« Clair de Lune » : un photographe inspiré par Beethoven

La sonate pour piano nº 14 de Beethoven écrite en 1801 a inspiré l’astrophotographe Miguel Claro à l’occasion de la Pleine Lune du 11 avril.

Après le Soleil, la Lune est l’astre qui a le plus inspiré les hommes au cours des siècles : les astronomes et les scientifiques bien sûr, mais également les artistes. Poètes, peintres, écrivains, musiciens, ils sont nombreux à avoir rendu hommage à notre satellite naturel.

En 1801, Ludwig van Beethoven, alors âgé de 31 ans,  écrit la sonate pour piano n°14 qu’il dédie à une jeune comtesse dont il semble très amoureux. Amusante coïncidence, un autre grand musicien d’origine allemande poursuit à la même époque une très belle carrière d’astronome en Grande-Bretagne : il s’appelle William Herschel et a découvert Uranus 20 ans plus tôt.

La sonate est renommée « Clair de lune » en 1832 (Beethoven est mort 5 ans plus tôt) par le poète allemand Ludwig Rellstab pour qui elle évoque une barque voguant sous la Lune.

L’astrophotographe Miguel Claro pouvait difficilement emporter un piano dans la nature à l’occasion de la Pleine Lune des poissons le 11 avril ; il a donc fait appel à une violoniste pour réaliser cette belle image en hommage au compositeur allemand.

La Pleine Lune d’avril est aussi la première Pleine Lune du printemps dans l’hémisphère nord. Aux États-Unis elle est connue sous le nom de Pink Moon, non pas parce qu’elle est rose (la Lune est toujours blanche sauf à l’horizon ou au cours d’une éclipse) mais parce qu’elle est associée à la floraison des phlox paniculata, de jolies fleurs vivaces appartenant à la famille des polemoniaceae qui sont originaires de l’est du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *