Une comète croise une planète dans le coronographe de SOHO

Mercure et la comète 2P/Encke sont actuellement visibles dans le champ du coronographe LASCO C3 de l’observatoire solaire SOHO.

SOHO (Solar and Heliospheric Observatory) est un satellite d’une masse de 1,8 tonne qui a été placé au point de Lagrange L1 à environ 1,5 million de km de notre planète, là ou l’attraction de la Terre et celle du Soleil sont en équilibre. Ses observations solaires viennent compléter celles de SDO, Solar Dynamics Observatory. Lancé il y a plus de 20 ans, le 2 décembre 1995 exactement, SOHO fournit quotidiennement un bulletin de santé de notre étoile dans différentes longueurs d’onde à l’aide de ses 12 instruments scientifiques : analyseurs de particules, télescopes, coronographes, spectrographe et imageurs.

Les coronographes LASCO C2 (champ étroit) et C3 (grand champ) sont destinés à étudier la couronne solaire (LASCO signifie Large Angle and Spectrometric Coronagraph). Un cache central leur permet de masquer le Soleil, trop lumineux, de façon à pouvoir observer ce qui se passe autour : des éruptions solaires bien sûr, mais également des étoiles et parfois des planètes et des comètes.

C’est dans le champ de LASCO C3 que l’on peut suivre jusqu’au 15 mars le passage de Mercure d’OUEST en EST (de droite à gauche) après sa conjonction supérieure qui s’est produite le 7. Dans le coronographe de SOHO Mercure est un astre de magnitude -1.6 dont la luminosité sature le capteur de l’instrument.

Un autre astre est également présent (jusqu’au 14 mars), mais il est beaucoup moins lumineux : il s’agit de la comète 2P/Encke qui se déplace d’EST en OUEST (de gauche à droite). Comme son nom ne l’indique pas cet astre chevelu a été découvert par l’astronome français Pierre Méchain le 17 janvier 1786 depuis Paris, mais on a préféré lui donner le nom de J. F. Encke, l’astronome allemand qui confirma sa périodicité. 2P/Encke, qui repasse tous les 3,3 ans et alimente le courant météoritique des Taurides (actif du 25 septembre au 25 novembre), est la seconde comète périodique découverte après 1P/Halley.

Le 10 mars la comète 2P/Encke est passée au périhélie à 50 millions de km du Soleil. Elle était à ce moment en conjonction avec Mercure à 0,3° (écart apparent) de la première planète du Système solaire (image ci-dessus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *