Archives pour l'étiquette radiotélescope

Lumière cendrée derrière l’interféromètre CARMA

Une très jeune Lune accompagnée de lumière cendrée se couche le 25 juin derrière les sommets de la Sierra Nevada californienne, terre d’accueil de CARMA.

C’est trois jours après le solstice d’été, le 24 juin à 2 h 31 TU exactement, que s’est produite la dernière Nouvelle Lune. Le lendemain dans la soirée on pouvait donc admirer le premier croissant de la nouvelle lunaison qui marquait au passage la fin du mois de Ramadan de l’an 1438 de l’hégire, lequel avait débuté le 27 mai.

L’occasion était trop belle pour le photographe Chirag Upreti qui a immortalisé la jeune Lune et la lumière cendrée dans les montagnes de l’état de Californie, au cœur de la Sierra Nevada. Continuer la lecture

CARMA, un interféromètre dans la Sierra Nevada

Dans les montagnes de l’état de Californie, les astronomes ont associé plusieurs radiotélescopes pour étudier l’Univers froid, inaccessible aux télescopes. 

Hérissée de sommets entre 2500 et 4400 mètres d’altitude, balayée régulièrement par un vent sec et chaud, la Sierra Nevada californienne combine haute altitude et environnement sec. Des conditions parfaites pour y pratiquer l’astronomie millimétrique : les petites longueurs d’onde émises par la matière froide dans l’Univers (quelques dizaines de degrés Kelvin) sont en effet très sensibles à la vapeur d’eau présente dans l’atmosphère.

carma

C’est dans une région située à 2440 m d’altitude qu’on été implantées les 15 antennes du projet CARMA (Combined Array for Research in Millimeter-wave Astronomy), un interféromètre qui ressemble beaucoup à NOEMA dans le massif du Dévoluy (Hautes-Alpes).

Continuer la lecture

Un radiotélescope endormi sous les étoiles

Avec l’évolution rapide des technologies, la durée de vie d’un radiotélescope est souvent brève. La preuve avec le Swedish–ESO Submillimetre Telescope

Le SEST (Swedish-ESO Submillimetre Telescope) est un radiotélescope qui a été mis en service en 1987 à 2400 mètres d’altitude dans les Andes chiliennes (c’était à l’époque le seul grand télescope dédié à l’astronomie submillimétrique installé dans l’hémisphère sud). Son antenne de 15 mètres de diamètre ressemble beaucoup à celles qui constituent le réseau NOEMA dans les Hautes-Alpes.

eso

Mais depuis 2003 le SEST est abandonné, dépassé technologiquement par des réseaux d’antennes beaucoup plus performants comme APEXALMA ou encore FAST, le plus grand radiotélescope actuellement en construction en Chine.

Continuer la lecture

Le plus grand radiotélescope du monde sera chinois

La Chine a commencé l’assemblage d’un radiotélescope géant de 500 mètres de diamètre dans les montagnes de la province du Guizhou.

Située dans le sud-ouest de la Chine, la province du Guizhou est une région montagneuse difficile d’accès. C’est dans une cuvette naturelle entourée par trois collines qu’a démarré la construction d’une antenne sphérique de 500 mètres de diamètre, l’équivalent de la surface de 30 terrains de football !

chine1

Surnommé FAST (pour Five hundred meter Aperture Spherical Telescope), ce radiotélescope chinois ressemble beaucoup à celui d’Arecibo sur l’île de Porto Rico, une antenne de 300 mètres de diamètre qui fut construite au début des années 1960.

Continuer la lecture

ALMA déploie ses antennes dans le désert d’Atacama

 ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) est un observatoire radiomillimétrique et submillimétrique installé sur le plateau de Chajnantor, au Chili, à plus de 5.000 mètres d’altitude. Réalisé par l’ESO, il se compose de 66 antennes de 12 et 7 m de diamètre qui se déploient sur 16 km de façon à simuler un radiotélescope géant.

alma

Situé dans le désert d’Atacama, près de la ville chilienne de San Pedro de Atacama, le plateau de Chajnantor est l’endroit idéal pour installer un interféromètre comme ALMA : à 5000 m d’altitude, il se trouve au-dessus de 50 % de l’atmosphère terrestre, là où la quantité de vapeur d’eau est 10 à 1.000 fois plus faible qu’au niveau de la mer.

Continuer la lecture

Le grand radiotélescope de Nançay fête ses 50 ans

C’est en mai 1965 que le Général de Gaulle inaugura à Nançay dans le Cher un grand radiotélescope décimétrique (construit pour recevoir les longueurs d’ondes comprises entre 8 et 30 cm). Ce radiotélescope se compose d’un miroir orientable de 200 m par 40 (à droite sur la photo) qui renvoie les ondes célestes en direction d’un miroir fixe de 300 m par 35.

nançay1

Les « miroirs » des radiotélescopes n’ont pas besoin d’avoir une surface réceptrice aussi parfaite que les miroirs de télescopes ; ils sont réalisés avec du grillage, ce qui permet d’en concevoir de gigantesques. Le grand radiotélescope de Nançay était en 1965 le plus grand instrument de ce type dans le monde, il est aujourd’hui le quatrième.

Continuer la lecture

On a retrouvé Beagle 2 sur Mars

25 décembre 2003 : alors que chacun fête Noël autour du sapin, les membres de l’Agence spatiale européenne (ESA) attendent eux aussi un cadeau venu du ciel. La sonde Mars Express doit en effet larguer Beagle 2, un petit atterrisseur de 60 kg (dont 30 kg d’instruments scientifiques).

beagle

Beagle 2, baptisé du nom du bateau qui transporta Charles Darwin autour du monde entre 1831 et 1836, doit analyser le sol de la planète Mars et y rechercher d’éventuelles traces de vie.

Continuer la lecture