Crater Lake : une nuit d’hiver sous la Voie lactée

Petit détour nocturne par Crater Lake, un lac de cratère dans l’état de l’Oregon que le photographe Matthew Newman a immortalisé sous la Voie lactée.

Au coeur des forêts de conifères qui recouvrent une grande partie de l’état de l’Oregon, au nord-ouest des États-Unis, Crater Lake est une curiosité qui vaut le détour. Profond d’un peu moins de 600 m, ce lac s’est formé progressivement par remplissage d’une caldeira née il y a 7.000 ans au cours d’une formidable éruption du volcan Mazama qui projeta  des millions de tonnes de cendres jusqu’au Wyoming, au Nevada et en Colombie-Britannique.

Ce lac est l’emblème du parc national du même nom créé en 1902 qui s’étend sur 740 km² et dont l’altitude varie de 1.882 m à la surface du lac jusqu’à 2.720 m au sommet du Mont Scott.

Les eaux du lac (composées de la fonte des neiges et d’eau de pluie) sont connues pour leur grande limpidité. Exceptée l’île Wizard que l’on voit sur le lac, Crater Lake ressemble beaucoup au jeune cratère d’impact des Pingualuit qui se situe au Nunavik, à l’extrémité nord du Québec, parfois surnommé l’œil de cristal. Ces lacs très purs sont également extrêmement fragiles en raison du temps nécessaire (plusieurs centaines d’années) pour renouveler la totalité de leur volume.

Bravant le froid, le photographe Matthew Newman a choisi de se rendre à Crater Lake pendant l’hiver pour y réaliser ce panorama nocturne montrant la Voie lactée au-dessus du lac, loin de toute pollution lumineuse.

2 réflexions sur “ Crater Lake : une nuit d’hiver sous la Voie lactée ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *