U Camelopardalis, l’étoile qui crache une coquille de gaz

Photographiée par le télescope Hubble, une immense bulle de gaz entoure U Camelopardalis, une étoile en fin de vie dans la constellation de la Girafe. 

Située en bordure de la Voie lactée à proximité de l’étoile polaire, entre Cassiopée, Céphée et le Cocher, la constellation boréale de la Girafe est très discrète : les étoiles qui la composent sont particulièrement faibles, les plus brillantes se situant autour de la magnitude 4 (vous pouvez retrouver la constellation sur cette image). Attardons-nous sur U Camelopardalis, un astre de magnitude 7,35 sur lequel s’est penché le télescope spatial Hubble.

ucamelopardalis

Cette étoile en fin de vie toussote régulièrement, soufflant dans l’espace une coquille de gaz riche en carbone, d’où le nom d’étoile carbonée.  

Les étoiles carbonées sont des étoiles géantes rouges assez froides dont la température oscille généralement entre 2.000 et 3.000 K. Ces étoiles instables expulsent de temps en temps une coquille composée de gaz et de particules microscopiques carbonées. À chaque quinte de toux l’étoile peut perdre jusqu’à la moitié de sa masse.

Cette coquille est cependant très ténue. Pour révéler dans ses moindres détails celle qui entoure U Camelopardalis, le télescope spatial a effectué une pose longue, ce qui a pour conséquence de surexposer l’étoile centrale. U Camelopardalis présente une coquille parfaitement sphérique, ce qui n’est pas toujours le cas des étoiles en fin de vie, dont l’exemple le plus célèbre est Eta Carinae, une étoile particulièrement massive dans la constellation australe de la Carène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *