planètes, Mars et Vénus (voir la vidéo du transit ci-dessous). Cette fois-ci la Lune était absente (elle se lève de plus en plus tard, 3 jours après la Pleine lune des neiges) mais Mars et Vénus sont toujours là (dans le coin droit de l’image).

Le dolmen de Ternant sous les étoiles

Soirée glaciale dans la forêt de Ternant en Côte-d’Or pour photographier une rotation d’étoiles au-dessus d’un majestueux dolmen. 

Il y a 4.000 ans les hommes ont édifié deux dolmens dans la forêt qui jouxte le petit village de Ternant (moins d’une centaine d’habitants) en Côte-d’Or dans le canton de Gevrey Chambertin. Des fouilles réalisées dans les années 1930 ont permis de mettre à jour différents objets :  grattoirs, silex, monnaies gauloises ainsi que des poteries et quelques outils. Il y a une quarantaine d’années une association a restauré les dolmens, redressant certaines pierres et consolidant l’ensemble.

Le dolmen que j’ai choisi de photographier dans la soirée du 21 janvier est appelé « la chambre au prêtre » : la table mesure 5 m. par 2 m. et pèse une quinzaine de tonnes. On trouve un peu plus loin un second dolmen plus petit (sa table mesure 2,6 m. par 1,3 m.). Continuer la lecture

La planète Vénus et son reflet sur un étang gelé

En ce mois de janvier l’éclat de Vénus en début de soirée est suffisant pour pouvoir admirer le reflet de la planète de l’amour sur un plan d’eau.

Vous avez tous remarqué qu’un astre très brillant étincelle au-dessus de l’horizon OUEST bien avant la nuit noire depuis quelques semaines. Ce n’est pas un OVNI mais Vénus, la seconde planète du Système solaire (seconde en partant du Soleil, Mercure étant la première et la Terre la troisième), l’astre nocturne le plus brillant après la Lune en raison de sa relative proximité et surtout de la couche nuageuse qui l’entoure en permanence et qui renvoie la lumière solaire.

Sa magnitude est actuellement de -4,5 et elle culminera à -4,7 entre le 15 et le 20 février puis redescendra lentement : même si la planète continue de se rapprocher de nous, cela ne suffira plus pour compenser la diminution de sa fraction éclairée (Vénus, qui était à son Dernier Quartier le 14 janvier, ne présentera plus qu’un croissant de 6% le 14 mars). Continuer la lecture

Filé d’étoiles au crépuscule sur l’Observatoire de La Silla

L’un des photographes de l’ESO a immortalisé l’Observatoire de la Silla au cours d’une très longue pose provoquant un filé d’étoiles. 

c’est à 2.400 mètres d’altitude, à 600 kilomètres au nord de Santiago du Chili, que l’Observatoire Européen Austral a implanté ses premières coupoles dans les années 1960. Le plus gros télescope hébergé sur ce site a un diamètre de 3,6 mètres. L’ESO dispose en outre d’un site au Paranal (toujours au Chili, à 2.600 mètres d’altitude, à 130 km au sud d’Antofagasta) qui héberge ses 4 télescopes géants VLT.

eso

Cette image de Roger Wesson est l’addition de plus de 700 clichés de 20 secondes chacun qui ont débuté au crépuscule pour se poursuivre durant la nuit, créant un filé d’étoiles. Continuer la lecture

Filé d’étoiles sur l’église Saint-Symphorien en Bourgogne

Et si pour une fois on tournait le dos à la Pleine Lune pour découvrir le paysage ? Exemple avec l’église Saint-Symphorien à Nuits-Saint-Georges.

Si vous suivez régulièrement les articles de ce blog, l’église Saint-Symphorien à Nuits-Saint-Georges ne vous est pas inconnue. Elle entre souvent dans la composition de mes images, comme quand Vénus, Mars et Jupiter s’étirent le long de l’écliptique ou lorsqu’il s’agit de découvrir Orion, un vaniteux chasseur au milieu des étoiles. Parfois je zoome sur son clocher lorsque le coq regarde le croissant de Lune.

saint_symphorien

Construite au XIIIe siècle dans le quartier des vignerons, cette église qui mélange styles gothique et roman est entourée d’un vieux cimetière.    Continuer la lecture

Une nuit sous les étoiles aux Monts Luisants

On trouve sur la parcelle de vigne des Monts Luisants à Morey-Saint-Denis une jolie maison, l’occasion de réaliser un nouveau paysage céleste.

Morey-Saint-Denis (qui avant 1927 s’appelait Morey en Montagne, allusion au plateau calcaire contre lequel est adossée la commune), est un joli village viticole entre Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges. On dit de Morey que c’est le village des Clos (Clos de la Roche, Clos Saint-Denis, Clos des Lambrays, Clos de Tart…) et les amateurs de vins de qualité y font souvent escale, la commune pouvant s’enorgueillir de posséder 5 Grands Crus et 17 Premiers Crus.

rotation

Le Premier Cru Monts Luisants est issu d’une vigne située à la limite NORD-OUEST de la commune, dernière parcelle sur une forte pente (20%) juste en dessous des bois qui poussent sur le plateau. Continuer la lecture

Filé d’étoiles au-dessus de l’abbaye Sainte-Marguerite

Située sur la commune de Bouilland en Côte-d’Or, l’abbaye Sainte-Marguerite est un lieu particulièrement photogénique sous les étoiles.

L’abbaye Sainte-Marguerite a été fondée au XIe siècle par les puissants seigneurs de Vergy dans le haut vallon du village de Bouilland. La maison de Vergy, l’une des plus anciennes familles de noblesse française du royaume mérovingien de Bourgogne, est alors installée dans un château réputé imprenable sur un éperon rocheux à Vergy (l’actuel canton de Gevrey-Chambertin en Bourgogne).

abbaye1

Les seigneurs de Vergy décident de faire construire à Bouilland une magnifique église abbatiale (réplique miniature de la collégiale Notre-Dame de Beaune). Continuer la lecture

Chapelet de lumière cendrée à l’aube du 27 octobre

La fin de la lunaison approche et une douce lueur accompagne le croissant de Lune en chapelet à l’aube. C’est le clair de Terre ou lumière cendrée.

C’est un spectacle dont on ne se lasse pas : pendant les jours qui précèdent (à l’aube) ou suivent (le soir) chaque Nouvelle Lune, le visage de Séléné est légèrement éclairé, juste à côté du croissant très brillant.

lumiere_cendree2

Ce phénomène est appelé lumière cendrée ou clair de Terre : alors que le croissant est directement éclairé par le Soleil, le reste du disque lunaire reçoit la lumière solaire que la Terre renvoie dans l’espace.

lumiere_cendree1

Vue de la Lune, la Terre est quatre fois plus grosse dans le ciel que notre satellite naturel, une spectacle que seuls ont pu admirer les astronautes des missions Apollo et qui a été immortalisé par différentes sondes lunaires (voir par exemple les images prises par la sonde japonaise Kaguya). Continuer la lecture

Comment photographier une rotation d’étoiles

Vous avez envie d’immortaliser une rotation d’étoiles au-dessus d’un joli premier plan ? C’est possible en suivant les quelques conseils qui suivent.

Commençons par une petite explication : ce qu’on appelle une rotation d’étoiles est en réalité la visualisation du mouvement de rotation de la Terre sur elle-même. Vous l’avez remarqué, les astres effectuent dans le ciel un mouvement apparent d’EST en OUEST en raison du mouvement réel de notre planète sur elle-même.

L’axe de rotation terrestre peut être prolongé dans l’espace : depuis l’hémisphère nord il passe juste à côté de Alpha Ursae Minoris, l’étoile la plus brillante (magnitude 2) de la constellation de la Petite Ourse, à qui on a donc donné le nom d’étoile polaire. Si vous observez le ciel nocturne en direction de l’étoile polaire, vous remarquerez que les constellations semblent tourner autour de cet astre au cours de la nuit, un mouvement apparent que l’on peut photographier.

christ

La technique pour enregistrer le mouvement apparent des astres autour de l’étoile polaire est assez simple : on prend un maximum de clichés de cette zone du ciel qu’on additionne ensuite à l’aide d’un logiciel. Continuer la lecture

Rotation d’étoiles au-dessus du château de Brochon

Le château de Brochon offre un cadre exceptionnel pour réaliser une photographie de la rotation apparente des étoiles autour du pôle nord céleste.

Le vendredi soir 9 septembre j’étais dans le parc du château de Brochon pour y photographier la Lune, Mars et Saturne qui passaient sur l’horizon SUD. Je me suis ensuite déplacé pour avoir l’étoile polaire au-dessus du château et réaliser un cliché montrant la rotation apparente des étoiles ( c’est en réalité la rotation de la Terre sur son axe passant par les pôles qui est à l’origine du déplacement apparent des astres d’EST en OUEST).

chateau_brochon_rotation

Ce cliché (repris par le site EarthSky) est l’addition de 90 poses de 30 secondes à 1600 iso avec un objectif Samyang de 8 mm de focale (ouvert à 3,5) et un boîtier Nikon D3200, addition réalisée automatiquement à l’aide du logiciel StarMaxContinuer la lecture

Le lavoir de Fussey sous les étoiles

Dans les Hautes-Côtes de Nuits-Saint-Georges le lavoir de Fussey est un endroit idéal pour réaliser une rotation apparente de la voûte céleste.

Le mouvement de rotation de la Terre sur elle-même nous donne l’impression que les astres circulent dans le ciel d’est en ouest. En se plaçant la nuit face au nord (matérialisé par l’étoile polaire, la seule qui semble immobile sur cette image) on constate sur une longue pose photographique que les étoiles semblent pivoter autour de l’axe de rotation terrestre.

rotation_lavoir

Cette photographie a été réalisée dans la soirée du 26 mars avec au premier plan le joli lavoir de la commune de Fussey en Côte-d’Or (orienté plein nord), lavoir que j’avais pris soin d’éclairer avec des bougies pour la circonstance. Vous remarquerez que j’ai eu droit à un flash Iridium (juste au-dessus du lavoir)au cours des 90 poses de 30 sec chacune qui ont été assemblées avec le logiciel StarMax pour obtenir le cliché final. La constellation de la Grande Ourse est visible à droite au-dessus des arbres. Continuer la lecture

Un collier de Lune dans la campagne bourguignonne

Une nouvelle lunaison a commencé depuis la Nouvelle Lune du 11 novembre. 96 heures plus tard, un jeune croissant glissait dans le paysage au crépuscule.

Vous l’avez peut-être remarqué, la Lune est de retour dans le ciel du soir. Hier le jeune croissant âgé de 96 heures était à sa plus basse déclinaison (-18°), planant au-dessus de la constellation du Sagittaire comme le faisait la planète Mars il y a un peu plus d’un an (voir Mars et le Sagittaire).

croissant_lune

Comment réaliser un collier de Lune comme celui que je vous propose ci-dessus ? Il faut effectuer des poses à intervalles réguliers, dans le cas présent 20 clichés espacés de 3 minutes chacun. Les images sont ensuite additionnées avec le logiciel Starmax (c’est le même procédé qui m’avait permis de saisir les croissants de Lune sur Notre Dame de Monts).

Continuer la lecture

Rotation d’étoiles autour d’une statue

Une longue pose photographique en direction du pôle céleste permet d’obtenir une rotation d’étoiles, preuve spectaculaire que la Terre tourne sur elle-même.

Nos ancêtres avaient remarqué que tous les astres semblent se mouvoir dans le ciel d’est en ouest : le Soleil la journée, la Lune, les étoiles et les planètes la nuit.

Ce mouvement n’est qu’apparent : il trahit la rotation de la Terre sur elle-même en 23 h 56 mn autour d’un axe imaginaire qui passe par les pôles. Prolongeons cet axe imaginaire dans l’espace en direction de la voûte céleste : dans l’hémisphère nord nous arrivons sur l’étoile Alpha Ursae Minoris, la plus brillante de la constellation de la Petite Ourse à qui on a logiquement donné le nom d’étoile polaire.

rotation2

L’image ci-dessus aurait sans doute réjoui les astronomes des siècles passés, et bien qu’elle soit très simple à réaliser, elle intrigue souvent le grand public.

Continuer la lecture

Retour sur la Super Lune du 29 août

La première Super Lune de l’année se produisait le 29 août avant celle du 28 septembre qui s’accompagnera d’une éclipse totale de Lune.

La Pleine Lune du 29 août était la première d’une série de 3 qui se produisent alors que notre satellite naturel est assez proche pour que son diamètre apparent dépasse 33 minutes d’arc. On parle alors de Super Lune.

super_lune

Le 29 août la Pleine Lune s’est produite alors que Séléné se trouvait à 358 674 km de la Terre, soit un diamètre apparent de 33’19.

Continuer la lecture

Croissants de Lune sur Notre Dame de Monts

Le 18 août le jeune croissant de Lune passait dans l’axe du moulin Thibault construit en 1776 sur une hauteur de la commune de Notre Dame de Monts.

Après avoir connu leur âge d’or au XIXe siècle, les moulins à vent ont peu à peu été abandonnés en raison de la généralisation de l’électricité dans les campagnes et de l’apparition de la minoterie industrielle. Le moulin Thibault ou moulin du bourg de Notre Dame de Monts (en Vendée) tombait en ruines lorsque la municipalité a décidé de le rénover en lançant un concours.

moulin1

Imaginé par l’artiste Jean Lautrey comme la tour des vents au milieu du Jardin du Vent, le moulin Thibault est désormais doté d’un ensemble de voiles qui sont déployées lorsque le vent ne dépasse pas force 5 (30 km/h).

Le 18 août, 4 jours après la Nouvelle Lune, le jeune croissant de Lune descendait derrière le moulin. L’image ci-dessus représente l’addition (avec le logiciel Starmax) de 11 photographies espacées chacune de 3 min de façon à bien visualiser la trajectoire de Séléné, ce qui nous donne cette succession de croissants de Lune.

Continuer la lecture

Rotation d’étoiles dans le ciel de la Bresse

Un séjour loin de toute pollution lumineuse permet de s’adonner aux joies de l’astrophotographie. Exemple avec une rotation d’étoiles réalisée en Bresse. 

Avec une superficie de près de 4 000 km2, la Bresse est une région française essentiellement rurale qui se loge entre le Doubs au nord, le Jura à l’est, la Saône à l’ouest et les Dombes au sud. L’absence de grosse agglomération préserve le ciel bressan de la pollution lumineuse que l’on trouve sur une grande partie du territoire et offre des possibilités intéressantes pour les astronomes amateurs et les astrophotographes.

rotation2

Quelques jours passés du côté de la Chapelle-Saint-Sauveur m’ont permis de réaliser des images de rotations d’étoiles (c’est en réalité la rotation de la Terre qui nous donne l’impression que les astres se déplacent d’est en ouest dans le ciel).

Continuer la lecture

Des étoiles et des éoliennes dans l’Aude

Les astrophotographes ont un excellent moyen pour mettre en évidence le mouvement de rotation de la Terre sur elle-même : il leur suffit de pointer leur appareil photo en direction de l’étoile polaire, cet astre qui matérialise dans l’hémisphère nord le prolongement de l’axe de rotation terrestre imaginaire. Une longue pose montre les étoiles comme des arcs de cercle centrés sur l’étoile polaire.

etoile_eolienne_narbonne

C’est ce qu’a réalisé Jérémy Sentenac en s’installant au milieu des 21 éoliennes de 850 kW qui forment le parc éolien de Névian à proximité de Narbonne.

Continuer la lecture