Une image stéréographique de l’éclipse solaire du 9 mars

Le photographe Wang Letian a réalisé une image stéréographique (appelée aussi Little Planet) de l’éclipse solaire du 9 mars en Indonésie.

L’éclipse totale de Soleil du 9 mars en Indonésie a beaucoup inspiré les photographes. Après les photos et les vidéos, voici une bien curieuse image (publiée sur le site SpaceWeather). Elle est l’œuvre du photographe Wang Letian qui a observé l’éclipse depuis Balikpapan, une ville indonésienne en bordure du détroit de Macassar. Installé sur la plage en compagnie d’autres passionnés, il a eu droit à un peu plus d’une minute de totalité (Balikpapan se trouvait sur le bord de la bande de totalité de l’éclipse).

eclipse_solaire

Qu’est-ce qu’une image stéréographique ? Comme l’explique le photographe Jérôme Pouille sur son blog, c’est un peu comme si on décidait d’écraser une image sphérique sur un plan avec un rouleau à pâtisserie !

Continuer la lecture

En vidéo : le voyage de la sonde ExoMars

Lancée le 14 mars de Baïkonour au Kazakhstan, la sonde européenne ExoMars arrivera en vue de la Planète rouge au mois d’octobre prochain.

Avec ExoMars, l’Agence spatiale européenne s’est fixée un objectif ambitieux : réaliser son premier atterrissage sur la Planète rouge. Elle a pour cela conçu un module de démonstration d’entrée, de descente et d’atterrissage surnommé Schiaparelli,  en hommage à l’astronome italien Giovanni Schiaparelli qui fut un observateur assidu de la quatrième planète du Système solaire à la fin du XIX ème siècle.

Pendant 7 mois le module Schiaparelli va voyager à bord de l’orbiteur TGO (Trace Gas Orbiter) avant d’être largué le 16 octobre prochain. Puis ce sera une chute vertigineuse (filmée à l’aide d’une caméra placée à bord du module) :  Schiaparelli pénétrera dans l’atmosphère martienne à la vitesse de 21.000 km/h et sera freiné peu à peu jusqu’à une vitesse finale de 4 km/h quand s’éteindront les rétrofusées.

Continuer la lecture

Dame Lune se glisse entre Saturne, Antarès et Mars

Le mardi 29 mars à l’aube la Lune gibbeuse avait rendez-vous avec Saturne et Mars qui seront au plus près de la Terre dans quelques semaines.

Depuis la Pleine Lune du corbeau le 23 mars dernier, notre satellite naturel a entamé son régime amincissant avant le Dernier Quartier prévu le 31 mars. Le 29 mars Séléné se trouvait au petit matin dans la constellation d’Ophiuchus entre les planètes Saturne et Mars.

lune_mars_saturne

Saturne (magnitude 0,4) sera en opposition le 3 juin (l’alignement Saturne-Terre-Soleil offre alors la meilleure période pour observer la planète aux anneaux). Quant à Mars elle sera au plus près de la Terre le 30 mai à un peu plus de 75 millions de km de nous, 8 jours après son opposition. Continuer la lecture

Le lavoir de Fussey sous les étoiles

Dans les Hautes-Côtes de Nuits-Saint-Georges le lavoir de Fussey est un endroit idéal pour réaliser une rotation apparente de la voûte céleste.

Le mouvement de rotation de la Terre sur elle-même nous donne l’impression que les astres circulent dans le ciel d’est en ouest. En se plaçant la nuit face au nord (matérialisé par l’étoile polaire, la seule qui semble immobile sur cette image) on constate sur une longue pose photographique que les étoiles semblent pivoter autour de l’axe de rotation terrestre.

rotation_lavoir

Cette photographie a été réalisée dans la soirée du 26 mars avec au premier plan le joli lavoir de la commune de Fussey en Côte-d’Or (orienté plein nord), lavoir que j’avais pris soin d’éclairer avec des bougies pour la circonstance. Vous remarquerez que j’ai eu droit à un flash Iridium (juste au-dessus du lavoir)au cours des 90 poses de 30 sec chacune qui ont été assemblées avec le logiciel StarMax pour obtenir le cliché final. La constellation de la Grande Ourse est visible à droite au-dessus des arbres. Continuer la lecture

Printemps 1996 : la comète Hyakutake fait le spectacle

Le mois de mars 1996 fut marqué par l’arrivée rapide de la somptueuse comète Hyakutake qui fit un passage remarqué.

Les comètes sont imprévisibles et ce n’est pas C/1996 B2 qui démentira le dicton. Totalement imprévue, la comète Hyakutake fit une brève mais superbe apparition au printemps 1996 dans le ciel de l’hémisphère nord.

En vidéo : la comète Siding Spring frôle la planète Mars en 2014

Retour en arrière au début de l’année 1996. Les astronomes surveillent alors la comète Hale-Bopp, un astre chevelu découvert six mois plus tôt par deux astronomes américains et qui doit assurer le spectacle au printemps 1997.

comet

Pourtant, le 30 janvier 1996, un astronome amateur japonais, Yuji Hyakutake, repère à l’aide d’une grosse paire de jumelles de 150 millimètres de diamètre une nouvelle comète qui va porter son nom et restera célèbre. Continuer la lecture

La sonde Dawn zoome sur l’étrange cratère Occator

En combinant plusieurs images prises par la sonde Dawn, la NASA a créé une image détaillée en couleurs du dôme brillant situé au centre du cratère Occator.

Parmi les nombreuses interrogations soulevées lors du survol de Cérès par la sonde Dawn, la présence de 130 points lumineux sur la planète naine continue d’intriguer les planétologues. Un grand nombre de ces taches brillantes (qui sont peut-être des dépôts de sulfate de magnésium hydraté signant la présence d’eau à une période géologique proche) occupent le fond du cratère Occator, une excavation de 92 km de diamètre et 4 km de profondeur.

En vidéo : un survol détaillé et en couleurs de la surface de Cérès 

L’image ci-dessous proposée par la NASA a été obtenue en combinant différentes photographies réalisées par l’orbiteur Dawn : des clichés datant de février dernier avec une résolution de 35 m par pixel et d’autres pris en couleurs (avec des filtres centrés sur 438, 550 et 965 nanomètres) en septembre 2015 (résolution de 135 m par pixel). Les couleurs ont été renforcées pour mettre en évidence de subtiles différences de teintes. On remarque que le centre du cratère Occator est occupé par un dôme recouvert d’un matériau lumineux parcouru par de nombreuses crevasses qui partent du sommet.

occator

Continuer la lecture

La Pleine Lune du corbeau en version panoramique

La Pleine Lune du corbeau s’est levée dans la soirée du 23 mars au-dessus des vignes qui entourent le château du Clos de Vougeot.

Un lever de Pleine Lune un soir de printemps, ça ne se manque pas ! Et comme il faisait beau en Bourgogne dans la soirée du 23 mars, j’avais une rencontre prévue avec la Pleine Lune du corbeau. Pour ce rendez-vous galant il me fallait un écrin de choix, et quoi de mieux que les vignes qui encerclent le château du Clos de Vougeot ?

lune_panoramique2

Situé le long de la route des Grands Crus de Bourgogne entre Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges, le château du Clos de Vougeot (visible à droite de l’image) n’était au  XIIème siècle qu’un ensemble de bâtiments à usage viticole construits au milieu des vignes par les moines de l’abbaye de Cîteaux. C’est à partir du XVIème siècle qu’apparut le corps de logis de style Renaissance que l’on peut admirer aujourd’hui. Continuer la lecture

En images : la majestueuse constellation d’Orion

La constellation d’Orion fascine les hommes depuis des millénaires et les photographes depuis que leurs capteurs sont assez sensibles pour l’immortaliser. 

La constellation d’Orion, sans conteste la plus belle de toutes, nous raconte l’histoire d’un chasseur arrogant qui mourut foudroyé par le venin d’un scorpion. Dans la mythologie grecque le chasseur géant Orion passait son temps à se vanter de ses prouesses, ce qui avait le don d’exaspérer Héra, sœur et femme de Zeus. Elle lui envoya un scorpion qui le piqua et le tua.

Pour savoir quand la constellation est observable, je vous conseille de regarder la carte du ciel de Stelvision correspondant à votre site et à votre heure d’observation.  Différentes étoiles délimitent le vaniteux chasseur : ses épaules sont représentées par Bételgeuse et Bellatrix, sa taille par trois astres alignés (Alnitak, Alnilam et Mintaka qui forment le baudrier du chasseur) et ses pieds par Saïph et Rigel. Le glaive suspendu au baudrier contient la célébre nébuleuse d’Orion (Messier 42), une nébuleuse diffuse visible à l’œil nu qui ressemble à une aile de papillon quand on l’observe dans une paire de jumelles ou une petite lunette astronomique.

Voici la liste des images de gauche à droite et de haut en bas :

23 mars : admirez la Pleine Lune du corbeau

Le 23 mars nous assisterons à la troisième Pleine Lune de l’année, connue sous le nom de Pleine Lune du corbeau, des vers ou de la sève.

Après la Pleine Lune des loups en janvier et la Pleine Lune des neiges en février, nous aurons droit le 23 mars à la Pleine Lune du corbeau, trois jours après le début du printemps. Comme Séléné sera très proche de son apogée, notre satellite naturel nous montrera un diamètre apparent de seulement 29,35 minutes d’arc, juste avant la plus petite Pleine Lune de l’année qui sera la suivante (la Pleine Lune des poissons le 22 avril aura un diamètre apparent de 29,25 minutes d’arc).

corbeau

Le 23 mars la bouille ronde de notre satellite naturel fera son apparition sur l’horizon EST au moment où le Soleil plongera derrière l’horizon ouest (aux alentours de 18 h 30 heure locale). Continuer la lecture

En vidéo : Giotto survolait la comète de Halley il y a 30 ans

C’est au mois de mars 1986 que la sonde européenne Giotto s’approcha à moins de 600 km du noyau de la célèbre comète de Halley.

Parmi les nombreux astronomes qui ont actuellement les yeux et les télescopes tournés vers les comètes P/2016 BA14 et 252P/Linear, les plus âgés se souviennent sans aucun doute du mois de mars 1986 et du dernier passage de la comète de Halley, devenue célèbre à partir du XVIIIème siècle quand l’astronome britannique Edmond Halley a reconnu la périodicité de cet astre chevelu dont les hommes consignaient les passages depuis 611 av. J.-C.

Après le spectaculaire passage de 1910 (on annonça la fin du monde car on croyait que la Terre allait traverser la queue de la comète qui contenait du cyanogène), tous les scientifiques attendaient avec impatience le retour de la comète 76 ans plus tard. Outre la mobilisation des plus grands télescopes terrestres, pas moins de 5 sondes furent envoyées en direction de 1P/Halley : Vega 1 et 2 pour les Soviétiques, Suisei et Sakigake pour les Japonais et Giotto pour les Européens. Continuer la lecture

À Lyon, la Nuit de l’Équinoxe a été un succès

C’est sous un ciel clair que Lyon a fêté la Nuit de l’Équinoxe, un joli rendez-vous entre les passionnés d’astronomie et le grand public. 

Une fois n’est pas coutume, c’est par une très belle journée printanière (le 19 mars, veille du printemps) que le Club d’Astronomie de Lyon Ampère (CALA) a organisé une nouvelle édition de la  Nuit de l’Équinoxe avec l’aide de plusieurs clubs de la région.

nuit7

La manifestation se déroulait dans le cadre remarquable du Théâtre Antique de Lyon sur la colline de Fourvière, un ensemble composé d’un Odéon et d’un Théâtre construits il y a 20 siècles par la communauté romaine de Lugdunum. Un musée gallo-romain complète cet ensemble classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

nuit5

L’après-midi de nombreux Lyonnais sont venus admirer le Soleil (taches, filaments et protubérances) dans les instruments mis à leur dispositions par les astronomes amateurs ; des expositions et différents stands permettaient au grand public de découvrir le monde de l’astronomie.

nuit3

Une fois la nuit tombée les visiteurs avaient le choix entre les télescopes et les lunettes dirigés vers la Lune gibbeuse et Jupiter (vedettes de la soirée dans un ciel noyé par la pollution lumineuse, ou les conférences données dans le Théâtre.

nuit4

nuit1

nuit6

nuit2

17 mars : la Lune glisse sous Castor et Pollux

Une soirée presque ordinaire au château de la Tour en Bourgogne : la Lune passe dans la constellation des Gémeaux sous les étoiles Castor et Pollux.

Deux jours après le Premier Quartier, c’est une Lune déjà bien brillante qui culminait dans la soirée printanière du 17 mars. On pouvait observer juste au-dessus les célèbres étoiles Castor et Pollux. Ces deux étoiles sont à l’origine du nom de la constellation des Gémeaux (Gemini signifie « jumeaux » en latin) mais ces jumelles ne se ressemblent pas vraiment.

castor_pollux_procyon

L’astronome britannique James Bradley a été le premier à remarquer en 1719 que Castor était une binaire visuelle blanche et chaude distante de presque 50 années-lumière. On a depuis découvert que chacune des composantes de Castor était en fait un couple stellaire, faisant de Castor un système d’étoiles quadruple. Continuer la lecture

Le fuseau poussiéreux de la galaxie lenticulaire NGC 5866

La constellation du Dragon héberge une curieuse galaxie, NGC 5866. Vue exactement par la tranche, elle révèle un long fuseau poussiéreux.

Coincée entre la Petite et la Grande Ourse, la constellation boréale du Dragon abrite une surprenante galaxie lenticulaire, NGC 5866. Située à 44 millions d’années-lumière de nous, NGC 5866 est à l’origine d’une incertitude dans le catalogue Messier. Son observation est rapportée par l’astronome français Pierre Méchain en 1781 et Charles Messier la classe alors dans son catalogue des objets nébuleux comme M 102 ; mais quelques temps plus tard Méchain signale qu’il s’est trompé et que son observation correspond en fait à une galaxie déjà connue, M 101 dite la galaxie du Moulinet.

ngc_5866

Même si l’image ci-dessus (prise par le télescope spatial Hubble en novembre 2005) semble assez inhabituelle, la finesse de ce disque galactique n’a rien d’exceptionnel. D’autres galaxies pourraient nous montrer le même profil mais nous ne les voyons pas exactement par la tranche comme c’est le cas avec NGC 5866. Continuer la lecture

En vidéo : un télescope géant sous le ciel des Canaries

Embarquement immédiat pour une nuit au pied du Gran Tecan, un télescope géant de 10,4 mètres de diamètre sur l’île de La Palma aux Canaries.

Il y a quelques mois je vous avais présenté une galerie d’images du Grand Télescope des Canaries que j’ai eu la chance de visiter en 2009 à l’occasion de l’Année mondiale de l’astronomie. Surnommé par les Espagnols Gran Tecan (pour Gran Telescopio Canarias), ce télescope géant de 300 tonnes (monture comprise) et de 10,4 m de diamètre fait partie de l’Observatoire du Roque de los Muchachos perché à 2.400 m d’altitude sur l’île de La Palma aux Canaries.

Dans cette vidéo réalisée par le photographe Gianluca Lombardi, on assiste à une fin de journée et à une nuit sous les étoiles au pied du Gran Tecan mais également à l’intérieur de la coupole.  Continuer la lecture

Lundi 14 mars : la Lune passe devant l’amas des Hyades

5 jours après la Nouvelle Lune, un gros croissant est passé devant l’amas des Hyades, non loin de l’étoile Aldébaran dans la soirée du 14 mars.

L’amas des Hyades, même s’il compte environ dix fois moins d’étoiles que Messier 45, l’amas des Pléiades, est très intéressant à observer car c’est l’amas ouvert le plus proche du Système solaire (150 années-lumière).

lune_aldebaran

Les astrophysiciens ont remarqué que les étoiles des Hyades et de l’amas de la Crèche, M 44, ont des caractéristiques communes, preuve qu’elles sont nées dans la même région de notre Galaxie, la Voie lactée. Curieusement, l’étoile la plus brillantes des Hyades, Aldébaran (qui représente l’œil du Taureau), est deux fois plus proche de nous et ne fait donc pas partie de l’amas.

lune-hyades2

L’amas des Hyades n’a pas été inclus dans son célèbre catalogue par l’astronome Charles Messier : il n’y a donc pas de « M » pour désigner cet amas, qui est cependant enregistré dans deux autres catalogues sous les noms de Melotte 25 ou Collinder 50.

Continuer la lecture

En images : l’éclipse solaire du 9 mars 2016

Grâce aux images réalisées par les photographes du ciel, revivez la première éclipse solaire de l’année 2016 observable en Indonésie.

Ils y étaient et ils l’ont vue : de nombreux astrophotographes avaient fait le déplacement en Indonésie le 9 mars 2016 pour assister à la disparition temporaire de notre étoile en plein jour à l’occasion de la première éclipse solaire de l’année (la prochaine, une éclipse annulaire, se déroulera le 1er septembre 2016 au-dessus des îles de Madagascar et de la Réunion).

Dans une étroite bande traversant les îles de Sumatra, Bornéo et Célèbes on pouvait profiter aux premières heures du 9 mars 2016 de quelques minutes d’éclipse totale pour découvrir les perles de Baily (un bref diamant lumineux provoqué par un rayon de Soleil qui se glisse dans une plaine entre deux montagnes sur le bord du disque lunaire juste avant et après la totalité), les protubérances (sortes de flammes roses qui trahissent la présence de filaments de plasma) et la couronne solaire (une enveloppe autour de notre étoile dont la température oscille entre 1 et 3 millions de degrés).

En dehors de la bande terrestre balayée par l’ombre lunaire les observateurs ont assisté à une éclipse partielle de Soleil qui ressemblait à celle du 20 mars 2015 en France.

Morceau de voûte céleste depuis la Roche de Solutré

Rendue célèbre dans les années 1980 par l’ascension rituelle d’un président de la République, la Roche de Solutré est un étonnant site géologique.

À 8 km à l’ouest de la ville de Mâcon la Roche de Solutré se dresse à 493 m d’altitude. Comme sa voisine la Roche de Vergisson, celle de Solutré est apparue au Tertiaire, lorsque le soulèvement des Alpes a provoqué l’effondrement du bassin de la Saône. Les plateaux situés à l’ouest se sont inclinés vers ce bassin et l’érosion a peu à peu dégagé les deux Roches. Le site a été occupé de 35.000 à 10.000 ans av. J.-C. pour des activité de chasse et de dépeçage mais contrairement à une légende tenace, les hommes préhistoriques n’ont jamais pourchassé les chevaux pour les pousser à se précipiter du haut de la Roche.

Continuer la lecture

Le retour de la Lune 40 heures après l’éclipse solaire

Alors que tout le monde a encore en mémoire la superbe éclipse totale de Soleil du 9 mars, la Lune a pris ses distances et revient en soirée.

Le 9 mars le Soleil avait rendez-vous avec la Lune au-dessus de l’Indonésie pour une très belle éclipse totale. Depuis Séléné s’est éloignée de notre étoile et on la retrouve dans la soirée du 10 mars sous la forme d’un mince croissant qui annonce une nouvelle lunaison.

croissant_lune

Lors de la précédente lunaison nous avions rendez-vous 50 heures après la Nouvelle Lune, cette fois-ci le croissant est un peu plus fin puisque 40 heures se sont écoulées depuis l’éclipse (rappelons que les éclipses totales de Soleil se produisent exactement à la Nouvelle Lune).

Continuer la lecture

En vidéo : Undisturbed Places, la magie des nuits africaines

Le photographe Maciej Tomkow a réalisé Undisturbed Places, une superbe vidéo du ciel nocturne dans le désert du Kalahari.

Au cours d’une expédition organisée par SAFRA-GO,un collectif de photographes tchèques qui réalise des voyages astronomiques pour admirer le ciel dans le désert du Kalahari à cheval sur la Namibie et le Botswana, le jeune cinéaste polonais Maciej Tomkow a accumulé deux téraoctets d’images qu’il a ensuite accélérées dans un très beau time-lapse de 4 min intitulé Undisturbed Places.

Le désert du Kalahari fait partie des rares régions du monde où les étoiles sont la seule source de lumière (en tswana, la langue officielle de l’Afrique du sud, le mot Kalahari sert à nommer sans équivoque la région la plus sèche du globe). Un site singulier dont la beauté est à couper le souffle, qui incite à la méditation et devient une source d’inspiration. Un endroit préservé de toute pollution lumineuse où les quelques humains présents vivent en symbiose avec la nature.

Continuer la lecture

En vidéo : l’éclipse totale de Soleil du 9 mars 2016

Grâce à la NASA, il est possible de revivre dans une vidéo d’un peu plus de 5 minutes l’éclipse totale de Soleil du 9 mars 2016 filmée depuis l’Indonésie. 

C’est dans les premières heures de la journée, alors que l’on dormait en France, qu’a eu lieu la 52ème éclipse du Saros n° 130 (constitué de 43 éclipses totales et de 30 éclipses partielles) qui a débuté en 1096 et s’achèvera en 2394. Il s’agissait d’une éclipse totale de Soleil observable en Indonésie depuis les îles de Sumatra, Bornéo et Célèbes.

La vidéo de la NASA commence quelques instants avant la phase totale, alors qu’il ne reste qu’un infime croissant solaire, le reste du disque de notre étoile étant masqué par la Lune.

Continuer la lecture