Une troisième Réserve de ciel étoilé pour la Hongrie

Avec trois réserves de ciel étoilé, la Hongrie devient le premier pays d’Europe en matière de protection du ciel nocturne. Une aubaine pour l’astrotourisme.

L’Europe compte actuellement moins d’une dizaine de réserves internationales de ciel étoilé (RICE), un label que seule l’International Dark Sky Association (IDA) peut décerner (installée en Arizona, l’IDA est une association forte de 11.000 membres répartis dans 70 pays). C’est dire si la reconnaissance d’une troisième réserve en Hongrie a été accueillie avec plaisir par les astrophotographes et plus généralement par tous les amateurs d’astrotourisme et les agences comme Terre Constellée.

Il s’agit du Parc national Bükk, une zone d’un peu plus de 43.000 hectares située dans les montagnes du NORD-EST de la Hongrie, près de la ville de Miskolc. C’est là qu’a été réalisée la photographie ci-dessus, révélant au passage la lumière zodiacale autour de la brillante Vénus à gauche, et la Voie lactée à droite.

La Hongrie comptait déjà deux autres réserves de ciel étoilé : le Parc national Hortobágy à proximité de Debrecen et la Réserve naturelle de Zselic dans le SUD-OUEST du pays (près de Kaposvár).

Rappelons qu’en France seul l’Observatoire du Pic du Midi (associé au Parc national des Pyrénées) détient cet agrément qu’il a obtenu fin 2013 : 251 communes situées dans le périmètre de la réserve se sont engagées à combattre la pollution lumineuse en remplaçant progressivement les éclairages mal orientés et en développant l’extinction partielle ou totale de l’éclairage public. De son côté le Parc national des Cévennes envisage lui aussi de déposer sa candidature pour le label RICE.

Pour celles et ceux qui ne voudraient pas trop s’éloigner de l’Hexagone, il est également possible de découvrir un beau ciel nocturne depuis la réserve portugaise d’Alqueva.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *