Atlas Virtuel des Planètes : le Système solaire à portée de clic

Fruit du travail de deux passionnés d’astronomie et d’informatique, l’Atlas Virtuel des Planètes est un formidable outil d’exploration du Système solaire.  

En 2008 je vous avais présenté l’excellent Atlas Virtuel de la Lune (AVL), un logiciel gratuit conçu pour partir à la découverte de notre satellite naturel. Grâce à de nombreuses fonctionnalités permettant d’exploiter des milliers de photographies prises depuis la Terre ou l’orbite lunaire, l’AVL mettait alors la Lune à la portée de tous.

Capture d’écran montrant l’aspect de Jupiter d’après l’Atlas Virtuel des Planètes.

Forts de leur succès, Christian Legrand et Patrick Chevalley, les auteurs de l’AVL, ont mis en ligne en 2015 l’Atlas Virtuel des Planètes (AVP).      

Christian Legrand et Patrick Chevalley sont des astronomes amateurs confirmés et des informaticiens chevronnés : songez que le premier a créé en 1995 un Atlas de la Lune sur ordinateur (DB-Lune) alors que le second a commencé en 1984 la programmation de Cartes du Ciel, un logiciel gratuit de cartographie céleste !

Avec l’Atlas Virtuel des Planètes (voir sa présentation ici), il est désormais possible de partir à la découverte des surfaces de Mercure, Vénus, MarsJupiter et de ses quatre principaux satellites : Io, Europe, Ganymède et Callisto. Les textures et données nécessaires pour réaliser les globes et les cartes de ces astres ont été fournies par les sondes interplanétaires et le télescope spatial Hubble mais également par l’astronome amateur Damian Peach, auteur depuis quelques années de remarquables images de Jupiter.

Outre sa fonction esthétique indéniable qui ravira les simples curieux du ciel et apportera une aide appréciable aux conférenciers qui font découvrir le Système solaire, l’AVP est un formidable outil pour les observateurs qui ont à leur disposition de nombreuses fonctionnalités (images orientables, manipulables et zoomables, possibilité de prendre des notes et de mesurer des distances…) ainsi qu’une fonction « éphémérides » qui permet d’afficher à tout moment l’aspect des surfaces planétaires comme elles doivent se présenter si on les observe à cet instant dans un télescope ou une lunette astronomique. De quoi satisfaire les amateurs qui ont entamé la campagne d’observation de Jupiter avant son opposition le 7 avril prochain.

Gageons que ce nouvel Atlas Virtuel connaîtra le même succès que son grand frère consacré à la Lune, déjà téléchargé plus de 850.000 fois !

2 réflexions sur “ Atlas Virtuel des Planètes : le Système solaire à portée de clic ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *